Landevenneg

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
(Redirigit dempuèi Landévennec)
Anar a : navigacion, Recercar
Còde QRpedia d'estampar per un accès dirècte a aquèth article
Flag of Brittany (Gwenn ha du).svg Vilatge de Bretanha BlasonBRETAGNE.jpg
Donadas
d · m
Landevenneg
Landévennec
comuna francesa
[[Imatge:|250px]]
Descripcion de la bandièra
Descripcion dau blason
Descripcion deu sagèth
Latitud
Longitud
Generalitats
Partida de
Sosclassa de
Nomenat d'aprèst
Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Situat dens Q675360
País França
Sit oficial
Blason ville fr Landévennec (29).svg
Landévennec Panorama.JPG
Panorama de la façada maritima de Landévennec
Geografia fisica
France location map-Regions and departements.svg
geolocalizacion
Coordenadas 48° 17′ 32″ N 4° 15′ 53″ O / 48.292223, -4.264723 / 48.292223; -4.264723
Bretagne region location map.svg
City locator 2.svg
Landevenneg
Localizacion sus la mapa de Bretanha


Superfícia | 13,83 km²
Altituds
 · Maximala
 · Mejana
 · Minimala |
 
116 m
19 m
0 m
Geografia politica


Region istorica Bretanha Armas de Bretanha
Estat Flag of France.svg França
Region
53
Bretanha Logo Bretagne.png
Departament
29
Finistèrra Armas deu Departament de Finistèrra
Arrondiment
Châteaulin
Canton
Crozon
Intercom
242900827
de la Presqu'île de Crozon
Cònsol

Roger Lars (2008-2014)

Geografia umana
Populacion
Populacion totala
(2010)
346 ab.
Evolucion de la populacion

363 ab.
Densitat 25,02 ab./km²
Autras informacions
Gentilici Landévennecien (en francés)
Còde postal 29560
Còde INSEE 29104


Identificants
BNE


ULAN


DOI
RKDimages
Rijksmonument
KGS
Historic Places identifier
ID d'artista de MusicBrainz
ID album de MusicBrainz
ID d'òbra de MusicBrainz


Legislator
Identificant BHL
Identificant ITIS
Identificant IUCN
Identificant NCBI
Identificant TPDB
Identificant GBIF
Identificant WoRMS
Numèro EE
Indicatiu
Còde AITA
Còde OACI
Còde mnemonic
Identificant JPL Small-Body Database
Còde de l'observatòri Minor Planet Center
Identificant Structurae
Identificant Emporis
Numèro CAS
numèro EINECS
SMILES
InChI
InChIKey
Còde ATC
Numèro E
Identificant UNII
Numèro RTECS
Identificant ChemSpider
Identificant PubChem (CID)
Numèro ZVG
Identificant ChEBI
Numèro ONU
Còde Kemler
Identificant Drangbank
Mencion de dangièr SGH
Identificant Wine AppDB
Identificant d'un satellit NSSDC
SCN
Commons-logo.svg Wikimedia Commons prepausa de documents multimèdia liures sus Landevenneg.

Landevenneg en breton ( Landévennec en francés) es una comuna bretona, situada dins lo departament de Finistèrra e la region de Bretanha.

Geografia[modificar | modificar la font]

Fichièr:Rade de Brèst.jpg
Lo fons de la rade de Brèst (estuaire de la Aulne) vist nautors en dominant lo cementèri de vaissèls de Landévennec

Landévennec, niché al fons de la rade de Brèst, sul darrièr méandre del Aulne en partida submergé en lo moment de la remontada del nivèl de la mar après la glaciation de Würm[1], Constituissi un païsatge pittoresque #qu'inspira la poesia. Tot i a amassat, lo bòsc, la montanha (Ménez-Òm), lo riu e la mar.

Al començament de la Modèl:S-, en 1920, Landévennec se presenta coma un maco pichon pòble plàcid, delimitat d'aiga e de pins, en un luòc impregnat de grandeur, al pè dels escarpements de la presqu'isla e en formant una punta en s'avançant a las confins del fons de la rade de Brèst e de la Aulne maritima.

Lo climat doç e humide, la situacion del país plan protegit dels vents fòrts, fan d'aquel pichon canton de tèrra lo un d'aqueles de la Bretanha ont la vegetacion del miègjorn se desvolòpa e prospère admirablement. « Las plantas dels païses cauds creisson en tota libertat, araucarias e figuiers, mimosas e eucalyptus » escrich Gustave Geffroy l'an 1903[2].

