Juvigny-sur-Loison

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Juvigny-sur-Loison
Juvigny-sur-Loison

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Defautoc.png|center|280px|link=|border]]
[[Fichièr:Defautoc.png|75px|center|link=]]
Geografia fisica
Occitania Map3.svg
geolocalizacion
Coordenadas 49° 28′ 02″ N, 5° 20′ 30″ E
Superfícia 16,42 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
301 m
178 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
44
Grand Èst
Departament
55
Mòsa Armas de Mòsa
Arrondiment Verdun
Canton Montmédy
Intercom
245501259
du Pays de Montmédy
Cònsol Francis Colin (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici (en francés)
Còde postal 55600
Còde INSEE 55262

Juvigny-sur-Loison es una comuna francesa, situada dins lo departament de Mòsa e la region de Lorena.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Lo vilatge a situat al Nòrd de la Meuse, a 10 quilomètres de Montmédy, a 12 quilomètres de Stenay, e a 15 quilomètres de Damvillers, en una region cobèrta de vasts bòsques.

Lo riu #que i flueix se truca lo Loison (telefonada en lo passat la Loison). En serpentant en la vallée, forma una amplària arrissa a l'entorn d'una leugièra éminence alluviale ont s'es desvolopat la localité, #qu'a l'abric de los sieus coteaux (longtemps ocupats per la vinha) sembla aprofechar d'un #erós micro-climat, en aquela region ont s'afrontan las massas d'aire océanique e continental : d'ont los cambiaments de tempses segon las influéncias del un o l'autra tèsta. Lo vent d'Èst o Sud-Es, #que portava lo polit temps, i aviá trucat pels ancians lo 'Messin' (vent de Mètz).

Tèxte originau de l'article francés

Le village est situé au Nòrd de la Meuse, à 10 kilomètres de Montmédy, à 12 kilomètres de Stenay, et à 15 kilomètres de Damvillers, dans une région couverte de vastes forêts.

La rivière qui y coule s'appelle le Loison (appelée dans le passé la Loison). En serpentant dans la vallée, elle forme un large boucle autour d'une légère éminence alluviale où s'est développée la localité, qui à l'abri de ses coteaux (longtemps occupés par la vigne) semble profiter d'un heureux micro-climat, dans cette région où s'affrontent les masses d'air océanique et continentale : d'où les changements de temps selon les influences de l'un ou l'autre front. Le vent d'Est ou Sud-Est, qui amenait le beau temps, était appelé par les anciens le 'Messin' (vent de Metz).

Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgJuvigny-sur-Loison
Comuna amb 154 abitants (2000)Remoiville (2,9km)
Comuna amb 154 abitants (2000)Iré-le-Sec (3,6km)
Comuna amb 254 abitants (2000)Jametz (4,9km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés
  • Graphies

Juvigny A travèrs dels sègles s'es orthographié de desparièras manièras. Se tròban los graphies seguents en divèrses actes e documents : Jevigny (1252), Gevigney (1264), Gevigny (1285), Guiwini (1285),

  • Origina

Lo nom del vilatge vendriá de Joviniacum, derivat del nom del proprietari, Jovinius, #que possedissiá las tèrras, las bastissas de granja e la villa a aquel endroit.

  • Legendas

Pel continuament, i i auriá #èsser fondada en 874 per la reina Richilde e lo sieu espós, Charles II lo Chauve, una abbaye de femnas, ont #èsser alavetz depausadas las reliques de santa Scolastique, venerada cossí en essent sœur de sant Benoît de Nursie.

  • Los 40 abbesses

Quaranta abbesses aurián presidit, a travèrs dels sègles, a las destinadas de Juvigny-las-Madamas : una tradicion del coan preteniá que la primièra abbesse i auriá #èsser la reina Richilde ela-meteissa ... O Bertrande venguda del monastèri Sant-Aure de París.

  • La Fin del monastèri

Aquela polida abbaye i aguèt vendut, coma plan nacional, en lo moment de la Revolucion francesa, e totalament destruida pauc après per las siás acquéreurs #que la dépecèrent e la #transformar en carrièra de pèiras !

  • Vestigis

D'aquel coan de moniales, pas subsisteix mai que qualques vestigis uèi : demòran aital l'espital (1629), la distillerie, lo grand ostal de las Prévôts, l'ostal de las Chapelains (1634), la cerveseria, la vacherie, lo molin, aital coma divèrses potzes e soscaves, e, sus qualques mètres, intacte, lo mur de clausura crénelé (1636), elevat de 6 mètres e en environant tota la abbaye.

  • Distincions

En 1285, en lo sieu reportatge poétique del Tournoi de Chauvency, lo trouvère Jacques Bretel cita lo senhor de Gevigny o Gviwini (segon los graphies dels manuscrits de Mos o de Oxford) #que se mesura al cors d'una joute a Henri de Blâmont. Ne descriu egalament lo blason, #que se tròba pintat en la neuvième miniature al recto del folio 117, adornant lo relat d'aquelas fèstas chevaleresques (veire la armorial del Tournoi de Chauvency).

