Alba-la-Romaine

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
(Redirigit dempuèi Alban (Ardecha))
Salta a la navegació Salta a la cerca
Flag of Occitania (with star).svg Vilatge d'Occitània Blason Languedoc.svg

Aps ?
Alba-la-Romaine

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
Chateau d'Alba-la-Romaine.JPG
Lo chastèu De Alban.
Blason Alba-la-Romaine.svg
Geografia fisica
Occitania map (1).png
geolocalizacion
Coordenadas 44° 33′ 20″ N, 4° 35′ 56″ E
Superfícia 30,46 km²
Altituds
 · Maximala
 · Mejana
 · Minimala
 
554 m
190 m
135 m
Geografia politica
País Vivarés Armas de Vivarés
LengadòcArmas de Lengadòc
Estat Bandièra de França França
Region
84
Auvèrnhe Ròse Aups
Departament
7
Ardecha Armas deu Departament d'Ardecha
Arrondiment
072
Privàs
Canton
0730
Vivièrs
Intercom
240700708
Rhône Helvie
Cònsol Pierre Maurin
(2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici Albains, Albaines
(en francés)
Còde postal 07400
Còde INSEE 07005

Aps ? (Alba-la-Romaine en francés) es una comuna occitana de Vivarés situada dins lo departament d'Ardecha e la region d' Auvèrnhe-Ròse-Aups, ancianament de Ròse-Aups.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Situada entre Aubenas e Montélimar, se pòt i descobrir dels vestigis de la vila romaine e un bourg medieval.

Tèxte originau de l'article francés

Située entre Aubenas et Montélimar, on peut y découvrir des vestiges de la ville romaine et un bourg médiéval.

Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Alban Alban
Comuna amb 256 abitants (2000)Saint-Pons
(4,6 km)
Comuna amb 385 abitants (2000)Aubignas
(4,7 km)
Comuna amb 416 abitants (2000)Valvinhera
(6,3 km)
Comuna amb 386 abitants (2000)Saint-Thomé
(6,4 km)
Comuna amb 137 abitants (2000)Sceautres
(6,9 km)
Comuna amb 7941 abitants (2000)Le Teil
(7,0 km)


Toponimia[modificar | modificar la font]

Aps es lo nom oficiau fins a 1904. Alba es una refeccion sabenta deu nom roman, Alba Helviorum, que, benlèu, èra dejà una latinizacion. Aps deriva de Alpibus, ablatiu plural de Alps, ambe pèrda de -l. Lo nom occitan deviá èsser Aps tanben, o près de Aps. Chau pas laissar córrer l'imaginacion e inventar un *Alban o un *Albar (que, en mai d'aquò, seriá puslèu *Auban o *Aubar en Vivarés) !

Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

La vila de Alban (Ardecha) i aguèt fondat jos la Empèri romain. Portava alavetz lo nom de « Alba Helviorum ». #Èsser la capitala de las Helviens e #èsser banc episcopal en lo corrent Modèl:Del IVe sègle. Lo nom de Alba a pas totun pas l'origina latina (albus en significant blanc) #que se poiriá creire[1] ; la siá origina es anteriora, pré-celtique[2] O celtique[3].

Lo nom dels avesques de Alba a conegut mercés a un document redigit l'an 950 per l'avesque de Viviers Thomas II : la "Charta Vetus": s'agís de Januarius, Septimius, Maspicianus, Melanus e Auxonius. L'existéncia d'un avesque Avolus lèva de tradicions popularas (Yves Esquiatz). Se #atribuir per error als Vandales e a lo sieu cap Chrocus la destruccion de Alba Helvorium al Ven sègle.
L'avesque Avolus a mes a mòrt, lo sieu successor l'avesque Auxionus s'establís al bourg fortificat de Viviers #que donarà al diocèse lo sieu nom de Vivarais. Yves Esquiatz[4] dona una data de traslat a l'entorn de 475, aquel traslat auriá doncas #èsser mai lèu lo fach de Promotus, un successor de l'avesque Auxonius.

