Basian

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar


Error dins {{esbòs}} : lo tèma « comuna de Gers » es pas definit.

[[Categoria:Wikipèdia:esbòs Modèl:Esbòs/paramètres comuna de Gers]]


Còde QRpedia d'estampar per un accès dirècte a aquèth article
Flag of Occitania.png Vilatge d'Occitània Blason Languedoc.svg
Donadas
d · m
Basian
Bazian
comuna francesa
[[Imatge:|250px]]
Descripcion de la bandièra
Descripcion dau blason
Descripcion deu sagèth
Latitud
Longitud
Generalitats
Partida de
Sosclassa de
Nomenat d'aprèst
Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Situat dens Q1727840
País França
Sit oficial
Defautoc.png
Geografia fisica
Occitania map.png
geolocalizacion
Coordenadas 43° 40′ 13″ N 0° 19′ 23″ E / 43.6702777778, 0.323055555556 / 43.6702777778; 0.323055555556


Superfícia | 12,71 km²
Altituds
 · Maximala
 · Mejana
 · Minimala |
 
234 m
170 m
126 m
Geografia politica


Region istorica Gasconha Armas de Gasconha
Estat Flag of France.svg França
Region
73
Mieidia-Pirenèus Blason Languedoc.svg
Departament
32
Gers Armas deu Departament de Gers
Arrondiment
Aush
Canton
Vic en Fesensac
Intercom
243200607
Comunautat de comunas d'Artanhan en Fesensaguet
Cònsol

Alain Dadalt (2001-2008)

Geografia umana
Populacion
Populacion totala
(2010)
109 ab.
Evolucion de la populacion

111 ab.
Densitat 8,58 ab./km²
Autras informacions
Gentilici Bazianais, Bazianaise (en francés)
Còde postal 32320
Còde INSEE 32033


Identificants
BNE


ULAN


DOI
RKDimages
Rijksmonument
KGS
Historic Places identifier
ID d'artista de MusicBrainz
ID album de MusicBrainz
ID d'òbra de MusicBrainz


Legislator
Identificant BHL
Identificant ITIS
Identificant IUCN
Identificant NCBI
Identificant TPDB
Identificant GBIF
Identificant WoRMS
Numèro EE
Indicatiu
Còde AITA
Còde OACI
Còde mnemonic
Identificant JPL Small-Body Database
Còde de l'observatòri Minor Planet Center
Identificant Structurae
Identificant Emporis
Numèro CAS
numèro EINECS
SMILES
InChI
InChIKey
Còde ATC
Numèro E
Identificant UNII
Numèro RTECS
Identificant ChemSpider
Identificant PubChem (CID)
Numèro ZVG
Identificant ChEBI
Numèro ONU
Còde Kemler
Identificant Drangbank
Mencion de dangièr SGH
Identificant Wine AppDB
Identificant d'un satellit NSSDC
SCN
Commons-logo.svg Wikimedia Commons prepausa de documents multimèdia liures sus Basian.

Basian[1][2][3] (Bazian en francés) qu'ei ua comuna gascoa d'Occitània, situada dens lo departament de Gers Armas deu Departament de Gers e la region de Mieidia-Pirenèus Blason Languedoc.svg.

Geografia[modificar | modificar la font]

Basian Es una pichona municipalitat de Gascogne Gersoise. es situat a 10 km del cap de-luòc del costat, Vic-Fezensac. Lo vilatge a bastit a la reünion del serral (altitud 177 mètres), sul vessant oèst en dominant la vallée de la Osse.

Basian A bastit sus un esperó rocós #que domina la Mouliaque, modèsta afluent del Osse.

Los comerçants (forner, épicier, cafetier) #desaparéisser progressivament a partir d'ans 5O. Lo carnisser, lo darrièr, a preses la siá jubilacion voici qualques ans. Lo sacerdòt viu pas mai lo presbytère e l'escòla communale retronís pas mai cris de joves mainats. Mens de vint d'espleitacions agricòlas demoratz mas l'edat de las exploitants fa témer una desertització encara mai dramatica.

