Magenta (Marna)

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Salta a la navegació Salta a la cerca

Magenta
Magenta

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Magenta-Paul-Gravet.jpg|center|280px|link=|border]]
Façada de la comuna
[[Fichièr:Blason ville fr Magenta (Marne).svg|75px|center|link=]]
Geografia fisica
Occitania Map2.svg
geolocalizacion
Coordenadas 49° 03′ 10″ N, 3° 57′ 58″ E
Superfícia 0,97 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
70 m
68 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
44
Grand Èst
Departament
51
Marna Armas del Departament de Marna
Arrondiment Épernay
Canton Ay
Intercom
245100037
Épernay - Pays de Champagne
Cònsol Laurent Madeline (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici Magentais, Magentaises (en francés)
Còde postal 51530
Còde INSEE 51663
http://www.ville-magenta.fr/

Magenta es una comuna francesa administrada per lo departament de Marna de la region de Champanha-Ardena .

Geografia[modificar | modificar la font]

Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgMagenta
Comuna amb 1692 abitants (2000)Dizy (1,5km)
Comuna amb 24591 abitants (2000)Épernay (2,0km)
Comuna amb 1556 abitants (2000)Mardeuil (2,7km)
Comuna amb 4175 abitants (2000)Ay (2,7km)
Comuna amb 843 abitants (2000)Cumières (3,7km)
Comuna amb 512 abitants (2000)Champillon (3,9km)
Comuna amb 993 abitants (2000)Chouilly (4,0km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Fins en 1800 aperaquí, lo luòc #qu'ocupa uèi Magenta es pas #qu'una plana inundable, apertenenta al territòri de la municipalitat de Dizy[1]. Al mièg de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, se tròba pas que qualques abitacions entre lo pont de la Marna e lo pont de Dizy, sul canal lateral a la Marna. Lo luòc-dich a trucat la Poterie, en referéncia a #çò que s'i es implantat[2]. Una verrerie s'i installa en 1857 barra de contunh abans 1880[1]. Malgrat aiçò, a la meteissa epòca, dels lotjaments an bastit ont vivon d'obrièrs de la verrerie mas tanben de las cheminots. Cara al creissement d'aquel caseriu, #que ressòrt ja lo centenat d'abitants, lo conselh municipal de Dizy decidís en novembre 1859 de donar un nòu nom dins lo quartièr. « Magenta » A escuelhut, en memòria de la batalha del meteis nom, atenguda per la França en lo moment de la campanha d'Itàlia en junh del meteis an[2].

Un rattachement a Épernay, #que lo quartièr ne constituissi un dels faubourgs, a prepausat l'an 1865, mas la vila vesina refusi. Cinc ans mai tard, una nòva opinion del conselh municipal sparnacien se mòstra en favor d'un rattachement de Magenta e de La Villa, mas lo Ministèri de l'Interior refusi l'an 1875, en trobant pas interès a cita|un Modèl:Tal bouleversement administratiu[1].

Lo accroissement del quartièr se prossegueix, s'e mai se la municipalitat de Dizy-sus-Marna pren en 1881 lo nom de Dizy-Magenta[3]. Anatole Thévenet, Cònsol de Dizy-Magenta de 1892 a 1900, es lo un dels principals artesans de l'estenduda del bourg. Aquerís de nombroses terrens inundables en la plana, #que fa remblayer amb de la craie en provenent del creusement dels soscaves de champagne en los environs. Fa bastir d'ostals foncionales amb jardin. Ofrisson prètz avantageux pels cheminots #que son nombroses a s'i installar. Las siás abitacions son d'en un autre luòc en « location-venta » : après vint ans, los llogaters venon de proprietaris de lo sieu lotjament[4]. Una glèisa a bastit a Magenta en 1893[5]. En 1907, çò cap de-luòc de la municipalitat a transferit al masatge caseriu de Magenta[3].

Sièis Magentais son « mòrts per la França » pendent la Segonda Guèrra mondiala. Aqueles resistentes, màgers de 18 a 31 ans, trabalhavan per la majoritat als talhièrs SNCF de Épernay. Qualques carrièras de la municipalitat pòrtan lo sieu nom : Fernand Buffet, Gilbert Cagneux, René Cornélis, Henri Euzenat, Camille Lafosse, Jacques Pernet[6]. Lo 29 d'agost de 1944, lo bourg a liberat de l'aucupacion nazie[7], l'endeman de Épernay[8]. Lo 1er {{}} en febrièr 1965, Magenta es oficialament creada a partir de parcelles de la municipalitat de Dizy-Magenta, #que #reprene lo nom de Dizy[3],[9]. En 2009, la municipalitat celèbra la siá 150en anniversari[10].

Tèxte originau de l'article francés
Le pont de la Marne en 1907.

