Neuilly-en-Donjon

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Salta a la navegació Salta a la cerca
Pagina d'ajuda sus l'omonimia Pels articles omonims, vejatz Neuilly.

Neuilly-en-Donjon
Neuilly-en-Donjon

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
Neuilly depuis le lieu-dit "la Montée".JPG
Defautoc.png
Geografia fisica
Occitania Map2.svg
geolocalizacion
Coordenadas 46° 20′ 45″ N, 3° 53′ 11″ E
Superfícia 25,02 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
326 m
258 m
Geografia politica
Region istorica Borbonés Escut de Borbonés
Estat Bandièra de França França
Region
84
Auvèrnhe Ròse Aups
Departament
3
Alèir Armas deu Departament d'Alèir
Arrondiment Vichèi
Canton Le Donjon
Intercom
240300673
le Donjon - Val Libre
Cònsol Daniel Favier (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Còde postal 03130
Còde INSEE 03196

Neuilly-en-Donjon es una comuna francofòna de Borbonés, situada dins lo departament d'Alèir e la region d'Auvèrnhe.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Neuilly-En-Donjon a situat en l'èst del departament del Aliar, mai justament en los Bassas Caminas del Bourbonnais, a unitat|8|km {{}} (a l'èst) del Donjon (cap de-luòc del costat), a unitat|50|km {{}} (al nòrd-es) de Vichy (jos-prefectura), a unitat|60|km {{}} (al sud-es) de Molins (prefectura), a unitat|45|km {{}} (al nòrd-oèst) de Roana (jos-prefectura de la Loire) e a unitat|25|km {{}} (al sud-oèst) de Paray-lo-Monial.

D'una superficie de 2502 ectaras, la municipalitat compti 236 abitants al recensement provisòri de 2006, 228 l'an 1999. Situada a las confins de tres departaments (Aliar, Saône-e-Loire e Loire), es a la cœur d'un territòri rural, desservi pels aisses viaris (RN7 e RCEA) #que permeton a de nombroses toristas de far un détour cap a la comuna. La municipalitat a traversat pel riu de la Vouzance, #que se tira en la Loire en la municipalitat de Molinet, e pel ruisseau del Crésançon.

Tèxte originau de l'article francés

Neuilly-en-Donjon est situé dans l'est du département de l’Allier, plus précisément dans les Basses Marches du Bourbonnais, à 8 km (à l'est) du Donjon (chef-lieu du canton), à 50 km (au nord-est) de Vichy (sous-préfecture), à 60 km (au sud-est) de Moulins (préfecture), à 45 km (au nord-ouest) de Roanne (sous-préfecture de la Loire) et à 25 km (au sud-ouest) de Paray-le-Monial.

D’une superficie de 2502 hectares, la commune compte 236 abitants au recensement provisoire de 2006, 228 en 1999. Située aux confins de trois départements (Allier, Saône-et-Loire et Loire), elle est au cœur d’un territoire rural, desservi par les axes routiers (RN7 et RCEA) qui permettent à de nombreux touristes de faire un détour vers la commune. La commune est traversée par la rivière de la Vouzance, qui se jette dans la Loire en la commune de Molinet, et par le ruisseau du Crésançon.


Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgNeuilly-en-Donjon
Comuna amb 210 abitants (2000)Le Bouchaud (4,4km)
Comuna amb 282 abitants (2000)Luneau (5,3km)
Comuna amb 165 abitants (2000)Avrilly (7,3km)
Comuna amb 1067 abitants (2000)Le Donjon (7,3km)
Comuna amb 375 abitants (2000)Le Pin (7,5km)
Comuna amb 249 abitants (2000)Lenax (7,6km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Abans las invasions normandes de la VIII-X sicèle, Avrilly, nomenat a l'epòca Ariolica o Apriliacus, èra una autentica vila mercés a las vias romaines e a la Loire, descendent d'una villae gallo-romaine. Mas quand los Vikings an remontat la Loire, #destruir las vilas e de pòrts en se trobant sus lo sieu passatge, #que Avrilly e lo sieu pòrt, Bonnand. Las populacions #que n'avián escapat a la massacre se enfuirent en los immenses bòsques del veïnat #fondar Neuilly en Donjon. Mai tard, #bastir una glèisa en s'adreçant als constructors del marge drech. Es existís encara uèi una simpla bastissa adornat per un portail finement talhat e sculpté, emparentats a aqueles de Autun, Montceaux-lo Etoile e de Semur[1].

Neuilly A testificat jos la forma Nulhi al Sègle XIV, arquetip gallo-romain frequent, compausat del nom de persona Novellius o Nobilis e del suffixe -acum. Lo complement del nom de Neuilly-en-Donjon ven de la châtellenie del Donjon #que la municipalitat dépendait.

La preséncia gallo-romaine n'a testificat sus la municipalitat per la descobèrta a Modèl:La s- de divèrsas statuettes de bronze en representant Cérès, Mart e Hèrcules, de culots de bronze e de résidus de fabricacion #que pòdon indicar l'existéncia d'un talhièr de fondeur.

Neuilly-En-Donjon depen a l'origina del diocèse de Autun e del prieuré de Marcigny ; l'influéncia bourguignonne s'obsèrva fins sul tympan de la glèisa romane. Se tròba pas pas mencion del luòc en la lista fragmentaire del XI sègle de las possessions d'aquel diocèse, lo "cartulaire roge", #çò que significariá que l'establiment de la glèisa se #far mai tard. Se tròba mencionat, en un pouillé datat de 1312, una glèisa de Nuilliacus situada en la archiprêtre de Pierrefitte e jol patrocini del coatz bénédictines de Marcigny[2].