  • Noblesa a décrypter !

En 1965, del temps qu'el creusait un cavòt al cementèri Sant-Denis, lo fossoyeur de l'epòca #descobrir un grand pommeau d'espasa daurada aital coma una coriosa condecora en vermeil d'un diamètre de 2,5 cm. Aquela, datada de 1486, representa en effigie, sus lo sieu caval caparaçonné, un chevalier armat, esgrimint la siá bandièra. En exergue, los sieus 16 quartièrs de noblesa : 16 blasons desparièrs testificant del ancienneté e de la qualitat de las siás ancêtres... Desgraciadament Alavetz, lo nòstre fossoyeur, poivrot notoire, #vendre lo pommeau de l'espasa per brindar !

  • Lo culte dels reliques

Après la destruccion del coatz, la darrièra abbesse #far don de las reliques de santa Scholastique a la glèisa paroissiale, ont son totjorn veneradas, en lo moment d'un triple pelegrinatge annal.

  • Cap a un autre destin

Longtemps figé a l'entorn de las muralles de lo sieu monastèri, #que n'èra lo nuclèu e la cœur, lo pòble, uèi, perdent de mai en mai lo sieu caractèr rural, se banalitza, se engrandeix, se lotit e s'installa a present a l'entorn de la siá glèisa, bastida l'an 1777.

Tèxte originau de l'article francés
  • Graphies

Juvigny à travers les siècles s'est orthographié de différentes façons. Se rencontrent les graphies suivantes dans divers actes et documents : Jevigny (1252), Gevigney (1264), Gevigny (1285), Guiwini (1285),

  • Origine

Le nom du village viendrait de Joviniacum, dérivé du nom du propriétaire, Jovinius, qui possédait les terres, les bâtiments de ferme et la villa à cet endroit.

  • Légendes

Par la suite, y aurait été fondée en 874 par la reine Richilde et son époux, Charles II le Chauve, une abbaye de femmes, où furent alors déposées les reliques de sainte Scolastique, vénérée comme étant sœur de saint Benoît de Nursie.

  • Les 40 abbesses

Quarante abbesses auraient présidé, à travers les siècles, aux destinées de Juvigny-les-Dames : une tradition du couvent prétendait que la première abbesse aurait été la reine Richilde elle-même ... ou Bertrande venue du monastère Sainte-Aure de Paris.

  • La Fin du monastère

Cette belle abbaye fut vendue, comme bien national, lors de la Révolution française, et totalement détruite peu après par ses acquéreurs qui la dépecèrent et la transformèrent en carrière de pierres !

  • Vestiges

De ce couvent de moniales, il ne subsiste plus que quelques vestiges aujourd'hui : ainsi restent l'hôpital (1629), la distillerie, la grande maison des Prévôts, la maison des Chapelains (1634), la brasserie, la vacherie, le moulin, ainsi que plusieurs puits et caves, et, sur quelques mètres, intact, le mur de clôture crénelé (1636), haut de 6 mètres et entourant toute l'abbaye.

  • Seigneuries

En 1285, dans son reportage poétique du Tournoi de Chauvency, le trouvère Jacques Bretel cite le seigneur de Gevigny ou Gviwini (selon les graphies des manuscrits de Mons ou d'Oxford) qui se mesure au cours d'une joute à Henri de Blâmont. Il en décrit également le blason, qu'on retrouve peint dans la neuvième miniature au recto du folio 117, ornant le récit de ces fêtes chevaleresques (voir l'armorial du Tournoi de Chauvency).

  • Noblesse à décrypter !

En 1965, alors qu'il creusait une tombe au cimetière Saint-Denis, le fossoyeur de l'époque découvrit un grand pommeau d'épée doré ainsi qu'une curieuse médaille en vermeil d'un diamètre de 2,5 cm. Celle-ci, datée de 1486, représente en effigie, sur son cheval caparaçonné, un chevalier armé, brandissant sa bannière. En exergue, ses 16 quartiers de noblesse : 16 blasons différents attestant de l'ancienneté et de la qualité de ses ancêtres... Malheureusement alors, notre fossoyeur, poivrot notoire, vendit le pommeau de l'épée pour trinquer !

  • Le culte des reliques

Après la destruction du couvent, la dernière abbesse fit don des reliques de sainte Scholastique à l'église paroissiale, où elles sont toujours vénérées, lors d'un triple pèlerinage annuel.

  • Vers un autre destin

Longtemps figé autour des murailles de son monastère, qui en était le noyau et le cœur, le village, aujourd'hui, perdant de plus en plus son caractère rural, se banalise, s'agrandit, se lotit et s'installe à présent autour de son église, construite en 1777.

Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Francis Colin    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png

1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
510 541 582 635 680 722 750 705 675

1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
649 693 515 732 831 698 661 686 732

1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
676 518 516 419 352 318 284 227 299

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
281
244
195
170
173
251
264
265
264
2009 2010
270
270
265
267
{{{2 014}}}
{{{2 014tot}}}
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]