Cartigny (Somme)

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar
Còde QRpedia d'estampar per un accès dirècte a aquèth article
Flag of France.svg Vilatge de França Flag of France.svg
Donadas
d · m
Quèrtgny (Sonme)
Cartigny
Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Defautoc.png
Geografia fisica
France location map-Regions and departements.svg
geolocalizacion
Coordenadas 49° 54′ 53″ N 3° 00′ 38″ E / 49.9147, 3.0106 / 49.9147; 3.0106


Superfícia | 15,15 km²
Altituds
 · Maximala
 · Mejana
 · Minimala |
 
107 m
75 m
55 m
Geografia politica


Region istorica
Estat Flag of France.svg França
Region
22
Picardia Logo Picardie.png
Departament
80
Somme Armas deu Departament de Somme
Arrondiment
Péronne
Canton
Péronne
Intercom
248000721
de la Haute Somme
Cònsol

Christian Derozier (2008-2014)

Geografia umana
Populacion
Populacion totala
(2010)
737 ab.
Evolucion de la populacion

752 ab.
Densitat 48,65 ab./km²
Autras informacions
Gentilici (en francés)
Còde postal 80200
Còde INSEE 80177


Identificants
ULAN


DOI
RKDimages
Rijksmonument
KGS
Historic Places identifier
ID d'artista de MusicBrainz
ID album de MusicBrainz
ID d'òbra de MusicBrainz


Legislator
Identificant BHL
Identificant ITIS
Identificant IUCN
Identificant NCBI
Identificant TPDB
Identificant GBIF
Identificant WoRMS
Numèro EE
Indicatiu
Còde AITA
Còde OACI
Còde mnemonic
Identificant JPL Small-Body Database
Còde de l'observatòri Minor Planet Center
Identificant Structurae
Identificant Emporis
Numèro CAS
numèro EINECS
SMILES
InChI
InChIKey
Còde ATC
Numèro E
Identificant UNII
Numèro RTECS
Identificant ChemSpider
Identificant PubChem (CID)
Numèro ZVG
Identificant ChEBI
Numèro ONU
Còde Kemler
Identificant Drangbank
Mencion de dangièr SGH
Identificant Wine AppDB
Identificant d'un satellit NSSDC
SCN
Commons-logo.svg Wikimedia Commons prepausa de documents multimèdia liures sus Cartigny (Somme).

Quèrtgny (Sonme) en picard ( Cartigny en francés) es una comuna francesa, situada dins lo departament de Somme e la region de Picardia.

Geografia[modificar | modificar la font]

Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgCartigny
Comuna amb 257 abitants (2000)Buire-Courcelles (1,4km)
Comuna amb 150 abitants (2000)Bouvincourt-en-Vermandois (3,3km)
Comuna amb 1323 abitants (2000)Doingt (3,3km)
Comuna amb 400 abitants (2000)Tincourt-Boucly (3,6km)
Comuna amb 307 abitants (2000)Mesnil-Bruntel (4,1km)
Comuna amb 216 abitants (2000)Bussu (4,3km)
Comuna amb 573 abitants (2000)Estrées-Mons (4,5km)
Comuna amb 103 abitants (2000)Hancourt (4,7km)
Comuna amb 88 abitants (2000)Driencourt (4,9km)
Comuna amb 165 abitants (2000)Vraignes-en-Vermandois (4,9km)
Comuna amb 222 abitants (2000)Marquaix (5,6km)
Comuna amb 8155 abitants (2000)Péronne (5,7km)
Comuna amb 89 abitants (2000)Aizecourt-le-Haut (5,9km)
Comuna amb 155 abitants (2000)Templeux-la-Fosse (5,9km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Trudon Dels Ormes, en "las Possessions de l'Òrdre del Temple en Picardie" (Edicions Yvert e Tellier, Amians 1893) cita lo luòc-dich "Lo Catelet", sus las nautors del vilatge de Cartigny, coma en essent lo luòc ont #èsser fondada un ostal de la Òrdre del Temple :

Ostal del Temple del Catelet Lo Catelet, comuna de Cartigny, Soma arrondissement e costat de Péronne

Aquel #èsser l'ostal del Temple la mai considerabla en aquela part del Vermandois. I aguèt fondat fòrça segurament al XIIe sègle, mercés als libéralités dels sires de Montécourt (Montécourt. Cossí. De Monchy-lo Agache, Soma, arr. De Péronne, cant de Ham).

