Étienne Balibar

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

Étienne Balibar

Retrach de {{{nom}}}
Naissença 23 d'abril de 1942
N. a
Decès
D. a
Causa de decès
Assassinat/ada per
Luòc d'enterrament
Lenga mairala
Fogal ancestral
País de nacionalitat
Paire
Maire
Oncle
Tanta
Grands
Bèlamaire
Bèlpaire
Fraire
Sòrre
Conjunt
Companh/a
Filh/a
Religion
Membre de
Familha nòbla
Membre de
l'equipa esportiva
posicion de jòc
tir (esquèrra/drecha)
grad dan/kyu
Grop etnic
Orientacion sexuala
Profession
Emplegaire
Domeni d'activitat
Escolaritat
Diplòma
Director de tèsi
Estudiant de tèsi
Foncion politica
Residéncia oficiala
Predecessor
Successor
Partit
Tessitura
Label discografic
Lista de cançons
Discografia
Mission de l'astronauta
Distincions e prèmis
Branca militara
Grad militar
Etapa de canonizacion
Familha nòbla
Títol de noblesa
Títol onorific
Comandament
Conflicte
Jorn de la fèsta
País: França
Escòla o tradicion: Postmarxisme
Interèsses principals: filosòf

Étienne Balibar, nascut lo 23 d'abril de 1942 à Avallon dins l'Yonne, es un filosòf francés. Es professor emerit de l’universitat París-Oèst-Nanterre-La-Défense, professor afiliat al departament d'antropologia a l'universitar de Califòrnia a Irvine, als Estats Unis d'America, visiting professor a l'Institut de literatura e societat comparada de l'universitat Columbia e professor "Anniversary Chair" al Centre for Research in Modern European Philosophy (CRMEP) a Kingston University, Londres.

Biografia[modificar | modificar la font]

Son paire, Joseph Witmann-Balibar, nascut a Viena (Àustria) en 1915 foguèt naturalizat francés en 1947 après aver combatut dins l'armada francesa durant la Segonda Guèrra mondiala[1].

En 1960, Étienne Balibar foguèt recebut a l'École normale supérieure, ont Louis Althusser aguèt una influéncia determinanta sus el. En 1961, Es opausat a la guèrra d'Argeria e aderís al Partit comunista del qual foguèt exclús en 1981 a la seguida de la publicacion d'un article De Charonne à Vitry[2] dins Le Nouvel Observateur[3]. Obten una licéncia de filosofia a la Sorbona, seguís l'an seguent un diplòma d'estudis superiors, jos la direccion de Georges Canguilhem. Lo fach d'èsser marxista, en filosofia, se definís per el coma un questionament al subècte de la quita filosofia.

En 1964,foguèt primièr à l'agregacion de filosafia e comença a ensenhar. Son primièr pòsta lo pren a l'Universitat d'Argièr (Argeria), ont es assistant coma volontari per la cooperacion, de 1965 a 1967.

En 1982, creat amb Dominique Lecourt la colleccion « Pratiques théoriques » a las Premsas universitàriass de França.

Étienne Balibar es lo marit de la fisiciana Françoise Balibar e lo paire de l'actritz Jeanne Balibar.

Es professor de litteratura comparada francesa italiana a l'universitat de Califòrnia a Irvine[4] .

Es membre du comitat de pairinatge del Tribunal Russell sus la Palestina que las òbras comencèron lo 4 de març de 2009 e un militant dempuèi los ans de la causa palestiniana[5].

Etienne Balibar es activament engatjat en favor dels immigrats clandestins que designa jol tèrme de « proletairis al sens estricte ». Defend lo drech de ciutat dels estrangièrs en Euròpa sostenent que la « frontièra es, coma l'armada o la polícia, una institucion non democratica qu'acompanha paradoxalament la sobeiranetat del pòble »[6].