De la Mièja Edat fins en 1904, #portar lo nom de Aps (familha de proprietaris locales).

La denominacion actuala a #èsser oficialitzada per decrèt del 30 de mai de 1986 (publicat al Periodic oficial lo 5 de junh de 1986), e a preses efièch lo Data|6|de

Kostel sv. Víta v Libědicích.jpg

Republica Chèca en junh.

junh

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
1èr 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30  

. La denominacion precedenta èra Alba.

Contra lo mur del cementèri josieu ne lo barre nòrd de Bonn (Alemanha) se tròba un relief de la pèira tombale del primièr abitant de Bonn nommément conegut, un légionnaire romain vengut l'an 35 après JC. De Alba Helviorium (uèi Alba-la-Romaine). L'inscripcion tombale, tradusida del latin, significa : « Pausa aicí Publius Clodius, de fils de Plubius, de la region de Voltinia, nascut a Alba, soldat de la 1ère légion, 48 ans, defallit après 25 ans de servici. » [5].

Tèxte originau de l'article francés

La cité d'Alban (Ardecha) fut fondée sous l'Empire romain. Elle portait alors le nom de « Alba Helviorum ». Elle fut la capitale des Helviens et fut siège épiscopal dans le courant du Modèl:IVe siècle. Le nom d'Alba n'a pourtant pas l'origine latine (albus signifiant blanc) qu'on pourrait croire[6] ; son origine est antérieure, pré-celtique[7] ou celtique[8].

Le nom des évêques d'Alba nous est connu grâce à un document rédigé en 950 par l'évêque de Viviers Thomas II : la "Charta Vetus": il s'agit de Januarius, Septimius, Maspicianus, Melanus et Auxonius. L'existence d'un évêque Avolus relève des traditions populaires (Yves Esquieu). On attribua par erreur aux Vandales et à leur chef Chrocus la destruction d'Alba Helvorium au Ve siècle.
L'évêque Avolus est mis à mort, son successeur l'évêque Auxionus s'établit au bourg fortifié de Viviers qui donnera au diocèse son nom de Vivarais. Yves Esquieu[9] donne une date de transfert autour de 475, ce transfert aurait donc été plutôt le fait de Promotus, un successeur de l'évêque Auxonius.

Du Moyen Âge jusqu'en 1904, elle porta le nom d'Aps (famille de propriétaires locaux).

La dénomination actuelle a été officialisée par décret du 30 mai 1986 (publié au Journal officiel le 5 juin 1986), et a pris effet le Mes invalid (juin). La dénomination précédente était Alba.

Contre le mur du cimetière juif dans le quartier nord de Bonn (Allemagne) se trouve un relief de la pierre tombale du premier habitant de Bonn nommément connu, un légionnaire romain venu en 35 après JC. de Alba Helviorium (aujourd’hui Alba-la-Romaine). L’inscription tombale, traduite du latin, signifie : « Ici repose Publius Clodius, fils de Plubius, de la région de Voltinia, né à Alba, soldat de la 1ère légion, 48 ans, décédé après 25 ans de service. » [10].

Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Pierre Maurin    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png

1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
826 833 905 1 017 1 152 1 613 1 438 1 563 1 578

1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 538 1 607 1 592 1 578 1 620 1 491 1 510 1 509 1 404

1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 264 1 218 1 157 910 943 1 003 948 787 732

