Vertus

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar
Flag of France.svg Vila de França Flag of France.svg

Vertus
Vertus

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Vertus fontaine église.JPG|center|280px|link=|border]]
Lo campanal de la glèisa e la Granda fontaine
[[Fichièr:Blason Vertus.svg|x50px|center|link=]]
Geografia fisica
France location map-Regions and departements-2015.svg
geolocalizacion
Coordenadas 48° 54′ 19″ N 4° 00′ 15″ E / 48.9052777778, 4.00416666667 / 48.9052777778; 4.00416666667
Superfícia 35.68 km²
Geografia politica
Region istorica
Estat FrançaFrança
Region
21
Champanha-Ardena Blason région fr Champagne-Ardenne.svg
Departament
51
Marna Armas del Departament de Marna
Arrondiment Châlons-en-Champagne
Intercom
245100813
de la région de Vertus
Cònsol Pascal Perrot (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici Vertusiens (en francés)
Còde postal 51130
Còde INSEE 51612
Coordenadas 48° 54′ 19″ N 4° 00′ 15″ E / 48.9052777778, 4.00416666667 / 48.9052777778; 4.0041666666748° 54′ 19″ N 4° 00′ 15″ E / 48.9052777778, 4.00416666667 / 48.9052777778; 4.00416666667

Vertus es una comuna francesa, situada dins lo departament de Marna e la region de Champanha-Ardena .

Geografia[modificar | modificar la font]

Cap de-luòc de costat del sud de la Còsta dels blancs, a 20 km al sud de Épernay.

Capluòc de canton du sud de la Côte des blancs, à 20 km au sud d'Épernay.

= Canton de Vertus
([[chef-lieu]|Vertus]]
(capluòc)

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgVertus
Comuna amb 556 abitants (2000)Bergères-lès-Vertus (2,6km)
Comuna amb 207 abitants (2000)Voipreux (3,2km)
Comuna amb 145 abitants (2000)Gionges (3,9km)
Comuna amb 119 abitants (2000)Étréchy (4,6km)
Comuna amb 299 abitants (2000)Villeneuve-Renneville-Chevigny (4,7km)
Comuna amb 1251 abitants (2000)Le Mesnil-sur-Oger (5,4km)
Comuna amb 98 abitants (2000)Soulières (5,4km)
Comuna amb 258 abitants (2000)Villers-aux-Bois (5,8km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Al sud de la Còsta dels blancs, Vertus se appuie suls darrièrs contreforts del Isla-de-França, #que se distinguís clarament als luòcs-diches « La Pèira als Corbs » e « Los Falloises ». Es d'ailà #que se descobrís la plana de Champagne dominada per la butte-testimòni del Mont Aimat (240 mètres).

Vertus Es una vila fòrça anciana, #que lo nom n'a #èsser sarrat del latin virtus en designant la « vertu » (la fòrça virile) mas vendriá mai lèu d'aquel d'un dieu gallo-romain, Virotus, assimilat a Apollon.

Raoul Glaber, Citat per Georges Duby, informa #qu'en l'an Mil, #que se #prene longtemps per una epòca de grandas inquietuds e de temor de la fin dels tempses (se sap uèi #qu'es manqui), un abitant de Vertus nomenat Leutard, #dire aver-i recebut revelacions de Dieu, trinca los objèctes del culte dins la glèisa del pòble, pròva de convéncer los abitants de pas mai pagar la dîme a la glèisa e acaba per suïcidar-se. Es de #çò que de las fonts eclesiasticas coma Raoul Glaber descrivon coma hérétiques. G.Duby, #Que fòrça dels clausons sus aquel periòde n'an #èsser uèi ressortidas, votz en aquel episòdi los prémices del hérésie dels manichéens #qu'apareis qualques ans mai tard. Al Mièja Edat totjorn, las comtes de Champagne #dotar Vertus de divèrsas monastèris : la collégiale Sant-Jean e los abbayes Sant-Salvador e Sant-Martin (incendiada en 1167, aquela darrièra #èsser reconstruite mai tard, en defòra de la enceinte de la vila, jol nom de La nòstra-Madama). En 1080, se #fortificar la vila per una cenh de remparts.

Lo comtat de Vertus #èsser creat per Jean lo Bon en 1360, per l'integrar en la dot de la siá filha Isabelle de França. A la fin del Sègle XV, lo comtat de Vertus passarà a una branca bâtarde de las ducs de Bretanha.

La glèisa

Jean lo Bon en avent #èsser fach presoèr pels Angleses, los abitants #participar al pagament de la rançon reclamada per la siá desliurança. En reconeissença, #concedir dins la vila, en 1361, de las armoiries (de sòus a la cœur de caras traversadas d'una fletxa de sable ferrée al camp) amb lo lèma « VIVIT POST FUNERA VIRTUS » (#que significa : « lo coratge survit a la mòrt »).

Aquela pichona vila #conéisser de nombrosas pròvas pendent la Guèrra de #Cent Ans. Vertus Es una de las darrièras vilas a resistir davant los Angleses, #que pas vacil·len pas a la cremar en 1380.

  1. Èsser egalament cruellement tocada en lo moment de la darrièra guèrra mondiala.

