Sailly-au-Bois

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar
Còde QRpedia d'estampar per un accès dirècte a aquèth article
Flag of France.svg Vilatge de França Flag of France.svg
Donadas
d · m
Sailly-au-Bois
Sailly-au-Bois
comuna francesa
Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Blason Sailly-au-Bois.svg
Defautoc.png
Geografia fisica
France location map-Regions and departements.svg
geolocalizacion
Coordenadas 50° 07′ 17″ N 2° 35′ 46″ E / 50.1213888889, 2.59611111111 / 50.1213888889; 2.59611111111


Superfícia | 9,28 km²
Altituds
 · Maximala
 · Mejana
 · Minimala |
 
156 m
130 m
113 m
Geografia politica


Region istorica
Estat Flag of France.svg França
Region
31
Nòrd-Pas de Calais Blason Nord-Pas-De-Calais.svg
Departament
62
Pas de Calais Armas del Departament del Pas de Calais
Arrondiment
Arras
Canton
Pas-en-Artois
Intercom
200012003
des 2 Sources
Cònsol

Yves Pinson (2008-2014)

Geografia umana
Populacion
Populacion totala
(2010)
284 ab.
Evolucion de la populacion

290 ab.
Densitat 30,6 ab./km²
Autras informacions
Gentilici (en francés)
Còde postal 62111
Còde INSEE 62733


Identificants
ULAN


DOI
RKDimages
Rijksmonument
KGS
Historic Places identifier
ID d'artista de MusicBrainz
ID album de MusicBrainz
ID d'òbra de MusicBrainz


Legislator
Identificant BHL
Identificant ITIS
Identificant IUCN
Identificant NCBI
Identificant TPDB
Identificant GBIF
Identificant WoRMS
Numèro EE
Indicatiu
Còde AITA
Còde OACI
Còde mnemonic
Identificant JPL Small-Body Database
Còde de l'observatòri Minor Planet Center
Identificant Structurae
Identificant Emporis
Numèro CAS
numèro EINECS
SMILES
InChI
InChIKey
Còde ATC
Numèro E
Identificant UNII
Numèro RTECS
Identificant ChemSpider
Identificant PubChem (CID)
Numèro ZVG
Identificant ChEBI
Numèro ONU
Còde Kemler
Identificant Drangbank
Mencion de dangièr SGH
Identificant Wine AppDB
Identificant d'un satellit NSSDC
SCN
Commons-logo.svg Wikimedia Commons prepausa de documents multimèdia liures sus Sailly-au-Bois.

Sailly-au-Bois es una comuna francesa, situada dins lo departament del Pas de Calais e la region del Nòrd-Pas de Calais.

Geografia[modificar | modificar la font]

Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgSailly-au-Bois
Comuna amb 74 abitants (2000)Bayencourt (1,9km)
Comuna amb 72 abitants (2000)Courcelles-au-Bois (2,1km)
Comuna amb 91 abitants (2000)Colincamps (2,4km)
Comuna amb 542 abitants (2000)Hébuterne (3,1km)
Comuna amb 47 abitants (2000)Coigneux (3,2km)
Comuna amb 473 abitants (2000)Foncquevillers (3,9km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Aquel nom compausat forma en realitat un pléonasme, doncas que Sailly ven de Saltus #que significa bòsc ; mas aquela redondance de paraulas #venir necessària per pas confondre aquel vilatge amb las autras parròquias d'Artés #qu'an la meteissa denominacion.

Sailly-A lo-Bòsc i aviá dividit en doas seccions, separadas pel ruisseau #que lo travèrsa e #que se tirèt en lo Authie : sul marge esquèrre se trobava l'anciana parròquia amb la mai granda part del vilatge apertenent a la Picardie ; lo marge drech #qu'èra sus l'Artés, compreniá la nòva parròquia, lo castèl e lo bòsc.

La glèisa paroissiale de Sailly èra doncas originairement sus la Picardie e se trucava tanben glèisa de l'anautit ; aquel èra pas gaire #qu'una granda capèla, dédiée a la Vèrge, e mesa al mièg del cementèri : a servit tanben de sépulture als senhors del endroit. Aquela capèla #que i aviá ja lo títol de curació l'an 1362, existís encara uèi.

