Gluiràs

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
(Redirigit dempuèi Gluiras)
Anar a : navigacion, Recercar
Còde QRpedia d'estampar per un accès dirècte a aquèth article
Flag of Occitania.png Vilatge d'Occitània Blason Languedoc.svg
Donadas
d · m
Gluiràs
Gluiras
Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Defautoc.png
Defautoc.png
Geografia fisica
Occitania map.png
geolocalizacion
Coordenadas 44° 50′ 52″ N 4° 31′ 25″ E / 44.8477777778, 4.52361111111 / 44.8477777778; 4.52361111111


Superfícia | 25,10 km²
Altituds
 · Maximala
 · Mejana
 · Minimala |
 
1 046 m
800 m
219 m
Geografia politica


Region istorica Vivarés Armas de Vivarés
Lengadòc Armas de Lengadòc
Estat Flag of France.svg França
Region
82
Ròse-Aups Blason Rhône-Alpes Gendarmerie.svg
Departament
7
Ardecha Armas deu Departament d'Ardecha
Arrondiment
Privàs
Canton
Sant Pèire Viala
Intercom
240700740
des Châtaigniers
Cònsol

Elisabeth Le Bournault (2008-2014)

Geografia umana
Populacion
Populacion totala
(2010)
375 ab.
Evolucion de la populacion

383 ab.
Densitat 14,94 ab./km²
Autras informacions
Gentilici Gluirassous (en francés)
Còde postal 07190
Còde INSEE 07096


Identificants
ULAN


DOI
RKDimages
Rijksmonument
KGS
Historic Places identifier
ID d'artista de MusicBrainz
ID album de MusicBrainz
ID d'òbra de MusicBrainz


Legislator
Identificant BHL
Identificant ITIS
Identificant IUCN
Identificant NCBI
Identificant TPDB
Identificant GBIF
Identificant WoRMS
Numèro EE
Indicatiu
Còde AITA
Còde OACI
Còde mnemonic
Identificant JPL Small-Body Database
Còde de l'observatòri Minor Planet Center
Identificant Structurae
Identificant Emporis
Numèro CAS
numèro EINECS
SMILES
InChI
InChIKey
Còde ATC
Numèro E
Identificant UNII
Numèro RTECS
Identificant ChemSpider
Identificant PubChem (CID)
Numèro ZVG
Identificant ChEBI
Numèro ONU
Còde Kemler
Identificant Drangbank
Mencion de dangièr SGH
Identificant Wine AppDB
Identificant d'un satellit NSSDC
SCN
Commons-logo.svg Wikimedia Commons prepausa de documents multimèdia liures sus Gluiràs.

Gluiràs (Gluiras en francés) es una comuna occitana de Vivarés, situada dins lo departament d'Ardecha e la region de Ròse-Aups.

Geografia[modificar | modificar la font]

411 abitants (en marces 2006). En lo Parc natural regional dels Monts de Ardèche. Al se de la Comunitat de municipalitats dels Châtaigniers. Situat a 800 m d'altitud, dins las montanhas de la Ardèche, en permetent de descobrir un punt d'enguarda exceptionnellement ampla sus la vallée del Rhône, los Alpes, lo Ventoux e lo mont Blanc.

Es lovée entre lo scenari ardéchois e la vallée de la Eyrieux, mas aperten a la region istorica de las Boutières. Lo sieu païsatge a modelat a las fes per una fòrta implantacion touristique (nombroses ostals secondaires) e per una importanta activitat agricòla conservada (installacion de joves agricultors) e de qualitat.

411 abitants (mars 2006). Dans le Parc naturel régional des Monts d'Ardèche. Au sein de la Communauté de communes des Châtaigniers. Situé à 800 m d'altitude, dans les montagnes de l'Ardèche, permettant de découvrir un point de vue exceptionnellement large sur la vallée du Rhône, les Alpes, le Ventoux et le mont Blanc.

Elle est lovée entre le plateau ardéchois et la vallée de l'Eyrieux, mais appartient à la région historique des Boutières. Son paysage est modelé à la fois par une forte implantation touristique (nombreuses maisons secondaires) et par une importante activité agricole conservée (installation de jeunes agriculteurs) et de qualité.


Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgGluiràs
Comuna amb 230 abitants (2000)Beauvène (3,4km)
Comuna amb 508 abitants (2000)Saint-Pierreville (4,5km)
Comuna amb 211 abitants (2000)Saint-Barthélemy-le-Meil (4,6km)
Comuna amb 205 abitants (2000)Saint-Étienne-de-Serre (5,2km)
Comuna amb 1154 abitants (2000)Saint-Sauveur-de-Montagut (5,3km)
Comuna amb 176 abitants (2000)Saint-Maurice-en-Chalencon (5,3km)
Comuna amb 308 abitants (2000)Chalencon (5,4km)


Istòria[modificar | modificar la font]

En 1034, lo cartulaire de Sant-Chaffre menciona #qu'un cèrt Étienne apertenent al bourg a donat a aquela abbaye un domeni en escambi d'un mulet e de 125 sòls valentinois. Aquel mercat a aprovat per l'avesque de Viviers e lo sieu neveu Guigues de Montagut.