« Lo pòrt de Landévennec se compausa pas que d'una simpla cala, de 78 mètres de longitud sus 5 m de largeur e 12 % de inclinaison, situat sus la cauma dicha de Pòrt-Maria, près de la punta de Landévennec, sul marge esquèrre de la estuaire de la Aulne. (...) Lo movement de la navegacion i es sens importància »[3]. Aquela descripcion data de 1889 mas es encara valida pel pòrt d'uèi.

Dempuèi lo belvédère, a l'intrada del pòble, la vista es imprenable sul cementèri de naus e lo croiseur Colbert, antany destinat a la lucha anti-aeriana, #qu'espèra d'èsser desmantellat. Dempuèi 2007, lo luòc fa reviure lo remembre del anciana station naval, quand Landévennec aculhiá los vaissèls de la Marina en resèrva.

Mas la situacion de presqu'isla coincée entre la rade de Brèst e la estuaire de la Aulne contribuissi a far de Landévennec una municipalitat enclavée, mal connectada a lo sieu veïnat, sens connexion maritima d'ara endavant amb Brèst e los autres pòrts de la rade de Brèst e sens bac en permetent d'afranquir la estuaire. Quitament l'accès viari es long (détour important per prene lo pont de Térénez #que permet d'afranquir lo Aulne e de connectar la municipalitat a la rèsta del mond) o malaisit se se manlèva la rota mai dirècta estrecha e sinueuse. Es d'en un autre luòc aquel isolament #que i aviá ja atrach sant Guénolé e los sieus discipols en lo moment de la fondacion de la abbaye. Es tanben la persistència d'aquel isolament #que fa uèi lo encant de Landévennec.

L'Aulne et le village de Landévennec
Le fond de la rade de Brest (estuaire de l'Aulne) vu des hauteurs dominant le cimetière de bateaux de Landévennec

Landévennec, niché au fond de la rade de Brest, sur le dernier méandre de l'Aulne en partie submergé lors de la remontée du niveau de la mer après la glaciation de Würm[4], constitue un paysage pittoresque qui inspire la poésie. Tout y est réuni, le bois, la montagne (Ménez-Hom), la rivière et la mer.

Au début du Modèl:S-, en 1920, Landévennec se présente comme un joli petit village paisible, encerclé d'eau et de pins, dans un site imprégné de grandeur, au pied des escarpements de la presqu'île et formant une pointe s'avançant aux confins du fond de la rade de Brest et de l'Aulne maritime.

Le climat doux et humide, la situation du pays bien abrité des vents forts, font de ce petit coin de terre l'un de ceux de la Bretagne où la végétation du midi se développe et prospère admirablement. « Les plantes des pays chauds croissent en toute liberté, araucarias et figuiers, mimosas et eucalyptus » écrit Gustave Geffroy en 1903[2].

« Le port de Landévennec ne se compose que d'une simple cale, de 78 mètres de longueur sur 5 m de largeur et 12 % d'inclinaison, situé sur la grève dite de Port-Maria, près de la pointe de Landévennec, sur la rive gauche de l'estuaire de l'Aulne. (...) Le mouvement de la navigation y est sans importance »[5]. Cette description date de 1889 mais est encore valable pour le port d'aujourd'hui.

Depuis le belvédère, à l'entrée du village, la vue est imprenable sur le cimetière de navires et le croiseur Colbert, jadis destiné à la lutte anti-aérienne, qui attend d'être démantelé. Depuis 2007, le lieu fait revivre le souvenir de l'ancienne station navale, quand Landévennec accueillait les bateaux de la Marine en réserve.

Mais la situation de presqu'île coincée entre la rade de Brest et l'estuaire de l'Aulne contribue à faire de Landévennec une commune enclavée, mal reliée à son voisinage, sans liaison maritime désormais avec Brest et les autres ports de la rade de Brest et sans bac permettant de franchir l'estuaire. Même l'accès routier est long (détour important pour rejoindre le pont de Térénez qui permet de franchir l'Aulne et de relier la commune au reste du monde) ou difficile si l'on emprunte la route plus directe étroite et sinueuse. C'est d'ailleurs cet isolement qui avait déjà attiré saint Guénolé et ses disciples lors de la fondation de l'abbaye. C'est aussi la persistance de cet isolement qui fait aujourd'hui le charme de Landévennec.


Istòria[modificar | modificar la font]

Landévennec #Venir un centre d'escambi e de comunicacion per l'importància de lo sieu abbaye.

L'activitat venguda de las fièras e mercats e las desparièras manifestacions religiosas ligadas al monastèri, portavan de nombroses visitants.

