Hautot-l'Auvray

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar
Còde QRpedia d'estampar per un accès dirècte a aquèth article
Flag of France.svg Vila de França Flag of France.svg
Donadas
d · m
Hautot l'Auvray
Hautot l'Auvray
comuna francesa
Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Hautot-l'Auvray église 1a.jpg
La glèisa Santa-Martin
Geografia fisica
France location map-Regions and departements.svg
geolocalizacion
Coordenadas 49° 45′ 42″ N 0° 45′ 07″ E / 49.7616666667, 0.751944444444 / 49.7616666667; 0.751944444444


Superfícia | 7,33 km²
Altituds
 · Maximala
 · Mejana
 · Minimala |
 
135 m
120 m
77 m
Geografia politica


Region istorica
Estat Flag of France.svg França
Region
23
Nauta Normandia Blason region fr Normandie.svg
Departament
76
Sèina Maritima Armas deu Departament de la Sèina Maritima
Arrondiment
Le Havre
Canton
Ourville-en-Caux
Intercom
247600380
de la Côte d'Albâtre
Cònsol

Maurice Beaufils (2008-2014)

Geografia umana
Populacion
Populacion totala
(2010)
328 ab.
Evolucion de la populacion

333 ab.
Densitat 44,75 ab./km²
Autras informacions
Gentilici
Còde postal 76450
Còde INSEE 76346


Identificants
ULAN


DOI
RKDimages
Rijksmonument
KGS
Historic Places identifier
ID d'artista de MusicBrainz
ID album de MusicBrainz
ID d'òbra de MusicBrainz


Legislator
Identificant BHL
Identificant ITIS
Identificant IUCN
Identificant NCBI
Identificant TPDB
Identificant GBIF
Identificant WoRMS
Numèro EE
Indicatiu
Còde AITA
Còde OACI
Còde mnemonic
Identificant JPL Small-Body Database
Còde de l'observatòri Minor Planet Center
Identificant Structurae
Identificant Emporis
Numèro CAS
numèro EINECS
SMILES
InChI
InChIKey
Còde ATC
Numèro E
Identificant UNII
Numèro RTECS
Identificant ChemSpider
Identificant PubChem (CID)
Numèro ZVG
Identificant ChEBI
Numèro ONU
Còde Kemler
Identificant Drangbank
Mencion de dangièr SGH
Identificant Wine AppDB
Identificant d'un satellit NSSDC
SCN
Commons-logo.svg Wikimedia Commons prepausa de documents multimèdia liures sus Hautot-l'Auvray.

Hautot-l'Auvray es una comuna francesa, situada dins lo departament de la Sèina Maritima e la region de la Nauta Normandia.

Geografia[modificar | modificar la font]

Lo vilatge de Hautot lo Auvray se tròba sul scenari del país de Caux e a 13 quilomètres de la Còsta de Albâtre. Lo País de Caux es un scenari de craie a la superfícia ondulée e retalhada per valleuses mai o mens échancrées. Lo limon fèrtil recobra una granda part d'aquel scenari, mas patís lo érosion eoliana. Los païsatges son d'aspècte tabulaire e marcat pel openfield (camps dubèrtes) besonh per la mecanització agricòla. La spécificité del País de Caux es çò barralh-masure (o tribunal-masure) #qu'es un espaci environat de barralhas vivas en servint de cortina trinca-vent. Los arbres an plantat sus un talus e son en general dels hêtres o de las roures o, de los nòstres jorns, lo àlber utilizat per lo sieu rapid creissement. Protegida per aquela barralha #que crèa un micro-climat, un tribunal complantée de pomers permet la produccion del cidre e la proteccion de la jove ramaderia. Se tròba tanben las bastissas d'espleitacion e d'abitacion (barralha). L'evolucion de las faiçons de vida condusida a un arrachage o una fauta de mantenença de las barralhas, #çò qu'accelera la érosion dels sòls. En avent un papièr de brisa-vent, los talus plantats frenan egalament n'efièch lo écoulement de las aigas de pluèja. Amb lo creissement démographique de la Modèl:S-, los corses-masures an acabat per formar caserius, eles-meteisses environats de barralhas. Lo païsatge del país de Caux li cal pas pas èsser confondut amb lo bocage de Bassa-Normandie.