Jusqu’en 1800 environ, le lieu qu’occupe aujourd'hui Magenta n’est qu’une plaine inondable, appartenant au territoire de la commune de Dizy[1]. Au milieu du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, on ne trouve que quelques habitations entre le pont de la Marne et le pont de Dizy, sur le canal latéral à la Marne. Le lieu-dit est appelé la Poterie, en référence à celle qui s’y est implantée[2]. Une verrerie s’y installe en 1857 puis ferme avant 1880[1]. Cependant, à la même époque, des logements sont construits où vivent des ouvriers de la verrerie mais aussi des cheminots. Face à la croissance de ce hameau, qui dépasse déjà la centaine d’habitants, le conseil municipal de Dizy décide en novembre 1859 de donner un nouveau nom au quartier. « Magenta » est choisi, en mémoire de la bataille du même nom, remportée par la France lors de la campagne d’Italie en juin de la même année[2].

Un rattachement à Épernay, dont le quartier constitue un des faubourgs, est proposé en 1865, mais la ville voisine refuse. Cinq ans plus tard, un nouvel avis du conseil municipal sparnacien se montre en faveur d’un rattachement de Magenta et de La Villa, mais le Ministère de l’Intérieur refuse en 1875, ne trouvant pas d'intérêt à « un tel bouleversement administratif »[1].

L'accroissement du quartier se poursuit, si bien que la commune de Dizy-sur-Marne prend en 1881 le nom de Dizy-Magenta[3]. Anatole Thévenet, maire de Dizy-Magenta de 1892 à 1900, est l’un des principaux artisans de l’extension du bourg. Il acquiert de nombreux terrains inondables dans la plaine, qu’il fait remblayer avec de la craie provenant du creusement des caves de champagne dans les environs. Il fait bâtir des maisons fonctionnelles avec jardin. Elles offrent des prix avantageux pour les cheminots qui sont nombreux à s’y installer. Ses habitations sont d’ailleurs en « location-vente » : après vingt années, les locataires deviennent propriétaires de leur logement[4]. Une église est construite à Magenta en 1893[5]. En 1907, le chef-lieu de la commune est transféré au hameau de Magenta[3].

Six Magentais sont « morts pour la France » durant la Seconde Guerre mondiale. Ces résistants, âgés de 18 à 31 ans, travaillaient pour la plupart aux ateliers SNCF d’Épernay. Des rues de la commune portent leur nom : Fernand Buffet, Gilbert Cagneux, René Cornélis, Henri Euzenat, Camille Lafosse, Jacques Pernet[6]. Le 29 août 1944, le bourg est libéré de l’occupation nazie[11], le lendemain d’Épernay[12]. Le 1er février 1965, Magenta est officiellement créée à partir de parcelles de la commune de Dizy-Magenta, qui reprit le nom de Dizy[3],[9]. En 2009, la commune fête son 150en anniversaire[13].

Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Laurent Madeline    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png


1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008

2 147
2 194
1 949
1 876
1 920
1 788
1 769
1 750
2009 2010
1 749
1 777
1 749
1 778
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 1,4 et 1,5 Michel 1993, p. 176
  2. 2,0 2,1 2,2 et 2,3 Jacques Mangin, http://www.ville-magenta.fr/Magenta/index.php?Opcion=coma_content&view=article&id=5&Itemid=2 modèl {{Ligam web}} : paramètre « titre » mancant (consultat en 23 de novembre de 2011) Error de citacion : Etiqueta <ref> no vàlida; el nom «hist» està definit diverses vegades amb contingut diferent.
  3. 3,0 3,1 3,2 3,3 3,4 et 3,5 Font : Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « {{{titre}}} », Escòla d'Estudis Superiors en Sciéncias Socialas (EHESS) (consultat en 23 de novembre 2011) Error de citacion : Etiqueta <ref> no vàlida; el nom «dizyssini» està definit diverses vegades amb contingut diferent.
  4. 4,0 et 4,1 Michel 1993, p. 178
  5. 5,0 et 5,1 Error de citacion : Balisa <ref> incorrècta ; pas de tèxte per las referéncias nomenadas égli.
  6. 6,0 et 6,1 Error de citacion : Balisa <ref> incorrècta ; pas de tèxte per las referéncias nomenadas paroles.
  7. {{Article}} : paramètre « títol » mancant, paramètre « periodic » mancant, paramètre « annada » o « data » mancant (legir en linha)
  8. {{Article}} : paramètre « títol » mancant, paramètre « periodic » mancant, paramètre « annada » o « data » mancant
  9. 9,0 et 9,1 http://www.insee.fr/fr/methodes/de nomenclaturas/cog/fichecommunale.asp?codedep=51&codecom=663&codecan=03 modèl {{Ligam web}} : paramètre « titre » mancant (consultat en 30 de novembre de 2011) Error de citacion : Etiqueta <ref> no vàlida; el nom «codegéo» està definit diverses vegades amb contingut diferent.
  10. {{Article}} : paramètre « títol » mancant, paramètre « periodic » mancant, paramètre « annada » o « data » mancant (legir en linha)
  11. « Magenta », L'Union,‎
  12. « Magenta », L'Union,‎
  13. « Les 150 ans de la commune », L'Union,‎