Principals obratges publicats[modificar | modificar la font]

  • Lire le Capital (avec Louis Althusser, Pierre Macherey, Jacques Rancière, Roger Establet), Éditions François Maspero, 1965
  • Cinq études du matérialisme historique, F. Maspero, 1974
  • Sur la dictature du prolétariat, F. Maspero, 1976
  • Spinoza et la politique, P.U.F., 1985, rééd. 2011.
  • Race, Nation, Classe, (avec Immanuel Wallerstein) La Découverte, 1988
  • Écrits pour Althusser, La Découverte, 1991
  • La Crainte des masses. Politique et philosophie avant et après Marx, Galilée, 1997
  • Droit de cité. Culture et politique en démocratie, Éditions de l'Aube, 1998 réédition augmentée P.U.F, Collection Quadrige, 2002
  • Sans-papiers : l’archaïsme fatal, La Découverte, 1999
  • La philosophie de Marx, La Découverte, 1993 ; nouvelle édition revue et augmentée, La Découverte, 2014
  • Nous, citoyens d’Europe ? Les frontières, l’État, le peuple, La Découverte, 2001
  • L'Europe, l'Amérique, la Guerre. Réflexions sur la médiation européenne, La Découverte, 2003
  • Antisémitisme : l'intolérable chantage - Israël-Palestine, une affaire française ? (ouvrage collectif), La Découverte, 2003
  • Europe, Constitution, Frontière, éditions du Passant Passant, 2005
  • Très loin et tout près, Bayard Centurion, 2007
  • Race, nation, classe, avec Immanuel Wallerstein, La Découverte, 2007
  • Pensées critiques : dix itinéraires de la revue Mouvements : 1998-2008 (ouvrage collectif), La Découverte, 2009
  • Violence et civilité : Wellek Library Lectures et autres essais de philosophie politique, Éditions Galilée, 2010
  • La proposition de l'égaliberté, PUF, 2010
  • Citoyen sujet et autres essais d'anthropologie philosophique, PUF, Pratiques théoriques, 2011
  • Saeculum. Culture, religion, idéologie, Éditions Galilée, 2012
  • Violence, civilité, révolution. Autour d'Étienne Balibar, avec Marie-Claire Caloz-Tschopp, Ahmet İnsel, André Tosel, La Dispute, 2015
  • Europe, Crise et fin ?, Éditions Le Bord de l'eau, collection « Diagnostics », 2016
  • Des Universels. Essais et conférences, Éditions Galilée, 2016

Al subjècte d'Etienne Balibar[modificar | modificar la font]

  • Deleixhe, Martin, Etienne Balibar. L'illimitation démocratique, Michalon, 2014.
  • Gaille, Marie; Lacroix, Justine et Sardinha, Diogo (ed.), "Pourquoi Balibar ?", Raison Publique, 2014.
  • Hewlett, Nick, Badiou, Balibar, Rancière: Re-Thinking Emancipation, Continuum, 2010.
  • Lacroix, Justine, La pensée française à l'épreuve de l'Europe, Grasset, 2008.
  • Raynaud, Philippe, L'Extrême gauche plurielle. Entre démocratie radicale et révolution, Autrement, 2006.

Filmografia[modificar | modificar la font]

  • Les mauvais jours finiront, 40 ans de justice en France de Thomas Lacoste, 2009
  • Penser Critique, kit de survie éthique et politique pour situations de crise(s) Coffret DVD réunissant 47 films (24h) de Thomas Lacoste, 2012
  • Notre monde de Thomas Lacoste, 2013 « Pour une Europe alternative » entretien avec Étienne Balibar sur le site du film.

Nòtas e referéncias[modificar | modificar la font]

  1. Dictionnaire étonnant des célébrités, de Jean-Louis Beaucarnot et Frédéric Dumoulin, First Editions, 2015, page 33.
  2. Étienne Balibar, De Charonne à Vitry sur le site du Centre international d'étude de la philosophie française contemporaine (CIEPFC)
  3. Article protestant contre l'initiative du maire communiste de Vitry-sur-Seine qui avait fait enfoncer, par un bulldozer, l’entrée d’un foyer de travailleurs maliens (Pierre Sauvêtre et Cécile Lavergne, Pour une phénoménologie de la cruauté.
  4. http://directory.uci.edu/?basic_keywords=Etienne+Balibar&modifier=Starts+With&basic_submit=Search&checkbox_employees=Employees&checkbox_students=Students&checkbox_departments=Departments&form_type=basic_search
  5. Universalité de la cause palestinienne, Étienne Balibar, Le Monde diplomatique, mai 2004
  6. Étienne Balibar : “La condition d’étranger se définit moins par le passeport que par le statut précaire”, Entretien, Télérama, 24 avril 2011

Vejatz tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]