Chammes

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Salta a la navegació Salta a la cerca

Chammes
Chammes

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Defautoc.png|center|280px|link=|border]]
[[Fichièr:Defautoc.png|75px|center|link=]]
Geografia fisica
Occitania Map2.svg
geolocalizacion
Coordenadas 48° 04′ 39″ N, 0° 22′ 36″ O
Superfícia 21,06 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
132 m
73 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
52
Païses de Léger Blason région fr Pays-de-la-Loire.svg
Departament
53
Mayenne Armas del Departament de Mayenne
Arrondiment Laval
Canton Sainte-Suzanne
Intercom
245300322
d'Erve et Charnie
Cònsol Marc d'Argentré (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici Camélésien (en francés)
Còde postal 53270
Còde INSEE 53050

Chammes es una comuna francesa, situada dins lo departament de Mayenne e la region dels Païses de Léger.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Lo territòri de Chammes correspond a una depression, ont la vallée de la Erve a crosat per aquela del ruisseau del Poulou, anciennement dicha de Mouillebraye, #qu'amb lo sieu divèrs afluents, recuèlh las aigas de tota la region #que s'estend de La Capèla-Rainsouin al nòrd de Santa-Suzanne.

Lo bourg, #que forma dos grops, lo un près de la glèisa, l'autre sus la rota de Évron, a situat en lo cuic format del confluisson dos cors d'aiga, a un nivèl de 80 mètres. Las altituds environnantes son de 136 mètres al sud-oèst, 126 al sud, 113 al sud-es e 107 al nòrd.

Un ancian camin, utilizat per la rota de Évron, passava al Pont de Orval e se dirigissiá al sud cap a Saulges e Sablé. Es desparièr de la rota de Santa-Suzanne a Chammes, #que Jaillot contunha de contunh cap a Saulges e #que, a l'epòca ont Cassini diboishava la siá mapa, passava çò Erve per se dirigir sus Sablé pel marge esquèrre.

Las rotas Modèl:Quandmai recentas connèctan lo bourg cap a Blandouet (a 5.5 km al sud-es), de Sants-Texans-sus-Erve (5 km al sud), Vaiges (8 km al sud-oèst), Sant-Leugièr (7 km a l'oèst), Châtres-lo-Bòsc (8 km al nòrd), Évron (9 km al nòrd) e Santa-Suzanne (3 km al nòrd-es).

La superficie, cadastrée en 1842, es d'Unitat|2106|a {{}}. « Lo fons es fòrça prima e pas produsit que del seigle », escriu-se a Miroménil en 1696 ; « i a quantitat de landes e de bòsc taillis ; 18 métairies e 35 bordages ». La situacion s'i èra melhorada dins lo sègle seguent, perque, d'après André René Lo Paige, lo sòl produsissiá del blat e del avoine ; i aviá de las pradas, doas grandas pèças de bòsques e fòrça landes.

Tèxte originau de l'article francés

Le territoire de Chammes correspond à une dépression, où la vallée de l'Erve est croisée par celle du ruisseau du Poulou, anciennement dit de Mouillebraye, qui avec ses divers affluents, recueille les eaux de toute la région qui s'étend de La Chapelle-Rainsouin au nord de Sainte-Suzanne.

Le bourg, qui forme deux groupes, l'un près de l'église, l'autre sur la route d'Évron, est situé dans l'angle formé par le confluent des deux cours d'eau, à un niveau de 80 mètres. Les altitudes environnantes sont de 136 mètres au sud-ouest, 126 au sud, 113 au sud-est et 107 au nord.

Un ancien chemin, utilisé par la route d'Évron, passait au Pont d'Orval et se dirigeait au sud vers Saulges et Sablé. Il est distinct de la route de Sainte-Suzanne à Chammes, que Jaillot continue ensuite vers Saulges et qui, à l'époque où Cassini dessinait sa carte, passait l'Erve pour se diriger sur Sablé par la rive gauche.

Les routes Modèl:Quandplus récentes relient le bourg vers Blandouet (à 5.5 km au sud-est), Saint-Jean-sur-Erve (5 km au sud), Vaiges (8 km au sud-ouest), Saint-Léger (7 km à l'ouest), Châtres-la-Forêt (8 km au nord), Évron (9 km au nord) et Sainte-Suzanne (3 km au nord-est).

La superficie, cadastrée en 1842, est de 2 106 ha. « Le fonds est fort maigre et ne produit que du seigle », écrit-on à Miroménil en 1696 ; « il y a quantité de landes et de bois taillis ; 18 métairies et 35 bordages ». La situation s'était améliorée au siècle suivant, car, d'après André René Le Paige, le sol produisait du froment et de l'avoine ; il y avait des prairies, deux grandes pièces de bois et beaucoup de landes.

Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgChammes
Comuna amb 194 abitants (2000)Blandouet (4,6km)
Comuna amb 254 abitants (2000)Saint-Léger (5,9km)
Comuna amb 123 abitants (2000)Livet (7,2km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

La glèisa de Chammes èra pas pas compresa en l'acte de restauracion de la abbaye de Évron, mas Hildebert la menciona amb lo sieu vocable en la confirmation de las possessions de la abbaye en 1125.

« L'armada angloise » saldada per las protestants franceses èra a Chammes la .

Epidèmias en 1784-1786. Vociferis Los 12 e 19 de novembre 1810, #que deterioren lo presbytère, situat al bòrd de la Erve, dins « bon estat » en 1802 (segon Pierre-François Davelu).

  • La distincion de Chammes èra vassale de Santa-Suzanne. Après aver-i apertengut als Feschal (Renascut de Feschal, Sègle XV ; la madama de Poligné, 1469), #passar als senhors de La Capèla-Rainsouin. En 1562, Nicolas de Champagne lo #comprometre amb la distincion dicha de Vaiges, las métairies de la Hommois, de Bonnefontaine, de la Messuardière, a sire Olivier Ferré e a Julienne, la siá femna, sieur e madama de La Motte. René Labitte, Jutge ordinari al duché de Mayenne, la #aver del cap de Renascuda Ferré, la siá femna. Es benlèu passada per aquesiment sens dobte a las Çò de Doç, senhors de la Panneterie, e los #demorar fins a la Revolucion. Daissavan quitament sovent lo sieu nom patronymique per prene aquel de Chammes : Louise-Françoise-Gabrielle Çò de Doç de Chammes, madama de Ruigné (Santa-Colombe), se #far representar a l'assemblada de la noblesa d'Anjau en 1789.

Chammes #Constituir un larèr de resisténcia a las idèas revolucionàrias per una demostracion de las paysans contra lo district, dempuèi la . Los abitants avián nomenat cònsol, lo Data|20|de

Autignac, Hérault 01.jpg

Autinhac en novembre.

novembre

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
1èr 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30  

, Jean-Baptiste Cœur, conegut per lo sieu attachement a la religion e a la royauté. L'eleccion en avent #èsser anullada, eles refusent lo Data|20|de

Snow Scene at Shipka Pass 1.JPG

Genièr en Bulgaria.

genièr

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
1èr 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31  

, d'escuélher una autra municipalité. Lo 12 de febrièr, Olivier Provost del Bourrion, delegat pel district, ven al cap dels guardas nacionales de Évron, de Vaiges e de Villaines procedir a una nòva eleccion. Los electors, #qu'an anonciat #que « vendrián pas las mans ballantes » començan per nomenar lo curé president e lo vicari secretari de l'escrutinh ; totes dos refusent lo serment #que se vòl los far prestar. Lo curé, Michel Barrabé, s'adreça als sieus paroissiens per los demandar lo sieu sentiment ; la majoritat declaran #que vòlon pas d'autre president. Lo comissari s'esquivi amb la siá tropa ; l'eleccion de Jean-Baptiste Cœur a confirmat, e notification formala n'a fach al district. Lo cònsol i aguèt condemnat a dos ans de « molèstia » e quatre oras d'exposicion en luòc public de Santa-Suzanne ; lo curé e lo vicari, a la degradacion civique e doas oras d'exposicion a Laval. Los esperits pas en #èsser pas doncas amassats, ni apaivagats. La , lo huissier vengut de Évron per publicar lo decrèt contra los sacerdòts insermentés, se #trobar en cara de 300 òmes armats #que pas lo #daissar pas quitament començar la siá lectura. Aqueles meteisses òmes prenián l'endeman Rochambeau en la prada de Montecler e caminavan amb la siá tropa sus Évron.

La Mes invalid (de genièr), los hussards prussiens #qu'ocupavan Blandouet, se #anar Chammes, ont se #acantonar fins al armistice. Lo 26, #trobar sus la rota de Sant-Leugièr un partit de francs-tireurs, mas aguèron portat fins a Chammes pels Chasseurs d'Africa #que los #far dos presoèrs. Lo 29 al ser, qualques francs-tireurs se #daissar prene près del bourg. La municipalitat #pagar una contribucion d'Unitat|1000|frs {{}}.