Leugièrament a la separacion de la rota départementale, Basian, coma plan d'unes autres pòbles d'aquel costat, es un castelnau typique, benlèu lo un dels melhor conservats del departament. Dempuèi lo Sègle X, la familha De Montesquiou possedissiá lo luòc de Basian, de la part de la baronnie d'Anglés. L'actuala municipalitat es la frucha del rattachement tumultueux en 1840 de Sant-Yors (sant Georges en gascon) a Bazian. Basian Aderís dempuèi lo 18 de decembre de 2003, a la Comunitat de Municipalitats de de Aratagnan en Fezensac #que lo banc n'es a Vic-Fezensac.

Basian est une petite commune de Gascogne Gersoise. Elle est située à 10 km du chef-lieu du canton, Vic-Fezensac. Le village est bâti au sommet du coteau (altitude 177 mètres), sur le versant ouest dominant la vallée de l'Osse.

Basian est bâti sur un éperon rocheux qui domine la Mouliaque, modeste affluent de l'Osse.

Les commerçants (boulanger, épicier, cafetier) disparurent progressivement à partir des années 5O. Le boucher, le dernier, a pris sa retraite voici quelques années. Le prêtre n'habite plus le presbytère et l'école communale ne résonne plus des cris de jeunes enfants. Moins de vingt exploitations agricoles demeurent mais l'âge des exploitants fait craindre une désertification encore plus dramatique.

Légèrement à l'écart de la route départementale, Basian, comme bien d'autres villages de ce canton, est un castelnau typique, peut-être l'un des mieux conservés du département. Dès le Sègle X, la famille De Montesquiou possédait la place de Basian, pour partie de la baronnie d'Anglès. L'actuelle commune est le fruit du rattachement tumultueux en 1840 de Saint-Yors (saint Georges en gascon) à Bazian. Basian adhère depuis le 18 décembre 2003, à la Communauté de Communes de d'Aratagnan en Fezensac dont le siège est à Vic-Fezensac.

Basian ei ua petita comuna de Gasconha Armas de Gasconha gersesa, situada a 10 km deu caplòc deu canton, Vic en Fesensac. Dempuèi aqueste, se daisha la rota nacionala 124 e se monta cap au sud per la D 174, e lèu apareish, devèrs couchant, lo vilatge. Ei bastit a la cima deu coteau (altitud 177 mètres), suu versant oèst dominant la vath de l'|Ossa.

Ainsi si vous remontez la vath de l'Òssa, a qualques dètz quilomètres en amont de Vic en Fesensac, vous ne manquerez pas de véser sur les collines deu couchant, se détacher la silhouette deu castelnau. Vu de ce côté, il n'a pas l'arrogance de ses semblables établis sus la riba Èst: Calhavet, Senta Aralha, Montesquiu. Pasmens coma aquestes darrèrs, Basian qu'ei bastit sus un éperon rocós que domina la Mouliaca, modèst afluent de l'Òssa. La dernière rampe franchie, votre regard embrasse l'image deu castelnau gascon parfaitement conservé.

La massive tour-porche, les maisons agglutinées au pied deu vieux castèl, vouées aux pelles des démolisseurs il y a encore quelques années, échappèrent miraculeusement à la horde dévastatrice. Avec l'oeuvre des pionniers de la restauration, néo-baziannais dens lour majorité, toute une communauté locale sut faire réapparaître des valeurs trop enfouies dans l'histoire locale.

Aujourd'hui, ayant échappé à l'usure deu temps, cet ensemble de maisons restaurées, de ruelles engazonnées et bordées de rosiers, offre un havre de paix à une population trop estivale.

