Smarves

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar
Còde QRpedia d'estampar per un accès dirècte a aquèth article
Flag of France.svg Vila de França Flag of France.svg
Donadas
d · m
Smarves
Smarves
Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Defautoc.png
Geografia fisica
France location map-Regions and departements.svg
geolocalizacion
Coordenadas 46° 30′ 40″ N 0° 21′ 01″ E / 46.5111, 0.350276 / 46.5111; 0.350276


Superfícia | 20,09 km²
Altituds
 · Maximala
 · Mejana
 · Minimala |
 
141 m
120 m
72 m
Geografia politica


Region istorica Peitau Armas de Peitau
Estat Flag of France.svg França
Region
54
Peitau-Charantas BlasonPOITOU-CHARENTES.PNG
Departament
86
Vinhana Armas deu Departament de Vinhana
Arrondiment
Poitiers
Canton
La Villedieu-du-Clain
Intercom
248600512
de la Région de la Villedieu du Clain
Cònsol

Philippe Barrault (2008-2014)

Geografia umana
Populacion
Populacion totala
(2010)
2 535 ab.
Evolucion de la populacion

2 576 ab.
Densitat 126,18 ab./km²
Autras informacions
Gentilici (en francés)
Còde postal 86240
Còde INSEE 86263


Identificants
ULAN


DOI
RKDimages
Rijksmonument
KGS
Historic Places identifier
ID d'artista de MusicBrainz
ID album de MusicBrainz
ID d'òbra de MusicBrainz


Legislator
Identificant BHL
Identificant ITIS
Identificant IUCN
Identificant NCBI
Identificant TPDB
Identificant GBIF
Identificant WoRMS
Numèro EE
Indicatiu
Còde AITA
Còde OACI
Còde mnemonic
Identificant JPL Small-Body Database
Còde de l'observatòri Minor Planet Center
Identificant Structurae
Identificant Emporis
Numèro CAS
numèro EINECS
SMILES
InChI
InChIKey
Còde ATC
Numèro E
Identificant UNII
Numèro RTECS
Identificant ChemSpider
Identificant PubChem (CID)
Numèro ZVG
Identificant ChEBI
Numèro ONU
Còde Kemler
Identificant Drangbank
Mencion de dangièr SGH
Identificant Wine AppDB
Identificant d'un satellit NSSDC
SCN
Commons-logo.svg Wikimedia Commons prepausa de documents multimèdia liures sus Smarves.

Smarves es una comuna peitavina, situada dins lo departament de Vinhana e la region de Peitau-Charantas.

Geografia[modificar | modificar la font]

Smarves Es una municipalitat périurbaine de l'aglomeracion de Peitieus. La siá situacion, a unitat|8|km {{}} de Peitieus, lududes a permeses de connaitre un fòrt desvolopament démographique al cors dels darrièrs decenis. Aquel movement s'es acompanhat del desvolopament del sector urban.

La municipalitat es délimitée pels vallées del Clain a l'Oèst, del Miosson a l'Èst e del Chézeau al Sud. Los païsatges de vallée, caractéristique del Sud de Peitieus, contribuisson a la qualitat del marc de vida e explican en partida lo fòrt desvolopament residencial.

La municipalitat a traversat per unitat|9|km}} de cors d'aiga : 4 km pel Clain e 5 km per la Miosson.

La municipalitat a connectat a l'aglomeracion de Peitieus per la RD 741 n'ais Nòrd / Sud (Peitieus - Confolens), via classificada a granda circulacion. Constituissi l'ais màger de connexion amb los povàses de trabalh de l'aglomeracion e lo pol comercial de la Granda Amplària situada près de de lo contournement Sud. Las connexions Es / Oèst lor cal manlevar los vallées. Los traçats son mai obligats, las vias estrechas e @adapter a un tràfec local.

Segon lo Observatoire Regional mieiambiental de Peitau-Charanta,la superfícia de la municipalitat a ocupat per 59 % per tèrras agricòlas, per 33 % per forets e dels mièges semi-naturales e per 8 % per sòls condicionats per l'òme : aglomeracion, zònas comercialas, voirie...

D'après lo Centre Regional de la Proprietat forestala, la municipalitat de Smarves compren 508 ectaras de bòsc privat, siatz 25 % de lo sieu territòri.


Smarves est une commune périurbaine de l’agglomération de Poitiers. Sa situation, à 8 km de Poitiers, lui a permis de connaitre un fort développement démographique au cours des dernières décennies. Ce mouvement s’est accompagné du développement du secteur urbain.

La commune est délimitée par les vallées du Clain à l’Ouest, du Miosson à l’Est et du Chézeau au Sud. Les paysages de vallée, caractéristique du Sud de Poitiers, contribuent à la qualité du cadre de vie et expliquent en partie le fort développement résidentiel.

La commune est traversée par 9 km de cours d'eau : 4 km pour le Clain et 5 km pour la Miosson.