Lo littoral a constituit de falaises de craie mai o mens anautitas. Los mai celèbras son aquelas de Étretat. La siá color blanca explica la designacion "Còsta de Albâtre" per aquela part de la Normandie. Aquela falaise retrocedís mai o mens rapidament en foncion de la érosion marina. Las plajas son tapissées de galets, desligats de la falaise e educats per la mar. Aqueles galets an totun tendéncia a migrer e lo sable pòt aflorar a cèrts endroits.

Lo climat del País de Caux es océanique : los ivèrns i son relativament doces e los estius relativament frescs. Los vents dominants venon de l'oèst o del sud-oèst. Las tempèstas de tardor son pas pas escassas.

Le village d'Hautot l'Auvray se trouve sur le plateau du pays de Caux et à 13 kilomètres de la Côte d'Albâtre. Le Pays de Caux est un plateau de craie à la surface ondulée et découpée par des valleuses plus ou moins échancrées. Le limon fertile recouvre une grande partie de ce plateau, mais il subit l'érosion éolienne. Les paysages sont d'aspect tabulaire et marqué par l'openfield (champs ouverts) nécessité par la mécanisation agricole. La spécificité du Pays de Caux est le clos-masure (ou cour-masure) qui est un espace entouré de haies vives servant de rideau brise-vent. Les arbres sont plantés sur un talus et sont en général des hêtres ou des chênes ou, de nos jours, le peuplier utilisé pour sa rapide croissance. Abritée par cette haie qui crée un micro-climat, une cour complantée de pommiers permet la production du cidre et la protection du jeune bétail. On trouve aussi les bâtiments d'exploitation et d'habitation (ferme). L'évolution des modes de vie conduit à un arrachage ou un manque d'entretien des haies, ce qui accélère l'érosion des sols. Ayant un rôle de brise-vent, les talus plantés également freinent en effet l'écoulement des eaux de pluie. Avec la croissance démographique du Modèl:S-, les cours-masures ont fini par former des hameaux, eux-mêmes entourés de haies. Le paysage du pays de Caux ne doit pas être confondu avec le bocage de Basse-Normandie.

Le littoral est constitué de falaises de craie plus ou moins hautes. Les plus célèbres sont celles d'Étretat. Leur couleur blanche explique la désignation "Côte d'Albâtre" pour cette partie de la Normandie. Cette falaise recule plus ou moins rapidement en fonction de l'érosion marine. Les plages sont tapissées de galets, détachés de la falaise et polis par la mer. Ces galets ont néanmoins tendance à migrer et le sable peut affleurer à certains endroits.

Le climat du Pays de Caux est océanique : les hivers y sont relativement doux et les étés relativement frais. Les vents dominants viennent de l'ouest ou du sud-ouest. Les tempêtes d'automne ne sont pas rares.


Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgHautot-l'Auvray
Comuna amb 338 abitants (2000)Saint-Vaast-Dieppedalle (2,2km)
Comuna amb 196 abitants (2000)Fultot (2,7km)
Comuna amb 126 abitants (2000)Anglesqueville-la-Bras-Long (3,1km)
Comuna amb 220 abitants (2000)Routes (3,5km)
Comuna amb 225 abitants (2000)Drosay (3,6km)
Comuna amb 104 abitants (2000)Veauville-lès-Quelles (3,7km)
Comuna amb 202 abitants (2000)Sainte-Colombe (4,0km)


Istòria[modificar | modificar la font]

La parròquia de Hautot-la Auvray abans la Revolucion, èra del doyenné de Canville-los-Dos-Eglises, del Archidiaconé del Pichon Caux, del Parlament, de la Cambra dels Comptes e del Tribunal dels Actes de Roan, del Bailliage de Caux, de la Vicomté de Cany, de la Généralité de Roan e de la Election de Caudebec.

