Vadenay

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

Vadenay
Vadenay

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Vadenay 040.JPG|center|280px|link=|border]]
[[Fichièr:Defautoc.png|75px|center|link=]]
Geografia fisica
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
44
Grand Èst
Departament
51
Marna Armas del Departament de Marna
Arrondiment Châlons-en-Champagne
Canton Suippes
Intercom
245100631
de la Région de Mourmelon
Cònsol Bertrand Dubois (2008-2014)
Geografia umana
Densitat km² ? ab./km²
Autras informacions
Gentilici (en francés)
Còde postal 51400
Còde INSEE 51587

Vadenay es una comuna francesa, situada dins lo departament de Marna e la region de Champanha-Ardena .

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Amb los sieus sèt quilomètres de riu : la Vesle e la Noblette, las siás 60 ectaras de bòsques, Vadenay a priviliegiat al mièg de la Champagne crayeuse.

Tèxte originau de l'article francés

Avec ses sept kilomètres de rivière : la Vesle et la Noblette, ses 60 hectares de bois, Vadenay est privilégiée au milieu de la Champagne crayeuse.

Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgVadenay

{{Image label|x= 19.65

Comuna amb 453 abitants (2000)Bouy (4,1km)
Comuna amb 624 abitants (2000)La Veuve (7,6km)
Comuna amb 343 abitants (2000)La Cheppe (7,7km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Cap a 1066 un Germain Franc, nomenat Valdin, s'establís al bòrd del cors d'aiga : Vadenay (Vaudensis villa : la villa de Valdin) èra nascut.

Abans la Revolucion, Angel Joseph Rémy, baron dels Leons, vicomte de Vadenay, baron de Neuflize, èra senhor de Vadenay. I aviá aquerits aquela tèrra l'an 1773 per lo sieu matrimòni amb Ostal Françoise Eléonore Godet de Neuflize, filha del darrièr senhor de Vadenay. Lo abbaye de Avenay èra tanben senhor de Vadenay. La collégiale de Rems i possedissiá egalament tèrras.

Pendent la Revolucion, dos personatges se #distinguir tot particularament :

  • Lo abbé Claude Ignace Paradís, Curé de vadenay e de Cuperly, #redigir lo quasèrn dels doléances presentadas pels abitants en lo moment de la reünion #que i aguèt luòc jos la presidéncia de Louis Tronsson.
  • Louis Benjamin Bablot, nascut a Vadenay lo 9 de setembre de 1754, en 1790 a lançat "Lo Caducée", periodic de l'Assemblada dels electors del departament de la Marna. A creat de contunh "Lo Observatoire" s'afirmarà de contunh coma un òme d'esquèrra a travèrs del Directoire[1].

Lo 23 de setembre de 1792, jorn escuelhut per plantar un arbre de la Libertat, una horde de bandits, acompanhada de divèrsas scélérats, totes disfressats jos l' abitud de uhlan, #venir spolier, lo guinhauet jos la gargamèla, los desgraciats abitants de la comuna. Aquel es pas que lo 28 d'octòbre de 1792 que la ceremònia #poder i aver fin finala luòc.

Cap a 1886, Vadenay i aurà amputat de 1300 li cal de tèrras per la creacion del camp militar. Es a aquela epòca #que i aguèt bastit la glèisa. Lo vilatge patirà tres guèrras e d'invasions : 1870, 1914, 1940.

Lo 12 de junh de 1940 lo nòrd de Vadenay es lo teatre d'una terribla batalha. La vespra, a la granja de Moscòu sus la rota de Rems a Suippes, la 41en bataillon de carris de combat, los temibles Renault B1 bis, se scinde en dos grops : Lo grop del capitani GASC #que se dirigís sus la Marna al sud de Châlons e lo grop del capitani CORNET ajudat del capitani Pierre Billotte, entre Suippes e Sant-Étienne-a lo-Temple.

Monument al combat de la mongeta de Vadenay de las 41en e 49en} B.C.C.

