Plouzane

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar
Còde QRpedia d'estampar per un accès dirècte a aquèth article
Flag of Brittany (Gwenn ha du).svg Vila de Bretanha COA fr BRE.svg
Donadas
d · m
Plouzane
Plouzané
comuna francesa
Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Phare du minou.jpg
Phare Del Pichon Minou
Geografia fisica
France location map-Regions and departements.svg
geolocalizacion
Coordenadas 48° 22′ 55″ N 4° 37′ 17″ O / 48.38197, -4.62138 / 48.38197; -4.62138
Bretagne region location map.svg
City locator 2.svg
Plouzane
Localizacion sus la mapa de Bretanha


Superfícia | km²
Altituds
 · Maximala
 · Mejana
 · Minimala |
 
103 m
64 m
0 m
Geografia politica


Region istorica Bretanha Armas de Bretanha
Estat Flag of France.svg França
Region
53
Bretanha Logo Bretagne.png
Departament
29
Finistèrra Armas deu Departament de Finistèrra
Arrondiment
Brest
Canton
Brest-Plouzané
Intercom
242900314
de Brest Métropole Océane
Cònsol

Bernard Rioual (2008-2014)

Geografia umana
Populacion
Populacion totala
(2010)
11 717 ab.
Evolucion de la populacion

12 012 ab.
Densitat km² ? ab./km²
Autras informacions
Gentilici Plouzanéens, Plouzanéennes (en francés)
Còde postal 29280
Còde INSEE 29212
Sit web http://www.ville-plouzane.fr


Identificants
ULAN


DOI
RKDimages
Rijksmonument
KGS
Historic Places identifier
ID d'artista de MusicBrainz
ID album de MusicBrainz
ID d'òbra de MusicBrainz


Legislator
Identificant BHL
Identificant ITIS
Identificant IUCN
Identificant NCBI
Identificant TPDB
Identificant GBIF
Identificant WoRMS
Numèro EE
Indicatiu
Còde AITA
Còde OACI
Còde mnemonic
Identificant JPL Small-Body Database
Còde de l'observatòri Minor Planet Center
Identificant Structurae
Identificant Emporis
Numèro CAS
numèro EINECS
SMILES
InChI
InChIKey
Còde ATC
Numèro E
Identificant UNII
Numèro RTECS
Identificant ChemSpider
Identificant PubChem (CID)
Numèro ZVG
Identificant ChEBI
Numèro ONU
Còde Kemler
Identificant Drangbank
Mencion de dangièr SGH
Identificant Wine AppDB
Identificant d'un satellit NSSDC
SCN
Commons-logo.svg Wikimedia Commons prepausa de documents multimèdia liures sus Plouzane.

Plouzane en breton ( Plouzané en francés) es una comuna bretona, situada dins lo departament de Finistèrra e la region de Bretanha.

Geografia[modificar | modificar la font]

Plouzané S'una municipalitat littorale #que se estend sus 3314 ectaras (33,14 km2). La siá façada maritima, d'una longitud de 9 km aperaquí, a situat sus la rade de Brèst e jamai justament sul Goulet #que connècta aquela rade a la ocean Atlantic. Succession De puntas (del Diable, del Minou) e de anses jamai o mens protegidas (Dellec, plaja del Minou), la còsta a #èsser preservada, en granda part, d'una urbanizacion sauvatja mercés a l'interès estrategic #que representava per la Marina nacionala. La majoritat dels terrens situats en bordure de mar sa de proprietats de la Estat.

L'interior aperten a l'amassa fisic trucat Scenari del Léon. Se agís d'una superfícia situada en mejana a 80 mètres d'altitud, entaillée de prigondas e de còps #ample vallées. Aquela Del Aber-Ildut, desmesuradament agrandida, se particularament considerabla. Antany, Abans que lo Goulet se siatz pas creusé, lo Aulne e lo Élorn se déversaient cap al nòrd-oèst a travèrs de la bassa vallée de la Penfeld (en sens contrari del corrent actual) e la vallée de la Aber-Ildut. Aiçò èra E a 35 milions de ans.

Se sul territòri de la municipalitat #qu'a installat lo technopôle Brèst Iroise.

Plouzané est une commune littorale qui s'étend sur 3314 hectares (33,14 km2). Sa façade maritime, d'une longueur de 9 km environ, est située sur la rade de Brest et plus précisément sur le Goulet qui relie cette rade à l'océan Atlantique. Succession de pointes (du Diable, du Minou) et d’anses plus ou moins abritées (Dellec, plage du Minou), la côte a été préservée, en grande partie, d’une urbanisation sauvage grâce à l'intérêt stratégique qu'elle représentait pour la Marine nationale. La plupart des terrains situés en bordure de mer sont propriétés de l'État.