Landévennec Utilizava de divèrses mejans de comunicacion per mar. L'ensems dels bacs permetiá d'afranquir lo Aulne. Lo passatge de Poulben èra desservi per dos chalands. Los jorns de mercat, i aviá utilizat un grand chaland en servint al transpòrt d'una vintena de cavals, los autres jorns, un mai pichon, pels passatges abituals dels abitants e de qualques cavals. Se retien a Argol e al Faou.

Abans 1782, existissiá una connexion de la isla Tibidy a Landévennec. Un vaissèl i aviá utilizat pels bestiaux, e un canot per las gents.

Los trabalhs mancavan pas pas. Lo abbaye emplegava de nombroses mossardets. Los prètzfaches avián distribuit coma seguís :

  • un mèstre jardinier e una ajuda ;
  • un cosinièr e un marmiton ;
  • un palefrenier ;
  • un postillon (portava las cartas dins la plaça del Faou) ;
  • un maréchal ferrant ;
  • un chaudronnier (vendiá de Kemper totes los tres meses) ;
  • un gojat de sala ;
  • un barbèr ;
  • un forner (i aviá ajudat per d'unes autres mossardets) ;
  • una blanchisseuse ;
  • una portaira d'aiga ;
  • dels tailleurs, couturiers e d'ajudas servidores venián cèrts jorns.

Totas aquelas gents vivián pel trabalh que los porgiá lo monastèri. S'i acomodaven en de bonas condicions e relacions amb los fraires.

Una autra font importanta èra la juridiction abbatiale e lo sieu tribunal de justícia. S'estendiá sus tot lo territòri de la presqu'isla de Crozon fins a Plomodiern, e i aviá representat al tribunal de Châteaulin per un fiscal e un greffier. Aquel tribunal de justícia comptava de membres per òrdre de foncion :

  • lo sénéchal (oficiar féodal o reial) ; possedissiá lo reng de cap de justícia e velhava a lo sieu bon foncionament. I aviá ajudat en lo sieu prètzfach pel bailli (oficiar d'espasa o de vestit), #que, a França, retia la justícia al nom del rei o d'un senhor ;
  • lo fiscal general èra cargat recouvrements, taxas e impòstes ;
  • Notaires, greffiers, de sergents, officiers èran cargats significats a comparéisser/comparéisser, de far executar las estancadas retudes.

Aquel tribunal de justícia valguda a Landévennec lo títol de vila. En 1679, las audiéncias s'avián lo dimècres a 15h00 als relòtges de la vila, dins la sala de la auditoire, situada dins la carrièra del presbytère. Lo sénéchal e lo bailli presidissián, venián de contunh los prévosts (títol donat a desparièrs magistrats d'òrdre civil o judicial jos l'Ancian Regim) #que representavan los senhors de la presqu'isla e avián agut d'i assistir.

Los abbés avián los poders seigneuriaux los mai estenduts. Ressortissant Coma tribunal de crida del présidial de Kemper e en dispausant del drech de « anautita justícia » (del latin lo chuc Gladii del drech romain), lo abbé se considerava lo senhor anautit justicier de Landévennec, Argol e Telgruc.

« La mièja justícia » aviá lo drech de condemnar dins la preson. « La bassa justícia », la mai difonduda, #que se pòt comparar a intervencions de simpla polícia. Lo insigne de « anautita justícia » èra las « fourches patibulaires » (aparelh a penjar). I aviá compausat de quatre nautors piliers de pèira, coronats per una trauèssa de bòsques. Los condemnats avián ligat a aquela darrièra per èsser étranglés. Los despossedisses demoravan un cèrt nombre de jorns expausats a la vista dels transeünts. Aquela potence se situava dins lo pòble de Gorréguer pas luènh del abbaye. Demòra pas mai de vestigis d'aquel passatge de la justícia.

Landévennec Conserva pas del passat que la maca pichona capèla de Folgoat, testimòni d'un passat dels fraires del abbaye.

Landévennec devint un centre d'échange et de communication par l'importance de son abbaye.

L'activité venue des foires et marchés et les différentes manifestations religieuses liées au monastère, amenaient de nombreux visiteurs.

Landévennec utilisait divers moyens de communication par mer. L'ensemble des bacs permettait de franchir l'Aulne. Le passage de Poulben était desservi par deux chalands. Les jours de marché, il était utilisé un grand chaland servant au transport d'une vingtaine de chevaux, les autres jours, un plus petit, pour les passages habituels des habitants et de quelques chevaux. Ils se rendaient à Argol et au Faou.

