Risós

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar
Còde QRpedia d'estampar per un accès dirècte a aquèth article
Flag of Occitania.png Vilatge d'Occitània Blason Languedoc.svg
Donadas
d · m
Risós
Risoul
Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Blason Risoul.svg
Defautoc.png
Geografia fisica
Occitania map.png
geolocalizacion
Coordenadas 44° 38′ 59″ N 6° 38′ 27″ E / 44.6497, 6.6408 / 44.6497; 6.6408


Superfícia | 30,34 km²
Altituds
 · Maximala
 · Mejana
 · Minimala |
 
2 573 m
1 100 m
872 m
Geografia politica


Region istorica Daufinat Armas de Daufinat
Occitània Flag of Occitania.svg
Estat Flag of France.svg França
Region
93
Provença-Aups-Còsta d'Azur Armas de Provença
Departament
5
Auts Aups Armas del Departament de Auts Aups
Arrondiment
Briançon
Canton
Guilhèstra
Intercom
240500488
de Guilhèstrés
Cònsol

Max Brémond (2008-2014)

Geografia umana
Populacion
Populacion totala
(2010)
644 ab.
Evolucion de la populacion

674 ab.
Densitat 21,23 ab./km²
Autras informacions
Gentilici (en francés)
Còde postal 05600
Còde INSEE 05119


Identificants
ULAN


DOI
RKDimages
Rijksmonument
KGS
Historic Places identifier
ID d'artista de MusicBrainz
ID album de MusicBrainz
ID d'òbra de MusicBrainz


Legislator
Identificant BHL
Identificant ITIS
Identificant IUCN
Identificant NCBI
Identificant TPDB
Identificant GBIF
Identificant WoRMS
Numèro EE
Indicatiu
Còde AITA
Còde OACI
Còde mnemonic
Identificant JPL Small-Body Database
Còde de l'observatòri Minor Planet Center
Identificant Structurae
Identificant Emporis
Numèro CAS
numèro EINECS
SMILES
InChI
InChIKey
Còde ATC
Numèro E
Identificant UNII
Numèro RTECS
Identificant ChemSpider
Identificant PubChem (CID)
Numèro ZVG
Identificant ChEBI
Numèro ONU
Còde Kemler
Identificant Drangbank
Mencion de dangièr SGH
Identificant Wine AppDB
Identificant d'un satellit NSSDC
SCN
Commons-logo.svg Wikimedia Commons prepausa de documents multimèdia liures sus Risós.


Risós[1] (Risoul en francés) es una comuna d'Occitània, en Daufinat dins lo departament dels Auts Aups.

Geografia[modificar | modificar la font]

Situat a la cœur dels Alpes del Sud, dos pòbles coexistent : Risoul pòble a 1 174 mètres d'altitud, en via d'abandon vet aicí mai de trenta ans e ressuscitat pel éclosion de la notícia station d'espòrts d'ivèrn Risoul 1850, a 1850 mètres d'altitud. Lo télésiège del Platèl de la None puja a la reünion de las pistas e connècta la station modèrna de Risoul 1850 a Vars, per formar lo domeni de lo Bòsc Blanc, treizième domeni skiable a França per la talha amb 108 pistas totalisant 185 km[2] E 56 remontadas mecanicas. Dempuèi 2001 Risós possedís tanben çò de mès de grand télésiège de França, unes 8 luòcs[3],[4] #Que dessert entre "pré del bòsc" (tèsta de nèu) e la nautor de la pista del meteis nom e los "chardons". Lo sieu mai anautita reünion es lo "Pic de Chabrières" #que culmini a 2750 mètres.

Situé au cœur des Alpes du Sud, deux villages coexistent : Risoul village à 1 174 mètres d’altitude, en voie d'abandon voilà plus de trente années et ressuscité par l’éclosion de la nouvelle station de sports d'hiver Risoul 1850, à 1850 mètres d'altitude. Le télésiège de la Plate de la None monte au sommet des pistes et relie la station moderne de Risoul 1850 à Vars, pour former le domaine de la Forêt Blanche, treizième domaine skiable en France pour la taille avec 108 pistes totalisant 185 km[5] et 56 remontées mécaniques. Depuis 2001 Risós possède aussi le plus grand télésiège de France, un 8 places[6],[7] qui dessert entre "pré du bois" (front de neige) et le haut de la piste du même nom et les "chardons". Son plus haut sommet est le "Pic de Chabrières" qui culmine à 2750 mètres.


