Saint-Gratien (Val d'Oise)

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Salta a la navegació Salta a la cerca

Saint-Gratien
Saint-Gratien

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Saint-Gratien - Vue generale 01.jpg|center|280px|link=|border]]
Vista generala de la vila dempuèi lo tuc de Orgemont.
[[Fichièr:Blason ville fr Saint-Gratien (Val-d'Oise).svg|75px|center|link=]]
Geografia fisica
Occitania Map2.svg
geolocalizacion
Coordenadas 48° 58′ 00″ N, 2° 17′ 00″ E
Superfícia 2,42 km²
Altituds
 · Maximala
 · Mejana
 · Minimala
 
59 m
55 m
39 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
11
Illa de França Flag of Île-de-France.svg
Departament
95
Val d'Oise Armas de la Val d'Oise
Arrondiment Sarcelles
Canton Saint-Gratien (capluòc)
Intercom
249500414
Vallée de Montmorency
Cònsol Jacqueline Eustache-Brinio (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici Gratiennoises, Gratiennois (en francés)
Còde postal 95210
Còde INSEE 95555
http://www.ville-saintgratien.fr

Saint-Gratien es una comuna francesa, situada dins lo departament de la Val d'Oise e la region d'Illa de França.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Sant-Gratien a situat a las pòrtas de la vallée de Montmorency e a dètz quilomètres al nòrd de París. Fa partida de la comunitat d'aglomeracion de la Vallée de Montmorency. Prèp de sectors a fòrta implantacion d'activitats economicas, demòra una vila essencialament residenciala.

Las municipalitats limitrophes son Argenteuil, Sannois, Eaubonne, Soisy-jos-Montmorency e Enghien-los-Bains en lo departament del Val-d'Oise, e Épinay-sus-Seine en lo departament vesin de la Seine-Sant-Denis.

Tèxte originau de l'article francés

Saint-Gratien est située aux portes de la vallée de Montmorency et à dix kilomètres au nord de Paris. Elle fait partie de la communauté d'agglomération de la Vallée de Montmorency. Proche de secteurs à forte implantation d'activités économiques, elle reste une ville essentiellement résidentielle.

Les communes limitrophes sont Argenteuil, Sannois, Eaubonne, Soisy-sous-Montmorency et Enghien-les-Bains dans le département du Val-d'Oise, et Épinay-sur-Seine dans le département voisin de la Seine-Saint-Denis.


Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgSaint-Gratien
Comuna amb 23541 abitants (2000)Eaubonne (1,9km)
Comuna amb 25975 abitants (2000)Sannois (2,1km)
Comuna amb 27670 abitants (2000)Ermont (2,9km)
Comuna amb 21381 abitants (2000)Montmorency (3,3km)
Comuna amb 102572 abitants (2000)Argenteuil (3,7km)
Comuna amb 2857 abitants (2000)Margency (3,8km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Sant-Gratien dètz lo sieu nom a un jove berger martyrisé al Modèl:IVe sègle e canonisé per [[Dagobert Ier|Dagobert Modèl:Ligam sègleModèl:Verificacion sègle]] en 628. Los fraires De Sant-Denis #bastir un oratoire a la siá memòria. Una relique de sant Gratien se enterrée jol mèstre-autar de la glèisa de la vila.

En 1225, Guillaume de Cornillon possedís la jamai granda part del territòri.

Al Sègle XVII, lo Maréchal Nicolas de Catinat ereta de la siá maire lo territòri de Sant-Gratien. Disgrâcié En 1701 al continuament d'una conspiracion, se retira dins lo sieu castèl a Sant-Gratien, bastit en 1610 per lo sieu pepin. E recep Bossuet, Fénelon, Vauban, Madame de Sévigné, Madame de Coulanges, lo Pòrti de la Rochefoucauld. Parteja La siá existéncia entre la cultura dels arbres fruitiers e la gestion de lo sieu domeni #que se estend dempuèi Orgemont fins als marges del lac actual de Enghien. Moriguèsson a Sant-Gratien lo 12 de febrièr 1712 e se inhumé en la capèla del pòble. Per retre aumenatge a aquel òme, la municipalitat de Sant-Gratien a adoptat los armoiries del Maréchal de Catinat en julhet 1994.

Dempuèi La fin del Sègle XVIII, Sant-Gratien vend lo luòc priviliegiat de villégiature dels Parisencos #qu'e bastisson de residéncias secondaires #que qualques unas ne son encara visiblas.

En 1806, lo comte de Luçay, Jean-Baptiste Legendre, prefècte imperial, aquerís Sant-Gratien e e fa bastir un castèl inaugurat per [[Napoleon Ier|Napoleon Modèl:Ligam sègleModèl:Verificacion sègle]].

En 1832, lo de marcas Astolphe de Custine, escrivan, viatgèr e diplomatic, #far egalament bastir un castèl, #qu'e aguèt rasat en 1860 per los sieus eretièrs ; e #recebre de nombrosas artistas : Balzac, Victor Hugo, Chopin, Delacroix, Chateaubriand #que #èsser íntimament ligat a la siá maire pendenta vint ans, Alfred de Musset, Barbey de Aurevilly, George Sand e Lamartine ; lo'n rèsta una bastissa de dependéncias, 67, carrièra Sœur-Angèle.