Malgrat aiçò los documents fan defècte sus la siá origina. Un acte emanat de Philippe-Auguste, a la comanda de los sieus bourgeois de Péronne (1217), apren que los Templiers avián preses possession de pâtures situadas près de de lo Catelet e los avián environats de fossés, e mai se las bourgeois de Péronne n'aguèsson la saisine dempuèi longtemps. Es perque, lo rei manda als sieus aimats lo mèstre del Temple e lo fraire Aimard, #qu'aguèsson a destruir los fossés e a metre los bourgeois de Péronne en bona saisine coma antany.

Mas la discordi pas #trigar pas a se metre de la part, e #caler encara l'intervencion del rei (1218) per confirmar l'acòrdi sobrevingut entre los Templiers e los bourgeois de Péronne. Aiçò èra en çò que tanh a marais, sièis entre Cartigny e Doingt (Doingt. Ordena, arr. E cant de Péronne). Avián #èsser donats antany per Simon de Montécourt, als Templiers #que los avián transformats en prés, contra lo assentiment dels bourgeois de Péronne. I aguèt convengut del temps que lo Temple contunhariá a far prés, segon #qu'o jutjariá util, mas que los animals del país poirián pasturar liurament en aqueles prés, unas fes per an, après la copa del foin.

Al mes de febrièr de l'an 1224, dins lo quite ostal del Catelet, un chevalier, Raoul de Brocourt, #retre l'aumenatge als Templiers, per 80 « moiées » d'una tèrra sise a las alentours de lo sieu ostal de « Sant-Prul », e se #comprometre a pagar 5 jos parisis de multa, totas las fes #que mancariá de comparéisser/comparéisser a la cita dels fraires del Temple.

Un autre vassal del Temple, Jean de Cartigny, chevalier, #far don a la Commanderie, n'en octòbre 1245 d'una masure a Cartigny, amb totes los sieus dreches. Aviá aquel ostal en fief, del Temple.

Es ailà tot #çò qu'avèm trobat sus aquel ostal del Temple ; sabèm totun #qu'existissiá encara a la fin del XIIIe sègle, e avèm mencionat mai d'anautits Texans de Maimbressy, coma précepteur del Catelet l'an 1291. Lo procès dels Templiers apren qu'aquel ostal i aviá una capèla, mas pas nosautras ditz lo nom de lo sieu darrièr précepteur.

Un fraire sergent del Temple, Étienne de Domont, #que i aviá encara l'abitud de l'òrdre e la barba, e mai se se foguèsse fluït ja mai de tres ans dempuèi la detencion mémorable, declarava en 1311 i aver #èsser recebut en l'an 1281 o aperaquí, per Texans de Maimbressy, chevalier, précepteur del Vermandois, en la capèla del Temple del Catelet, e en preséncia del fraire sergent, Guérin de Grandvilliers, #que #èsser mai tard précepteur del Ponthieu.

Un autre sergent del Temple i aguèt recebut cap a l'an 1300 dins aquel meteis ostal per Guérin de Grandvilliers, en preséncia d'un fraire Pierre, berger. En la siá déposition, es question d'una grange, de l'ostal del Temple.

Lo domeni del Catelet échut l'an 1311 als Espitalaris de Éterpigny (Eterpigny. Ordena, arr. E cant de Péronne) ; mas las guèrras #que pas #cessar de desolar lo nòstre desgraciat país dempuèi lo XIVe sègle e #que #experimentar tant la Picardie, aguèron bon mercat de las ancianes commanderies del Temple.

La visita prieurale de 1495, apren que la capèla de l'ostal i aviá #èsser arruïnada per las guèrras del sègle, esperat que « pendent icelles guèrras, se se metiá al fòrt e a seguretat en la dicha capèla ». Sens dobte, l'ancian ostal del Temple èra tanben arruïnada que la capèla.

Malgrat aiçò lo abbé de Cagny, dicha que las rèstas d'aquela Commanderie existissián encara al mièg del sègle darrièr. Dévastée Al XVe sègle, o #èsser de nòu al XVIe, en lo moment del banc de Péronne en 1536, e saccagée encara unas fes, un sègle mai tard per las tropas espanhòlas.

D'après E. Mannier, Lo domeni del Catelet se compausava, jols Espitalaris, d'aperaquí 500 periodics de tèrra arable, 20 periodics de bòsques, e 52 de prés.

Précepteur Del Catelet l'an 1291. - Jean de Maimbressy, chevalier.

Trudon des Ormes, dans "les Possessions de l'Ordre du Temple en Picardie" (Éditions Yvert et Tellier, Amiens 1893) cite le lieu-dit "Le Catelet", sur les hauteurs du village de Cartigny, comme étant le lieu où fut fondée une maison de l'Ordre du Temple :

Maison du Temple du Catelet Le Catelet, commune de Cartigny, Somme arrondissement et canton de Péronne

Ce fut la maison du Temple la plus considérable dans cette partie du Vermandois. Elle fut fondée très certainement au XIIe siècle, grâce aux libéralités des sires de Montécourt (Montécourt. com. de Monchy-l'Agache, Somme, arr. de Péronne, cant de Ham).