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
786
871
865
824
990
1 135
1 338
1 361
1 421
2009 2010
1 415
1 464
1 407
1 455
{{{2 014}}}
{{{2 014tot}}}
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. Alba-la-Romaine sul Encyclopédie Larousse
  2. alba = « montanha, nautor » - font : Mapa archéologique de la Gaule - Lo Ardèche O7 - Academia de las Inscripcions e Polidas-Cartas - 2001 (ISBN 2-87754-069-3) pàg. 97. Aquel nom, escuelhut dempuèi lo Ėpoque celtique, designa un luòc mes siá sus una montanha, siá al pè de las montanhas, #çò qu'apareis lo cas per « Alba dels Helviens » - font : Vivarais Ardèche. - Encyclopédies Regionales - Editions Bonneton (París) - 1991 (ISBN 2-86253-107-3) pàg. 17.
  3. La raïtz alb-, #que se tròba en de nombroses noms pròpris de la Gaule, es sens dobte d'origina celtique, (cf. albios, En correspondéncia amb la paraula gallois elffyd < albiįuas 'mond', amb una especialització sémantique en l'esfèra religiosa o mythologique : albios designariá lo 'mond lumineux, mond de detlo-anautit') ; aquela raïtz se tròba en desparièrs noms de personas (exemple : Albio-rix 'Rei del Mond'), de luòcs e de rius, per exemple : Alba (> Alba (riu)), Albion (veire tanben Alba (reialme)) ; d'après Xavier Delamarre - Diccionari de la lenga gauloise - Edicions Errance - 2003 (ISBN 2 87772 237 6) - article : albos, albios, albanos.
  4. Yves Esquiatz, La catedrala Santa-Vincent de Viviers, pp. 317-331, dins Congrès archéologique de França. 150en session. Mièja vallée del Rhône. 1992, Societat Francesa de Arqueologia, París, 1995
  5. Veire n'image Modèl:PESTANHA. Cf. G. Bauchhenss, Militärische Grabdenkmäler. Germania Inferior. Bonn und Umgebung, CSIR Deutschland III.1 (Bonn 1978), 2 ; Klaus Polak e Nadine Martin, Bonn, CityGuide, 2en éd., pàg. 155, Reise Know-How Verlag 2010, Bielefeld (Alemanha) (ISBN 978-3-8317-1983-9)
  6. Alba-la-Romaine sur l'Encyclopédie Larousse
  7. alba = « montagne, hauteur » - source : Carte archéologique de la Gaule - L'Ardèche O7 - Académie des Inscriptions et Belles-Lettres - 2001 (ISBN 2-87754-069-3) p. 97. Ce nom, choisi dès l'Ėpoque celtique, désigne un lieu placé soit sur une montagne, soit au pied des montagnes, ce qui paraît le cas pour « Alba des Helviens » - source : Vivarais Ardèche. - Encyclopédies régionales - Editions Bonneton (Paris) - 1991 (ISBN 2-86253-107-3) p. 17.
  8. La racine alb-, que l'on retrouve dans de nombreux noms propres de la Gaule, est sans doute d'origine celtique, (cf. albios, en correspondance avec le mot gallois elffyd < *albiįos 'monde', avec une spécialisation sémantique dans la sphère religieuse ou mythologique : albios désignerait le 'monde lumineux, monde d'en-haut') ; cette racine se retrouve dans différents noms de personnes (exemple : Albio-rix 'Roi du Monde'), de lieux et de rivières, par exemple : Alba (> Aube (rivière)), Albion (voir aussi Alba (royaume)) ; d'après Xavier Delamarre - Dictionnaire de la langue gauloise - Éditions Errance - 2003 (ISBN 2 87772 237 6) - article : albos, albios, albanos.
  9. Yves Esquieu, La cathédrale Saint-Vincent de Viviers, pp. 317-331, dans Congrès archéologique de France. 150en session. Moyenne vallée du Rhône. 1992, Société Française d'Archéologie, Paris, 1995
  10. Voir en image Modèl:CIL. Cf. G. Bauchhenss, Militärische Grabdenkmäler. Germania Inferior. Bonn und Umgebung, CSIR Deutschland III.1 (Bonn 1978), 2 ; Klaus Polak et Nadine Martin, Bonn, CityGuide, 2en éd., p. 155, Reise Know-How Verlag 2010, Bielefeld (Allemagne) (ISBN 978-3-8317-1983-9)