Istòria[modificar | modificar la font]

Lo blason de la vila:
De azur al leon d'aur escalant un calhau de sòus, al cap tanben d'aur cargat a dextre d'un creissent del camp e a senestre d'una molette de sable.
Fichièr:Risoul Anautitas-Alpes1.JPG
Parking e immeuble "Los Clarines"
Fichièr:Risoul Anautitas-Alpes2.JPG
de Comèrcis sus la tèsta de nèu
Fichièr:Risoul Anautitas-Alpes3.JPG
Pujada de la Orée del Bòsc
Fichièr:Risoul Anautitas-Alpes4.JPG
Remontadas mecanicas de la tèsta de nèu

Risoul pòble : una preséncia gauloise i aguèt mencionat; dels sépultures de l'edat de bronze an #èsser de descobèrtas en las ruïnes del castèl en datant del Sègle XII.

Cèrts autors meton al Plànol de Phazy la victòria sus las Lombards atenguda cap a 516 per Mummol Sagittaire, avesque de Gap, e Salonius, avesque de Bruma.

En 1124 Guillaume archevêque de Bruma confirma a la abbaye de Santa-Crotz a Châteauroux una donation facha per #Jaire Berton, senhor de Barben.

En 1153 lo pape Eugène III confirma las possessions temporalas de la archevêque de Bruma, incluant tot lo fief précédemment possedit per Allald de Barben, #que la plana de Phazy e lo castèl de Barben.
La glèisa paroissiale Sant-Martin-de Tors, situaa dins lo castèl, i n'aviá pas capèla; mas una anciana bastissa près de de lo vilatge èra dédié a Sant-Martin. Lo 20 de decembre 1118 a confirmat pel pape Gélase II al abbaye Sant-André de Villeneuve-lès-Avignon[8] #que ne requectava las intradas agregats[9].
En 1783 lo clergé i aviá limitat a un curé e un vicari. Lo capítol de Bruma e lo prieur de Guillestre se partejavan la dîme. Lo senhor de Risós èra lo archevêque de Bruma, #qu'a l'escasença en aliénait las tèrras amb facultat de rescat. Una familha del nom de Risós i i auriá possedit qualque drech cap a la Sègle XIV (Gaudin de Risós, 1308; Giraud, Alexandre, Hughes e Guillaume, 1310 – 1329; Jean, 1329-...). En 1618 lo engagiste èra Jean de Manent, sieur de Prunières, #que los armoiries n'auràn adoptat per la municipalitat l'an 1968[8].

Risoul 1850 : la station a #èsser implantada al mièg dels ans 1970 e desvolopada fins a aquel jorn. Situada a 1860 m., A compausat de immeubles e de chalets en béton recoberts de bardeaux de bòsques, relativament plan integrats en lo bòsc de mélèzes #que los environa.


Le blason de la ville:
D'azur au lion d'or escaladant un roc d'argent, au chef aussi d'or chargé à dextre d'un croissant du champ et à senestre d'une molette de sable.
Parking et immeuble "Les Clarines"
Commerces sur le front de neige
Montée de l'Orée du Bois
Remontées mécaniques du front de neige

Risoul village : une présence gauloise fut mentionnée; des sépultures de l’âge de bronze ont été découvertes dans les ruines du château datant du Sègle XII.

Certains auteurs placent au Plan de Phazy la victoire sur les Lombards remportée vers 516 par Mummol Sagittaire, évêque de Gap, et Salonius, évêque d'Embrun.

En 1124 Guillaume archevêque d'Embrun confirme à l'abbaye de Sainte-Croix à Châteauroux une donation faite par Gui Berton, seigneur de Barben.

