Villette-de-Vienne

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar
Còde QRpedia d'estampar per un accès dirècte a aquèth article
Drapeau arpitan.jpg Vilatge d'Arpitània
Donadas
d · m
Villette-de-Vienne
Villette-de-Vienne
comuna francesa
[[Imatge:|250px]]
Descripcion de la bandièra
Descripcion dau blason
Descripcion deu sagèth
Latitud
Longitud
Generalitats
Partida de
Sosclassa de
Nomenat d'aprèst
Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Situat dens Q1727854
País França
Sit oficial
60px
Defautoc.png
Geografia fisica
Occitania Map2.svg
geolocalizacion
Coordenadas 45° 35′ 22″ N 4° 54′ 54″ E / 45.5894444444, 4.915 / 45.5894444444; 4.915


Superfícia | 11,03 km²
Altituds
 · Maximala
 · Mejana
 · Minimala |
 
364 m
215 m
196 m
Geografia politica


Region istorica Daufinat Armas de Daufinat
Arpitània Armas de Savòia
Estat Flag of France.svg França
Region
82
Ròse-Aups Blason Rhône-Alpes Gendarmerie.svg
Departament
38
Isèra Armas del Departament d'Isèra
Arrondiment
Vienne
Canton
Vienne-Nord
Intercom
243800455
du Pays Viennois
Cònsol

Robert Chaudier (2008-2014)

Geografia umana
Populacion
Populacion totala
(2010)
1 631 ab.
Evolucion de la populacion

1 665 ab.
Densitat 147,87 ab./km²
Autras informacions
Gentilici
Còde postal 38200
Còde INSEE 38558


Identificants
BNE


ULAN


DOI
RKDimages
Rijksmonument
KGS
Historic Places identifier
ID d'artista de MusicBrainz
ID album de MusicBrainz
ID d'òbra de MusicBrainz


Legislator
Identificant BHL
Identificant ITIS
Identificant IUCN
Identificant NCBI
Identificant TPDB
Identificant GBIF
Identificant WoRMS
Numèro EE
Indicatiu
Còde AITA
Còde OACI
Còde mnemonic
Identificant JPL Small-Body Database
Còde de l'observatòri Minor Planet Center
Identificant Structurae
Identificant Emporis
Numèro CAS
numèro EINECS
SMILES
InChI
InChIKey
Còde ATC
Numèro E
Identificant UNII
Numèro RTECS
Identificant ChemSpider
Identificant PubChem (CID)
Numèro ZVG
Identificant ChEBI
Numèro ONU
Còde Kemler
Identificant Drangbank
Mencion de dangièr SGH
Identificant Wine AppDB
Identificant d'un satellit NSSDC
SCN
Commons-logo.svg Wikimedia Commons prepausa de documents multimèdia liures sus Villette-de-Vienne.

Nom desconegut en arpitan (Villette-de-Vienne en francés) es una comuna arpitana dau Daufinat, situaa dins lo departament d'Isèra e la region de Ròse-Aups.

Geografia[modificar | modificar la font]

[[Fila:Géolocalisation ViennAgglo,Villette-de-Viena.png|thumb|left|

██ Villette-De-Viena

██ Viena

██ ViennAgglo

██ Unas autras municipalitats del Isère

]]

Villette-de-Viena aperten al bòrd de Viena-Nòrd, arrondissement de Viena, 8en circunscripció, departament del Isère. Aquel vilatge A una superficie de 1100 ectaras.

Lo vilatge A environat de tèrras agricòlas #que convenon a totas las culturas. Un vast scenari domina la part septentrionala de la comuna. Lo ponch En culminant se pas pas lo caulet de Polit Aire, coma s'o pensa òc sovent mas lo potz #que se situa camin de la Faïta a 362 m d'altitud.

Villette-De-Viena a adaigat per la Sévenne #que lo traçat se'n a pauc près de parallela a la rota départementale 36. Los terrens adjacents èran antany De terrens de cultura, de contunh de las pradas e sa uèi plantats de àlbers.

Villette-de-Vienne appartient au canton de Vienne-Nord, arrondissement de Vienne, 8en circonscription, département de l'Isère. Ce village a une superficie de 1100 hectares.

Le village est entouré de terres agricoles qui conviennent à toutes les cultures. Un vaste plateau domine la partie septentrionale de la commune. Le point culminant n'est pas le col de Bel Air, comme on le pense si souvent mais le puits qui se situe chemin de la Faïta à 362 m d'altitude.

Villette-de-Vienne est arrosée par la Sévenne dont le tracé est à peu près parallèle à la route départementale 36. Les terrains adjacents étaient autrefois des terrains de culture, puis des prairies et sont aujourd'hui plantés de peupliers.


Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgVillette-de-Vienne
Comuna amb 2060 abitants (2000)Chuzelles (2,7km)
Comuna amb 1419 abitants (2000)Serpaize (3,1km)
Comuna amb 2194 abitants (2000)Luzinay (3,2km)
Comuna amb 1615 abitants (2000)Marennes (3,6km)
Comuna amb 1509 abitants (2000)Simandres (5,0km)
Comuna amb 3519 abitants (2000)Chaponnay (5,1km)


Istòria[modificar | modificar la font]

En 1901, lo cafetier signa una convencion amb la municipalitat e ven en gerint de la cabina téléphonique. Recebiá un subsidi annal de 120 Francs per respondre als pagats de la ret téléphonique e transmetre las telegramas.

La municipalitat en essent traversada 4 fes per jorn per un corrièr, demanda a fach près del Ministèri de las Plaças e Telègrafs per l'establiment d'un postièr-receveur o postièr-boîtier a Villette/Serpaize.

Es causa facha en 1905 e lo burèu de plaça a inaugurat lo 7 de mai de 1905.

Los aparelhs téléphoniques an #èsser transferits al burèu de plaça en 1913. En 1917, lo burèu de plaça a transformat n'agéncia postala.

En 1990, la comuna investís per l'installacion de la Plaça a las Serventières.

En 1900, Villette/Serpaize comptava aperaquí 60 a 70 espleitacions agricòlas. I i aviá una vintena d'obrièrs agricòlas permanents e dels jornalers. Los obrièrs agricòlas avián qualificat de mossardets agricòlas. Se metián siá en en conversant dirèctament amb un entrepreneire, siá en disposicion a Eyzin-Pinet ont se trobava una loga pels trabalhadors agricòlas. Tot lo trabalh se fasiá a la man. Per batre lo blat, caliá o talhar a la manqui o reculhir de contunh amb una falç, far los agarbes, los ligar amb ligams de blat e fin finala los metre en pichons gerbiers e los amuntegar en la carreta tirada per las cavals o los bœufs.

La batteuse arribava de contunh. S'agissiá d'una enòrma maquina tractée en avent de besonh la preséncia de 25 a 30 personas. Una d'aqueles batteuses circulava encara en los ans 50/60.

En los ans 40/50, i aviá pas pels labours que 2 cobles de bœufs a Villette-de-Viena. Se fasiá crida sustot als cavals.

La cultura se fasiá sens fem chimiques en cultura intensiva pels bones terrens, los autres avián mes en guaret totes los 4 a 6 ans.

Fins vèrs 1950, la produccion i aviá destinat a la consomacion personala e assegurava l'alimentacion de las bèstias. Indignatz çò blat, lo òrdi, lo avoine, se conreava de la luzerne, del trèfle, un pauc de dacsa e de remolatxa.

Las espleitacions agricòlas possedissián totas de las vacas a lach e dels cavals. Se dénombrait aperaquí 300 vacas e 80 cavals. La ramaderia èra exclusivament assegurada pel renauiment parcial dels animals. I aviá qualques juments poulinières, benlèu una desena per assegurar lo renauiment parcial dels cavals de molzuts. Las vacas laitières e a carn an pas aparegut qu'en los ans 60. Se tròba encara a l'ora d'ara "Montbéliard", dels "Charolais", dels "Salers".

Los ans 50/60 marquen l'aparicion del tracteur e de la maquina a mólzer.

La polyculture céréalière industriala #que coneissèm data uèi de 1956. Se compta encara a l'ora d'ara una dotzena d'espleitacions.

Lo silo a #èsser installat en 1967. D'una capacitat de 1200 tonas, pòt assegurar lo stockage dels 9/10e de la récolte (colza, tournesol, blat, sorgho, dacsa, òrdi). A gerit per la Cooperativa Dauphinoise e acuèlh las produccions dels agricultors de las municipalitats environnantes.

Los vinhas : Fins vèrs 1945, cada en espetant agricòla possedissiá las siás vinhas, principalament situadas sul serral (a present Chassagnon – d'ont lo nom del Camin de las Vinhas). Los vendanges èran un trabalh de entraide entre vesins e donavan luòc a qualques bonas seradas. Lo vin èra unicament destinat a la consomacion personala.

Retorn somari elevat de pagina

  • La bascule

Es en 1905 #que i aguèt installat la bascule a la localizacion de l'ancian cementèri. Los caractéristiques de la bascule èran los seguents :

- fòrça 10 000 kg graduée a 8 000 kg - tablier de 4,50 m x 2,10 m - platelage en roure de 0,10

Lo peseur de Pes Public de la municipalitat i aviá retribuït a mitat de la soma requectada per las pesadas :

- 0,50 F per totes los veïculs - 0,40 F per totas las pèças d'animals.

En 1980, la taxa de pesada èra de

- 5 F de 0 a 5 tonas

- 10 F de 5 a 10 tonas - 15 F de 10 a 20 tonas - 20 F al delà de 25 tonas

Lo régisseur de la bascule i aviá remunerat per una indemnité de 4 F per pesada.