Dempuèi ja mai d'un sègle s'escriu « Hautot » mas suls ancians títols, se tròba « O-tot ». Totes los Hautot e Hotot de Normandie contenon l'element norrois ben conegut tot "terren", "localizacion" < toft e l'element vièlh-anglés hoh "pendent", testificat egalament en cèrts toponymes en "hou", lo significat seriá doncas "terren en pendent". Reven al toponyme anglés Huttoft. Per çò qu'es del qualificatiu "lo Auvray", deriva del nom d'un senhor local. Auvray Ancian nom vengut nom de familha, issu de la anglosaxó Alfred[1],[2].

Lo patron de Hautot-lo Auvray es sants Martin, avesque de Tors.

Dempuèi la Modèl:S-, aiçò èra la abbaye de Jumièges #que presentava a la curació. Voici #Çò que trobam en lo pouillé de Eudes Rigaud  : « Ecclesia hotot Alverici. Abbas Gemmeticensis patronus. Mossardet viginti quinque librae. Pari-chiani nonaginti Stephanus presbiter, Presentatus a dominus abbate, receptus ab Archiepis-copo Theobaldus (Thibaud d'Amians )”.

Lo abbé de Jumièges declara en una confession que lo sieu monastèri a lo drech de presentar a la curació a causa d'un fief situat en l'estenduda de la parròquia. Lo abbaye #cedir en lo continuament a las Célestins de Roan lo patrocini, los #dire, los oblations e las autras intradas #que i aviá a Hautot-lo Auvray a condicion d'una renda de trenta jos per an e a condicion tanben que las Célestins aurián agut a porgir la pension canonique del vicari perpetu. Lo contracte i aguèt confirmat pel Archevêque de Roan lo 27 de genièr de 1525.

En una bulle de l'an 1147, lo Pape Eugène III confirma al abbaye de Jumièges la possession de la glèisa de Hautot e de la capèla de Lemainsville o Lemanville. Duplessis, D'ont aquel article a tirat, dicha #qu'a pas pogudas trobat sus la mapa del diocèse de Roan que lo masatge caseriu de Emondeville #qu'aja qualques affinités amb aquel de Lemanville S'i èra pres d'informacions dins lo país se lududes i auriá apreses #que i i aviá tot près de Hautot sus la parròquia de St Vaast de Dieppedalle un trucat Limanville o Lemanville #que poiriá plan èsser lo endroit designat en la bulle de Eugène III, de tant mai que la glèisa de Sant-Vaast èra tanben a la presentacion de la abbaye de Jumièges.

En lo pouillé dels beneficis del diocèse de Roan estampat l'an 1738, la curació de Hautot a la presentacion de las Célestins de Roan valiá uèch #cent libres e la parròquia i aviá #cent fuòcs. I a qualques ans la populacion èra de mai de mila abitantas, a davalat ara a nòu #cent quaranta sèt d'après lo recensement fach l'an 1866. I a tot luòc de creire que lo nombre d'abitants portats al pouillé de 1738 es pas ponch exacte ; malgrat aiçò vertat es #que lo caseriu nomenat lo Nòu Mond èra pas pas poblat i mai d'un sègle doncas que sus una confession del primièr julhet 1758 vejam qu'aquel caseriu a designat jol nom dels Bruyères dicha lo Nòu Mond. Los autres caserius son : los Heunières, lo Pichon Extrèm, la Valette e lo Frébois ont i a dos ostals, los autres en essent de Sant-Vaast-Dieppedalle

La paroisse de Hautot-l'Auvray avant la Révolution, était du doyenné de Canville-les-Deux-Eglises, de l’Archidiaconé du Petit Caux, du Parlement, de la Chambre des Comptes et de la Cour des Actes de Rouen, du Bailliage de Caux, de la Vicomté de Cany, de la Généralité de Rouen et de l’Election de Caudebec.

Depuis déjà plus d’un siècle on écrit « Hautot » mais sur les anciens titres, on trouve « Ho-tot ». Tous les Hautot et Hotot de Normandie contiennent l'élément norrois bien connu tot "terrain", "emplacement" < toft et l'élément vieil-anglais hoh "pente", attesté également dans certains toponymes en "hou", la signification serait donc "terrain en pente". Il correspond au toponyme anglais Huttoft. Quant au qualificatif "l'Auvray", il dérive du nom d'un seigneur local. Auvray ancien prénom devenu nom de famille, issu de l'anglo-saxon Alfred[3],[4].