En 1153 le pape Eugène III confirme les possessions temporelles de l'archevêque d'Embrun, incluant tout le fief précédemment possédé par Allald de Barben, dont la plaine de Phazy et le château de Barben.
La glèisa paroissiale Saint-Martin-de Tours, située au château, n'avait pas de chapelle; mais un ancien bâtiment près du village était dédié à Saint-Martin. Le 20 décembre 1118 elle est confirmée par le pape Gélase II à l’abbaye Saint-André de Villeneuve-lès-Avignon[8] qui en percevait les revenus attachés[10].
En 1783 le clergé était limité à un curé et un vicaire. Le chapitre d'Embrun et le prieur de Guillestre se partageaient la dîme. Le seigneur de Risós était l'archevêque d'Embrun, qui à l'occasion en aliénait les terres avec faculté de rachat. Une famille du nom de Risós y aurait possédé quelque droit vers le Sègle XIV (Gaudin de Risós, 1308; Giraud, Alexandre, Hughes et Guillaume, 1310 – 1329; Jean, 1329-...). En 1618 l'engagiste était Jean de Manent, sieur de Prunières, dont les armoiries seront adoptées par la commune en 1968[8].

Risoul 1850 : la station a été implantée au milieu des années 1970 et développée jusqu'à ce jour. Située à 1860 m., elle est composée d’immeubles et de chalets en béton recouverts de bardeaux de bois, relativement bien intégrés dans la forêt de mélèzes qui les entoure.


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Max Brémond    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 Donadas
d · m
 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2010): 644, totala: 674
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
884 664 917 797 952 967 909 920 918
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
910 888 871 821 792 812 817 734 687
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
643 612 600 538 492 411 402 382 303
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
287
289
317
447
526
622
643
646
649
2009 2010
646
677
644
674

Fonts
Picto infobox character.png
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Vejatz tanben[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Referéncias[modificar | modificar la font]

  1. Toponimia Occitana e Senhalizacion bilingüa. Actas del Congrés d'Aush, 2007, publicat pel CROM, mapa aparegut a la pagina 77
  2. Lo domeni del Bòsc Blanc, luòc del Mestièr de Torisme de Risós 1850.
  3. detlas-pistas/ Risoul sus Skihorizons.
  4. Las remontadas mecanicas de Risós station - istorica de los sieus bastiments, fòtos.
  5. Le domaine de la Forêt Blanche, site de l'Office de Tourisme de Risós 1850.
  6. Risoul sur Skihorizons.
  7. Les remontées mécaniques de Risós station - historique de leurs constructions, photos.
  8. Error de citacion : Balisa <ref> incorrècta ; pas de tèxte per las referéncias nomenadas apercu.
  9. Guy Barruol, Michèle Bòsques, Yann Codou, Ostal-Pierre Estienne, Élizabeth Sauze, « Lista dels establiments religioses en levant del abbaye Sant-André del Modèl:Xe al Modèl:XIIIe sègle », in Guy Barruol, Roseline Bacon e Alain Gérard (directors de publicacion), La abbaye de Sant-André de Villeneuve-lès-Avignon, istòria, arqueologia, rayonnement, Actes del colloque interrégional agut l'an 1999 a l'escasença del millenari de la fondacion de la abbaye Sant-André de Villeneuve-lès-Avignon, Éd. Alpes De Lums, Quasèrns de Salagon pas 4, Comandi, 2001, 448 pàg. (ISSN 1254-9371), (ISBN 2-906162-54-X), p 226
  10. Guy Barruol, Michèle Bois, Yann Codou, Marie-Pierre Estienne, Élizabeth Sauze, « Liste des établissements religieux relevant de l’abbaye Saint-André du Modèl:Xe au Modèl:XIIIe siècle », in Guy Barruol, Roseline Bacon et Alain Gérard (directeurs de publication), L’abbaye de Saint-André de Villeneuve-lès-Avignon, histoire, archéologie, rayonnement, Actes du colloque interrégional tenu en 1999 à l'occasion du millénaire de la fondation de l'abbaye Saint-André de Villeneuve-lès-Avignon, Éd. Alpes de Lumières, Cahiers de Salagon no 4, Mane, 2001, 448 p. (ISSN 1254-9371), (ISBN 2-906162-54-X), p 226

Nòtas[modificar | modificar la font]