L’intérieur appartient à l'ensemble physique appelé Plateau du Léon. Il s’agit d'une surface située en moyenne à 80 mètres d'altitude, entaillée de profondes et parfois larges vallées. Celle de l'Aber-Ildut, démesurément élargie, est particulièrement remarquable. Autrefois, avant que le Goulet ne se soit creusé, l'Aulne et l'Élorn se déversaient vers le nord-ouest à travers la basse vallée de la Penfeld (en sens inverse du courant actuel) et la vallée de l'Aber-Ildut. C'était il y a 35 millions d’années.

C'est sur le territoire de la commune qu'est installé le technopôle Brest Iroise.


= 33.14

  • De la Modèl:S- e a Modèl:La s-, la parròquia de Plouzané èra, amb la siá trève de Locmaria, la una de las mai ricas en noblesa rurala de la évêché de Léon. Pas mens de 41 solares an existit sul territòri de la comuna.
  • Lo masatge caseriu de Quillimerrien, e mai se situat tot près del bourg de Sant-Renan, fasiá partida de la municipalitat de Plouzané fins en 1955 (cf. Mai bas). Passa per i aver #èsser antany un vilatge de cacous o lépreux. Lo vilatge semblava pas a cap de autre als alentours. Es demorat fòrça tard « d'aparència moyenâgeuse amb las siás cabanas cobèrtas de chaume, la siá carrièra pavée de galets, la siá crotz de pèira e la siá fontaine lavoir que # jamai femna de las alentours i aguèt pas oser remullar lo sieu linge »[2]. Los cacous exercissián la profession de cordiers.
  • Es cap a 1630 que Richelieu emboish, a l'abric de la rade de Brèst, un arsenal e un important pòrt militar. Lo goulet #que separa la rade de la mar de Iroise deu doncas èsser defendut. Es Vauban #que se cargarà de definir las linhas de defensa. Quatre fòrts an #èsser bastits sul territòri de la municipalitat de contunh modernizada e @adapter a l'evolucion de las tecnicas militaras : Diable (uèi desaparegut), Dellec (1747), Mengant (o Léon - 1687) e Minou (1697). En 1763, una garnison de 250 òmes ocupavan lo fòrt del Mengant, en servint 42 canons.
  • Jos la Revolucion, la parròquia de Plouzané e la siá trève de Locmaria #resistir a la Constitucion civila del clergé. En 1792, la messa èra totjorn celebrada per sacerdòts insermentés, jos la proteccion de 40 o 50 òmes armats. Lo 14 d'abril, lo district de Brèst li calguèt enviar un deslligament de 600 soldats per venir a extrèm de la populacion récalcitrante.
  • Dintratz en julhet 1903 e en octòbre 1932, la vida dels abitants de caseriu de la Trinité i aviá regulat sus las oras de passatge (fixas) del tramvia electric #que connectava Brèst al Conquet.
  • Plouzané A #èsser liberada Alemands pels Americanes lo 13 de setembre de 1944 après mai de 15 jorns de rudes combats. Lo balanç es pesat per la comuna.
  • Rural a l'origina, Plouzané a conegut un desvolopament exponentiel solament a partir de 1960. Es n'efièch a aquela epòca #que se #implantar a proximitat un establiment industrial (Thomson-CSF) e un centre d'investigacions (Cnexo, uèi vengut Ifremer). En 1962, la populacion de Plouzané s'elevava a solament 2 066 abitants del temps que comptava 100 abitants de mai abans la Segonda Guèrra mondiala. Cal dire #que dintre-temps (decrèt del 25 de mai de 1955[4]), a perdut un pauc de la siá superficie - e de los sieus abitants - al benefici de Sant-Renan.
  • Plouzané A cedit caserius e de tèrras environnantes a Sant-Renan, a dos unas autras recuperacions : en novembre 1850 e en julhet 1970[5].
  • Blasonnement : De caras al torn d'aur, dobèrta al camp, ployée, acompanhada d'un microscope a dextre e d'un cabelh de blat a senestre ; al cap de sòus crénelé de quatre merlons meublés de tres mouchetures de hermine de sable.
  • Du Modèl:S- et au Modèl:S-, la paroisse de Plouzané était, avec sa trève de Locmaria, l'une des plus riches en noblesse rurale de l'évêché de Léon. Pas moins de 41 manoirs ont existé sur le territoire de la commune.
  • Le hameau de Quillimerrien, bien que situé tout près du bourg de Saint-Renan, faisait partie de la commune de Plouzané jusqu'en 1955 (cf. plus bas). Il passe pour avoir été autrefois un village de cacous ou lépreux. Le village ne ressemblait à aucun autre aux alentours. Il est resté très tard « d'apparence moyenâgeuse avec ses cabanes couvertes de chaume, sa rue pavée de galets, sa croix de pierre et sa fontaine lavoir dans laquelle jamais femme des alentours n'eut oser tremper son linge »[7]. Les cacous exerçaient la profession de cordiers.
  • C'est vers 1630 que Richelieu fonde, à l'abri de la rade de Brest, un arsenal et un important port militaire. Le goulet qui sépare la rade de la mer d'Iroise doit donc être défendu. C'est Vauban qui se chargera de définir les lignes de défense. Quatre forts ont été construits sur le territoire de la commune puis modernisé et adapté à l'évolution des techniques militaires : Diable (aujourd'hui disparu), Dellec (1747), Mengant (ou Léon - 1687) et Minou (1697). En 1763, une garnison de 250 hommes occupaient le fort du Mengant, servant 42 canons.
  • Sous la Révolution, la paroisse de Plouzané et sa trève de Locmaria résistèrent à la Constitution civile du clergé. En 1792, la messe était toujours célébrée par des prêtres insermentés, sous la protection de 40 ou 50 hommes armés. Le 14 avril, le district de Brest dut envoyer un détachement de 600 soldats pour venir à bout de la population récalcitrante.
  • Entre juillet 1903 et octobre 1932, la vie des habitants de hameau de La Trinité était réglée sur les heures de passage (fixes) du tramway électrique qui reliait Brest au Conquet.
  • Plouzané a été libérée des Allemands par les Américains le 13 septembre 1944 après plus de 15 jours de rudes combats. Le bilan est lourd pour la commune.
  • Rurale à l'origine, Plouzané a connu un développement exponentiel seulement à partir de 1960. C'est en effet à cette époque que s'implantèrent à proximité un établissement industriel (Thomson-CSF) et un centre de recherches (Cnexo, aujourd'hui devenu Ifremer). En 1962, la population de Plouzané s'élevait à seulement 2 066 habitants alors qu'elle comptait 100 habitants de plus avant la Seconde Guerre mondiale. Il faut dire qu'entre-temps (décret du 25 mai 1955[9]), elle a perdu un peu de sa superficie - et de ses habitants - au bénéfice de Saint-Renan.
  • Plouzané a cédé des hameaux et terres environnantes à Saint-Renan, à deux autres reprises : en novembre 1850 et en juillet 1970[10].
  • Blasonnement : De gueules à la tour d'or, ouverte au champ, ployée, accompagnée d'un microscope à dextre et d'un épi de blé à senestre ; au chef d'argent crénelé de quatre merlons meublés de trois mouchetures d'hermine de sable.