Les commerçants (boulanger, épicier, cafetier) disparurent progressivement à partir des années 5O. Le boucher, le dernier, a pris sa retraite voici quelques années. Le prêtre n'habite plus le presbytère et l'école communale ne résonne plus des cris de jeunes enfants. Moins de vingt exploitations agricoles demeurent mais l'âge des exploitants fait craindre une désertification encore plus dramatique.

Légèrement à l'écart de la route departamentala, Basian, comme bien d'autres villages de ce canton, est un castelnau typique, peut-être l'un des mieux conservés deu departament. Dès le Sègle X, la famille De Montesquiou possédait la place de Basian, pour partie de la baronnie d'Anglès. L'actuelle comuna est le fruit deu rattachement tumultueux en 1840 de Saint-Yors (saint Georges en gascon) à Basian. Basian adhère depuis le 18 décembre 2003, à la Communauté de Comunas d'Artanhan en Fesensaguet dont le siège est à Vic en Fesensac.

Istòria[modificar | modificar la font]

Lo nom del vilatge traís una origina gallo-romaine : la villa pren lo nom de lo sieu proprietari Basius. La localizacion de la villa, a qualque tres #cent mètres del bourg actual, a #èsser recentament repéré e a liurat lo sieu lòt de matériaux de bastiment (tegulae, morters, marbre, ?) E d'estèlas de poteries, de ceramica sigillée, de amphores. Après lo periòde d'estabilitat gallo-romaine, una part de la populacion se desplaça en direccion del sud-es cap a la font del Buc o se tròba los luòcs diches Al loc, A lo luòc, e l'autre se dispersada sul territòri. A mesura que çò cristianisme s'establís, los vassi-dominici bastiguèsson qualques glèisas ruralas, totas uèi desaparegudas : Sant-Pé de Yassa, Santa-Christie, Sant-Michel e d'autre Gleyzette de Antin.

La data a de besonh de la creacion del castèl e de lo sieu castelnau es desconeguda, mas an #èsser sens dobte édifiés sus la localizacion d'una motte castrale. Lo nom de lo sieu glèisa figuraModèl:Ont dempuèi la Modèl:S-. Basian Apareis coma un castelnau al urbanisme çò de mès d'acabat, lo enceinte villageoise esposa perfièchament la forma de la reünion de la esperó (Benoît Cursente) en dominant la Mouliaque, modèst afluent del Osse. A l'oèst, lo castèl ocupa lo extremitat del promontori. Totjorn en lo enceinte, la glèisa se tròba a l'opausat d'aquel darrièr. S'accedís al pòbli-carrièra en transeünt jol torn-porche de plànol cairat encara conservada sus quatre nivèls. Tant d'elements #que caracterizan plan lo castelnau gascon.

Los barons De Montesquiou apareisson, dempuèi la Modèl:S-, a l'origina del castèl e del castelnau. Eles i séjournent regularament coma lo confirman de nombroses actes. Après lo parteja de la baronnie en 1479, la tèrra de Basian passa per succession a las Lavedan de contunh a las Del Lion e fin finala a la familha de Borbó. Aquela transforma la bastiguèsse a la s2-|XVI|e|XVII|e}} per d'importantas afegiments, creacions de duberturas, de tourelles en surplomb.

La Revolucion artura pas pas lo linhatge dels senhors de Basian, se pèrd solament a la fin de la Modèl:S- amb la comtesse De Mesnard. Abans la siá mòrt, vend lo castèl e la proprietat contiguë a una familha de agricultors. Aquela darrièra daissa la bastiguèsse a l'abandon fins a la fin de la XXen s. Ont los actuales proprietaris emprenon una restauracion acertada.

