Angervilliers

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar
Flag of France.svg Vila de França Flag of France.svg

Angervilliers
Angervilliers

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Angervilliers Mairie.JPG|center|280px|link=|border]]
L'otèl de vila.
[[Fichièr:Defautoc.png|x50px|center|link=]]
Geografia fisica
France location map-Regions and departements-2015.svg
geolocalizacion
Coordenadas 48° 35′ 31″ N 2° 03′ 54″ E / 48.5919852, 2.0648852 / 48.5919852; 2.0648852
Superfícia 9,01 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
163 m
77 m
Geografia politica
Estat Flag of France.svgFrança
Region
11
Illa de França Flag of Île-de-France.svg
Departament
91
Essonne Armas d'Essonne
Arrondiment Étampes
Canton Saint-Chéron
Intercom
249100074
du Pays de Limours
Cònsol Roger Cottin (DVG) (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici Angervilliérois (en francés)
Còde postal 91470
Còde INSEE 91017

Angervilliers es una comuna francesa, situada dins lo departament d'Essonne e la region d'Illa de França.

Geografia[modificar | modificar la font]

Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgAngervilliers
Comuna amb 1457 abitants (2000)Le Val-Saint-Germain (3,0km)
Comuna amb 997 abitants (2000)Saint-Cyr-sous-Dourdan (3,4km)
Comuna amb 2035 abitants (2000)Bonnelles (4,2km)
Comuna amb 1213 abitants (2000)Vaugrigneuse (4,4km)
Comuna amb 1577 abitants (2000)Saint-Maurice-Montcouronne (4,5km)
Comuna amb 3671 abitants (2000)Forges-les-Bains (4,7km)
Comuna amb 493 abitants (2000)Longvilliers (5,6km)
Comuna amb 933 abitants (2000)Rochefort-en-Yvelines (5,7km)
Comuna amb 3352 abitants (2000)Briis-sous-Forges (5,7km)
Comuna amb 582 abitants (2000)Courson-Monteloup (5,9km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Existís pauc de traces del passat alunhat d'aquela localité del Hurepoix, malgrat qu'una aucupacion umana anciana a testificat en sectors prèps. Al Sègle XI, una glèisa existís ja. En 1319, Élisabeth de Angervilliers possedís la distincion e exercís a aquel títol los sieus dreches d'anautita, mièja e bassa justícia. Anne de Pisseleu, duchesse de Étampes e favorita de François Ier, e Jacques Auguste de Thou, president dins lo Parlament de París e final lettré, figuran egalament entre los senhors. Lo marques Édouard Ollier de Nointel de contunh Prosper Bouin engrandeixen considerablament lo domeni per l'aquesiment de granjas e de bòsques sus las municipalitats de Forges, Limours, Briss, Vaugrigneuse, e lo Val-Sant-Germain. Nicolas-Prosper Bouin de Angervilliers, ministre de la Guèrra jol regna de Louis XV, ret celèbre lo nom del territòri. [[Juliette Récamier|Modèl:La Sra. Récamier]] Ven i séjourner en la siá amiga Modèl:La Sra. De Catellan.

Al Sègle XIX, Angervilliers es un luòc de loisir e de caça. N'efièch antany, las pendentas argileuses e sableuses dels environs del vilatge avián afectat als vignobles, ont èra question de ventas de vinhas dins las « montanhas de Angervilliers ». Lo pòble, situat en lisière de bòsc de Rambouillet, es de contunh vengut lo luòc d'eleccion del châtaignier #que podiá se comptar per milièrs. Qualqu'uns, tricentenaires, an #èsser plantats jos nobr|Louis {{ XIV}}. L'activitat economica se desplega a l'entorn de la tèrra pel biais de l'agricultura e de la fabricacion de tuiles e de briques. Antany, Angervilliers Possedissiá tres tuileries briqueteries #que los produchs n'avián fabricat a la man. Sòla la tuilerie de Sylvain se mécanisa, e #produsir tuiles, briques e carreaux de granda reputacion. En 1897, a la tuilerie Sylvain, demorada sòla en lista, se adjoindra un potier #qu'inventarà un nòu pòt de flors « lo pòt japonés », ancêtre de los nòstres pòdes Riviera. Aquela fabrica a #èsser démolie e dempuèi, las briqueteries de Vaugirard se son implantats sul territòri de la municipalitat, atrachas per la famosa glaise d'aquela region. An #èsser rachetées recentament per l'entrepresa Wienerberger[1].