L'Aulne et un moulin à marée près de Landévennec

Avant 1782, il existait une liaison de l'île Tibidy à Landévennec. Un bateau était utilisé pour les bestiaux, et un canot pour les gens.

Les emplois ne manquaient pas. L'abbaye employait de nombreux domestiques. Les tâches étaient distribuées comme suit :

  • un maître jardinier et un aide ;
  • un cuisinier et un marmiton ;
  • un palefrenier ;
  • un postillon (il portait les lettres à la poste du Faou) ;
  • un maréchal ferrant ;
  • un chaudronnier (il venait de Quimper tous les trois mois) ;
  • un garçon de salle ;
  • un barbier ;
  • un boulanger (il était aidé par d'autres domestiques) ;
  • une blanchisseuse ;
  • une porteuse d'eau ;
  • des tailleurs, couturiers et aides servantes venaient certains jours.

Tous ces gens vivaient par le travail que leur fournissait le monastère. Ils s'y accommodaient dans de bonnes conditions et relations avec les moines.

Une autre source importante était la juridiction abbatiale et sa cour de justice. Elle s'étendait sur tout le territoire de la presqu'île de Crozon jusqu'à Plomodiern, et était représentée à la cour de Châteaulin par un procureur et un greffier. Cette cour de justice comptait des membres par ordre de fonction :

  • le sénéchal (officier féodal ou royal) ; il possédait le rang de chef de justice et veillait à son bon fonctionnement. Il était aidé dans sa tâche par le bailli (officier d'épée ou de robe), qui, en France, rendait la justice au nom du roi ou d'un seigneur ;
  • le procureur général était chargé des recouvrements, taxes et impôts ;
  • Notaires, greffiers, sergents, officiers étaient chargés des significations à comparaître, de faire exécuter les arrêts rendus.

Cette cour de justice value à Landévennec le titre de ville. En 1679, les audiences se tenaient le mercredi à 15h00 aux horloges de la ville, dans la salle de l'auditoire, située dans la rue du presbytère. Le sénéchal et le bailli présidaient, venaient ensuite les prévosts (titre donné à différents magistrats d'ordre civil ou judiciaire sous l'Ancien Régime) qui représentaient les seigneurs de la presqu'île et étaient tenus d'y assister.

Les abbés avaient les pouvoirs seigneuriaux les plus étendus. Ressortissant comme cour d'appel du présidial de Quimper et disposant du droit de « haute justice » (du latin le jus Gladii du droit romain), l'abbé se considérait le seigneur haut justicier de Landévennec, Argol et Telgruc.

« La moyenne justice » avait le droit de condamner à la prison. « La basse justice », la plus répandue, que l'on peut comparer à des interventions de simple police. L'insigne de « haute justice » était les « fourches patibulaires » (appareil à pendre). Il était composé de quatre hauts piliers de pierre, couronnés par une traverse de bois. Les condamnés étaient attachés à cette dernière pour être étranglés. Les dépouilles restaient un certain nombre de jours exposées à la vue des passants. Cette potence se situait au village de Gorréguer non loin de l'abbaye. Il ne reste plus de vestiges de ce passage de la justice.

Landévennec ne conserve du passé que la jolie petite chapelle de Folgoat, témoin d'un passé des moines de l'abbaye.


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Roger Lars    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 Donadas
d · m
 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2010): 346, totala: 363
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
497 530 561 650 722 747 838 891 921
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
934 939 1 023 1 008 974 944 1 038 1 057 1 184
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 066 1 058 1 043 822 812 1 004 744 747 579
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
564
523
423
377
374
371
349
350
356
2009 2010
351
368
346
363

Fonts
Picto infobox character.png
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Vejatz tanben[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. Antoine Vacher, "La rade de Brèst e las siás immeditaeses" , Anals de Geografia, 1919, consultable http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1041823/f206.Image.R=Terenez.langFR
  2. 2,0 2,1 Gustave Geffroy, "La Bretanha del Centre", en "Lo Torn del mond", Hachette, París, en julhet 1903, consultable http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k34446z/f218.pagination
  3. B. Girard, "La Bretanha maritima, 1889, consultable http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5744832r.R=Pleyben.F290.langFR.hl
  4. Antoine Vacher, "La rade de Brest et ses abords" , Annales de Géographie, 1919, consultable http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1041823/f206.image.r=Terenez.langFR
  5. B. Girard, "La Bretagne maritime, 1889, consultable http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5744832r.r=Pleyben.f290.langFR.hl