Sant-Yors èra un pichon castelnau fondat en la segonda mitat de la Modèl:S- per la familha de Lasséran, branca cadette de las De Montesquiou. En 1307, Guillaume De Lasséran concedís de costums als abitants del luòc. Aquela familha vend la distincion a la fin del Modèl:XVe s. Als De Marrenx. Per succession, passarà a las Del Barry #que conservan lo sieu ben fins a Modèl:La s-. Demòra pas res uèi de #çò que #èsser lo pòble de Sant-Yors. Qualques fortificacions del castelnau demòra pas #qu'un torn-porche, vestigi insolit, plantada en rasa campanha. La glèisa, bastida sus un promontori, a qualques centenats de mètres, es uèi entièrament arruïnada.

Le nom du village trahit une origine gallo-romaine : la villa prend le nom de son propriétaire Basius. L'emplacement de la villa, à quelque trois cents mètres du bourg actuel, a été récemment repéré et a livré son lot de matériaux de construction (tegulae, mortiers, marbre, ?) et de fragments de poteries, de céramique sigillée, d'amphores. Après la période de stabilité gallo-romaine, une partie de la population se déplace en direction du sud-est vers la source du Buc ou l'on retrouve les lieux dits Au loc, A la place, et l'autre se disperse sur le territoire. A mesure que le christianisme s'établit, les vassi-dominici bâtissent quelques églises rurales, toutes aujourd'hui disparues : Saint-Pé de Yassa, Sainte-Christie, Saint-Michel et autre Gleyzette d'Antin.

La date précise de la création du château et de son castelnau est inconnue, mais ils ont été sans doute édifiés sur l'emplacement d'une motte castrale. Le nom de son église figureModèl:Où dès le Modèl:S-. Basian apparaît comme un castelnau à l'urbanisme le plus achevé, l'enceinte villageoise épouse parfaitement la forme du sommet de l'éperon (Benoît Cursente) dominant la Mouliaque, modeste affluent de l'Osse. À l'ouest, le château occupe l'extrémité du promontoire. Toujours dans l'enceinte, l'église se trouve à l'opposé de ce dernier. On accède au village-rue en passant sous la tour-porche de plan carré encore conservée sur quatre niveaux. Autant d'éléments qui caractérisent bien le castelnau gascon.

Les barons De Montesquiou apparaissent, dès le Modèl:S-, à l'origine du château et du castelnau. Ils y séjournent régulièrement comme le confirment de nombreux actes. Après le partage de la baronnie en 1479, la terre de Basian passe par succession aux Lavedan puis aux Du Lyon et enfin à la famille de Bourbon. Celle-ci transforme la bâtisse aux Modèl:S2- par d'importantes adjonctions, créations d'ouvertures, de tourelles en surplomb.

La Révolution n'arrête pas la lignée des seigneurs de Basian, elle se perd seulement à la fin du Modèl:S- avec la comtesse De Mesnard. Avant sa mort, elle vend le château et la propriété contiguë à une famille d'agriculteurs. Cette dernière laisse la bâtisse à l'abandon jusqu'à la fin du XXen s. où les actuels propriétaires entreprennent une restauration réussie.

Saint-Yors était un petit castelnau fondé dans la seconde moitié du Modèl:S- par la famille de Lasséran, branche cadette des De Montesquiou. En 1307, Guillaume De Lasséran accorde des coutumes aux habitants du lieu. Cette famille vend la seigneurie à la fin du Modèl:XVe s. aux De Marrenx. Par succession, elle passera aux Du Barry qui conservent leur bien jusqu'au Modèl:S-. Il ne reste rien aujourd'hui de ce qui fut le village de Saint-Yors. Des fortifications du castelnau ne reste qu'une tour-porche, vestige insolite, plantée en rase campagne. L'église, bâtie sur un promontoire, à quelques centaines de mètres, est aujourd'hui complètement ruinée.