En 1083, lo cartulaire de Sant Bernard fa referéncia a la comunitat de « Gloyraz », mas lo suffixe « az » indica un peuplement fòrça mai ancian.

En 1259, o distincion de Gluiràs a cedit a Aymar de Peitieus e dintre en la mouvance dels comtes de Valentinois e apertendrà a Diane de Peitieus (1499-1566), mèstra del rei Henri II de França.

En 1404, las Aimas dénombrent 107 « fuòcs ».

La primièra glèisa reformada de Gluiràs datariá de 1562. Aquel meteis an de las assembladas s'an a Rochemaure.

En 1592, una companhiá de Jacques de Chambaud, governador huguenot del Vivarais, a lotjat e completa lo sieu efectiu a Gluiras.

En 1683, lo temple de Gluiràs a destruit.

En 1686, lo Sr. De Folleville, #que comanda una tropa de infanterie regular, de dragons e de milices, comença la siá expedicion punitive. El massacre una quarentena de personas al Fort Sant-Jean.

En 1689, Gluiràs compte 516 abitants.

En 1694 a fach mencion de la distincion de Marette apertenenta a un notaire ennoblit, Durand Courtial #que la filha n'a #èsser tracha. Uèch pesadas condemnas auràn prononciat.

La Mois invalide (de setembre)M, Ostal, dicha la Boiteuse, nascuda a Gluiràs, a arturat en una assemblada als environs de Pranles.

En 1704, una autentica insurreccion camisarde a luòc a Gluiras. Un centenat de joves gents atacan lo presbytère en la nuèch de 18 al 19 de febrièr, aucisson lo curé e lo sieu vicari e incendien la glèisa. La tropa prossegueix las insurgés #que incendien d'unas autras glèisas. Lo 24 de febrièr los insurgés son rattrapés al masatge de Franchassis (Pranles). La repression es ferotja, 240 soldats suisses son cantonés sul territòri communal als còstes de las comunitats. Los protestants lor cal finançar la reconstruction de la glèisa e respondràn sus la siá vida de tota violéncia contra un sacerdòt.

La Mois invalide (de junh)M, una quinzena de personas a arturat en lo moment d'una assemblada en s'avent en lo molin de Chamanche.

A partir de 1715, s'organiza las assembladas clandestinas del « desèrt » a l'entorn de Antoine Cuert. De nombrosas assembladas clandestinas protestantes s'an #qu'aquelas de 1724 — una trentena de personas de Gluiràs e de Sant-Christol n'an arturat —, de 1739 e de 1744.

En 1789, Gluiràs es la sièisena comunitat del Vivarais (1.680 abitants l'an 1790), davant #Privar. La municipalitat envia tres delegats per portar los « doléances » de la populacion a la Sénéchaussée de Villeneuve-de-Berg en vista dels Estats Generales.

Lo 19 germinal an II (Mois invalide (d'abril)M, la curació a atribuit a la municipalité e al comitat de vigilància « per i aver session al luòc d'un méchant cabaret ». La Glèisa ven Temple de la Rason ont se ensambla la societat populara.

Amb la cultura del châtaignier e dels vèrses a seda, la municipalitat s'enriquís e en 1833, compta 3.019 abitants. Lo temple es reconstruit.

Albin Clauzel, Cònsol de Gluiràs, es deputat del Ardèche de 1886 a 1893. Quatre escòlas an bastit dins lo vilatge e en los caserius de Plos, la Fargatte e Mours.

A la fin del Sègle XIX, la malautiá de la tencha e lo phylloxéra @frapper l'agricultura, la populacion es pas mai que de 2.243 abitants en 1911.

La guèrra de 1914-1918 fach 96 mòrts.

En 1921, i a pas mai que 1.863 abitants e lo èxode rural s'accelera. Los joves partisson dins vila, atraches pel industrialisation o lo sector terciari.

En 1924, Beauvène pren la siá independéncia.

La Mois invalide (de junh)M, los FFI libèren la comuna. 35 joves de los sieus joves avián pres los maquis. Lo vilatge a bombardat lo 17 e lo 18 de julhet en fasent dégâts dins las bastissas (ostals, glèisa e temple).

En 1954, Gluiràs compta pas mai que 850 abitants. La municipalitat a perdut 75 % de la siá populacion dins un sègle.

Dempuèi 1977, la municipalité favorís l'immobiliari (lotjaments locatifs, residéncias secondaires). Mai de 400 lotjaments an #èsser realizats l'an 30 ans.