En 1815, en la « Plana de Vertus » se #aver en preséncia de l'emperaire Alexandre Ier de Russia una gigantesca ostentació militara en amassant los vencedors de Napoleon Ier.

La comuna, anciana maladrerie, venguda mai tard lo banc de « l'Institucion de las Madamas Régentes » es, amb lo un de las doas bastissas #que mòstran l'importància #qu'aviá, antany, aquel bourg champenois.

Lo torista a encantat per una magnifica cenh de passejadas ombrejats a la localizacion dels ancians remparts, #que la « Pòrta Baudet » rèsta lo sol testimòni. La vila n'a vist nàisser un poèta renommé, Eustache Deschamps (1344-1404) #que parlava de la dolçor de viure en aquel luòc :
Ieu fu jadiz de tèrra vertueuses
Nas de Vertus, lo païz renommé,
O el avoit vila tres graciosa
#Que li de bon vin ne son en maint de luòcs nomenats...
Defòra Vertus ay ostal graciós
Ostal dels Camps l'an pluseur trucat.
Ballade 250.

Au sud de la Côte des blancs, Vertus s'appuie sur les derniers contreforts de l’Île-de-France, que l’on distingue nettement aux lieux-dits « La Pierre aux Corbeaux » et « Les Falloises ». C’est de là que l’on découvre la plaine de Champagne dominée par la butte-témoin du Mont Aimé (240 mètres).

Vertus est une ville très ancienne, dont le nom a été rapproché du latin virtus désignant la « vertu » (la force virile) mais viendrait plutôt de celui d'un dieu gallo-romain, Virotus, assimilé à Apollon.

Raoul Glaber, cité par Georges Duby, rapporte qu'en l'an Mil, qu'on prit longtemps pour une époque de grandes inquiétudes et de crainte de la fin des temps (on sait aujourd'hui que c'est faux), un habitant de Vertus nommé Leutard, dit avoir reçu des révélations de Dieu, brise les objets du culte dans l'église du village, essaye de convaincre les habitants de ne plus payer la dîme à l’Église et finit par se suicider. Il est de ceux que des sources ecclésiastiques comme Raoul Glaber décrivent comme hérétiques. G.Duby, dont beaucoup des conclusions sur cette période ont été aujourd'hui dépassées, voit dans cet épisode les prémices de l'hérésie des manichéens qui apparaît quelques années plus tard. Au Moyen Âge toujours, les comtes de Champagne dotèrent Vertus de plusieurs monastères : la collégiale Saint-Jean et les abbayes Saint-Sauveur et Saint-Martin (incendiée en 1167, cette dernière fut reconstruite plus tard, en dehors de l’enceinte de la cité, sous le nom de Notre-Dame). En 1080, on fortifia la ville par une ceinture de remparts.

Le comté de Vertus fut créé par Jean le Bon en 1360, pour l'intégrer dans la dot de sa fille Isabelle de France. À la fin du Sègle XV, le comté de Vertus passera à une branche bâtarde des ducs de Bretagne.

L’église

Jean le Bon ayant été fait prisonnier par les Anglais, les habitants participèrent au paiement de la rançon réclamée pour sa libération. En reconnaissance, il accorda à la ville, en 1361, des armoiries (d’argent au cœur de gueules traversé d’une flèche de sable ferrée au champ) avec la devise « VIVIT POST FUNERA VIRTUS » (qui signifie : « le courage survit à la mort »).

Cette petite ville connut de nombreuses épreuves pendant la Guerre de Cent Ans. Vertus est une des dernières villes à résister devant les Anglais, qui n’hésitent pas à la brûler en 1380.

Elle fut également cruellement touchée lors de la dernière guerre mondiale.

En 1815, dans la « Plaine de Vertus » se tint en présence de l'empereur Alexandre Ier de Russie une gigantesque parade militaire réunissant les vainqueurs de Napoléon Ier.

La mairie, ancienne maladrerie, devenue plus tard le siège de « l’Institution des Dames Régentes » est, avec l’un des deux édifices qui montrent l’importance qu’avait, autrefois, ce bourg champenois.

La porte Baudet

Le touriste est charmé par une magnifique ceinture de promenades ombragées à l’emplacement des anciens remparts, dont la « Porte Baudet » reste le seul témoin. La cité a vu naître un poète renommé, Eustache Deschamps (1344-1404) qui parlait de la douceur de vivre en ce lieu :
Je fu jadiz de terre vertueuses
Nez de Vertus, le païz renommé,
Ou il avoit ville tres gracieuse
Dont li bon vin sont en maint lieux nommé...
Dehors Vertus ay maison gracieuse
Maison des Champs l'ont pluseur appelé.
Ballade 250.

Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Pascal Perrot    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 Donadas
d · m
 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2012): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 860 2 559 1 958 2 129 2 277 2 221 2 200 2 340 2 430
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 399 2 469 2 458 2 520 2 529 2 529 2 694 2 781 3 000
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
3 116 3 148 3 003 2 972 2 671 2 573 2 499 2 373 2 472
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
2 617
2 663
2 835
2 837
2 495
2 513
2 653
2 660
2 665
2009 2010
2 600
2 699
2 536
2 631

Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]