Gorron

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Salta a la navegació Salta a la cerca

Gorron
Gorron

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Gorron mairie.jpg|center|280px|link=|border]]
La comuna
[[Fichièr:Blason Gorron 53.svg|75px|center|link=]]
Geografia fisica
Occitania Map2.svg
geolocalizacion
Coordenadas 48° 24′ 45″ N, 0° 48′ 41″ O
Superfícia 14,32 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
208 m
147 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
52
Païses de Léger Blason région fr Pays-de-la-Loire.svg
Departament
53
Mayenne Armas del Departament de Mayenne
Arrondiment Mayenne
Canton Gorron (capluòc)
Intercom
245300389
du Bocage Mayennais
Cònsol Jean-Marc Allain (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici Gorronnais (en francés)
Còde postal 53120
Còde INSEE 53107
www.gorron.org

Gorron es una comuna francesa, situada dins lo departament de Mayenne e la region dels Païses de Léger.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Gorron A situat a 44 quilomètres de Laval e a 22 quilomètres del nòrd-oèst de Mayenne al confluisson del Ernée e de la Mayenne. A bastit sus las darrièras segudas granitiques del Massís armoricain, al encreuament dels caminas de la Bretanha e de la Normandie.

Comunas confrontantas de Gorron[1]
Gorron[1]
Brecé
Tèxte originau de l'article francés

Gorron est situé à 44 kilomètres de Laval et à 22 kilomètres du nord-ouest de Mayenne au confluent de l’Ernée et de la Mayenne. Elle est construite sur les dernières assises granitiques du Massif armoricain, au carrefour des marches de la Bretagne et de la Normandie.

Comunas confrontantas de Gorron[2]
Lesbois Saint-Siméon (Orne),
Couesmes-Vaucé
Hercé Gorron[2] Brecé
Colombiers-du-Plessis Brecé Brecé

Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgGorron
Comuna amb 832 abitants (2000)Brecé (2,1km)
Comuna amb 326 abitants (2000)Hercé (3,2km)
Comuna amb 194 abitants (2000)Lesbois (3,5km)
Comuna amb 121 abitants (2000)Vieuvy (5,5km)
Comuna amb 310 abitants (2000)Levaré (7,6km)
Comuna amb 524 abitants (2000)Désertines (7,6km)
Comuna amb 298 abitants (2000)Carelles (7,6km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Modèl:Fonts

L'existéncia de Gorron apareis dempuèi lo Modèl:XIe sègle. Cap a 1064, èra assiégée e paissièra per Guillaume lo Conquistador, pòrti de Normandie. La siá curació a mencionat, cap a 1082, jol nom de Apud Gorronum. A aquela data, Robert de Mortain, comte de Mortain, e mitat-fraire de Guillaume lo Conquistador, e Mathilde, la siá femna, donavan « la mitat de la églose, dels peatges e dels cans, del forn e del molin de Gorron» per la fondacion d'una prébende de lo sieu capítol de Mortain. En 1135, Geoffroy Plantagenet restituissiá aquela parròquia a Juhel II de Mayenne. Juhel III de Mayenne #dever pel continuament, cedir a las pretensions de Henri II, rei de Angleterre, aquel en reivindicant en 1162. En 1171, la vila #recebre la visita d'aquel sobiran #que #venir trobar los légats del pape e escambiar de potons de pases dins lo sieu castèl de Gorron.

Qualificada de châtellenie en 1403, la distincion de Gorron #èsser titrée de baronnie en 1528. Mas a aquela epòca, la fortalesa i aviá ja patit los estralls de las guèrras anglesas, la confession de 1403 en mencionant pas mai que "lo luòc d'un chastel o manolr ancian, lo luòc d'un autre hébergement seguts dins vila ; lo grand e lo pichon estang ; dos molins a bled, un molin a llençol… En 1490, la guèrra de Bretanha #ocasionar a nòu dels disturbis e dels pillages dins la pichona vila. Fauta del pagament d'una imposition de 600 libres, los Huguenots de Domfront #venir la incendiar en 1574. De contunh en 1592, de las bandas anglesas #signar lo sieu passatge per de notícias dévastations.

En los vièlhs diccionaris, se pòt anotar que Gorron i aviá associat a la fabricacion de las andouilles e de las sabots. Cap a 1403, s'i i auriá trobat de fabricas de sabots, de teissuts e de coton e dels tanneries d'ont an découlé las indústrias ligadas a la sabata, aquelas indústrias #qu'an fach la notoriété d'aquela region. Al cors dels sègles, se son transformadas en pichonas indústrias métallurgiques, n'indústrias del bòsc, dels mòbles e de las plastics. Gorron #Èsser egalament un centre d'espleitacion de granite : bon nombre de vièlhs ostals an #èsser bastidas amb lo granite de Gorron.

