Chaingy

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

Chaingy
Chaingy

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Chaingy mairie 2.jpg|center|280px|link=|border]]
La comuna
[[Fichièr:Defautoc.png|75px|center|link=]]
Geografia fisica
France location map-Regions and departements-2016.svg
geolocalizacion
Coordenadas 47° 53′ 04″ N, 1° 46′ 25″ E
Superfícia 21,69 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
124 m
82 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
24
Centre e Vau de Léger
Departament
45
Loiret Departament de Loiret
Arrondiment Orléans
Canton Meung-sur-Loire
Cònsol Jean-Pierre Durand (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici Cambiens (en francés)
Còde postal 45380
Còde INSEE 45067
www.chaingy.fr

Chaingy es una comuna francesa, situada dins lo departament de Loiret e la region dau Centre.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

La superficie de la vila es de 2 169 ectaras.

En 1870, lo sieu territòri a compausat de 2 174 ectaras de terren de terciari mièg, produsit céréales, del vin, dels bòsques.

Chaingy A situat en lo airal urban de Orléans e la unitat urbana de Chaingy, a unitat|10|km {{}} a l'oèst de Orléans e 7 km a l'oèst de Ingré, en direccion de Bles, en posicion médiane entre Orléans e Meung-sus-Loire.

La municipalitat se tròba en la region naturala del val de Loire sul Rollin e la linha SNCF activa de París-Austerlitz a Bordeaux-Sant-Jean.

Las municipalitats limitrophes son Ormes, Ingré, La Capèla-Santa-Mesmin, Sant-Ay, Huisseau-sus-Malves.

Tèxte originau de l'article francés

La superficie de la ville est de 2 169 hectares.

En 1870, son territoire est composé de 2 174 hectares de terrain de tertiaire moyen, produit des céréales, du vin, des bois.

Chaingy est située dans l'aire urbaine d'Orléans et l'unité urbaine de Chaingy, à 10 km à l'ouest d'Orléans et 7 km à l'ouest d'Ingré, en direction de Blois, en position médiane entre Orléans et Meung-sur-Loire.

La commune se trouve dans la région naturelle du val de Loire sur le Rollin et la ligne SNCF allant de Paris-Austerlitz à Bordeaux-Saint-Jean.

Les communes limitrophes sont Ormes, Ingré, La Chapelle-Saint-Mesmin, Saint-Ay, Huisseau-sur-Mauves.

Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgChaingy
Comuna amb 3022 abitants (2000)Saint-Ay (3,2km)
Comuna amb 7969 abitants (2000)Ingré (5,7km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Chaingy Coma los pòbles #que la consonance se n'acaba per un "i", possedís un passat fòrça alunhat en remontant almens a la civilizacion celtique. S'i i aviá caminat aital coma l'indica lo sieu nom. La paraula cambiner, en lo Miègjorn, significa escambiar. Los "primièrs abitants" a l'epòca préhistorique demoravan en près de la Loire en las tutas del serral surplombant lo fleuve, a l'abric dels vents del nòrd. Aquel endroit i aguèt @dénommer "de Foguets" del fach de la fonte de minaria. Chaingy #Que los ostals n'ocupan la crête del serral #que bassa fins a la Loire es una comuna semi rurala, sens vestigi istoric particular. Al temps ont la "Marina de Loire" èra florissante, las mariniers #que davalavan lo fleuve fasián escale a "Foguets". Al fil dels ans, la populacion en aumentant, aquela #abandonar los bòrds de Loire per s'installar al dedins de las tèrras, a l'abric de las grandas crussas.

En 498, Clodomir, de tresens fils de Clovis e de segonds fils de Clotilde, fa don del territòri de Chaingy als Abbés de Micy, amb la fin qu'aqueles abbés aprenon als abitants a espetar la tèrra. Los Abbés requectan las intradas e reten la justícia pendent divèrses sègles. La una de las principalas culturas desvolopadas sul scenari #èsser la vinha #que lo vin i n'aviá conservat en de soscaves creusées en lo jos sòl calcaire. Los ostals vigneronnes aguèron bastit amb lo calcaire aital extrach. Es aital coma al cors dels sègles lo bourg de Chaingy s'es desvolopat "Al Tertre", près de la siá localizacion actuala.

A l'escasença de trabalhs empreses per EDF (al "Molin de Pèira") la Societat Archéologique de Meung-sus-Loire a fach d'interessantas descobèrtas en metent a jorn uèch fòssas de la segonda edat de fèrre, vestigis paléolithique, neolític e gallo-romain. A l'epòca gallo-romaine, Chaingy se @dénommer "Cambiacum", #çò que significa "luòc d'escambi". Aiçò èra un centre comercial pro important doncas que los "Vendeires" en venent de Orléans o de la Beauce i escambiavan los sieus produchs.

En 1300, Philippe IV lo Polit i i aviá lo sieu ostal de caça a "Goumat" (lieudit en bordure de bòsc) L'istòria de Chaingy s'inscriu en la trame tradicionala de l'istòria de Orléans.

Una quittance, en l'archiu de la fabrica, testifica #qu'en vertu d'una transaccion en data de 1607, la abbaye de Sant-Mesmin recebiá 14 penches de vin sus cada arpent de vinha.

