Cour-sur-Loire

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Salta a la navegació Salta a la cerca

Cour-sur-Loire
Cour-sur-Loire

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Defautoc.png|center|280px|link=|border]]
[[Fichièr:Coat of arms of Cour-sur-Loire.svg|75px|center|link=]]
Geografia fisica
Occitania Map2.svg
geolocalizacion
Coordenadas 47° 39′ 05″ N, 1° 25′ 28″ E
Superfícia 5,4 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
115 m
67 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
24
Centre e Vau de Léger
Departament
41
Loir e Char Armas deu Departament de Loir e Char
Arrondiment Blois
Canton Mer
Intercom
244100681
de la Beauce Ligérienne
Cònsol Jean-Jacques Moreau (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici (en francés)
Còde postal 41500
Còde INSEE 41069

Cour-sur-Loire es una comuna francesa, situada dins lo departament de Loir e Char e la region dau Centre.

Geografia[modificar | modificar la font]

Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgCour-sur-Loire
Comuna amb 606 abitants (2000)Menars (1,6km)
Comuna amb 1321 abitants (2000)Montlivault (2,1km)
Comuna amb 1447 abitants (2000)Suèvres (3,3km)
Comuna amb 762 abitants (2000)Villerbon (4,1km)
Comuna amb 638 abitants (2000)Maslives (4,7km)
Comuna amb 428 abitants (2000)Mulsans (5,8km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Tribunal apareis per las primièras fes en l'istòria en un cartulaire del abbaye de Bourgmoyen de Bles emanant del pape Eugène III, en data del 25 de març de 1145. Aquela charte de confirmation de beneficis menciona una glèisa « ecclesiam de curte ». Lo Mètge Lesueur l'a identificada cossí en essent aquela de Tribunal-sus-Loire. Un segond charte del 15 de març de 1183 confirma la precedenta en nomenant mai justament « Curte supèr Ligerim ». Lo Curte de 1145 designa doncas plan Tribunal-sus-Loire (Los verrières de la glèisa Santa-Vincent de Tribunal-sus-Loire, Laurence Blancher-Riviale, memòria de domeni d'istòria, Universitat de Tors, 1996, pàg. 2).

Una origina de proprietat de 1352 relate los bens de damoiselle Marguerite de Neuvy : « Es #çò que damoiselle Marguerite de Neuvy a e advene a aver de fòrça anautit e poderós prince monseigneur lo comte de Bles en fe e aumenatge lige. ... Es assavoir lo mieu harbergement de Pista sus Loire... Item, La mitat de la disme de las bléz e dels vins creissentes per an o terrouer de Pista sus Loire ... #Lo que disme a portat e intrada tota a las despenes de ladite damoiselle en lo sieu menoir de Pista sus Loire ».(Document original : parchemin a l'Archiu Nacional).

D'aquel « menoir de Pista sus Loire » #que l'existéncia n'a testificat l'an 1352, avèm pas gaireben mai de traça hormis un sosterranh voûté de ogives. A aquela data, la guèrra de #Cent ans a començat. Lo solar, o a tot lo mens l'ostal fòrt, #qu'existissiá a la localizacion del castèl actual a pogudas èsser destruit o fòrtament deteriorat pendent aquel periòde entrebolit. Cela explicariá, dins lo sègle seguent, que lo nòu proprietari i aja decidit de bastir una bastissa nòva en remplaçant #çò que i èra vengut una ruïna.

Las bastissas actualas datan, en la siá màger part, de la fin del XVe sègle. Dempuèi aquela epòca, 515 ans s'an fluït que # lo castèl a apertengut pendent el principalament a doas familhas :

Los Hurault, 155 ans (1492-1647) e los Flers e los sieus descendents, 180 ans (dempuèi 1829). Venon pendent el de contunh los Charon, aperaquí 113 ans (1647-1760), lo Peis 34 ans (1760-1794), e los Fleury, 24 ans (1798-1822). Lo recòrd de brièveté a detengut pel darrièr secretari perpetu de l'Academia francesa de l'Ancian Regim, Jean-François Marmontel (1723-1799). A possedit lo domeni de Tribunal 24 oras, e solament n'opcion !

Tèxte originau de l'article francés

Cour paraît pour la première fois dans l’histoire dans un cartulaire de l’abbaye de Bourgmoyen de Blois émanant du pape Eugène III, en date du 25 mars 1145. Cette charte de confirmation de bénéfices mentionne une église « ecclesiam de curte ». Le Docteur Lesueur l’a identifiée comme étant celle de Cour-sur-Loire. Une deuxième charte du 15 mars 1183 confirme la précédente en nommant plus précisément « Curte super Ligerim ». Le Curte de 1145 désigne donc bien Cour-sur-Loire (Les verrières de l’église Saint-Vincent de Cour-sur-Loire, Laurence Blancher-Riviale, mémoire de maîtrise d’histoire, Université de Tours, 1996, p. 2).

Une origine de propriété de 1352 relate les biens de damoiselle Marguerite de Neuvy : « C’est ce que damoiselle Marguerite de Neuvy tient et advene a tenir de très haut et puissant prince monseigneur le comte de Blois en foi et hommage lige. ... C’est assavoir mon harbergement de Court sur Loire... Item, la moitié de la disme des bléz et des vins croissants par an ou terrouer de Court sur Loire ... laquelle disme est amenée et rentrée toute aux despens de ladite damoiselle en son menoir de Court sur Loire ».(document original : parchemin aux Archives Nationales).

De ce « menoir de Court sur Loire » dont l'existence est attestée en 1352, nous n’avons presque plus de trace hormis un souterrain voûté d'ogives. À cette date, la guerre de Cent ans a commencé. Le manoir, ou à tout le moins la maison forte, qui existait à l'emplacement du château actuel a pu être détruit ou fortement endommagé pendant cette période troublée. Cela expliquerait, au siècle suivant, que le nouveau propriétaire ait décidé de construire un bâtiment nouveau remplaçant ce qui était devenu une ruine.

Les bâtiments actuels datent, dans leur majeure partie, de la fin du XVe siècle. Depuis cette époque, 515 ans se sont écoulés durant lesquels le château a appartenu principalement à deux familles :

Les Hurault, 155 ans (1492-1647) et les Flers et leurs descendants, 180 ans (depuis 1829). Viennent ensuite les Charon, environ 113 ans (1647-1760), les Poisson 34 ans (1760-1794), et les Fleury, 24 ans (1798-1822). Le record de brièveté est détenu par le dernier secrétaire perpétuel de l’Académie française de l’Ancien Régime, Jean-François Marmontel (1723-1799). Il a possédé le domaine de Cour 24 heures, et seulement en option !

Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Jean-Jacques Moreau    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png

1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
397 344 429 410 382 419 384 397 362

1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
353 369 387 383 383 380 408 386 350

1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
339 319 302 274 240 215 223 246 226

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
238
240
279
293
289
307
286
283
280
2009 2010
280
293
272
287
{{{2 014}}}
{{{2 014tot}}}
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]