Al començament del Sègle XX, un solar a bastit al luòc del castèl primitif. Pendent la Segonda Guèrra mondiala, la proprietat, ocupada en principi per l'organizacion Todd, es réquisitionnée pels Americanes de contunh pels Franceses. Los sieus proprietaris son mòrts en déportation. En principi daissat a l'abandon, aperten uèi a la Societat de las aigas mineralas Perrier[2].

Il existe peu de traces du passé lointain de cette localité du Hurepoix, même si une occupation humaine ancienne est attestée dans des secteurs proches. Au Sègle XI, une église existe déjà. En 1319, Élisabeth d'Angervilliers possède la seigneurie et exerce à ce titre ses droits de haute, moyenne et basse justice. Anne de Pisseleu, duchesse d'Étampes et favorite de François Ier, et Jacques Auguste de Thou, président au Parlement de Paris et fin lettré, figurent également parmi les seigneurs. Le marquis Édouard Ollier de Nointel puis Prosper Bouin agrandissent considérablement le domaine par l'acquisition de fermes et de bois sur les communes de Forges, Limours, Briss, Vaugrigneuse, et le Val-Saint-Germain. Nicolas-Prosper Bouin d'Angervilliers, ministre de la Guerre sous le règne de Louis XV, rend célèbre le nom du territoire. [[Juliette Récamier|Modèl:Mme Récamier]] vient y séjourner chez son amie Modèl:Mme de Catellan.

Au Sègle XIX, Angervilliers est un lieu de loisir et de chasse. En effet autrefois, les pentes argileuses et sableuses des environs du village étaient affectées aux vignobles, où il était question de ventes de vignes au « montagnes d'Angervilliers ». Le village, situé en lisière de forêt de Rambouillet, est ensuite devenu le lieu d'élection du châtaignier qui pouvait se compter par milliers. Certains, tricentenaires, ont été plantés sous Louis XIV. L'activité économique se déploie autour de la terre par le biais de l'agriculture et de la fabrication de tuiles et de briques. Autrefois, Angervilliers possédait trois tuileries briqueteries dont les produits étaient fabriqués à la main. Seule la tuilerie de Sylvain se mécanisa, et produisit des tuiles, briques et carreaux de grande renommée. En 1897, à la tuilerie Sylvain, restée seule en liste, s'adjoindra un potier qui inventera un nouveau pot de fleurs « le pot japonais », ancêtre de nos pots Riviera. Cette usine a été démolie et depuis, les briqueteries de Vaugirard se sont implantées sur le territoire de la commune, attirées par la fameuse glaise de cette région. Elles ont été rachetées récemment par l'entreprise Wienerberger[1].

Au début du Sègle XX, un manoir est construit à la place du château primitif. Durant la Seconde Guerre mondiale, la propriété, occupée d'abord par l'organisation Todd, est réquisitionnée par les Américains puis par les Français. Ses propriétaires sont morts en déportation. D'abord laissée à l'abandon, elle appartient aujourd'hui à la Société des eaux minérales Perrier[3].


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Roger Cottin (DVG)    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 Donadas
d · m
 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2012): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
288 330 340 340 356 375 371 321 355
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
342 323 354 366 353 363 352 339 358
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
366 345 356 311 348 381 353 381 443
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
467
511
530
704
1 197
1 381
1 571
1 598
1 625
2009 2010
1 638
1 651
1 645
1 658

Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. Error de citacion : Balisa <ref> incorrècta ; pas de tèxte per las referéncias nomenadas historique-guide-2003-p6.
  2. http://fr.topic-topos.Coma/angervilliers
  3. http://fr.topic-topos.com/angervilliers