Saint-Prouant

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Salta a la navegació Salta a la cerca

Saint-Prouant
Saint-Prouant

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Defautoc.png|center|280px|link=|border]]
[[Fichièr:Blason ville fr Saint-Prouant (Vendée).svg|75px|center|link=]]
Geografia fisica
Occitania Map2.svg
geolocalizacion
Coordenadas 46° 45′ 33″ N, 0° 57′ 21″ O
Superfícia 12,86 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
118 m
54 m
Geografia politica
Region istorica Peitau Armas de Peitau
Estat Bandièra de França França
Region
52
Païses de Léger Blason région fr Pays-de-la-Loire.svg
Departament
85
Vendèa Armas de Vendèa
Arrondiment La Roche-sur-Yon
Canton Chantonnay
Intercom
248500340
Pays de Chantonnay
Cònsol Paul Rigaudeau (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici Prouantais (en francés)
Còde postal 85110
Còde INSEE 85266

Saint-Prouant es una comuna peitavina, situada dins lo departament de Vendèa e la region dels Païses de Léger.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés
Tèxte originau de l'article francés


Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgSaint-Prouant
Comuna amb 836 abitants (2000)Monsireigne (1,8km)
Comuna amb 804 abitants (2000)Rochetrejoux (4,5km)
Comuna amb 2856 abitants (2000)Le Boupère (4,6km)
Comuna amb 830 abitants (2000)Sigournais (6,3km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Sant Prudent, un martir narbonnais mòrt l'an 613 a donat lo sieu nom a la comuna. Dels reliques d'aquel sant an #èsser distribuidas l'an 883 e la una de dintre es arribat al prieuré de Sant-Mathurin en Peitau, #que #prene lo nom de Sant-Prudent (Sant-Prouant per déformation).

A l'origina un immens bòsc de roures e qualques clares, la mai elevada en culminant a 117 m del costat del Roure Besson. I i aguèt ailà, probablament, un luòc de culte paguèt près d'una fontaine ont #èsser erigida una pichona capèla, de contunh un prieuré-parròquia ocupada per un o dos fraires. Lo vilatge comportava una cinquantena d'armas. S'i parla lo roman (barreja de gaulois e de latin) e la vida s'enrasiga a l'entorn de #çò qu'es ara lo Temple. En l'an 1195 a creat per Richard Cœur de Leon lo prieuré de Chassay-Grammont #que serà totjorn « pas paroissial », ont vivon qualques fraires. La vida seguís lo sieu cors, los pòbles s'installan, se déboise, se conrea, se traça de camins.

A partir de 1536, jos la férule de Antoinette de Aubeterre, maire de la humaniste Catherine de Parthenay e femna de Soubise, lo protestantisme a predicat en la region. Sant-Prouant es a las abans-plaças. Las guèrras de religion deterioren grèvament la glèisa (temple actual) e la curació (ostal Lhommedé, la mai vièlha de Sant-Prouant). Grammont A perdut la siá voûte. Fins en 1591 lo culte catolic es pas mai celebrat.

En 1610 Sant-Prouant compte 350 abitants #que 260 reformats (protestants). La révocation de la Édit de Nantas en 1685 exile defòra de Sant-Prouant almens 15 abitants reformats.

Un apaisement malgrat aiçò se'n produsís al cors de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle. En efièch, la Revolucion a partir de 1793 desvelhèt las aversions ; pendent la nuèch del 5 de setembre de 1793 l'armada de Stofflet e de Elbée travèrsa lo bourg. En l'amassa los Protestants èran « blaus » e los catòlicos « blancs ». Las « Colomnas infernals » passan. Sant-Prouant a estalviat.

Un decrèt de Napoleon 1er del 25 de genièr de 1807 lègue la glèisa a las Protestants. Los Catòlicos van a Monsireigne. En 1861 una souscription volontària dels abitants e dels offrandes de personas charitables permeton lo bastiment de la glèisa actuala.

De 1830 a 1836 se bastís la rota #que va de Bournezeau a Sant-Mesmin, i i aguèt mai de 30 expropriations e aperaquí 500 òmes i #trabalhar.

