Bois-Colombes

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Salta a la navegació Salta a la cerca

Bois-Colombes
Bois-Colombes

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:BoisColombesEglise.jpg|center|280px|link=|border]]
Glèisa La nòstra-Madama-de-Bon-Auxili
[[Fichièr:Blason ville fr Bois-Colombes (Hauts-de-Seine).svg|75px|center|link=]]
Geografia fisica
Occitania Map2.svg
geolocalizacion
Coordenadas 48° 55′ 03″ N, 2° 16′ 06″ E
Superfícia 1,93 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
43 m
28 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
11
Illa de França Flag of Île-de-France.svg
Departament
92
Nauts de Sèina Armas deu Departament deus Nauts de Sèina
Arrondiment Nanterre
Canton Bois-Colombes
Cònsol Yves Révillon (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici Bois-Colombiens (en francés)
Còde postal 92270
Còde INSEE 92009
bois-colombes.com

Bois-Colombes es una comuna francesa, situada dins lo departament dels Nauts de Sèina e la region d'Illa de França.

Geografia[modificar | modificar la font]

Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés
Fichièr:Bòsc-Colombes - Passatge a nivèl sus la linha de Sant-Germain.jpg
Lo passatge a nivèl sus la linha de Sant-Germain. La municipalitat deu lo sieu existéncia a l'arribada del camin de fèrre.
Fichièr:Asnieres - Bòsc-Colombes - Carrièra dels Bourguignons.jpg
La carrièra dels Bourguignons marca lo limit entre Asnières e Bòsc-Colombes.
  • Region boisée fins al mièg del sègle XIX en fasent part del territòri de la municipalitat de Colombes. Aquela i aurà ocupat, après la casuda del primièr Empèri (1815), pels cosaques #qu'establisson una acampada. Las primièras abitacions seràn guinguettes bastida per aculhir las promeneurs del dimenge, de mai en mai nombrós en rason de l'expansion de Asnières[1].
  • 1857 - La separacion de « Bòsc-de-Colombes » nait jol segond Empèri mercés al camin de fèrre.
  • 1880 - (cap a aquela data) Primièr projècte d'independéncia.
  • 1891 - Inauguracion del mercat jols auspices de la vila de Colombes.
  • 1896 - Es fin finala jos la presidéncia de Félix Faure e après vint ans de palabres épiques que la municipalitat es fin finala creada a partir de la seccion del "Bòsc de Colombes" distracha de la municipalitat de Colombes (cf. Periodic oficial datat del 17 de març de 1896). Los limits de lo sieu territòri an determinat als dépens de Colombes, lo Cònsol de Asnières, lo Sr. Hector-Gonsalve Fontaine, En avent declarat amb vehemència « --- #que voliá pas cedir ni un poce de terren, ni un moellon dels ostals de la siá vila ! ---». La municipalitat i aurà ligat al costat de Courbevoie (arrondissement de Sant-Denis). L'illòt boisé situat près de de lo vilatge de Colombes, anciennement consagrat a la caça de contunh a la passejada ven un pòble, ja connectat a París per tres linhas de camin de fèrre. La proximitat de la capitala favorís lo desvolopament de l'aglomeracion e ven rapidament un important vilatge viscut per artistas, dels savis, dels comerçants e dels emplegats. Al jorn de la siá "independéncia" es ja dotada d'una glèisa, d'una escòla (Paul-Bert) e del mai grand mercat dels environs.
  • 1901 - Defalhiment de Zénobe Gramme inventeur de la dynamo, lo Conselh Municipal decidís de donar lo nom del électricien al "camin de la Revolucion" activa de l'avenguda de Argenteuil a l'avenguda de Gennevilliers (futura avenguda de l'Agent Sarre).
  • 1910 - En sollicitant de las municipalitats avoisinantes, Bòsques-Colombes connait las inondacions ligadas a la creguda de la Seine. Pendent aquela creguda los sinistrats del quartièr de las Quatre Rotas tròban refugi dins lo mercat de Bòsc-Colombes.
  • 1935-1937 - Bastiment de la nòva comuna.
  • 1943
    • Çò 9 de setembre, la vila e lo quartièr dels vallées an bombardat pels Aliats. La fabrica Hispano-Suiza, jos contraròtle de l'ocupant, es fòrça segurament apuntada mas serà pas tocada. Los dégâts son importants, una trentena de pompas espetan, faràn 13 victimas e ne feriràn trenta d'autras. Destruiràn o deterioraran mai de 70 immeubles d'abitacions.
    • Lo 15 de setembre, la vila serà de nòu bombardada. Mai de 230 pompas espetaràn e faràn 41 mòrts e 93 ferits. Destruiràn o deterioraran près de 800 immeubles.
