Rosèiras (Vivarés)

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
(Redirigit dempuèi Rosières (Vivarés))
Anar a : navigacion, Recercar
Còde QRpedia d'estampar per un accès dirècte a aquèth article
Flag of Occitania.png Vilatge d'Occitània Blason Languedoc.svg
Donadas
d · m
Rosèiras
Rosières
comuna francesa
[[Imatge:|250px]]
Descripcion de la bandièra
Descripcion dau blason
Descripcion deu sagèth
Latitud
Longitud
Generalitats
Partida de
Sosclassa de
Nomenat d'aprèst
Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Situat dens Q1725551
País França
Sit oficial
Rosieres14.jpg
La glèisa St-Joseph de Balbiac
Geografia fisica
Occitania map.png
geolocalizacion
Coordenadas 44° 29′ 03″ N 4° 15′ 29″ E / 44.4841666667, 4.25805555556 / 44.4841666667; 4.25805555556


Superfícia | 16,29 km²
Altituds
 · Maximala
 · Mejana
 · Minimala |
 
460 m
160 m
120 m
Geografia politica


Region istorica Vivarés Armas de Vivarés
Lengadòc Armas de Lengadòc
Estat Flag of France.svg França
Region
82
Ròse-Aups Blason Rhône-Alpes Gendarmerie.svg
Departament
7
Ardecha Armas deu Departament d'Ardecha
Arrondiment
L'Argentièira
Canton
Juèsa
Intercom
240700302
du Pays de Beaume Drobie
Cònsol

Gérard Martin (2008-2014)

Geografia umana
Populacion
Populacion totala
(2010)
1 145 ab.
Evolucion de la populacion

1 180 ab.
Densitat 70,29 ab./km²
Autras informacions
Gentilici (en francés)
Còde postal 07260
Còde INSEE 07199


Identificants
BNE


ULAN


DOI
RKDimages
Rijksmonument
KGS
Historic Places identifier
ID d'artista de MusicBrainz
ID album de MusicBrainz
ID d'òbra de MusicBrainz


Legislator
Identificant BHL
Identificant ITIS
Identificant IUCN
Identificant NCBI
Identificant TPDB
Identificant GBIF
Identificant WoRMS
Numèro EE
Indicatiu
Còde AITA
Còde OACI
Còde mnemonic
Identificant JPL Small-Body Database
Còde de l'observatòri Minor Planet Center
Identificant Structurae
Identificant Emporis
Numèro CAS
numèro EINECS
SMILES
InChI
InChIKey
Còde ATC
Numèro E
Identificant UNII
Numèro RTECS
Identificant ChemSpider
Identificant PubChem (CID)
Numèro ZVG
Identificant ChEBI
Numèro ONU
Còde Kemler
Identificant Drangbank
Mencion de dangièr SGH
Identificant Wine AppDB
Identificant d'un satellit NSSDC
SCN
Commons-logo.svg Wikimedia Commons prepausa de documents multimèdia liures sus Rosèiras (Vivarés).

Rosèiras (Rosières en francés) es una comuna occitana de Vivarés, situada dins lo departament d'Ardecha e la region de Ròse-Aups.

Geografia[modificar | modificar la font]

La municipalitat de Rosières, d'una superficie de 1 629 ectaras, se situa en la Ardèche meridionala, a la périphérie del Parc Natural Regional dels Monts de Ardèche. Mesa a una altitud de 160 mètres, sus la vallée de la Beaume, Rosières se tròba a l'amassada de doas zònas géologiques : una zòna calcaire amb una vegetacion provençale en comportant garrigues, roures, buis e lavande ; de l'autre costat una zòna gréseuse, primièr contrefort dels Cévennes. Dintre los dos, una plana en beneficiant d'un climat mediterranèu ont se conreen de vinhas, arbres fruitiers e de culturas maraîchères. A vint minutas al sud de Aubenas sus la rota de Alès, a #cent quilomètres de vilas coma Lo Puy-en-Velay, Avignon, Valéncia, Montpellier e Mende, Rosières se situa a las pòrtas de la Provence.

La commune de Rosèiras, d'une superficie de 1 629 hectares, se situe dans l'Ardèche méridionale, à la périphérie du Parc Naturel Régional des Monts d'Ardèche. Placée à une altitude de 160 mètres, sur la vallée de la Beaume, Rosèiras se trouve à la rencontre de deux zones géologiques : une zone calcaire avec une végétation provençale comportant garrigues, chênes, buis et lavande ; de l'autre côté une zone gréseuse, premier contrefort des Cévennes. Entre les deux, une plaine bénéficiant d'un climat méditerranéen où se cultivent vignes, arbres fruitiers et cultures maraîchères. À vingt minutes au sud d'Aubenas sur la route d'Alès, à cent kilomètres de villes comme Le Puy-en-Velay, Avignon, Valence, Montpellier et Mende, Rosèiras se situe aux portes de la Provence.


Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgRosèiras
Comuna amb 1612 abitants (2000)Joyeuse (1,4km)
Comuna amb 215 abitants (2000)Vernon (3,7km)
Comuna amb 1783 abitants (2000)Lablachère (3,9km)
Comuna amb 888 abitants (2000)Laurac-en-Vivarais (4,0km)
Comuna amb 253 abitants (2000)Ribes (4,1km)
Comuna amb 536 abitants (2000)Labeaume (5,6km)
Comuna amb 498 abitants (2000)Montréal (5,9km)
Comuna amb 378 abitants (2000)Sanilhac (6,0km)


Istòria[modificar | modificar la font]

L'istòria de Rosières al plànol temporal a ligat a las familhas de Bermond de Anduze, Châteauneuf-de-Randon, del Luc e mai tard de #Erosa. En granda part l'istòria de la municipalitat a ligat a aquela de la parròquia e del prieuré. Rosiéres Èra a l'origina la parròquia maire de #Erosa, Vernon, Balbiac. #Erosa pas #obténer la siá autonomia #qu'amb la fondacion del coatz Oratoriens l'an 1629. Lo prieuré dépendait en principi de Cîteaux, en 1111, i aguèt ligat al prieuré de Ruoms #que dépendait de Clunhic. A divèrsas recuperacions pendent las guèrras de Religion, Rosières i aguèt ocupat per las protestants.

  • 1790 : Anautit-Balbiac desligat de Rosières.
  • 1799 : Rosières ven Bas-Balbiac.
  • 1825 : Bas-Balbiac ven Rosières e Anautit-Balbiac ligat a Rosières.

Lo vilatge tirariá lo sieu nom de las flors dels rosèrs que los Sarrasins i aurián conreat.

"Dempuèi #que los Francs #èsser de mèstres del país, pas #trobar de nom mai apropriat al luòc ont venián d'aténher una soslinhada victòria, #qu'aquel de Rosières, en memòria dels camps de rosèrs conreats pels Arabes en las planas de Rosières e de Laurac. La tradicion apond que sus lo territòri de Rosières, al luòc nomenat anciennement Campus Regi e uèi n'occitan « lou chan de regi » lo camp o lo camp del rei) [1], un combat decisiu i auriá #èsser liurat e que l'armada enemic i auriá #èsser talhada en pèças, ponduda en déroute e prosseguida al delà del riu, en un luòc #que #èsser dempuèi trucat #Erós, del nom de l'espasa de Charlemagne[2]."

"S'es trobat, a-t-se sona en la nòstra joenessa, en labourant lo campus regi, de nombrosa rèsta de armures, fèrres de lances e punchas, desgraciadament perduts. Es pas impossible que Charlemagne o lo sieu paire Pépin lo Brèu e mens probablament lo sieu pepin Charles Martel aguèsson pourchassé los Sarrasins a Rosières."

"Es notoire que Charles Martel #metre en déroute los Sarrasins en l'an 732 a la batalha de Peitieus e las refoula en lo miègjorn, mas fins ont ? Probablament pas fins a Rosières, perque l'istòria apren que la siá preséncia èra urgenta en Bourgogne."

"Sabèm que, mai tard, #tornar en lo Miègjorn, a Avignon, Marselha e Nîmes, mas res pròva pas #que #venir en los nòstres contrées, sens dobte encara ocupadas per las Sarrasins. Aquel #que i li cal cèrt, es qu'aqueles, après la déroute de Peitieus demoraràn encara qualques ans posseïdors de la Septimanie, mas es-aquel Charles Martel o los sieus fils Pépin lo Brèu #que los #expulsar definitivament ?"[1].

"Pensam qu'aquel #èsser aquel darrièr #que #conquistar la Septimanie e #que #estendre lo sieu reialme fins als Pirenèus cap a l'an 750. Mas i a pas res d'estonant a #çò que la tradicion i aurà atribuit a Charles Martel la victòria de los sieus fils a Rosières, perque lo remembre de Charles deviá èsser mai vivace e mai estonant, coma en avent portat los primièrs còps als musulmanes e salvat la França de la islamisme."

"Per çò qu'es de Charlemagne, es pas possible de lududes atribuir aquela victòria, las Sarrasins en essent expulsats a lo sieu avènement. Mas es pas impossible #que i siá arribat a #Erosa, la tradicion en pretenent qu'aquel i aguèt ludut #que #donar lo nom de la siá espasa dins aquela vila ; aquela presumpció es quitament versemblant."

A l'origina, Rosières constituissiá una parròquia fòrça vasta. I aguèt separat de #Erosa l'an 1620, de Vernon al començament de la Modèl:S-, de la Nautor-Balbiac e de Chapias cap a 1840.

L'histoire de Rosèiras au plan temporel est liée aux familles de Bermond d'Anduze, Châteauneuf-de-Randon, du Luc et plus tard de Joyeuse. En grande partie l'histoire de la commune est liée à celle de la paroisse et du prieuré. Rosiéres était à l'origine la paroisse mère de Joyeuse, Vernon, Balbiac. Joyeuse n'obtint son autonomie qu'avec la fondation du couvent des Oratoriens en 1629. Le prieuré dépendait d'abord de Cîteaux, en 1111, il fut rattaché au prieuré de Ruoms qui dépendait de Cluny. À plusieurs reprises pendant les guerres de Religion, Rosèiras fut occupée par les protestants.

  • 1790 : Haut-Balbiac détaché de Rosières.
  • 1799 : Rosèiras devient Bas-Balbiac.
  • 1825 : Bas-Balbiac devient Rosèiras et Haut-Balbiac rattaché à Rosières.

Le village tirerait son nom des fleurs des rosiers que les Sarrasins y auraient cultivé.

"Dès que les Francs furent maîtres du pays, ils ne trouvèrent pas de nom plus approprié au lieu où ils venaient de remporter une signalée victoire, que celui de Rosèiras, en mémoire des champs de rosiers cultivés par les Arabes dans les plaines de Rosèiras et de Laurac. La tradition ajoute que sur le territoire de Rosèiras, au lieu nommé anciennement Campus Regi et aujourd'hui en occitan « lou chan de regi » le champ ou le camp du roi) [1], un combat décisif aurait été livré et que l'armée ennemie aurait été taillée en pièces, mise en déroute et poursuivie au-delà de la rivière, en un lieu qui fut depuis appelé Joyeuse, du nom de l'épée de Charlemagne[3]."

"On a trouvé, nous a-t-on dit dans notre jeunesse, en labourant le campus regi, de nombreux débris d'armures, fers de lances et piques, malheureusement perdus. Il n'est pas impossible que Charlemagne ou son père Pépin le Bref et moins probablement son grand-père Charles Martel eussent pourchassé les Sarrasins à Rosières."

"Il est notoire que Charles Martel mit en déroute les Sarrasins en l'an 732 à la bataille de Poitiers et les refoula dans le midi, mais jusqu'où ? Probablement pas jusqu'à Rosèiras, car l'histoire nous apprend que sa présence était urgente en Bourgogne."

"Nous savons que, plus tard, il revint dans le Midi, à Avignon, Marseille et Nîmes, mais rien ne prouve qu'il vint dans nos contrées, sans doute encore occupées par les Sarrasins. Ce qu'il y a de certain, c'est que ceux-ci, après la déroute de Poitiers resteront encore quelques années possesseurs de la Septimanie, mais est-ce Charles Martel ou son fils Pépin le Bref qui les expulsa définitivement ?"[1].

"Nous pensons que ce fut ce dernier qui conquit la Septimanie et qui étendit son royaume jusqu'aux Pyrénées vers l'an 750. Mais il n'y a rien de surprenant à ce que la tradition ait attribué à Charles Martel la victoire de son fils à Rosèiras, car le souvenir de Charles devait être plus vivace et plus frappant, comme ayant porté les premiers coups aux musulmans et sauvé la France de l'islamisme."

"Quant à Charlemagne, il n'est pas possible de lui attribuer cette victoire, les Sarrasins étant expulsés à son avènement. Mais il n'est pas impossible qu'il soit passé à Joyeuse, la tradition prétendant que ce fut lui qui donna le nom de son épée à cette ville ; cette présomption est même vraisemblable."

À l'origine, Rosèiras constituait une paroisse très étendue. Elle fut séparée de Joyeuse en 1620, de Vernon au début du Modèl:S-, du Haut-Balbiac et de Chapias vers 1840.


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Gérard Martin    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 Donadas
d · m
 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2010): 1145, totala: 1180
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
750 737 978 854 1 618 1 715 1 753 1 781 1 876
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 687 1 510 1 549 1 445 1 408 1 169 1 232 1 291 1 201
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 183 1 183 1 164 1 044 1 015 956 952 847 851
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
834
786
804
831
911
993
1 073
1 077
1 097
2009 2010
1 121
1 153
1 145
1 180

Fonts
Picto infobox character.png
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 La Septimanie compreniá los nòstres departaments dels Pirenèus Orientales, de l'Aude, del Hérault, del Gard e de manièra versemblant lo miègjorn del Ardèche. "Anals De Rosières pel Vicomte de Montravel"
  2. Aquel #èsser lo pape Léon III #que #proclamar Charlemagne emperaire en l'an 800. Lududes #cénher l'espasa trucada per aquela rason l'espasa de sant Pierre, mas generalament se detla #nomenar la #Erosa, Charlemagne disiá : « precinta los tractats amb lo pommeau de la miá espasa e los fau executar amb la punta », "Anals de Rosières pel Vicomte de Montravel"
  3. Ce fut le pape Léon III qui proclama Charlemagne empereur en l'an 800. Il lui ceignit l'épée appelée par cette raison l'épée de saint Pierre, mais généralement on la nomma la Joyeuse, Charlemagne disait : « je scelle les traités avec le pommeau de mon épée et les fais exécuter avec la pointe », "Annales de Rosèiras par le Vicomte de Montravel"