La translation de la parròquia a la glèisa d'en bas, dédiée a sant Jean-Baptiste, remonta al temps del domeni espanhòl : a aquela epòca, los senhors de Sailly, en trobant mai comòda de pas sortir de la siá província per anar al mestièr divin, #far erigir la capèla en curació #qu'èra al nomentament del capítol d'Artés. Lo torn actual pòrta lo millésime de 1749, data de lo sieu érection. Per çò qu'es de la glèisa, #èsser reconstruite l'an 1778 e i aguèt pas pas tròp a sofrir excès #que #desolar la fin del darrièr sègle.

La distincion d'aquel pòble dépendait de la châtellenie de passatge : en 1243 vesèm lo sire Baudouin de Sailly in bosco, donar a Sant Vaast, cinquanta mencaudées de tèrra, e confirmar trenta ans mai tard, un arranjament conclús entre lo capítol de Arras e Simon, senhor de Sant-Amand. Lo sieu successor assistissiá coma parelh als plaids del comte, en 1285. Aquela tèrra #que i aviá lo títol de baronnie, #passar per matrimòni en la familha de Saveuse a Modèl:La s-, e #arribar definitivament a la familha de Belleforière, coronèl de infanterie #que #far metre en 1705 dins la glèisa de Sailly-a lo-Bòsc, un marbre negre a la memòria de las siás ancêtres #que i èran inhumés.

Apareis #qu'en 1748, aquela distincion èra en litige entre las familhas de Belleforière e de Créquy-Frohen, mas #demorar a la primièra d'aqueles dos ostals (Recueils del Pàg. Ignace, T.II, f. 106).

Lo castèl de Sailly, situat près de la nòva glèisa èra antany una fortalesa #que n'es demorat longtemps traces de fossés e de retranchements (de Títols d'Artés, pàg.317, Archiu de Lille). Èra contigu a un bòsc, près #qu'un combat se n'es liurat a la s-|XVII|e}} e #que se nomena encara " Bòsc de Batalha " en remembrar d'expedicions #que #èsser lo testimòni. Lo ser de la batalha de Bapaume (3 de genièr 1871), Sailly-a lo-Bòsc i n'aguèt ocupat per un deslligament de cavalleria prussienne #que i #passar la nuèch.

Dos caserius dépendent de Sailly-a lo-Bòsc : Muternoy e Colincamps. Muternoy Es una cense #que #èsser rebâtie l'an 1724 pels Brigittines de Arras, a #que i aviá #èsser venduda a la fin de la Modèl:S-. Aiçò èra una dependéncia de la châtellenie de passatge.

Lo masatge caseriu de Colincamps, partejat dempuèi l'Ancian Regim entre Sailly-a lo-Bòsc e Mailly-Maillet, a #èsser erigit en municipalitat ligada al arrondissement de Doullens, per la lei del 5 de decembre de 1849. Sailly-A lo-Bòsc a perdut a aquela escasença 138 a e 84 abitants. Colincamps Es una tèrra #que Marida de Habarcq, defallida l'an 1570, i aviá aportat en matrimòni a Gilles de Lens.

Lo castèl ocupava lo extremitat d'un esperó, a 50 mètres al nòrd de la glèisa, sus la bordure nòrd del pòble, en dominant aital la vallée. Lo luòc correspondiá a la disposicion de la extremitat de la esperó. Exhaussée De 3,5 mètres a l'èst e marcada per un talus la longitud de la via en portant a Souastre, la plataforma, cairada, rattrape progressivament lo sòl al nòrd. Mesura 75 mètres de costat. Dos excavations prigondas creusent la plataforma al sud. Descrich coma "una fortalesa", l'ensems de las bastissas compti l'an 1290, "tota la pleta dedens los murs", e en 1696 un donjon. A l'ora d'ara lo luòc en pâture, a conegut divèrs remaniements.

[1]

Ce nom composé forme en réalité un pléonasme, puisque Sailly vient de Saltus qui signifie bois ; mais cette redondance de mots devint nécessaire pour ne pas confondre ce village avec les autres paroisses d'Artois qui ont la même dénomination.

Sailly-au-Bois était divisé en deux sections, séparées par le ruisseau qui le traverse et qui va se jeter dans l'Authie : sur la rive gauche se trouvait l'ancienne paroisse avec la plus grande partie du village appartenant à la Picardie ; la rive droite qui était sur l'Artois, comprenait la nouvelle paroisse, le château et le bois.