La , Gorron #crear una milice bourgeoise cargada del maintien de l'òrdre. Aquela milice li calguèt reprimir las émeutes #que se reprodusissián journellement a las lòtjas, un luòc ont la municipalité #defendre de dintrar amb los « bastons de meslier » demorats celèbres dins los mercats del dimècres. Aquel periòde tormentat coneis de nombrosas incursiós de las Chouans. De julhet 1795 en julhet 1797, se soslinha de nombrosas escarmouches entre la garnison de Gorron e las Chouans de Louis de Fregat. La , 3 000 Chouans #menaçar d'atacar la municipalitat #que comptava pas del temps que 50 militars, 100 òmes de la colomna mobila e 200 guardas nacionalas. I aguèt a sosténer a un atac fòrça mai sérieuse e mai violenta lo 11 de novembre. Aquel jorn-ailà, 700 òmes la #menaçar de set a uèch oras del matin.

En 1886, se #crear un sindicat del hannetonnage #que #destruir, pendent la campanha del 9 de mai a la , 75 000 quilòs de hannetons

Fichièr:Danvel 231 - GORRON - Passatge del Tramvia en la Vallée.JPG
Un tren en la vallée cap a Gorron al començament del Sègle XX

Çò bourg #èsser desservi, de 1901 a 1947, per la linha de camin de fèrre secondaire a via métrique de las camins de fèrre départementaux de la Mayenne en connectant Laval a Mayenne (Mayenne).

Tèxte originau de l'article francés

Modèl:Sources

L’existence de Gorron apparaît dès le Modèl:XIe siècle. Vers 1064, elle était assiégée et prise par Guillaume le Conquérant, duc de Normandie. Sa cure est mentionnée, vers 1082, sous le nom d’Apud Gorronum. À cette date, Robert de Mortain, comte de Mortain, et demi-frère de Guillaume le Conquérant, et Mathilde, sa femme, donnaient « la moitié de l'églose, des péages et des cans, du four et du moulin de Gorron» pour la fondation d'une prébende de leur chapitre de Mortain. En 1135, Geoffroy Plantagenet restituait cette paroisse à Juhel II de Mayenne. Juhel III de Mayenne dut par la suite, céder aux prétentions d'Henri II, roi d'Angleterre, celui-ci revendiquant en 1162. En 1171, la ville reçut la visite de ce souverain qui vint rencontrer les légats du pape et échanger des baisers de paix dans son château de Gorron.

Qualifiée de châtellenie en 1403, la seigneurie de Gorron fut titrée de baronnie en 1528. Mais à cette époque, la forteresse avait déjà subi les ravages des guerres anglaises, l'aveu de 1403 ne mentionnant plus que "la place d'un chastel ou manolr ancien, la place d'un autre hébergement assis en ville ; le grand et le petit estang ; deux moulins à bled, un moulin à drap… En 1490, la guerre de Bretagne occasionna à nouveau des troubles et des pillages dans la petite ville. Faute du paiement d'une imposition de 600 livres, les Huguenots de Domfront vinrent l'incendier en 1574. Puis en 1592, des bandes anglaises signèrent leur passage par de nouvelles dévastations.

Dans les vieux dictionnaires, on peut noter que Gorron était associée à la fabrication des andouilles et des sabots. Vers 1403, on y aurait trouvé des fabriques de sabots, de tissus et de coton et des tanneries d'où ont découlé les industries liées à la chaussure, ces industries qui ont fait la notoriété de cette région. Au cours des siècles, elles se sont transformées en petites industries métallurgiques, en industries du bois, des meubles et des plastiques. Gorron fut également un centre d'exploitation de granite : bon nombre de vieilles maisons ont été construites avec le granite de Gorron.

Le Mes invalid (septembre), Gorron créa une milice bourgeoise chargée du maintien de l'ordre. Cette milice dut réprimer les émeutes qui se reproduisaient journellement aux halles, un lieu où la municipalité défendit d'entrer avec les « bâtons de meslier » restés célèbres aux marchés du mercredi. Cette période tourmentée connaît de nombreuses incursions des Chouans. De juillet 1795 à juillet 1797, on signale de nombreuses escarmouches entre la garnison de Gorron et les Chouans de Louis de Frotté. Le Mes invalid (septembre), 3 000 Chouans menacèrent d'attaquer la commune qui ne comptait alors que 50 militaires, 100 hommes de la colonne mobile et 200 gardes nationaux. Elle eut à supporter une attaque beaucoup plus sérieuse et plus violente le 11 novembre. Ce jour-là, 700 hommes la menacèrent de sept à huit heures du matin.

En 1886, on créa un syndicat du hannetonnage qui détruisit, pendant la campagne du 9 mai au Mes invalid (juin), 75 000 kilos de hannetons

Un train dans la vallée vers Gorron au début du Sègle XX

Le bourg fut desservi, de 1901 à 1947, par la ligne de chemin de fer secondaire à voie métrique des chemins de fer départementaux de la Mayenne reliant Laval à Mayenne (Mayenne).

Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Jean-Marc Allain    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png

1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 022 1 880 2 190 2 110 2 228 2 437 2 351 2 356 2 430

1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 621 2 687 2 689 2 669 2 787 2 856 2 781 2 730 2 557

1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 551 2 381 2 377 2 061 2 253 2 384 2 232 2 321 2 207

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
2 321
2 400
2 511
2 825
2 837
2 894
2 759
2 744
2 759
2009 2010
2 814
2 873
2 772
2 841
{{{2 014}}}
{{{2 014tot}}}
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. http://www.geoportail.fr/visu2d.Don?ter=metropole modèl {{Ligam web}} : paramètre « titre » mancant
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »