Cluis

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar
Còde QRpedia d'estampar per un accès dirècte a aquèth article
Flag of France.svg Vilatge de França Flag of France.svg
Donadas
d · m
Cluis
Cluis
Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Blason de la ville de Cluis (36).svg
Cluis-Dessus Manoir-mairie.JPG
La mairie.
Geografia fisica
France location map-Regions and departements.svg
geolocalizacion
Coordenadas 46° 32′ 45″ N 1° 44′ 57″ E / 46.5458333333, 1.74916666667 / 46.5458333333; 1.74916666667


Superfícia | 35,32 km²
Altituds
 · Maximala
 · Mejana
 · Minimala |
 
340 m
280 m
188 m
Geografia politica


Region istorica
Estat Flag of France.svg França
Region
24
Centre Blason-fr-en-Region-Centre.svg
Departament
36
Indre Armas del Departament d'Indre
Arrondiment
La Châtre
Canton
Neuvy-Saint-Sépulchre
Intercom
200018521
du Val de Bouzanne
Cònsol

Michel Gorges (2008-2014)

Geografia umana
Populacion
Populacion totala
(2010)
1 020 ab.
Evolucion de la populacion

1 043 ab.
Densitat 28,88 ab./km²
Autras informacions
Gentilici Cluisiens (en francés)
Còde postal 36340
Còde INSEE 36056
Sit web www.cluis.fr


Identificants
ULAN


DOI
RKDimages
Rijksmonument
KGS
Historic Places identifier
ID d'artista de MusicBrainz
ID album de MusicBrainz
ID d'òbra de MusicBrainz


Legislator
Identificant BHL
Identificant ITIS
Identificant IUCN
Identificant NCBI
Identificant TPDB
Identificant GBIF
Identificant WoRMS
Numèro EE
Indicatiu
Còde AITA
Còde OACI
Còde mnemonic
Identificant JPL Small-Body Database
Còde de l'observatòri Minor Planet Center
Identificant Structurae
Identificant Emporis
Numèro CAS
numèro EINECS
SMILES
InChI
InChIKey
Còde ATC
Numèro E
Identificant UNII
Numèro RTECS
Identificant ChemSpider
Identificant PubChem (CID)
Numèro ZVG
Identificant ChEBI
Numèro ONU
Còde Kemler
Identificant Drangbank
Mencion de dangièr SGH
Identificant Wine AppDB
Identificant d'un satellit NSSDC
SCN
Commons-logo.svg Wikimedia Commons prepausa de documents multimèdia liures sus Cluis.

Cluis es una comuna francesa, situada dins lo departament d'Indre e la region dau Centre.

Geografia[modificar | modificar la font]

La municipalitat a situat en lo sud del departament, en la region naturala del Boischaut Sud.

Lo sòl de la municipalitat es fòrça diversifié, una part conteniá nodules ferreux, #qu'an donat luòc a un trabalh del fèrre testificat dempuèi l'epòca modèrna[1]. Cluis Fa partida de l'amassa paysager de la Vallée Negra descrich per George Sand amb los sieus tucs e las siás barralhas typiques.

Se situa a : 33 km de Châteauroux, 21 km de La Châtre e 9 km de Neuvy-Sant-Sépulchre

Las municipalitats limitrophes son : Orsennes, Maillet, Gournay, Mouhers, Sant-Denis-de-Jouhet, La Buxerette e Montchevrier.

Los caserius e luòc-dich principal son : Laveau, Cluis-Dessous, Los Robinets e Serie.

[[Fichier:Viaducte De Cluis.jpg|left|thumb|Naut=Lo viaducte del Auzon.|Lo viaducte del Auzon.]]

Lo territòri communal a adaigat pels rius Bouzanne (a l'èst) e Auzon (a l'oèst). Sus aqueles dos rius avián installat de nombroses molins, coma lo molin del Mas sul Auzon e fins a cinc molins sus la Bouzanne, coma lo molin Garand o lo molin de Cluis-Dessous.

Lo territòri communal es desservi per las rotas départementales : 38, 42, 54, 75, 123, 124 e 990.

Lo vilatge #èsser desservi per la linha de Argenton-sus-Creuse a la Cauçada, dempuèi 1903. Per #encobrir, #caler bastir l'unitat|500|mètres {{}} d'un viaducte #qu'afranquís lo riu Auzon (bastís en 1889). La parca ferroviaire la mai prèpa es la parca de Argenton-sus-Creuse, situada a unitat|21|km {{}}. Lo territòri communal es desservi per las linhas H e E de la ret L'Ala Bleue. L'aeropòrt mai prèp es çò aeropòrt de Châteauroux-Centre, situat a aperaquí 40 km.

Lo territòri communal a traversat pel sentier de grand randonnée 654.

La commune est située dans le sud du département, dans la région naturelle du Boischaut Sud.

Le sol de la commune est très diversifié, une partie contenait des nodules ferreux, qui ont donné lieu à un travail du fer attesté dès l’époque moderne[2]. Cluis fait partie de l’ensemble paysager de la Vallée Noire décrit par George Sand avec ses collines et ses haies typiques.

Elle se situe à : 33 km de Châteauroux, 21 km de La Châtre et 9 km de Neuvy-Saint-Sépulchre

Les communes limitrophes sont : Orsennes, Maillet, Gournay, Mouhers, Saint-Denis-de-Jouhet, La Buxerette et Montchevrier.

Les hameaux et lieu-dit principaux sont : Laveau, Cluis-Dessous, Les Robinets et Serie.

[[Fichier:Viaduc de Cluis.jpg|left|thumb|alt=Le viaduc de l'Auzon.|Le viaduc de l'Auzon.]]

Le territoire communal est arrosé par les rivières Bouzanne (à l'est) et Auzon (à l'ouest). Sur ces deux rivières étaient installés de nombreux moulins, comme le moulin du Mas sur l'Auzon et jusqu'à cinq moulins sur la Bouzanne, comme le moulin Garand ou le moulin de Cluis-Dessous.

Le territoire communal est desservi par les routes départementales : 38, 42, 54, 75, 123, 124 et 990.

Le village fut desservi par la ligne d'Argenton-sur-Creuse à La Chaussée, dès 1903. Pour cela, il fallut bâtir les 500 mètres d’un viaduc qui franchit la rivière Auzon (construit en 1889). La gare ferroviaire la plus proche est la gare d'Argenton-sur-Creuse, située à 21 km. Le territoire communal est desservi par les lignes H et I du réseau L'Aile Bleue. L'aéroport le plus proche est l'aéroport de Châteauroux-Centre, situé à environ 40 km.

Le territoire communal est traversé par le sentier de grande randonnée 654.

Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgCluis
Comuna amb 243 abitants (2000)Mouhers (3,0km)
Comuna amb 335 abitants (2000)Gournay (4,4km)
Comuna amb 260 abitants (2000)Maillet (6,3km)
Comuna amb 113 abitants (2000)La Buxerette (6,9km)
Comuna amb 520 abitants (2000)Montchevrier (7,1km)
Comuna amb 1662 abitants (2000)Neuvy-Saint-Sépulchre (7,2km)
Comuna amb 270 abitants (2000)Pommiers (7,5km)


Istòria[modificar | modificar la font]

[[Fichier:Eglise Sant-Paxent-Cluis.jpg|upright|thumb|Naut=La glèisa Santa-Paxent.|Lo glèisa Sant-Paxent.]]

Dels registres archéologiques en lo centre del bourg an revelat traces d'abitat gallo-romain. Divèrses villae gallo-romaines an #èsser repérées als alentours del vilatge #que li caliá se trobar un pauc a la separacion de las grandas vias romaines.

La primièra mencion escricha data de 1001. S'agís del primièr senhor conegut de Cluis, Giraud, Cluensis Castri Dominus. Pauc après a citat Boson, Vir illuster de Closis, senhor de Cluis e cofondateur de la glèisa de Neuvy-Sant-Sépulchre. Dintratz 1100 e 1150, Cluis a dividit per via d'eiretatge en doas fiefs féodaux : Cluis-Dessus e Cluis-Dessous. Dos mottes féodales an bastit, una près del pòble gallo-romain de Cluis e una segonda mai al nòrd-es[3]. Mai tard, aiçò entrena la division en doas de la parròquia. Los dos châtellenies an dempuèi en lo moment de las istòrias parallelas mas desparièras. Aital en 1152, lo senhor de Cluis-Dessous, Ebbes de Déols, cremason Cluis-Dessus en représailles dels atacs del rei Louis VII contra las siás tèrras. Lo pòble e la siá glèisa an destruit, perque lo sieu senhor i aviá seguit lo rei de França.

Per matrimòni, la distincion de Cluis-Dessous passa entre las mans de las Chauvigny a la fin de la Sègle XII. Aquela familha se apaga en 1508 e los bens passan als Borbó, per Louise, darrièra esposa d'André de Chauvigny. Après los Borbó-Montpensier, la châtellenie a vendut amb las distincions de Aigurande e de Santa-Severa l'an 1697 a Nicolas Léonor de Flexelles, marques de Brégy, ambaissador en Polonha e en Suècia[4],[5]. La descendència viril del marques se apaga en 1762.

En 1767, lo senhor de Cluis-Dessus, Gabriel de Montaignac, crompa la châtellenie de Cluis-Dessous e amassa las doas parròquias. En 1818, la municipalitat de Cluis a format de la fusion de las ancianes comunas de Cluis-Dessus e Cluis-Dessous[6].

[[Fichier:Eglise Saint-Paxent-Cluis.jpg|upright|thumb|alt=La glèisa Saint-Paxent.|L'église Saint-Paxent.]]

Des fouilles archéologiques dans le centre du bourg ont révélé des traces d'habitat gallo-romain. Plusieurs villae gallo-romaines ont été repérées aux alentours du village qui devait se trouver un peu à l'écart des grandes voies romaines.

La première mention écrite date de 1001. Il s'agit du premier seigneur connu de Cluis, Giraud, Cluensis Castri Dominus. Peu après est cité Boson, Vir illuster de Closis, seigneur de Cluis et cofondateur de l'église de Neuvy-Saint-Sépulchre. Entre 1100 et 1150, Cluis est divisé par voie d'héritage en deux fiefs féodaux : Cluis-Dessus et Cluis-Dessous. Deux mottes féodales sont construites, une à proximité du village gallo-romain de Cluis et une deuxième plus au nord-est[7]. Plus tard, ceci entraîne la division en deux de la paroisse. Les deux châtellenies ont dès lors des histoires parallèles mais distinctes. Ainsi en 1152, le seigneur de Cluis-Dessous, Ebbes de Déols, brûle Cluis-Dessus en représailles des attaques du roi Louis VII contre ses terres. Le village et son église sont détruits, parce que leur seigneur avait suivi le roi de France.

Par mariage, la seigneurie de Cluis-Dessous passe entre les mains des Chauvigny à la fin du Sègle XII. Cette famille s'éteint en 1508 et les biens passent aux Bourbon, par Louise, dernière épouse d'André de Chauvigny. Après les Bourbon-Montpensier, la châtellenie est vendue avec les seigneuries d'Aigurande et de Sainte-Sévère en 1697 à Nicolas Léonor de Flexelles, marquis de Brégy, ambassadeur en Pologne et en Suède[8],[9]. La descendance mâle du marquis s'éteint en 1762.

En 1767, le seigneur de Cluis-Dessus, Gabriel de Montaignac, achète la châtellenie de Cluis-Dessous et réunit les deux paroisses. En 1818, la commune de Cluis est formée de la fusion des anciennes communes de Cluis-Dessus et Cluis-Dessous[10].

Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Michel Gorges    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 Donadas
d · m
 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2010): 1020, totala: 1043
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 479 1 435 1 441 1 820 1 911 1 933 1 909 1 930 2 085
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 014 2 048 2 172 2 159 2 268 2 188 2 244 2 202 2 192
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 340 2 225 2 079 1 882 1 813 1 784 1 707 1 675 1 672
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
1 594
1 516
1 448
1 311
1 196
1 063
1 043
1 035
1 027
1 051
2009 2010
1 019
1 044
1 020
1 043

Fonts
Picto infobox character.png
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. Paulette Bénéteau, Solange Mariotat,… L'indústria del fèrre a Cluis, un passat industrial desbrembat, ASSC, 2007.
  2. Paulette Bénéteau, Solange Mariotat,… L’industrie du fer à Cluis, un passé industriel oublié, ASSC, 2007.
  3. Archiu départementales de l'Indre, Berrí medieval : a la descobèrta de l'Indre a la Mièja Edat, catalòg d'exposicion, Châteauroux, Archiu départementales de l'Indre, 2009, pàg. 11.
  4. François-Alexandre Aubert de la Chesnaye dels Bòsques, Diccionari de la noblesa, 1773, Volum 6, PAN415&lpg=PAN415&dq=marquisat+de+Br%C3%A9gy&font=bl&ots=p8cMH8Gqh7&sig=b8emATZtNyoFeoX8QQJ9i_lrbXE&hl=fr&ei=egReTt6FHc-YhQeU8LX5Aw&la siá=X&vertat=book_result&ct=result&resnum=8&ved=0CEUQ6AEwBw#v=onepage&q&f=false p415.
  5. Œuvres posthumes De Louis de Hericourt, plaidejat dins lo Parlament, Volum 3 en contenent lo continuament de las siás memòrias sus questions de dreches civils, siá=X&vertat=book_result&ct=result&resnum=6&ved=0CDgQ6AEwBQ#v=onepage&q&f=false p 416, "Memòria XXXII" (a pàg. De pagina 411).
  6. Associacion per la salvaguarda luòcs de Cluis.
  7. Archives départementales de l’Indre, Berry médiéval : à la découverte de l’Indre au Moyen Âge, catalogue d’exposition, Châteauroux, Archives départementales de l’Indre, 2009, p. 11.
  8. François-Alexandre Aubert de La Chesnaye des Bois, Dictionnaire de la noblesse, 1773, Volume 6, p415.
  9. Œuvres posthumes de Louis d'Hericourt, avocat au Parlement, Volume 3 contenant la suite de ses mémoires sur des questions de droits civils, p 416, "Mémoire XXXII" (à p. de page 411).
  10. Association pour la sauvegarde des sites de Cluis.