En 1750, lo celèbre juriste orléanais Pothier i possedissiá un ostal de campanha al lieudit "l'Airal del Bòsc" i vendiá passar l'estiu e i #escriure qualqu'uns unes de las siás labors.

La creacion d'una zòna industriala d'una desena d'ectaras dichas "Las Pierrelets" a permeses l'implantacion d'entrepresas en emplegant una man de œuvre locala.

Al XVau sègle, Chaingy comptava 1 500 abitants. La curació donava una intrada de 1 000 libres. Lo abbé de Sant-Mesmin aviá a Chaingy una intrada de 4 000 libres, èra senhor anautit justicier de la parròquia e nomenava lo curé. S'i i aviá doas pichonas censives en la parròquia, aquela de la Groue e aquela del baron de Sant Laurent de Orléans. En 1869, se compta 1 702 abitants. 200 en lo bourg, la rèsta en 60 caserius aluenhats de 1 a 6 km del bourg. Se compta aperaquí 150 abitants al Cas Roge e tant a la Groue, e près de 100 abitants en cadun dels caserius de la granda Barra, del Tertre, de Foguets, e del Grand Prenay.

La proximitat de la municipalitat amb la vila de Orléans a fach que la siá populacion a gaireben duplicat dempuèi 1962.

Tèxte originau de l'article francés

Chaingy comme les villages dont la consonance se termine par un "y", possède un passé très reculé remontant au moins à la civilisation celtique. S'il y avait marché ainsi que l'indique son nom. Le mot cambiner, dans le Midi, signifie échanger. Les "premiers habitants" à l'époque préhistorique vivaient à proximité de la Loire dans les grottes du coteau surplombant le fleuve, à l'abri des vents du nord. Cet endroit fut dénommé "Fourneaux" du fait de la fonte de minerais. Chaingy dont les maisons occupent la crête du coteau qui descend jusqu'à la Loire est une commune semi rurale, sans vestige historique particulier. Au temps où la "Marine de Loire" était florissante, les mariniers qui descendaient le fleuve faisaient escale à "Fourneaux". Au fil des ans, la population augmentant, celle-ci abandonna les bords de Loire pour s'installer à l'intérieur des terres, à l'abri des grandes crues.

En 498, Clodomir, troisième fils de Clovis et second fils de Clotilde, fait don du territoire de Chaingy aux Abbés de Micy, afin que ces abbés apprennent aux habitants à exploiter la terre. Les Abbés perçoivent les revenus et rendent la justice pendant plusieurs siècles. L'une des principales cultures développées sur le plateau fut la vigne dont le vin était conservé dans de caves creusées dans le sous sol calcaire. Les maisons vigneronnes furent construites avec le calcaire ainsi extrait. C'est ainsi qu'au cours des siècles le bourg de Chaingy s'est développé "Au Tertre", près de son emplacement actuel.

À l'occasion de travaux entrepris par EDF (au "Moulin de Pierre") la Société Archéologique de Meung-sur-Loire a fait d'intéressantes découvertes en mettant à jour huit fosses du deuxième âge de fer, vestiges paléolithique, néolithique et gallo-romain. À l'époque gallo-romaine, Chaingy se dénommait "Cambiacum", ce qui signifie "lieu d'échange". C'était un centre commercial assez important puisque les "Marchands" venant d'Orléans ou de la Beauce y échangeaient leurs produits.

En 1300, Philippe IV le Bel y avait sa maison de chasse à "Goumat" (lieudit en bordure de forêt) L'histoire de Chaingy s'inscrit dans la trame traditionnelle de l'histoire d'Orléans.

Une quittance, dans les archives de la fabrique, atteste qu'en vertu d'une transaction en date de 1607, l'abbaye de Saint-Mesmin recevait 14 pintes de vin sur chaque arpent de vigne.

En 1750, le célèbre juriste orléanais Pothier y possédait une maison de campagne au lieudit "l'Aire du Bois" il y venait passer l'été et y écrivit quelques uns de ses ouvrages.

La création d'une zone industrielle d'une dizaine d'hectares dite "Les Pierrelets" a permis l'implantation d'entreprises employant une main d'œuvre locale.

Au XVModèl:È siècle, Chaingy comptait 1 500 habitants. La cure donnait un revenu de 1 000 livres. L'abbé de Saint-Mesmin avait à Chaingy un revenu de 4 000 livres, était seigneur haut justicier de la paroisse et nommait le curé. S'il y avait deux petites censives dans la paroisse, celle de la Groue et celle du baron de Saint Laurent d'Orléans. En 1869, on compte 1 702 habitants. 200 dans le bourg, le reste dans 60 hameaux éloignés de 1 à 6 km du bourg. On compte environ 150 habitants au Cas Rouge et autant à La Groue, et près de 100 habitants dans chacun des hameaux de la grande Barre, du Tertre, de Fourneaux, et du Grand Prenay.

La proximité de la commune avec la ville d'Orléans a fait que sa population a presque doublé depuis 1962.

Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Jean-Pierre Durand    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 956 1 914 2 028 1 678 1 705 1 704 1 770 1 798 1 757
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 678 1 666 1 702 1 686 1 645 1 595 1 566 1 512 1 392
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 318 1 258 1 174 965 1 026 973 1 002 1 003 1 284
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
1 466
1 574
1 896
2 562
2 641
2 859
3 316
3 458
3 432
2009 2010
3 482
3 596
3 531
3 647
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]