La princessa Mathilde-Létizia Bonaparte, filha de Jérôme Bonaparte, passava los sieus d'estius primièrament dins lo castèl-Catinat en tant que llogater de las marcas de Custine, de contunh #crompar en 1853 lo castèl bastit pel comte de Luçay (uèi trucat « Castèl de la Princessa Mathilde »).

E #recebre de nombrosas escrivans e artistas del Segond Empèri : Prosper Mérimée, Théophile Gautier, Jules e Edmond de Goncourt, Gustave Flaubert, Alexandre Dumas.

S'investiguèsse fòrça en la vida de Sant-Gratien e de los sieus abitants en participant financièrement al bastiment de la primièra escòla (uèi desapareguda), a la creacion de plaças de infermièras, a la installacion de la éclairage public e a la edificacion de la glèisa actuala (per remplaçar aquela del Sègle XIII #que menaçava de desplomar-se).

  1. Morir a París lo 4 de genièr de 1904 e se inhumée segond la siá volontat dins la glèisa de Sant-Gratien.

Emile De Girardin

Al Sègle XX, la municipalitat a conegut lo desvolopament de las vilas de banlèga parisienne amb un essor de la siá populacion e lo renauiment de lo sieu centri-vila. De 1910 a 1970, lo nombre de abitants se aital passat de 2 520 a 20 000.

Tèxte originau de l'article francés

Saint-Gratien doit son nom à un jeune berger martyrisé au Modèl:IVe siècle et canonisé par [[Dagobert Ier|Dagobert Modèl:Ligam sègleModèl:Verificacion sègle]] en 628. Les moines de Saint-Denis bâtirent un oratoire à sa mémoire. Une relique de saint Gratien est enterrée sous le maître-autel de l'église de la ville.

En 1225, Guillaume de Cornillon possède la plus grande partie du territoire.

Au Sègle XVII, le Maréchal Nicolas de Catinat hérite de sa mère le territoire de Saint-Gratien. Disgrâcié en 1701 à la suite d’une conspiration, il se retire dans son château à Saint-Gratien, construit en 1610 par son grand-père. Il y reçoit Bossuet, Fénelon, Vauban, Madame de Sévigné, Madame de Coulanges, le Duc de la Rochefoucauld. Il partage son existence entre la culture des arbres fruitiers et la gestion de son domaine qui s’étend depuis Orgemont jusqu’aux rives du lac actuel d’Enghien. Il meurt à Saint-Gratien le 12 février 1712 et est inhumé dans la chapelle du village. Pour rendre hommage à cet homme, la commune de Saint-Gratien a adopté les armoiries du Maréchal de Catinat en juillet 1994.

Dès la fin du Sègle XVIII, Saint-Gratien devient le site privilégié de villégiature des Parisiens qui y construisent des résidences secondaires dont certaines sont encore visibles.

En 1806, le comte de Luçay, Jean-Baptiste Legendre, préfet impérial, acquiert Saint-Gratien et y fait construire un château inauguré par [[Napoléon Ier|Napoléon Modèl:Ligam sègleModèl:Verificacion sègle]].

En 1832, le marquis Astolphe de Custine, écrivain, voyageur et diplomate, fit également construire un château, qui fut rasé en 1860 par ses héritiers ; il y reçut de nombreux artistes : Balzac, Victor Hugo, Chopin, Delacroix, Chateaubriand qui fut intimement lié à sa mère pendant vingt ans, Alfred de Musset, Barbey d’Aurevilly, George Sand et Lamartine ; il en reste un bâtiment de dépendances, 67, rue Sœur-Angèle.

La princesse Mathilde-Létizia Bonaparte, fille de Jérôme Bonaparte, passait ses étés tout d'abord au château-Catinat en tant que locataire du marquis de Custine, puis acheta en 1853 le château construit par le comte de Luçay (aujourd'hui appelé « Château de la Princesse Mathilde »).

Elle y reçut de nombreux écrivains et artistes du Second Empire : Prosper Mérimée, Théophile Gautier, Jules et Edmond de Goncourt, Gustave Flaubert, Alexandre Dumas.

Elle s’investit beaucoup dans la vie de Saint-Gratien et de ses habitants en participant financièrement à la construction de la première école (aujourd’hui disparue), à la création de postes d’infirmières, à l’installation de l’éclairage public et à l’édification de l’église actuelle (pour remplacer celle du Sègle XIII qui menaçait de s'écrouler).

Elle mourut à Paris le 4 janvier 1904 et est inhumée selon sa volonté dans l’église de Saint-Gratien.
Emile de Girardin

Au Sègle XX, la commune a connu le développement des villes de banlieue parisienne avec un essor de sa population et la rénovation de son centre-ville. De 1910 à 1970, le nombre d’habitants est ainsi passé de 2 520 à 20 000.


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Jacqueline Eustache-Brinio    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png

1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
368 424 468 380 430 487 517 568 580

1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
720 916 1 046 1 202 1 241 1 327 1 656 1 547 1 632

1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 774 2 091 2 539 3 307 4 485 5 702 5 847 6 100 7 204

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
9 248
14 947
20 338
20 470
19 338
19 226
21 436
20 588
20 287
2009 2010
20 258
20 420
20 156
20 326
{{{2 014}}}
{{{2 014tot}}}
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]