Pendent la Segonda Guèrra mondiala, Chammes a ocupat per las tropas alemandas dempuèi la . A liberat per l'armada americana o après un combat #que fa 20 mòrts (12 Alemands e 8 Americanes).

Tèxte originau de l'article francés

La glèisa de Chammes n'était pas comprise dans l'acte de restauration de l'abbaye d'Évron, mais Hildebert la mentionne avec son vocable dans la confirmation des possessions de l'abbaye en 1125.

« L'armée angloise » soldée par les protestants français était à Chammes le .

Épidémies en 1784-1786. Tempêtes les 12 et 19 novembre 1810, qui endommagent le presbytère, situé au bord de l'Erve, en « bon état » en 1802 (selon Pierre-François Davelu).

  • La seigneurie de Chammes était vassale de Sainte-Suzanne. Après avoir appartenu aux Feschal (René de Feschal, Sègle XV ; la dame de Poligné, 1469), elle passa aux seigneurs de La Chapelle-Rainsouin. En 1562, Nicolas de Champagne l'engagea avec la seigneurie dite de Vaiges, les métairies de l'Hommois, de Bonnefontaine, de la Messuardière, à sire Olivier Ferré et à Julienne, sa femme, sieur et dame de La Motte. René Labitte, juge ordinaire au duché de Mayenne, l'eut du chef de Renée Ferré, sa femme. Elle est peut-être passée par acquisition sans doute aux Le Doux, seigneurs de la Panneterie, et leur resta jusqu'à la Révolution. Ils laissaient même souvent leur nom patronymique pour prendre celui de Chammes : Louise-Françoise-Gabrielle Le Doux de Chammes, dame de Ruigné (Sainte-Colombe), se fit représenter à l'assemblée de la noblesse d'Anjou en 1789.

Chammes constitua un foyer de résistance aux idées révolutionnaires par une démonstration des paysans contre le district, dès le Mes invalid (avril). Les habitants avaient nommé maire, le , Jean-Baptiste Cœur, connu pour son attachement à la religion et à la royauté. L'élection ayant été annulée, ils refusent le Mes invalid (janvier), de choisir une autre municipalité. Le 12 février, Olivier Provost du Bourrion, délégué par le district, vient à la tête des gardes nationales d'Évron, de Vaiges et de Villaines procéder à une nouvelle élection. Les électeurs, qui ont annoncé qu'« ils ne viendraient pas les mains ballantes » commencent par nommer le curé président et le vicaire secrétaire du scrutin ; tous deux refusent le serment qu'on veut leur faire prêter. Le curé, Michel Barrabé, s'adresse à ses paroissiens pour leur demander leur sentiment ; la plupart déclarent qu'ils ne veulent pas d'autre président. Le commissaire s'esquive avec sa troupe ; l'élection de Jean-Baptiste Cœur est confirmée, et notification formelle en est faite au district. Le maire fut condamné à deux ans de « gêne » et quatre heures d'exposition en place publique de Sainte-Suzanne ; le curé et le vicaire, à la dégradation civique et deux heures d'exposition à Laval. Les esprits n'en furent pas pour autant ralliés, ni apaisés. Le Mes invalid (avril), l'huissier venu d'Évron pour publier l'arrêté contre les prêtres insermentés, se trouva en face de 300 hommes armés qui ne le laissèrent pas même commencer sa lecture. Ces mêmes hommes rejoignaient le lendemain Rochambeau dans la prairie de Montecler et marchaient avec sa troupe sur Évron.

Le Mes invalid (janvier), les hussards prussiens qui occupaient Blandouet, se portèrent sur Chammes, où ils se cantonnèrent jusqu'à l'armistice. Le 26, ils rencontrèrent sur la route de Saint-Léger un parti de francs-tireurs, mais ils furent ramenés jusqu'à Chammes par les Chasseurs d'Afrique qui leur firent deux prisonniers. Le 29 au soir, quelques francs-tireurs se laissèrent prendre près du bourg. la commune paya une contribution de 1 000 frs.

Durant la Seconde Guerre mondiale, Chammes est occupée par les troupes allemandes dès le Mes invalid (juin). Elle est libérée par l'armée américaine le Mes invalid (août) après un combat qui fait 20 morts (12 Allemands et 8 Américains).

Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Marc d'Argentré    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png

1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
994 648 953 1 008 1 100 1 072 1 029 1 014 994

1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 006 976 971 869 845 770 732 750 670

1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
702 635 641 501 512 475 470 452 430

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
414
399
373
349
320
328
333
334
335
2009 2010
333
339
334
340
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]