La guèrra de 1914-18 a fach 34 mòrts en la municipalitat, aquela de 1939-45, 6 mòrts. En l'an 1906 i i aviá 855 abitants, en 1936, 705 e de los nòstres jorns, 1240.

Se pòt apondre #qu'en 1944, après un atac de la resisténcia a l'intrada del bourg, sus una patrolha alemanda, la vila a delimitat per una companhiá e menaçada d'èsser incendiada. Dels mitrailleuses an plaçat a las intradas de la vila, los ostals enregistrats, aquelas vuèjas de los sieus ocupants an incendiat. Sus l' intervencion del prefècte las tropas se retiran. Mens d'un mes mai tard los aliats arriban en Vendée.

Tèxte originau de l'article francés

Saint Prudent, un martyr narbonnais mort en 613 a donné son nom à la commune. Des reliques de ce saint ont été distribuées en 883 et l'une d'entre elles est parvenue au prieuré de Saint-Mathurin en Poitou, qui prit le nom de Saint-Prudent (Saint-Prouant par déformation).

À l'origine une immense forêt de chênes et quelques clairières, la plus haute culminant à 117 m du côté du Chêne Besson. Il y eut là, probablement, un lieu de culte païen près d'une fontaine où fut érigée une petite chapelle, puis un prieuré-paroisse occupé par un ou deux moines. Le village comportait une cinquantaine d'âmes. On y parle le roman (mélange de gaulois et de latin) et la vie s'enracine autour de ce qui est maintenant le Temple. En l'année 1195 est créé par Richard Cœur de Lion le prieuré de Chassay-Grammont qui sera toujours « non paroissial », où vivent quelques moines. La vie suit son cours, les villages s'installent, on déboise, on cultive, on trace des chemins.

À partir de 1536, sous la férule d'Antoinette d'Aubeterre, mère de l'humaniste Catherine de Parthenay et femme de Soubise, le protestantisme est prêché dans la région. Saint-Prouant est aux avant-postes. Les guerres de religion endommagent gravement l'église (temple actuel) et la cure (maison Lhommedé, la plus vieille de Saint-Prouant). Grammont a perdu sa voûte. Jusqu'en 1591 le culte catholique n'est plus célébré.

En 1610 Saint-Prouant compte 350 habitants dont 260 réformés (protestants). La révocation de l'Édit de Nantes en 1685 exile hors de Saint-Prouant au moins 15 habitants réformés.

Un apaisement pourtant se produit au cours du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle. Certes, la Révolution à partir de 1793 va réveiller les animosités ; durant la nuit du 5 septembre 1793 l'armée de Stofflet et d'Elbée traverse le bourg. Dans l'ensemble les Protestants étaient « bleus » et les catholiques « blancs ». Les « Colonnes infernales » passent. Saint-Prouant est épargné.

Un décret de Napoléon 1er du 25 janvier 1807 lègue l'église aux Protestants. Les Catholiques vont à Monsireigne. En 1861 une souscription volontaire des habitants et des offrandes de personnes charitables permettent la construction de l'église actuelle.

De 1830 à 1836 on construit la route qui va de Bournezeau à Saint-Mesmin, il y eut plus de 30 expropriations et environ 500 hommes y travaillèrent.

La guerre de 1914-18 a fait 34 morts dans la commune, celle de 1939-45, 6 morts. En l'année 1906 il y avait 855 habitants, en 1936, 705 et de nos jours, 1240.

On peut ajouter qu'en 1944, après une attaque de la résistance à l'entrée du bourg, sur une patrouille allemande, la ville est encerclée par une compagnie et menacée d'être incendiée. Des mitrailleuses sont positionnées aux entrées de la ville, les maisons fouillées, celles vides de leurs occupants sont incendiées. Sur l'intervention du préfet les troupes se retirent. Moins d'un mois plus tard les alliés arrivent en Vendée.


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Paul Rigaudeau    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png

1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
400 372 528 639 680 676 716 774 788

1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
778 764 787 791 839 887 931 926 884

1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
824 855 829 762 791 736 705 730 778

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
767
779
899
1 076
1 240
1 305
1 402
1 416
1 454
2009 2010
1 472
1 502
1 479
1 498
{{{2 014}}}
{{{2 014tot}}}
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]