Le patron d’Hautot-l’Auvray est saint Martin, évêque de Tours.

Dès le Modèl:S-, c’était l’abbaye de Jumièges qui présentait à la cure. Voici ce que nous trouvons dans le pouillé d’Eudes Rigaud  : « Ecclesia hotot Alverici. Abbas Gemmeticensis patronus. Valet viginti quinque librae. Paro-chiani nonaginti Stephanus presbiter, Presentatus a dominus abbate, receptus ab Archiepis-copo Theobaldus (Thibaud d’Amiens )”.

L’abbé de Jumièges déclare dans un aveu que son monastère a le droit de présenter à la cure à cause d’un fief situé dans l’étendue de la paroisse. L’abbaye céda dans la suite aux Célestins de Rouen le patronage, les dîmes, les oblations et les autres revenus qu’elle avait à Hautot-l’Auvray à condition d’une rente de trente sous par an et à condition aussi que les Célestins seraient tenus à fournir la pension canonique du vicaire perpétuel. Le contrat fut confirmé par l’Archevêque de Rouen le 27 janvier 1525.

Dans une bulle de l’an 1147, le Pape Eugène III confirme à l’abbaye de Jumièges la possession de l’église de Hautot et de la chapelle de Lemainsville ou Lemanville. Duplessis, d’où cet article est tiré, dit qu’il n’a pu trouvé sur la carte du diocèse de Rouen que le hameau d’Emondeville qui ait quelques affinités avec celui de Lemanville S’il avait pris des informations dans le pays on lui aurait appris qu’il y avait tout près de Hautot sur la paroisse de St Vaast de Dieppedalle un appelé Limanville ou Lemanville qui pourrait bien être l’endroit désigné dans la bulle d’Eugène III, d’autant plus que l’église de Saint-Vaast était aussi à la présentation de l'abbaye de Jumièges.

Dans le pouillé des bénéfices du diocèse de Rouen imprimé en 1738, la cure de Hautot à la présentation des Célestins de Rouen valait huit cents livres et la paroisse avait cent feux. Il y a quelques années la population était de plus de mille habitants, maintenant elle est descendue à neuf cent quarante-sept d’après le recensement fait en 1866. Il y a tout lieu de croire que le nombre d’habitants porté au pouillé de 1738 n’est point exact ; cependant il est certain que le hameau nommé le Nouveau Monde n’était pas peuplé il y plus d’un siècle puisque sur un aveu du premier juillet 1758 nous voyons que ce hameau est désigné sous le nom des Bruyères dit le Nouveau Monde. Les autres hameaux sont : les Heunières, le Petit Bout, la Valette et le Frébois où il y a deux maisons, les autres étant de Saint-Vaast-Dieppedalle


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Maurice Beaufils    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 Donadas
d · m
 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2010): 328, totala: 333
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
786 715 730 ill, 926 942 930 980 1 040
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 049 1 031 947 943 869 763 770 715 651
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
639 625 638 503 395 394 373 420 392
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
344
319
292
308
309
339
326
325
323
2009 2010
322
327
328
333
EasyTimeline 1.90


Timeline generation failed: 1 error found
Line 59: bar:1821 from:0 till: ill.

- PlotData attribute 'till' invalid.

 Date 'ill.' does not conform to specified DateFormat x.y.



Fonts
Picto infobox character.png
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. F. De Beaurepaire, Los Noms de municipalitats e ancianas parròquias de la Seine-Maritima, edicions Picard.
  2. R. Lepelley, Diccionari dels noms de luòcs en Normandie, edicions Corlet, PUCaen.
  3. F. De Beaurepaire, Les Noms de communes et anciennes paroisses de la Seine-Maritime, éditions Picard.
  4. R. Lepelley, Dictionnaire des noms de lieux en Normandie, éditions Corlet, PUCaen.