Lo capitani Billotte dispausa de quinze carris dins estat de foncionament. El se plaça a la granja del Piémont e cobrís la rota entre Châlons e Suippes. Continuament a de violentes combats contra blindèsse alemands en sortint de bòsques longs en lo camp de Mourmelon, lo grop se pòrta a la pichona Mongeta, de contunh a las Labors blancas amb la fin de cobrir la jubilacion d'unas autras unitats. Après sèt oras d'isolament, la seccion tenda de dégager sus Vadenay, mas se tròba paissièra al piège cara a de nombrosas pèças antichars alemandas (50 al quilomètre). Onze carris an destruit, fòrça d'òmes sucumbeixen #que lo capitani Cornet, en comandant de la 41en bataillon. D'unes autres ne son de faches presoèrs. Entre eles, lo capitani Billotte grèvament ferit. Lo grop es totalament aniquilat, mas la siá resisténcia a permeses lo évacuation de divèrsas unitats de combatentas.

Uèi, una stèle commémore lo sacrifici de la 41en BCC davant la glèisa.

Tèxte originau de l'article francés

Vers 1066 un Germain Franc, nommé Valdin, s'établit au bord du cours d'eau : Vadenay (Vaudensis villa : la villa de Valdin) était né.

Avant la Révolution, Ange Joseph Rémy, baron des Lions, vicomte de Vadenay, baron de Neuflize, était seigneur de Vadenay. Il avait acquis cette terre en 1773 par son mariage avec Marie Françoise Eléonore Godet de Neuflize, fille du dernier seigneur de Vadenay. L'abbaye d'Avenay était aussi seigneur de Vadenay. La collégiale de Reims y possédait également des terres.

Pendant la Révolution, deux personnages se distinguèrent tout particulièrement :

  • L'abbé Claude Ignace Paradis, Curé de vadenay et de Cuperly, rédigea le cahier des doléances présentées par les habitants lors de la réunion qui eut lieu sous la présidence de Louis Tronsson.
  • Louis Benjamin Bablot, né à Vadenay le 9 septembre 1754, en 1790 a lancé "Le Caducée", journal de l'Assemblée des Electeurs du département de la Marne. Il a créé ensuite "L'Observatoire" puis s'affirmera comme un homme de gauche à travers le Directoire[2].

Le 23 septembre 1792, jour choisi pour planter un arbre de la Liberté, une horde de bandits, accompagnée de plusieurs scélérats, tous déguisés sous l'habit de uhlan, vint spolier, le couteau sous la gorge, les malheureux habitants de la commune. Ce n'est que le 28 octobre 1792 que la cérémonie put enfin avoir lieu.

Vers 1886, Vadenay sera amputé de 1300 ha de terres pour la création du camp militaire. C'est à cette époque que fut construite l'église. Le village subira trois guerres et invasions : 1870, 1914, 1940.

Le 12 juin 1940 le nord de Vadenay est le théâtre d'une terrible bataille. La veille, à la ferme de Moscou sur la route de Reims à Suippes, le 41en bataillon de chars de combat, les redoutables Renault B1 bis, se scinde en deux groupes : Le groupe du capitaine GASC qui se dirige sur la Marne au sud de Châlons et le groupe du capitaine CORNET aidé du capitaine Pierre Billotte, entre Suippes et Saint-Étienne-au-Temple.

Monument au combat du haricot de Vadenay des 41en et 49en} B.C.C.

Le capitaine Billotte dispose de quinze chars en état de fonctionnement. Il se poste à la ferme du Piémont et couvre la route entre Châlons et Suippes. Suite à de violents combats contre des blindés allemands sortant des bois longs dans le camp de Mourmelon, le groupe se porte au petit Haricot, puis aux Ouvrages blancs afin de couvrir la retraite d'autres unités. Après sept heures d'isolement, la section tente de dégager sur Vadenay, mais se retrouve prise au piège face à de nombreuses pièces antichars allemandes (50 au kilomètre). Onze chars sont détruits, beaucoup d'hommes succombent dont le capitaine Cornet, commandant du 41en bataillon. D’autres sont faits prisonniers. Parmi eux, le capitaine Billotte grièvement blessé. Le groupe est totalement anéanti, mais sa résistance a permis l’évacuation de plusieurs unités de combattants.

Aujourd’hui, une stèle commémore le sacrifice du 41en BCC devant l’église.

Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Bertrand Dubois    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
296 295 277 264 317 359 350 356 360
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
357 329 319 273 276 285 304 284 277
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
271 268 250 225 252 223 239 207 176
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
437
164
159
203
226
202
227
241
254
2009 2010
268
271
275
278
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Vejatz tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. Jean-Paul Barbèr Dels Châlonnais celèbres, illustres e mémorables 2000
  2. Jean-Paul Barbier Des Châlonnais célèbres, illustres et mémorables 2000