Neuilly Es benlèu evocat dempuèi 1259 en un procès entre lo senhor de Borbó e lo prieur de Sant-Pourçain[3].

La mencion ecclesia de Nulleyo se tròba tanben en un compte de XIVe sègle[4].

En 1569, Neuilly a citat coma dependéncia de la châtellenie de Molins[5]

La prévôté de Neuilly depen del Donjon dempuèi 1376. Neuilly A mencionat a la s-|XVII|e}} coma tèrra a seigle e a bòsc de 60 fuòcs (mai de 300 personas). La talha se échelonne entre 1683 e 1687 de 1730 a 1400 libres.

En 1852, Neuilly-en-Donjon possedís 482 abitants, éparpillés dins 104 ostals. Quinze ans abans, lo vilatge i aviá cobèrt de bòsc #qu'an #èsser défrichés e an fach luòc a divèrsas culturas' (blat, seigle, vinha, fruchas, èca.). Lo riu de la Vouzance fa virar dos molins, un situat sul domeni de la Vernelle, e un darrièr trucat Molin Coudray situat sul camin dels Jacquots. center|upright=5|thumb|Bourg de Neuilly dempuèi la rota de St-Didier-en-Donjon

Tèxte originau de l'article francés

Avant les invasions normandes du VIIIème-Xème sicèle, Avrilly, nommé à l'époque Ariolica ou Apriliacus, était une véritable ville grâce aux voies romaines et à la Loire, descendante d'une villae gallo-romaine. Mais lorsque les Vikings ont remonté la Loire, ils détruisirent les villes et ports se trouvant sur leur passage, dont Avrilly et son port, Bonnand. Les populations qui avaient échappé au massacre s'enfuirent dans les immenses forêts du voisinage fondèrent Neuilly en Donjon. Plus tard, ils bâtirent une église en s'adressant aux constructeurs de la rive droite. C'est pourquoi il existe encore aujourd'hui un simple édifice orné par un portail finement taillé et sculpté, apparentés à ceux d'Autun, Montceaux-l'Etoile et de Semur[6].

Neuilly est attesté sous la forme Nulhi au Sègle XIV, archétype gallo-romain fréquent, composé du nom de personne Novellius ou Nobilis et du suffixe -acum. Le complément du nom de Neuilly-en-Donjon vient de la châtellenie du Donjon dont la commune dépendait.

La présence gallo-romaine est attestée sur la commune par la découverte au Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle de plusieurs statuettes de bronze représentant Cérès, Mars et Hercule, de culots de bronze et de résidus de fabrication qui peuvent indiquer l'existence d'un atelier de fondeur.

Neuilly-en-Donjon dépend à l'origine du diocèse d'Autun et du prieuré de Marcigny ; l'influence bourguignonne se remarque jusque sur le tympan de l'église romane. On ne trouve pas mention du lieu dans la liste fragmentaire du XIème siècle des possessions de ce diocèse, le "cartulaire rouge", ce qui signifierait que l’établissement de l'église se fit plus tard. On trouve mentionné, dans un pouillé daté de 1312, une église de Nuilliacus située dans l'archiprêtre de Pierrefitte et sous le patronage du couvent des bénédictines de Marcigny[7].

Neuilly est peut-être évoqué dès 1259 dans un procès entre le seigneur de Bourbon et le prieur de Saint-Pourçain[8].

La mention ecclesia de Nulleyo se trouve aussi dans un compte de XIVe siècle[9].

En 1569, Neuilly est cité comme dépendance de la châtellenie de Moulins[10]

La prévôté de Neuilly dépend du Donjon dès 1376. Neuilly est mentionné au Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle comme terre à seigle et à bois de 60 feux (plus de 300 personnes). La taille s'échelonne entre 1683 et 1687 de 1730 à 1400 livres.

En 1852, Neuilly-en-Donjon possède 482 habitants, éparpillés dans 104 maisons. Quinze années avant, le village était couvert de bois qui ont été défrichés et ont fait place à diverses cultures' (froment, seigle, vigne, fruits, etc.). La rivière de la Vouzance fait tourner deux moulins, un situé sur le domaine de la Vernelle, et un dernier appelé Moulin Coudray situé sur le chemin des Jacquots.

Bourg de Neuilly depuis la route de St-Didier-en-Donjon


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Daniel Favier    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png

1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
474 585 510 499 508 482 455 491 496

1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
567 636 649 665 691 676 721 715 718

1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
658 673 660 573 559 560 524 522 508

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
488
486
398
363
309
228
236
236
235
2009 2010
230
236
224
230
{{{2 014}}}
{{{2 014tot}}}
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. "Lo Marge Bourbonnaise de la Loire" Conferéncia en març 1930 d'Edgar CAPELIN, president de la Societat de Emulation del Bourbonnais
  2. "Cartulaire del évêché de Autun", ed. A. D'ENCANTÈSSE, Autun/París, 1880, pàg.374
  3. Olim, t. E, pàg. 78, IV.
  4. A.LONGNON, "Pouillés De la província de Lion, París, 1904, pàg.106
  5. N. DE NICOLAY, "Descripcion generala del Bourbonnais l'an 1569", Molins, 1875
  6. "La Rive Bourbonnaise de la Loire" Conférence en mars 1930 de Edgar CAPELIN, président de la Société d'Emulation du Bourbonnais
  7. "Cartulaire de l'évêché d'Autun", ed. A. DE CHARMASSE, Autun/Paris, 1880, p.374
  8. Olim, t. I, p. 78, IV.
  9. A.LONGNON, "Pouillés de la province de Lyon, Paris, 1904, p.106
  10. N. DE NICOLAY, "Description générale du Bourbonnais en 1569", Moulins, 1875