La glèisa paroissiale de Sailly était donc originairement sur la Picardie et s'appelait aussi église d'en haut ; ce n'était guère qu'une grande chapelle, dédiée à la Vierge, et placée au milieu du cimetière : aussi a-t-elle servi de sépulture aux seigneurs de l'endroit. Cette chapelle qui avait déjà le titre de cure en 1362, existe encore aujourd'hui.

La translation de la paroisse à l'église d'en bas, dédiée à saint Jean-Baptiste, remonte au temps de la domination espagnole : à cette époque, les seigneurs de Sailly, trouvant plus commode de ne pas sortir de leur province pour aller à l'office divin, firent ériger la chapelle en cure qui était à la nomination du chapitre d'Artois. La tour actuelle porte le millésime de 1749, date de son érection. Quant à l'église, elle fut reconstruite en 1778 et n'eut pas trop à souffrir des excès qui désolèrent la fin du dernier siècle.

La seigneurie de ce village dépendait de la châtellenie de Pas : en 1243 nous voyons le sire Baudouin de Sailly in bosco, donner à Saint Vaast, cinquante mencaudées de terre, et confirmer trente ans plus tard, un arrangement conclu entre le chapitre d'Arras et Simon, seigneur de Saint-Amand. Son successeur assistait comme pair aux plaids du comte, en 1285. Cette terre qui avait le titre de baronnie, passa par mariage dans la famille de Saveuse au Modèl:S-, et arriva définitivement à la famille de Belleforière, colonel d'infanterie qui fit placer en 1705 dans l'église de Sailly-au-Bois, un marbre noir à la mémoire de ses ancêtres qui y étaient inhumés.

Il paraît qu'en 1748, cette seigneurie était en litige entre les familles de Belleforière et de Créquy-Frohen, mais elle resta à la première de ces deux maisons (Recueils du P. Ignace, t.II, f. 106).

Le château de Sailly, situé près de la nouvelle église était autrefois une forteresse dont il est resté longtemps des traces de fossés et de retranchements (Titres d'Artois, p.317, Archives de Lille). Il était contigu à une forêt, près de laquelle un combat s'est livré au Modèl:S- et qu'on nomme encore " Bois de Bataille " en souvenir des expéditions dont elle fut le témoin. Le soir de la bataille de Bapaume (3 janvier 1871), Sailly-au-Bois fut envahi par un détachement de cavalerie prussienne qui y passa la nuit.

Deux hameaux dépendent de Sailly-au-Bois : Muternoy et Colincamps. Muternoy est une cense qui fut rebâtie en 1724 par les Brigittines d'Arras, à qui elle avait été vendue à la fin du Modèl:S-. C'était une dépendance de la châtellenie de Pas.

Le hameau de Colincamps, partagé dès l'Ancien Régime entre Sailly-au-Bois et Mailly-Maillet, a été érigé en commune rattachée à l'arrondissement de Doullens, par la loi du 5 décembre 1849. Sailly-au-Bois a perdu à cette occasion 138 ha et 84 habitants. Colincamps est une terre que Marie de Habarcq, décédée en 1570, avait apporté en mariage à Gilles de Lens.

Le château occupait l'extrémité d'un éperon, à 50 mètres au nord de l'église, sur la bordure nord du village, dominant ainsi la vallée. Le site correspondait à l'aménagement de l'extrémité de l'éperon. Exhaussée de 3,5 mètres à l'est et marquée par un talus le long de la voie menant à Souastre, la plate-forme, carrée, rattrape progressivement le sol au nord. Elle mesure 75 mètres de côté. Deux excavations profondes creusent la plate-forme au sud. Décrit comme "une forteresse", l'ensemble des bâtiments compte en 1290, "tout l'enclos dedens les murs", et en 1696 un donjon. Actuellement le site en pâture, a connu divers remaniements.

[2]


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Yves Pinson    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 Donadas
d · m
 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2010): 284, totala: 290
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
759 626 650 850 904 942 983 988 907
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
913 944 909 896 843 802 771 734 644
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
579 598 586 355 379 380 376 373 346
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
361
334
316
293
302
265
268
269
276
2009 2010
280
286
284
290

Fonts
Picto infobox character.png
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Vejatz tanben[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. Archiu Départementales del Passatge-de-Calava : Diccionari istoric e archéologique del Passatge-de-Calava, tome 2, pagina 214 e 215
  2. Archives Départementales du Pas-de-Calais : Dictionnaire historique et archéologique du Pas-de-Calais, tome 2, page 214 et 215