Cependant les documents font défaut sur son origine. Un acte émané de Philippe-Auguste, à la requête de ses bourgeois de Péronne (1217), nous apprend que les Templiers avaient pris possession de pâtures situées près du Catelet et les avaient entourées de fossés, bien que les bourgeois de Péronne en eussent la saisine depuis longtemps. C'est pourquoi, le roi manda à ses aimés le maître du Temple et le frère Aimard, qu'ils eussent à détruire les fossés et à remettre les bourgeois de Péronne en bonne saisine comme jadis.

Mais la discorde ne tarda pas à se mettre de la partie, et il fallut encore l'intervention du roi (1218) pour confirmer l'accord survenu entre les Templiers et les bourgeois de Péronne. C'était au sujet de marais, sis entre Cartigny et Doingt (Doingt. Somme, arr. et cant de Péronne). Ils avaient été donnés jadis par Simon de Montécourt, aux Templiers qui les avaient transformés en prés, contre l'assentiment des bourgeois de Péronne. Il fut convenu alors que le Temple continuerait à faire des prés, selon qu'il le jugerait utile, mais que les animaux du pays pourraient paître librement dans ces prés, une fois par an, après la coupe du foin.

Au mois de février de l'année 1224, dans la maison même du Catelet, un chevalier, Raoul de Brocourt, rendit l'hommage aux Templiers, pour 80 « moiées » d'une terre sise aux alentours de sa maison de « Saint-Prul », et s'engagea à payer 5 sous de parisis d'amende, toutes les fois qu'il manquerait de comparaître à la citation des frères du Temple.

Un autre vassal du Temple, Jean de Cartigny, chevalier, fit don à la Commanderie, en octobre 1245 d'une masure à Cartigny, avec tous ses droits. Il tenait cette maison en fief, du Temple.

C'est là tout ce que nous avons trouvé sur cette maison du Temple ; nous savons cependant qu'elle existait encore à la fin du XIIIe siècle, et nous avons mentionné plus haut Jean de Maimbressy, comme précepteur du Catelet en 1291. Le procès des Templiers nous apprend que cette maison avait une chapelle, mais il ne nous dit pas le nom de son dernier précepteur.

Un frère sergent du Temple, Étienne de Domont, qui avait encore l'habit de l'ordre et la barbe, bien qu'il se fût écoulé déjà plus de trois années depuis l'arrestation mémorable, déclarait en 1311 avoir été reçu en l'année 1281 ou environ, par Jean de Maimbressy, chevalier, précepteur du Vermandois, dans la chapelle du Temple du Catelet, et en présence du frère sergent, Guérin de Grandvilliers, qui fut plus tard précepteur du Ponthieu.

Un autre sergent du Temple fut reçu vers l'an 1300 dans cette même maison par Guérin de Grandvilliers, en présence d'un frère Pierre, berger. Dans sa déposition, il est question d'une grange, de la maison du Temple.

Le domaine du Catelet échut en 1311 aux Hospitaliers d'Éterpigny (Eterpigny. Somme, arr. et cant de Péronne) ; mais les guerres qui ne cessèrent de désoler notre malheureux pays depuis le XIVe siècle et qui éprouvèrent tant la Picardie, eurent bon marché des anciennes commanderies du Temple.

La visite prieurale de 1495, nous apprend que la chapelle de la maison avait été ruinée par les guerres du siècle, attendu que « pendant icelles guerres, l'on se mettait au fort et à sûreté en la dite chapelle ». Sans doute, l'antique maison du Temple était-elle aussi ruinée que la chapelle.

Cependant l'abbé de Cagny, dit que les débris de cette Commanderie existaient encore au milieu du siècle dernier. Dévastée au XVe siècle, elle le fut de nouveau au XVIe, lors du siège de Péronne en 1536, et saccagée encore une fois, un siècle plus tard par les troupes espagnoles.

D'après E. Mannier, le domaine du Catelet se composait, sous les Hospitaliers, d'environ 500 journaux de terre arable, 20 journaux de bois, et 52 de prés.

Précepteur du Catelet En 1291. - Jean de Maimbressy, chevalier.


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Christian Derozier    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 Donadas
d · m
 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2010): 737, totala: 752
Picto infobox character.png


1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008




Cercar
Cercar
625
659
693
2009 2010
728
742
737
752
EasyTimeline 1.90


Timeline generation failed: 1 error found
Line 51: PlotData=

- PlotData invalid. No (valid) command 'Period' specified in previous lines.


Fonts
Picto infobox character.png
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]