La Ferté-Beauharnais

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Salta a la navegació Salta a la cerca

La Ferté-Beauharnais
La Ferté-Beauharnais

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Defautoc.png|center|280px|link=|border]]
[[Fichièr:Blason fam fr Beauharnais.svg|75px|center|link=]]
Geografia fisica
Occitania Map2.svg
geolocalizacion
Coordenadas 47° 32′ 33″ N, 1° 51′ 03″ E
Superfícia 2,42 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
109 m
95 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
24
Centre e Vau de Léger Blason fr Centre-Val de Loire.svg
Departament
41
Loir e Char Armas deu Departament de Loir e Char
Arrondiment Romorantin-Lanthenay
Canton Neung-sur-Beuvron
Intercom
244100780
de la Sologne des Étangs
Cònsol Jean-Pierre Guémon (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici (en francés)
Còde postal 41210
Còde INSEE 41083

La Ferté-Beauharnais es una comuna francesa, situada dins lo departament de Loir e Char e la region dau Centre.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

La Ferté-Beauharnais a situat sul Beuvron, al encreuament de las rotas départementales 922 e 923, entre Neung-sus-Beuvron e Romorantin-Lanthenay. Indignatz las rotas départementales, lo principal ais es lo camin dels Épinettes, #que connècta lo camp de fièra a la Crotz de las Islas, situada sus la départementale 923, a la extremitat nòrd-es del pòble. La Ferté-Beauharnais llom lo Beuvron, mas lududes vira l'esquina.

Tèxte originau de l'article francés

La Ferté-Beauharnais est située sur le Beuvron, au croisement des routes départementales 922 et 923, entre Neung-sur-Beuvron et Romorantin-Lanthenay. Outre les routes départementales, le principal axe est le chemin des Épinettes, qui relie le champ de foire à la Croix des Îles, située sur la départementale 923, à l'extrémité nord-est du village. La Ferté-Beauharnais longe le Beuvron, mais lui tourne le dos.

Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgLa Ferté-Beauharnais


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Res daissa pas pensar que lo vilatge i aja existit pendent l'antiquitat, malgrat aiçò una via romaine, trucada las tradicionalament los « camins basses » , passa près dels Castells de la Ferté en procedéncia de Neung-Sus-Beuvron, réputé èsser la oppidum de Noviodunum Biturigum.

Lo vilatge es probablament nascut défrichements monastiques del Sègle XI. Lo archidiacre Hervé i auriá aital fondat una glèisa collégiale l'an 1033.

La glèisa Sant-Barthélemy a fondat en 1149 e reconstruite en 1524 après i aver #èsser destruida cap al mièg del Sègle XII. Sul porche del Eglise son grauada crotz que dels pelegrins an daissat al cors dels sègles. Lo cementèri compren de cavòts de la Familha de Mac Mahon.

Demòra pas uèi que qualques ruïnes del castèl de la Mièja Edat (« Chateau-Vièlh »), #que las pèiras n'an partiellement servit sustot per las abitacions environnantes. Un sosterranh, dempuèi muré, partissiá del castèl e, segon la tradicion, anava fins a la glèisa e fins a qualques ostals del pòble #qu'existisson totjorn. Se l'intrada es visibla, cap de sortida a pas #èsser oficialament descobèrta. Jeanne D'Arc a traversat lo pòble amb la siá armada en 1429.

En 1752, lo castèl moyenâgeux es benlèu destruit per François de Beauharnais, governador general dels « islas jol vent » e marques. Bastís a costat una bastissa d'estil classic. Es possible que los dos chateaux ajan co-existit qualque temps. Los fils de François, Alexandre de Beauharnais, ancian en comandant de l'Armada del Rhin e espós de Joséphine de Beauharnais, futura emperairitz, ven cònsol de la municipalitat mas es guillotiné jol regna de la Terror pendent de la Revolucion Francesa. Los sieus fils, Eugène, s'ocupa del domeni en lo embellint. Lo Chateau i aguèt gerit per intendants pendent la fin de l'Empèri, de contunh en lo moment de l'exili de Eugène. Lo Chateau #èsser vandalisé pels darrièrs llogaters a partir de 1821. Lo chateau a vendut a la siá mòrt en 1824 per la siá femna, a Mr de la Sala[1]. Lo futur emperaire Napoleon III, pichons-fils d'Alexandre, tòrna dins lo pòble en 1852 e fa bastir la comuna actuala aital coma doas escòlas[2].

Tèxte originau de l'article francés

Rien ne laisse penser que le village ait existé durant l'antiquité, cependant une voie romaine, appelée les traditionnellement les « chemins bas » , passe à proximité des Châteaux de la Ferté en provenance de Neung-Sur-Beuvron, réputé être l'oppidum de Noviodunum Biturigum.

Le village est probablement né des défrichements monastiques du Sègle XI. L'archidiacre Hervé aurait ainsi fondé une église collégiale en 1033.

La glèisa Saint-Barthélemy est fondée en 1149 et reconstruite en 1524 après avoir été détruite vers le milieu du Sègle XII. Sur le porche de l'Eglise sont gravés des croix que des pèlerins ont laissé au cours des siècles. Le cimetière comprend des tombes de la Famille de Mac Mahon.

Il ne reste aujourd'hui que quelques ruines du château du Moyen Âge (« Chateau-Vieux »), dont les pierres ont partiellement servi notamment pour les habitations environnantes. Un souterrain, depuis muré, partait du château et, selon la tradition, allait jusqu'à l'église et jusqu'à quelques maisons du village qui existent toujours. Si l'entrée est visible, aucune sortie n'a été officiellement découverte. Jeanne d'Arc a traversé le village avec son armée en 1429.

En 1752, le château moyenâgeux est peut-être détruit par François de Beauharnais, gouverneur général des « îles sous le vent » et marquis. Il construit à côté un édifice de style classique. Il est possible que les deux chateaux aient co-existé quelque temps. Le fils de François, Alexandre de Beauharnais, ancien commandant de l'Armée du Rhin et époux de Joséphine de Beauharnais, future impératrice, devient maire de la commune mais est guillotiné sous le règne de la Terreur durant de la Révolution Française. Son fils, Eugène, s'occupe du domaine en l'embellissant. Le Chateau fut géré par des intendants durant la fin de l'Empire, puis lors de l'exil d'Eugène. Le Chateau fut vandalisé par les derniers locataires à partir de 1821. Le chateau est vendu à sa mort en 1824 par sa femme, à Mr de La Salle[3]. Le futur empereur Napoléon III, petit-fils d'Alexandre, revient dans le village en 1852 et fait construire la mairie actuelle ainsi que deux écoles[4].

Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Jean-Pierre Guémon    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png

1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
268 247 216 300 360 410 416 433 466

1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
559 531 587 601 596 623 624 664 647

1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
602 583 640 550 545 510 449 510 466

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
468
454
392
400
442
463
516
518
519
2009 2010
521
525
536
540
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. lo Sr. Chenon, Associacion « A l'entorn de las Beauharnais »
  2. Drouet S, Chenon M, En transeünt per la Ferté-Beauharnais : lo pòble #que tutoie l'istòria, Periodic de la Sologne, ivèrn 2007 n 140, pàg.19-21
  3. M. Chenon, Association « Autour des Beauharnais »
  4. Drouet S, Chenon M, En passant par La Ferté-Beauharnais : le village qui tutoie l'histoire, Journal de la Sologne, hiver 2007 n 140, p.19-21