Lo nom deu vilatge ensenha la sua origina galloromana: la vila pren lo son nom de son ancian proprietari Basius. L'emplaçament de la villa, a quelque tres cents mètres deu borg actuau, ei estat recentament repéré e a livré son lot de matériaux de construction (tegulae, mortiers, marbre, ?) e de fragments de poteries, de céramique sigillée, d'anfòras. Après lo periòde d'estabilitat galloromana, ua part de la populacion se desplacèt en direccion deu sud-èst cap a la hont deu Buc ont l'on retrouve les lieux dits Au loc, A la place, et l'autre se disperse suu territòri. A mesure que le cristianisme s'establiguèt, les vassi-dominici bâtissent quelques églises rurales, toutes aujourd'hui disparues: Sant Pèr de Yassa, Sainte-Christie, Sant Miquèu e autre Gleyzette d'Antin.

Nous ne connaissons pas la data precisa de la creacion deu castèl e deu castelnau édifié cèrtament sus l'emplacement d'une motte castrale, mais le nom de son glèisa figure dempuèi lo sègle XI. Basian apparaît comme un castelnau à l'urbanisme le plus achevé, l'encinta villageoise épouse parfaitement la forma de la cima de l'éperon (Benoît Cursente) dominant la Moliaca, modeste affluent de l?Osse. A l'ouest, le château occupe l?extrémité deu promontoire. Toujours dans l'encinta, la glèisa se tròba à l'opposé d'aqueste darrèr. On accède au village-rue en passant sous la tour-porche de plan carré encore conservée sur quatre niveaux. Autant d'éléments qui caractérisent bien le castelnau gascon.

Los barons De Montesquiu apareishen, tre lo sègle XII, a l'origina deu casteth e deu castelnau. Ils y séjournent regularament coma o confirmen los actes nombrós. Après lo partage de la baronnie en 1479, la terre de Basian passe par succession aux Lavedan puis aux Du Lyon et enfin à la famille de Bourbon. Celle-ci transforme la bâtisse aux XVIen et XVIIen s. per d'importantas adjonctions, creacions d'ouvertures, de tourelles en surplomb.

La révolution n'arrête pas la lignée des seigneurs de Basian, elle se perd seulement à la fin deu XIXen s. avec la comtesse De Mesnard. Avant sa mort, elle vend le château et la propriété contiguë à une famille d'agriculteurs. Cette dernière laisse la bâtisse à l'abandon jusqu'à la fin deu XXen s. où les actuels propriétaires entreprennent une restauration réussie.

Saint-Yors était un petit castelnau fondé dens la seconde moitié deu XIIIen. par la famille de Lasséran, branche cadette des De Montesquiou. En 1307, Guillaume De Lasséran accorde des coutumes aux habitants deu lieu. Cette famille vend la seigneurie à la fin deu XVen. aux De Marrenx. Par succession, elle passera aux Du Barry qui conservent leur bien jusqu'au XXen s. Il ne reste rien aujourdhui de ce qui fut le village de Saint-Yors. Des fortifications deu castelnau ne reste qu?une tour-porche, vestige insolite, plantée en rase campagne. L'église, bâtie sur un promontoire, à quelques centaines de mètres, est aujourdhui complètement ruinée.

Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
1816 1826 Jean LARTIGUE    
1826 1826 Jean PRUADERE    
1826 1832 Pierre COMMEVILLE    
1832 1843 Joseph VIVES    
1843 1848 Jean Pierre LASMOLLES    
1848 1852 Pierre VIVES    
1852 1855 Jean Baptiste DE BARRY    
1855 1857 Philippe DUBOS    
1857 1871 Jean Baptiste DE BARRY    
1871 1874 Nicolas LASMOLLES    
1874 1875 Jean Baptiste DE BARRY    
1875 1878 Clément COSTE    
1878 1884 Jean Baptiste DE BARRY    
1884 1888 Gérard FIEUX    
1888 1893 Adrien MAURENS    
1893 1896 Bertrand BERGES    
1896 1912 Othon DE BARRY    
1912 1933 Léon MAGNE    
1933 1945 Victor LABAT    
1945 1965 Gustave SAINT MARTIN    
1965 1995 Elie REY    
1995   Jacques Couzinet    
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]

