Clérey-la-Côte

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar
Còde QRpedia d'estampar per un accès dirècte a aquèth article
Flag of France.svg Vila de França Flag of France.svg
Donadas
d · m
Clérey-la-Côte
Clérey-la-Côte
comuna francesa
Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Fontaine clerey.jpg
Fontaine
Geografia fisica
France location map-Regions and departements.svg
geolocalizacion
Coordenadas 48° 29′ 02″ N 5° 45′ 28″ E / 48.4838888889, 5.75777777778 / 48.4838888889; 5.75777777778


Superfícia | 3,18 km²
Altituds
 · Maximala
 · Mejana
 · Minimala |
 
427 m
315 m
272 m
Geografia politica


Region istorica
Estat Flag of France.svg França
Region
41
Lorena Blason Lorraine.svg
Departament
88
Vòges Armas deu Departament dels Vòges
Arrondiment
Neufchâteau
Canton
Coussey
Intercom
248800500
du Pays des Côtes et de la Ruppe
Cònsol

Daniel Fresnais (2008-2014)

Geografia umana
Populacion
Populacion totala
(2010)
35 ab.
Evolucion de la populacion

37 ab.
Densitat 11,01 ab./km²
Autras informacions
Gentilici Clercycurtien(ne)s (en francés)
Còde postal 88630
Còde INSEE 88107
Sit web clerey.neuf.fr


Identificants
ULAN


DOI
RKDimages
Rijksmonument
KGS
Historic Places identifier
ID d'artista de MusicBrainz
ID album de MusicBrainz
ID d'òbra de MusicBrainz


Legislator
Identificant BHL
Identificant ITIS
Identificant IUCN
Identificant NCBI
Identificant TPDB
Identificant GBIF
Identificant WoRMS
Numèro EE
Indicatiu
Còde AITA
Còde OACI
Còde mnemonic
Identificant JPL Small-Body Database
Còde de l'observatòri Minor Planet Center
Identificant Structurae
Identificant Emporis
Numèro CAS
numèro EINECS
SMILES
InChI
InChIKey
Còde ATC
Numèro E
Identificant UNII
Numèro RTECS
Identificant ChemSpider
Identificant PubChem (CID)
Numèro ZVG
Identificant ChEBI
Numèro ONU
Còde Kemler
Identificant Drangbank
Mencion de dangièr SGH
Identificant Wine AppDB
Identificant d'un satellit NSSDC
SCN
Commons-logo.svg Wikimedia Commons prepausa de documents multimèdia liures sus Clérey-la-Côte.

Clérey-la-Côte es una comuna francesa, situada dins lo departament dels Vòges e la region de Lorena.

Geografia[modificar | modificar la font]

Vista dempuèi l'intrada del bòsc de Clérey-la-Còsta

Clérey-la-Còsta se situa al nòrd-oèst del departament dels Vòges, justament dins la frontièra amb la Meuse e la Meurthe-e-Moselle, coma ne testifica lo Luòc de las 3 hitas situat en lo bòsc. Es curieusement lo sol endroit ont tres departaments lorrains se voregen.
Lo vilatge fa partida del costat de Coussey, en una region retuda celèbra per Jeanne d'Arc doncas qu'es Modèl:A Unitat de Domrémy-la-Pucelle. Es tanben a Unitat|55|km}} de Nancy per Colombey-las-Polidas, e a ieu-camin entre Toul e Neufchâteau. Lo luòc gallo-romain de Grand se situa a Unitat|23|km}}.

De superficie modèst, la municipalitat ocupa una posicion a flanc de serral expausat plen sud, sus una còsta en culminant a Unitat|427|mètres}} ont se llaura un panorama unic sus la vallée. Fa partida còstas de Meuse, consideradas coma una autentica porció de Mediterrani en Lorraine, d'ont la preséncia d'una fauna e d'una flore de còps typiques del climat mediterranèu.

De contunh, lo bòsc daissa luòc a pelouses calcaires.

Qualques òrtas de mirabelliers, pruniers, cirerers, pomers cobrís lo tuc, demòra encara egalament aperaquí vinhas.

De nombrosas fonts i prenon naissença, #que la font Sant Mathieu.

Vue depuis l’entrée du bois de Clérey-la-Côte

Clérey-la-Côte se situe au nord-ouest du département des Vosges, précisément à la frontière avec la Meuse et la Meurthe-et-Moselle, comme en témoigne le Site des 3 bornes situé dans la forêt. C’est curieusement le seul endroit où trois départements lorrains se côtoient.
Le village fait partie du canton de Coussey, dans une région rendue célèbre par Jeanne d’Arc puisqu’il est à 7 km de Domrémy-la-Pucelle. Il est aussi à 55 km de Nancy par Colombey-les-Belles, et à mi-chemin entre Toul et Neufchâteau. Le site gallo-romain de Grand se situe à 23 km.

De superficie modeste, la commune occupe une position à flanc de coteau exposée plein sud, sur une côte culminant à 427 mètres où s’ouvre un panorama unique sur la vallée. Elle fait partie des côtes de Meuse, considérées comme une véritable portion de Méditerranée en Lorraine, d’où la présence d’une faune et d’une flore parfois typiques du climat méditerranéen.

Ensuite, la forêt laisse place à des pelouses calcaires.

Des vergers de mirabelliers, pruniers, cerisiers, pommiers couvre la colline, il reste également encore quelque vignes.

De nombreuses sources y prennent naissance, dont la source Saint Mathieu.

Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgClérey-la-Côte
Comuna amb 128 abitants (2000)Ruppes (1,6km)
Comuna amb 89 abitants (2000)Jubainville (2,7km)
Comuna amb 108 abitants (2000)Mont-l'Étroit (2,9km)
Comuna amb 82 abitants (2000)Brixey-aux-Chanoines (3,2km)
Comuna amb 253 abitants (2000)Sauvigny (3,5km)
Comuna amb 168 abitants (2000)Punerot (3,8km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Localizacion de la comuna

Las traces del periòde préhistorique ne son escasses : qualques esturments talhats descobèrtas en la region. Malgrat aiçò, lo vilatge existissiá ja al periòde romaine, en portant alavetz lo nom de Clareium ad Rupem, la via romaine actiu de Lion a Trèves transeünt a proximitat.

Aquel pòble, ont lo rei èra senhor anautit justicier, e #que comptava egalament tres unes autres senhors, a mencionat en un títol del 13 de mai de 1588, que # los abitants de Clérey, antany trucat Clairey-la-Còsta, #constituir a Jean, comte de Salm, e als sieus successores senhors de Ruppes, una renda annala d'un bichet de avoine per condusit, en reconeissença del drech de borgesiá que lo comte los li aviá concedits.

Malgrat la siá flaca populacion, aquel pòble, antany nomenat Clairey-la-Còsta, aviá per el dos castèls #que dels vestigis ne son encara visibla carrièra del Bòsc e a lo-dessus de la glèisa. Dos senhors regnaven encara a la vespra de la Revolucion, lo Sr. De Cholet de Sant-Martin e lo Baron de Sant-Amand.

Mercés a la siá situacion particulara, lo pòble a #èsser estalviat en lo moment de la Guèrra de Trenta Ans del temps que los pòbles vesins n'an fòrça sofèrt, lo pòble de Moncourt #que se situa a proximitat a #èsser totalament destruit.

Una epidèmia de choléra a fach de nombrosas victimas #qu'an #èsser amuntegades en un trauc muré en lo bòsc encara visible uèi.

La produccion d'un vin plan apreciat (clairet) èra la principala activitat del pòble, mercés als sieus coteaux exposicions plenas sud, amb una produccion de 500 hl per 25 ectaras de vinhas l'an 1889, una carrièra pòrta quitament lo nom d'un vigneron (Tysopin).

Mas al començament de la Modèl:S-, las vinhas aguèron abandonat continuament a la crisi del phylloxera e a la competéncia dels vins bones mercat del sud. Cèrtas descenudas de soscaves d'ostals ancians testifiquen encara d'aquel passat viticole.

Los Alemands #arribar los 19 e 20 de junh 1940 de la Meuse per la rota de Sauvigny, a anotar #qu'una femna accoucha aquel jorn amb l'ajuda d'un mètge alemand. Los soldats #èsser de paucs presents dins lo pòble pendent la guèrra.

Uèi subsisteix un bouilleur de cregut fòrça réputé en la region: Georges Fresnais, egalament ancian cònsol del pòble.

La tempèsta de 1999 #far de pesats dégâts en lo bòsc.

Lo cònsol, Jean-Louis Schmit (defallit en cors de mandat l'an 2003), #far venir bûcherons suedés e i aguèt decòr en l'òrdre del merite agricòla.

Qualques datas 
  • 1763 : bastiment de la glèisa amb sant Mathieu per patron
  • 1869 : los abitants se cotisent per bastir un beffroi e crompan las campanas
  • 1821 : bastiment del lavoir
  • 1851 : bastiment de la comuna/escor
Localisation de la commune

Les traces de la période préhistorique sont rares : quelques outils taillés découverts dans la région. Cependant, le village existait déjà à la période romaine, portant alors le nom de Clareium ad Rupem, la voie romaine allant de Lyon à Trèves passant à proximité.

Ce village, où le roi était seigneur haut justicier, et qui comptait également trois autres seigneurs, est mentionné dans un titre du 13 mai 1588, par lequel les habitants de Clérey, autrefois appelé Clairey-la-Côte, constituèrent à Jean, comte de Salm, et à ses successeurs seigneurs de Ruppes, une rente annuelle d’un bichet d’avoine par conduit, en reconnaissance du droit de bourgeoisie que le comte leur avait accordé.

Malgré sa faible population, ce village, autrefois nommé Clairey-la-Côte, avait deux châteaux dont des vestiges sont encore visibles rue du Bois et au-dessus de l’église. Deux seigneurs régnaient encore à la veille de la Révolution, M. de Cholet de Saint-Martin et le Baron de Saint-Amand.

Grâce à sa situation particulière, le village a été épargné lors de la Guerre de Trente Ans alors que les villages voisins en ont beaucoup souffert, le village de Moncourt qui se situe à proximité a été totalement détruit.

Une épidémie de choléra a fait de nombreuses victimes qui ont été entassées dans un trou muré dans la forêt encore visible aujourd’hui.

La production d’un vin bien apprécié (clairet) était la principale activité du village, grâce à ses coteaux exposés plein sud, avec une production de 500 hl pour 25 hectares de vignes en 1889, une rue porte même le nom d’un vigneron (Tysopin).

Mais au début du Modèl:S-, les vignes furent abandonnées suite à la crise du phylloxera et à la concurrence des vins bon marché du sud. Certaines descentes de caves de maisons anciennes témoignent encore de ce passé viticole.

Les Allemands arrivèrent les 19 et 20 juin 1940 de la Meuse par la route de Sauvigny, à noter qu’une femme accoucha ce jour avec l’aide d’un médecin allemand. Les soldats furent peu présents dans le village pendant la guerre.

Aujourd’hui subsiste un bouilleur de cru très réputé dans la région: Georges Fresnais, également ancien maire du village.

La tempête de 1999 fit de lourds dégâts dans la forêt.

Le maire, Jean-Louis Schmit (décédé en cours de mandat en 2003), fit venir des bûcherons suédois et fut décoré dans l’ordre du mérite agricole.

Quelques dates 
  • 1763 : construction de l’église avec saint Mathieu pour patron
  • 1869 : les habitants se cotisent pour construire un beffroi et achètent les cloches
  • 1821 : construction du lavoir
  • 1851 : construction de la mairie/école


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Daniel Fresnais    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 Donadas
d · m
 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2010): 35, totala: 37
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
189 210 208 214 216 213 215 188 -
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
194 178 167 - 132 120 127 121 131
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
119 105 86 71 77 72 73 68 78
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
71
72
68
66
56
45
39
38
35
2009 2010
35
37
35
37
EasyTimeline 1.90


Timeline generation failed: 1 error found
Line 51: PlotData=

- PlotData invalid. No (valid) command 'Period' specified in previous lines.


Fonts
Picto infobox character.png
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]