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Bernard Rioual    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 Donadas
d · m
 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2010): 11717, totala: 12012
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 050 2 325 2 242 2 175 2 209 2 341 2 353 2 370 2 312
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 977 2 264 2 240 2 229 2 293 2 255 2 326 2 299 2 267
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 424 2 401 2 399 2 132 2 206 2 104 2 166 2 075 2 172
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
2 026
3 002
5 167
8 845
11 400
12 045
11 742
11 745
11 662
2009 2010
11 725
12 039
11 717
12 012

Fonts
Picto infobox character.png
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Vejatz tanben[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. Jean Kerhervé, Anne-Françoise Perès, Bernard Tanguy, Los bens de la Corona en la sénéchaussée de Brèst e Sant-Renan, d'après lo rentier de 1544, Institut cultural de Bretanha, 1984.
  2. d'après Louis Lo Guennec, 1907
  3. La França charitable e prévoyante : tableaux dels œuvres e d'institucions dels departaments, numèro 1, 1896, Gallica
  4. Periodic del 2 de junh de 1955, pagina 5603
  5. Per la lei del 28 de novembre de 1850, e a #èsser amendrida d'un quartièr ligat a Sant-Renan per decrèt préfectoral del 29 de julhet de 1970 [Archiu del Finistère]
  6. Jean Kerhervé, Anne-Françoise Perès, Bernard Tanguy, Les biens de la Couronne dans la sénéchaussée de Brest et Saint-Renan, d'après le rentier de 1544, Institut culturel de Bretagne, 1984.
  7. d'après Louis Le Guennec, 1907
  8. La France charitable et prévoyante : tableaux des œuvres et institutions des départements, numéro 1, 1896, Gallica
  9. Journal du 2 juin 1955, page 5603
  10. Par la loi du 28 novembre 1850, et elle a été diminuée d'un quartier rattaché à Saint-Renan par arrêté préfectoral du 29 juillet 1970 [Archives du Finistère]