La commune est reliée à l’agglomération de Poitiers par la RD 741 en axe Nord / Sud (Poitiers - Confolens), voie classée à grande circulation. Elle constitue l’axe majeur de liaison avec les pôles d’emploi de l’agglomération et le pôle commercial du Grand Large situé près du contournement Sud. Les liaisons Est / Ouest doivent emprunter les vallées. Les tracés sont plus contraints, les voies étroites et adaptées à un trafic local.

Selon l’Observatoire Régional de l'Environnement de Poitou-Charente,la surface de la commune est occupée pour 59 % par des terres agricoles, pour 33 % par des forets et des milieux semi-naturels et pour 8 % par des sols aménagés par l'homme : agglomération, zones commerciales, voirie...

D'après le Centre Régional de la Propriété forestière, la commune de Smarves comprend 508 hectares de forêt privée, soit 25 % de son territoire.


Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgSmarves
Comuna amb 2880 abitants (2000)Ligugé (1,7km)
Comuna amb 1638 abitants (2000)Roches-Prémarie-Andillé (3,4km)
Comuna amb 2829 abitants (2000)Iteuil (3,9km)
Comuna amb 6989 abitants (2000)Saint-Benoît (4,3km)
Comuna amb 2731 abitants (2000)Nouaillé-Maupertuis (4,9km)
Comuna amb 785 abitants (2000)Croutelle (5,6km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Smarves Apareis jol nom de "Samarva" en 962. Las originas de Smarves demòran escuras. Es pas anormal #qu'una tota pichona municipalitat daissa pas #que pauc de traces en los documents d'archiu. Totun, se se se réfère al Diccionari toponymique de Louis-François-Xavier Rédet, publicat l'an 1881, lo nom de Smarves a citat per las primièras fes l'an 962 jos la forma SAMARVA. Aquel meteis diccionari répertorie de contunh las formas seguentas : SANMARVIA (1183), SALMARVIA, SANTA MARVE (1324), SANCTA MARVIA (1348), ST FELIX DE SAMARVE (1466), SAMARGNE (1479), SEMARVE (1576; 1720)

A #encobrir se pòt apondre dos unas autras referéncias cartographiques, la una Modèl:A la s- SAMARVE sus la mapa de CASSINI, l'autre a Modèl:La s- SEMARVE sus una mapa de 1843, editada per Ora LANGLOIS. Aquela lista truca doas obsèrves : lo nom es systématiquement estropié pels copistes, perque arriban pas a admetre lo grop de consonnes SM. Los @adapter çò de mès en introdusint sovent una voyelle, en interpretant quitament SM coma S.M = Sant(e) Marve. -Lo grop phonétique SM es excessivement escàs en la lenga francesa e d'en un autre luòc, l'evolucion de la lenga, segon las leis conegudas de la phonétique, fa desaparéisser/desaparéisser lo grop SM quand existissiá al començament d'una paraula : per exemple la paraula latina SMARAGDA se transforma en EMERAUDE en francés. D'ont pòt doncas venir lo grop SM de SMarves ? Aquela question truca, ela tanben, doas obsèrves : -a França de nombroses noms de luòcs, de rius, de monts an gardat la traça de la siá origina celte (gauloise) del temps que lo vocabulari ordinari gaulois s'es esborrat jos l' influéncia en dominant del latin. Aqueles noms cèltas de luòcs, monts o de rius fasián sovent referencia al nom d'una divinitat. Loudun E Lion (Lugdunum) son de noms de vila #que la raïtz n'a forjat sul nom del Dieu LUG, dieu suprèm de la mythologie celtique. E Smarves ? Existís divinitats cèltas #que lo nom ne compòrta lo grop de consonnes SMER: S'agís de SMERTRIOS e de ROSMERTA.

Segon Senhor Joseph VENDRYES, lingüista e celtologue, la raïtz celtique SMER significa "prévoyance, aprovisionament". Las divinitats en correspondent a aquela raïtz avián supausat aportar l'abondància, la profusion. D'ont aquela ipotèsi #que se pòt formular : SMARVES, amb lo grop de consonnes fòrça escàs SMER, poiriá èsser un nom en marcant la subrevivença d'una dédicace al Dieu SMERTRIOS, Dieu de l'abondància. Las fonts (#que las cèltas veneravan) poirián explicar aquela idèa; i i aviá tres fonts répertoriées a Smarves: "al bas del bourg, al Pòrt Sèguen e al Molin de las Madamas." (Lo Sr. A. De Longuemar l'an 1869)

Coma la rèsta de la França, Smarves acuèlh favorablament las avançadas de la Revolucion francesa. Planta aital lo sieu arbre de la libertat, simbòl de la Revolucion. Mas en lo moment de l'anóncia de la levada en tròp en 1793, es lo blanc de las menaças dels joves #que i son ostiles[1].

