Boissy-le-Sec

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

Boissy-le-Sec
Boissy-le-Sec

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Defautoc.png|center|280px|link=|border]]
L'otèl de vila.
[[Fichièr:Defautoc.png|75px|center|link=]]
Geografia fisica
France location map-Regions and departements-2016.svg
geolocalizacion
Coordenadas 48° 28′ 40″ N, 2° 05′ 20″ E
Superfícia 19,06 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
157 m
92 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
11
Illa de França Flag of Île-de-France.svg
Departament
91
Essonne Armas d'Essonne
Arrondiment Étampes
Canton Étampes
Intercom
200017846
de L'Etampois Sud Essonne
Cònsol Alain Meyer (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici Boissyon (en francés)
Còde postal 91870
Còde INSEE 91081
www.mairie-boissylesec.fr

Boissy-le-Sec es una comuna francesa, situada dins lo departament d'Essonne e la region d'Illa de França.

Geografia[modificar | modificar la font]

Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgBoissy-le-Sec
Comuna amb 714 abitants (2000)Villeconin (4,8km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Lo scenari a l'entorn del vilatge a #èsser conreat dempuèi l'antiquitat e de nombroses vestigis de granjas gauloise e gallo-romaines an #èsser identificats. Lo toponyme Boissy es d'origina latina en derivant de Bussecum, luòc plantat de Buis e lo vilatge a sens dobte #èsser lo luòc d'una villa gallo-romaine. Abans de venir, jols primièrs Capétiens, aquel d'una « grange » reial domeni de la Corona. Louis VI lo Gròs #concedir en 1120 als abitants del pòble una charte en los conferint de divèrses privilègis #qu'aquel de pas poder èsser tradusits en justícia en defòra de la siá parròquia. Aquela i n'aguèt erigit l'an 1195 en Prieuré en dependent del abbaye augustine de Clairefontaine. Lo bastiment de la glèisa Santa-Louis #començar a aquela epòca e las vastes dimensions de la siá nef suggerisson que la populacion de la parròquia èra alavetz nombrosa, a Modèl:La s- arribava a aperaquí 700 abitants.

En 1216, Philippe #crear una distincion a Boissy-lo-Shut en fasent don de las tèrras e dreches #que i possedissiá al un de los sieus familiales, lo chevalier Gauthier de Nanteau de la branca cadette del primièr ostal de Nemours #que #donar divèrsas chambellans als primièrs Capétiens.

Al començament de la guèrra de #Cent Ans, Phippe V de Valís #cargar un chevalier banneret, Jean Paviot, d'aver garnison dins lo castèl de Boissy e de refortilhar las siás defensas. D'après los istorians locales, aquel castèl fòrt i aguèt acabat l'an 1339. Mas Jean Paviot a pas testificat coma senhor de Boissy-lo-Shut #qu'en 1349. Lo castèl i aguèt pres pels Angleses cap a 1358 e figurava, en 1360 en las disposicions dels preliminar de Pau de Bretigny al nombre dels luòcs fòrts daissats en penyora al Rei de Angleterre per garantir lo pagament de la rançon del Rei de França Jean-lo-Bon, fa presoèr en lo moment de la batalha de Peitieus.

A la fin de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, la distincion aperteniá totjorn als descendents de Jean Paviot #que jogauen un papièr important en l'Armada e al Tribunal dels Valís. A aquela epòca lo castèl #que i aviá perdut la siá valor estrategica #venir un sojorn de plaisance dotada d'un nòu còrs d'abitatge.

Lo darrièr dels Paviot de Boissy-lo-Shut #morir en 1697 e après divèrs avatars, la distincion i aguèt crompat per Charles Boyetet de Mérouville, d'una familha de grandas négociants de Orléans, recentament ennoblit per la crompa d'una carga de secretària del Rei.

La familha Boyetet venguda de Boissy, conservarà la distincion fins a la Revolucion, los sieus descendents a l'epòca #vendre lo castèl, lo sieu bas tribunal e las tèrras a un avocat de Orléans, Jean-Baptiste Couturier #que per la siá desgràcia i aviá #èsser un granger general #çò que lududes #valer d'èsser guillotiné en 1794. La siá veusa récupéra lo domeni jol Directoire e la #aportar a lo sieu segond marit, Jean-Baptiste Bourgeon. Aquel #venir cònsol del pòble jos l'Empèri e lo #demorar jos la Restauracion e al començament de la Monarchie de julhet. #Far transformar los parterres e los bosquets del jardin classic del castèl en parc paysager e, jos la siá administracion, lo campanal e lo porche de la glèisa gotica #que s'èran effondrés #èsser reconstruits n'estil néo-classic.