En 1993, la bascule i aguèt declarat inutilisable e desmontada.

  • L’histoire de la Poste

En 1901, le cafetier signe une convention avec la commune et devient gérant de la cabine téléphonique. Il recevait une allocation annuelle de 120 Francs pour répondre aux abonnés du réseau téléphonique et transmettre les télégrammes.

La commune étant traversée 4 fois par jour par un courrier, demande est faite auprès du Ministère des Postes et Télégraphes pour l’établissement d’un facteur-receveur ou facteur-boîtier à Villette/Serpaize.

C’est chose faite en 1905 et le bureau de poste est inauguré le 7 mai 1905.

Les appareils téléphoniques ont été transférés au bureau de poste en 1913. En 1917, le bureau de poste est transformé en agence postale.

En 1990, la mairie investit pour l’installation de la Poste aux Serventières.

En 1900, Villette/Serpaize comptait environ 60 à 70 exploitations agricoles. Il y avait une vingtaine d’ouvriers agricoles permanents et des journaliers. Les ouvriers agricoles étaient qualifiés de domestiques agricoles. Ils se plaçaient soit en conversant directement avec un employeur, soit en allant à Eyzin-Pinet où se trouvait une loue pour les travailleurs agricoles. Tout le travail se faisait à la main. Pour battre le blé, il fallait le couper à la faux puis le ramasser avec une faucille, faire les gerbes, les attacher avec des liens de blé et enfin les mettre en petits gerbiers et les entasser dans la charrette tirée par les chevaux ou les bœufs.

La batteuse arrivait ensuite. Il s’agissait d’une énorme machine tractée nécessitant la présence de 25 à 30 personnes. Une de ces batteuses circulait encore dans les années 50/60.

Dans les années 40/50, il n’y avait pour les labours que 2 paires de bœufs à Villette-de-Vienne. On faisait surtout appel aux chevaux.

La culture se faisait sans engrais chimiques en culture intensive pour les bons terrains, les autres étaient mis en jachère tous les 4 à 6 ans.

Jusque vers 1950, la production était destinée à la consommation personnelle et assurait l’alimentation des bêtes. Outre le blé, l’orge, l’avoine, on cultivait de la luzerne, du trèfle, un peu de maïs et de betterave.

Les exploitations agricoles possédaient toutes des vaches à lait et des chevaux. On dénombrait environ 300 vaches et 80 chevaux. L’élevage était exclusivement assuré pour le renouvellement partiel des animaux. Il y avait quelques juments poulinières, peut-être une dizaine pour assurer le renouvellement partiel des chevaux de traits. Les vaches laitières et à viande ne sont apparues que dans les années 60. On trouve encore actuellement des "Montbéliard", des "Charolais", des "Salers".

Les années 50/60 marquent l’apparition du tracteur et de la machine à traire.

La polyculture céréalière industrielle que nous connaissons aujourd’hui date de 1956. On compte encore actuellement une douzaine d’exploitations.

Le silo a été installé en 1967. D’une capacité de 1200 tonnes, il peut assurer le stockage des 9/10e de la récolte (colza, tournesol, blé, sorgho, maïs, orge). Il est géré par la Coopérative Dauphinoise et accueille les productions des agriculteurs des communes environnantes.

Les vignes : Jusque vers 1945, chaque exploitant agricole possédait ses vignes, principalement situées sur le coteau (à présent Chassagnon – d’où le nom du Chemin des Vignes). Les vendanges étaient un travail d’entraide entre voisins et donnaient lieu à quelques bonnes soirées. Le vin était uniquement destiné à la consommation personnelle.

retour sommaire haut de page

  • La bascule

C’est en 1905 que fut installée la bascule à l’emplacement de l’ancien cimetière. Les caractéristiques de la bascule étaient les suivantes :

- force 10 000 kg graduée à 8 000 kg - tablier de 4,50 m x 2,10 m - platelage en chêne de 0,10

Le peseur de Poids Public de la commune était rétribué à moitié de la somme perçue pour les pesées :

- 0,50 F pour tous les véhicules - 0,40 F pour toutes les pièces d’animaux.

En 1980, la taxe de pesée était de :

- 5 F de 0 à 5 tonnes - 10 F de 5 à 10 tonnes - 15 F de 10 à 20 tonnes - 20 F au-delà de 25 tonnes

Le régisseur de la bascule était rémunéré par une indemnité de 4 F par pesée.

En 1993, la bascule fut déclarée inutilisable et démontée.


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Robert Chaudier    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 Donadas
d · m
 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2010): 1631, totala: 1665
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
898 983 979 1 189 1 397 1 478 1 549 1 602 1 551
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 410 1 459 1 380 1 312 688 638 656 614 595
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
556 571 526 523 502 376 357 342 359
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
391
445
614
948
1 087
1 173
1 427
1 464
1 500
1 500
2009 2010
1 601
1 629
1 631
1 665

Fonts
Picto infobox character.png
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]