Basian n'échappe pas au dépeuplement vécu par les comunas rurales de Gers. Lors deu premier recensement, Basian comptait 343 habitants et Saint-Yors 132, soit un total de 475 habitants. Au recensement de 1826, la population culminera à 603 habitants (419 + 184), avant de chuter inexorablement : 540 en 1851, où l'on compte encore 124 maisons, 464 en 1872, 385 en 1906. La guerre de 14-18, 13 jeunes morts pour la patrie, amplifiera cette tendance. On ne compte plus que 211 habitants en 1946, 114 habitants en 1990 et seulement 103 en 1999.

En ce début deu XXIe siècle, environ un tiers deu patrimoine bâti appartient à des ressortissants de la Communauté Européenne ou Américains qui viennent passer ici leurs vacances, parfois leur retraite.


 Donadas
d · m
 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2010): 109, totala: 111
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
346 343 428 391 382 540 551 540
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
513 487 490 464 450 443 417 420 383
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
369 380 330 253 238 238 240 211 198
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
176
171
133
129
114
102
109
110
112
114
2009 2010
109
111
109
111

Fonts
Picto infobox character.png
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

  • Le village, modèle de castelnau avec son château, le reste de ses remparts, ses vieilles maisons dont certaines très anciennes à colombages, ses ruelles étroites engazonnées. Le prix deu patrimoine de la Société Archéologique, décerné en 2001, est venu récompenser l'effort de restauration réalisé ces dernières années.
  • Le château occupe la tête de l'éperon rocheux au sud-ouest deu village. Une partie de son bâti en appareil moyen remonte à la création deu château primitif par les De Montesquiou. La bâtisse actuelle, objet des aménagements deu XVIen et XVIIen s., s'élève sur trois niveaux. Deux pavillons carrés la flanquent. La partie sud-est fortement dégradée, flanquée de deux tourelles en surplomb en cul de lampe, aujourdhui découronnées, témoigne de cette aile sur un étage qui se raccordait au bâtiment principal. L?intérieur deu château est riche d?un décoration peinte.
  • La tour-porte, de plan carré, conservée sur quatre niveaux et coiffée d?une couverture en tuiles canal à quatre eaux (I.S.M.H. 01/08/74)
  • La glèisa Saint-André, à l?entrée deu village, a subi de profondes modifications depuis sa création ; son origine se confond avec celle deu castelnau. La comtesse De Mesnard offrit, vers 1870, une partie de sa fortune pour embellir l'édifice. L'abbé Lahille, dernier curé de Basian, en exercice pendant plus de 50 ans, fit intervenir, en 1929, les frères Lasséran pour décorer l?ensemble de l'édifice.
  • Tabernacle en bois doré deu XV-XVIen s. (I.S.M.H.)
  • Dernier vestige de l'ancienne communauté de Saint-Yors (Saint-Georges) rattachée en 1840, la tour-porte trône, solitaire, au milieu d?un terrain agricole. Comme au village, la porte en arc brisé ouvre sur un couloir voûté en plein cintre ; elle n'a qu?un étage et pas de toiture (I.S.M.H. 15/03/73).
  • La pietà de la glèisa de Saint-Georges, deu XVIen, en bois polychrome, a été transférée au trésor de la cathédrale Sainte-Marie d'Aush (I.S.M.H.).
  • Le petit patrimoine offre à celui qui sait le découvrir les moulins suus crête deu village, le pigeonnier hune sur le padouen, les puits aux abords deu village et dens la cour deu château, la source et lavoir au Buc, les fontaines au Buguet, Lassalle, Sainte-Christie, Cabos.

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. Grafia d'après la mapa de las comunas de Gers en gascon
  2. Patrici Pojada, Repertòri toponimic de las comunas de la region Miègjorn-Pirenèus, Nouvelles Éditions Loubatières, 2009, ISBN 978-2-86266-573-3
  3. Sit Toponimia occitana

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]