Lo arbre de la libertat : lo érable roge del luòc de la comuna a plantat lo 25 de novembre de 1986, en remplacement del orme plantat en 1848, pauc après la revolucion de febrièr, per celebrar lo avènement de la Segonda Republica. Tot lo vilatge a mobilizat : de mainats de las escòlas trabalhan sus un projècte divèrs setmanas, conferéncia, exposicion, supòrt als otages francés del Liban[2].

Smarves apparaît sous le nom de "Samarva" en 962. Les origines de Smarves restent obscures. Il n'est pas anormal qu'une toute petite commune ne laisse que peu de traces dans les documents d'archives. Toutefois, si l'on se réfère au Dictionnaire toponymique de Louis-François-Xavier Rédet, publié en 1881, le nom de Smarves est cité pour la première fois en 962 sous la forme SAMARVA. Ce même dictionnaire répertorie ensuite les formes suivantes : SANMARVIA (1183), SALMARVIA, SAINTE MARVE (1324), SANCTA MARVIA (1348), ST FELIX DE SAMARVE (1466), SAMARGNE (1479), SEMARVE (1576; 1720)

À cela on peut ajouter deux autres références cartographiques, l'une au Modèl:S- SAMARVE sur la carte de CASSINI, l'autre au Modèl:S- SEMARVE sur une carte de 1843, éditée par H. LANGLOIS. Cette liste appelle deux remarques :

  • le nom est systématiquement estropié par les copistes, parce qu'ils n'arrivent pas à admettre le groupe de consonnes SM. Ils les adaptent le plus souvent en introduisant une voyelle, voire en interprétant SM comme S.M = Saint(e) Marve.

-le groupe phonétique SM est excessivement rare dans la langue française et d'ailleurs, l'évolution de la langue, selon les lois connues de la phonétique, fait disparaître le groupe SM lorsqu'il existait au début d'un mot : par exemple le mot latin SMARAGDA se transforme en EMERAUDE en français. D'où peut donc venir le groupe SM de SMarves ? Cette question appelle, elle aussi, deux remarques : -en France de nombreux noms de lieux, de rivières, de monts ont gardé la trace de leur origine celte (gauloise) alors que le vocabulaire ordinaire gaulois s'est effacé sous l'influence dominante du latin.

  • ces noms celtes de lieux, monts ou rivières faisaient souvent référence au nom d'une divinité. Loudun et Lyon (Lugdunum) sont des noms de ville dont la racine est forgée sur le nom du Dieu LUG, dieu suprême de la mythologie celtique.

Et Smarves ? Il existe des divinités celtes dont le nom comporte le groupe de consonnes SMER: Il s'agit de SMERTRIOS et de ROSMERTA.

Selon Monsieur Joseph VENDRYES, linguiste et celtologue, la racine celtique SMER signifie "prévoyance, approvisionnement". Les divinités correspondant à cette racine étaient supposées apporter l'abondance, la profusion. D'où cette hypothèse que l'on peut formuler : SMARVES, avec le groupe de consonnes très rare SMER, pourrait être un nom marquant la survivance d'une dédicace au Dieu SMERTRIOS, Dieu de l'abondance. Les sources (que les celtes vénéraient) pourraient expliquer cette idée; il y avait trois sources répertoriées à Smarves: "au bas du bourg, au Port Seguin et au Moulin des Dames." (M. A. de Longuemar en 1869)

Comme le reste de la France, Smarves accueille favorablement les avancées de la Révolution française. Elle plante ainsi son arbre de la liberté, symbole de la Révolution. Mais lors de l’annonce de la levée en masse en 1793, il est la cible des menaces des jeunes qui y sont hostiles[3].

L’arbre de la liberté : l’érable rouge de la place de la mairie est planté le 25 novembre 1986, en remplacement de l’orme planté en 1848, peu après la révolution de février, pour fêter l’avènement de la Deuxième République. Tout le village est mobilisé : enfants des écoles travaillent sur un projet plusieurs semaines, conférence, exposition, soutien aux otages français du Liban[4].


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Philippe Barrault    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 Donadas
d · m
 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2010): 2535, totala: 2576
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
500 421 414 444 431 436 582 599 572
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
539 532 603 628 687 713 821 865 847
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
846 896 888 756 769 722 767 763 813
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
869
1 126
1 490
2 069
2 089
2 156
2 345
2 406
2 447
2 497
2009 2010
2 489
2 529
2 535
2 576

Fonts
Picto infobox character.png
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. Robert Pichon, Los Arbres de la libertat a Peitieus e en la Viena, Peitieus : d'Edicions CLAUS 89/Federacion de las œuvres laiques, 1989, pàg. 206-207
  2. Robert Pichon, op. cit., pàg. 227-231
  3. Robert Petit, Les Arbres de la liberté à Poitiers et dans la Vienne, Poitiers : Éditions CLEF 89/Fédération des œuvres laïques, 1989, p. 206-207
  4. Robert Petit, op. cit., p. 227-231