En 1034, le cartulaire de Saint-Chaffre mentionne qu'un certain Étienne appartenant au bourg a donné à cette abbaye un domaine en échange d'un mulet et de 125 sols valentinois. Ce marché est approuvé par l'évêque de Viviers et son neveu Guigues de Montagut.

En 1083, le cartulaire de Saint Bernard fait référence à la communauté de « Gloyraz », mais le suffixe « az » indique un peuplement beaucoup plus ancien.

En 1259, le seigneurie de Gluiràs est cédée à Aymar de Poitiers et entre dans la mouvance des comtes de Valentinois et appartiendra à Diane de Poitiers (1499-1566), maîtresse du roi Henri II de France.

En 1404, les Estimes dénombrent 107 « feux ».

La première église réformée de Gluiràs daterait de 1562. Cette même année des assemblées se tiennent à Rochemaure.

En 1592, une compagnie de Jacques de Chambaud, gouverneur huguenot du Vivarais, est logée et complète son effectif à Gluiras.

En 1683, le temple de Gluiràs est détruit.

En 1686, M. de Folleville, qui commande une troupe d'infanterie régulière, de dragons et de milices, commence son expédition punitive. Il massacre une quarantaine de personnes au Fort Saint-Jean.

En 1689, Gluiràs compte 516 habitants.

En 1694 est fait mention de la seigneurie de Marette appartenant à un notaire anobli, Durand Courtial dont la fille a été enlevée. Huit lourdes condamnations seront prononcées.

Le Mois invalide (septembre)M, Marie, dite la Boiteuse, née à Gluiràs, est arrêtées dans une assemblée aux environs de Pranles.

En 1704, une véritable insurrection camisarde a lieu à Gluiras. Une centaine de jeunes gens attaquent le presbytère dans la nuit de 18 au 19 février, tuent le curé et son vicaire et incendient l'église. La troupe poursuit les insurgés qui incendient d'autres églises. Le 24 février les insurgés sont rattrapés au hameau de Franchassis (Pranles). La répression est féroce, 240 soldats suisses sont cantonés sur le territoire communal aux frais des communautés. Les protestants doivent financer la reconstruction de l'église et répondront sur leur vie de toute violence contre un prêtre.

Le Mois invalide (juin)M, une quinzaine de personnes est arrêtés lors d'une assemblée se tenant dans le moulin de Chamanche.

À partir de 1715, s'organise les assemblées clandestines du « désert » autour d'Antoine Court. De nombreuses assemblées clandestines protestantes se tiennent dont celles de 1724 — une trentaine de personnes de Gluiràs et de Saint-Christol sont arrêtées —, de 1739 et de 1744.

En 1789, Gluiràs est la sixième communauté du Vivarais (1.680 abitants en 1790), devant Privas. La commune envoie trois délégués pour porter les « doléances » de la population à la Sénéchaussée de Villeneuve-de-Berg en vue des États Généraux.

Le 19 germinal an II (Mois invalide (avril)M, la cure est attribuée à la municipalité et au comité de surveillance « pour y tenir séance au lieu d'un méchant cabaret ». L’Église devient Temple de la Raison où s'assemble la société populaire.

Avec la culture du châtaignier et des vers à soie, la commune s'enrichit et en 1833, elle compte 3.019 habitants. Le temple est reconstruit.

Albin Clauzel, maire de Gluiràs, est député de l'Ardèche de 1886 à 1893. Quatre écoles sont construites au village et dans les hameaux de Plos, la Fargatte et Mours.

À la fin du Sègle XIX, la maladie de l'encre et le phylloxéra frappent l'agriculture, la population n'est plus que de 2.243 abitants en 1911.

La guerre de 1914-1918 fait 96 morts.

En 1921, il n'y a plus que 1.863 abitants et l'exode rural s'accélère. Les jeunes partent en ville, attirés par l'industrialisation ou le secteur tertiaire.

En 1924, Beauvène prend son indépendance.

Le Mois invalide (juin)M, les FFI libèrent la commune. 35 jeunes de ses jeunes avaient rejoint le maquis. le village est bombardé le 17 et le 18 juillet faisant des dégâts aux bâtiments (maisons, église et temple).

En 1954, Gluiràs ne compte plus que 850 habitants. La commune a perdu 75 % de sa population en un siècle.

Depuis 1977, la municipalité favorise l'immobilier (logements locatifs, résidences secondaires). Plus de 400 logements ont été réalisés en 30 ans.


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Elisabeth Le Bournault    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 Donadas
d · m
 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2010): 375, totala: 383
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 409 2 074 2 599 2 583 3 011 3 019 2 834 2 927 2 764
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 867 2 887 2 673 2 875 2 857 2 750 2 757 2 834 2 665
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 571 2 515 2 243 1 863 1 142 1 080 1 081 906 819
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
713
591
452
398
380
349
383
388
393
2009 2010
378
386
375
383

Fonts
Picto infobox character.png
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]