Boissy A vist arribar Alemands dempuèi lo 16 de junh de 1940 e lo sieu darrièr deslligament a quitlé la municipalitat lo 21 d'agost de 1944[1]. En julhet i aviá debanat sul territòri de la municipalitat lo parachutage d'un commando aliat #que li caliá temptar d'assassinar lo maréchal Rommel, en comandant en cap de las tropas alemandas sus la tèsta oèst.

Tèxte originau de l'article francés

Le plateau autour du village a été cultivé dès l'antiquité et de nombreux vestiges de fermes gauloise et gallo-romaines ont été identifiés. Le toponyme Boissy est d'origine latine dérivant de Bussecum, lieu planté de Buis et le village a sans doute été le site d'une villa gallo-romaine. avant de devenir, sous les premiers Capétiens, celui d'une « grange » royale domaine de la Couronne. Louis VI le Gros accorda en 1120 aux habitants du village une charte leur conférant divers privilèges dont celui de ne pouvoir être traduits en justice en dehors de leur paroisse. Celle-ci fut érigée en 1195 en Prieuré dépendant de l'abbaye augustine de Clairefontaine. La construction de l'église Saint-Louis commença à cette époque et les vastes dimensions de sa nef suggèrent que la population de la paroisse était alors nombreuse, au Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle elle atteignait environ 700 habitants.

En 1216, Philippe créa une seigneurie à Boissy-le-Sec en faisant don des terres et droits qu'il y possédait à l'un de ses familiers, le chevalier Gauthier de Nanteau de la branche cadette de la première maison de Nemours qui donna plusieurs chambellans aux premiers Capétiens.

Au début de la guerre de Cent Ans, Phippe V de Valois chargea un chevalier banneret, Jean Paviot, de tenir garnison au château de Boissy et de renforcer ses défenses. D'après les historiens locaux, ce château fort fut achevé en 1339. Mais Jean Paviot n'est attesté comme seigneur de Boissy-le-Sec qu'en 1349. Le château fut pris par les Anglais vers 1358 et figurait, en 1360 dans les dispositions des préliminaire de Paix de Bretigny au nombre des places fortes laissées en gage au Roi d'Angleterre pour garantir le paiement de la rançon du Roi de France Jean-le-Bon, fait prisonnier lors de la bataille de Poitiers.

À la fin du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, la seigneurie appartenait toujours aux descendants de Jean Paviot qui jouaient un rôle important dans l'Armée et à la Cour des Valois. À cette époque le château qui avait perdu sa valeur stratégique devint une demeure de plaisance dotée d'un nouveau corps de logis.

Le dernier des Paviot de Boissy-le-Sec mourut en 1697 et après divers avatars, la seigneurie fut achetée par Charles Boyetet de Mérouville, d'une famille de grands négociants d'Orléans, récemment anobli par l'achat d'une charge de secrétaire du Roi.

La famille Boyetet devenue de Boissy, conservera la seigneurie jusqu'à la Révolution, ses descendants à l'époque vendirent le château, sa basse cour et les terres à un avocat d'Orléans, Jean-Baptiste Couturier qui pour son malheur avait été un fermier général ce qui lui valut d'être guillotiné en 1794. Sa veuve récupéra le domaine sous le Directoire et l'apporta à son second mari, Jean-Baptiste Bourgeon. Celui-ci devint maire du village sous l'Empire et le resta sous la Restauration et au début de la Monarchie de juillet. Il fit transformer les parterres et les bosquets du jardin classique du château en parc paysager et, sous son administration, le clocher et le porche de l'église gothique qui s'étaient effondrés furent reconstruits en style néo-classique.

Boissy a vu arriver des Allemands dès le 16 juin 1940 et leur dernier détachement a quitlé la commune le 21 août 1944[2]. En juillet avait eu lieu sur le territoire de la commune le parachutage d'un commando allié qui devait tenter d'assassiner le maréchal Rommel, commandant en chef des troupes allemandes sur le front ouest.


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Alain Meyer    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
659 588 722 721 686 608 561 555 585
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
579 599 573 608 590 559 514 529 534
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
542 505 479 405 441 406 383 396 394
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
380
403
405
400
502
624
626
629
646
2009 2010
659
671
671
683
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. Edmond Dubler (cònsol): "Vida de Boissy-lo-Shut de 1939 a la Desliurança", in Còrpus Étampois.
  2. Edmond Dubler (maire): "Vie de Boissy-le-Sec de 1939 à la Libération", in Corpus Étampois.