    • Lo 31 de decembre, la vila coneisserà la darrièra onda de bombardement de la siá istòria. Près de 200 pompas espetaràn e faràn 19 mòrts e 22 ferits. Destruiràn o deterioraran près de 400 immeubles.
  • 1957 - La vétusté de l'ancian mercat, crèa en 1891, justificarà una completa reconstruction, e un élargissement de las carrièras en formant d'accèsses.
Tèxte originau de l'article francés
Le passage à niveau sur la ligne de Saint-Germain. La commune doit son existence à l'arrivée du chemin de fer.
La rue des Bourguignons marque la limite entre Asnières et Bois-Colombes.
  • Région boisée jusqu'au milieu du sègle XIX faisant partie du territoire de la commune de Colombes. Celle-ci sera occupée, après la chute du premier Empire (1815), par les cosaques qui établissent un campement. Les premières habitations seront des guinguettes construites pour accueillir les promeneurs du dimanche, de plus en plus nombreux en raison de l'expansion d'Asnières[2].
  • 1857 - L'écart de « Bois-de-Colombes » nait sous le second Empire grâce au chemin de fer.
  • 1880 - (vers cette date) Premier projet d'indépendance.
  • 1891 - Inauguration du marché sous les auspices de la ville de Colombes.
  • 1896 - C'est finalement sous la présidence de Félix Faure et après vingt ans de palabres épiques que la commune est enfin créée à partir de la section du "Bois de Colombes" distraite de la commune de Colombes (cf. Journal officiel daté du 17 mars 1896). Les limites de son territoire sont déterminées aux dépens de Colombes, le Maire d'Asnières, M. Hector-Gonsalve Fontaine, ayant déclaré avec véhémence « --- qu'il ne voulait pas céder ni un pouce de terrain, ni un moellon des maisons de sa ville ! ---». La commune sera rattachée au canton de Courbevoie (arrondissement de Saint-Denis). L'îlot boisé situé près du village de Colombes, anciennement consacré à la chasse puis à la promenade devient un village, déjà relié à Paris par trois lignes de chemin de fer. La proximité de la capitale favorise le développement de l'agglomération et devient rapidement un important village habité par des artistes, des savants, des commerçants et des employés. Au jour de son "indépendance" elle est déjà dotée d'une église, d'une école (Paul-Bert) et du plus grand marché des environs.
  • 1901 - Décès de Zénobe Gramme inventeur de la dynamo, le Conseil Municipal décide de donner le nom de l'électricien au "chemin de la Révolution" allant de l'avenue d'Argenteuil à l'avenue de Gennevilliers (future avenue de l'Agent Sarre).
  • 1910 - À l'instar des communes avoisinantes, Bois-Colombes connait les inondations liées à la crue de la Seine. Pendant cette crue les sinistrés du quartier des Quatre Routes trouvent refuge dans le marché de Bois-Colombes.
  • 1935-1937 - Construction de la nouvelle mairie.
  • 1943
    • Le 9 septembre, la ville et le quartier des vallées sont bombardées par les Alliés. L'usine Hispano-Suiza, sous contrôle de l'occupant, est très certainement visée mais elle ne sera pas touchée. Les dégâts sont importants, une trentaine de bombes explosent, elles feront 13 victimes et en blesseront trente autres. Elles détruiront ou endommageront plus de 70 immeubles d'habitations.
    • Le 15 septembre, la ville sera de nouveau bombardée. Plus de 230 bombes exploseront et feront 41 morts et 93 blessés. Elles détruiront ou endommageront près de 800 immeubles.
    • Le 31 décembre, la ville connaîtra la dernière vague de bombardement de son histoire. Près de 200 bombes exploseront et feront 19 morts et 22 blessés. Elles détruiront ou endommageront près de 400 immeubles.
  • 1957 - La vétusté de l'ancien marché, crée en 1891, justifiera une complète reconstruction, et un élargissement des rues formant accès.


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Yves Révillon    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png


1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
- - - - - - - - 10 501

1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
12 726 14 695 17 241 19 888 21 924 25 892 26 562 25 754 27 899

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
29 938
28 934
26 657
23 780
24 415
23 885
27 151
27 600
27 809
2009 2010
28 153
28 349
29 284
29 519
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. Modèl:PDF Luòc municipal - Istòria de Bòsc-Colombes
  2. Modèl:PDF Site municipal - Histoire de Bois-Colombes