Gardarem la Tèrra (Cançon)

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Salta a la navegació Salta a la cerca

Gardarem la Tèrra es una cançon de Goulamas'k :

On me dit que troubadour, ce n’est pas un métier
Juste un de ces hobbies d’adolescent désœuvré
J’entends dire tous les jours : trouve donc un vrai métier
Ce n’est pas en chantant l’amour que tu pourras subsister.

Gardarem la tèrra e tanben sa cançon.
Gardarem la tèrra la nuèit tanben lo jorn.
Gardarem la tèrra e tanben sa cançon.
Gardarem la tèrra la gardarem totjorn.

Regarde cette petite fleur qui s’est fait piétiner
Par 300 000 visiteurs complètement fracassés
Par la chaleur le manque d’eau, la teuf à volonté
Pendant trois jours on aura pu voir un monde presque parfait.

On me dit qu’un monde meilleur est possible oui mais
Si on se rend la vie pénible on va pas y arriver.
Si à la place de lever la tête on se regarde les souliers
I a pas mai d’un sorire sul cap d’un dròlle per nos faire bolegar

Travailler, emprunter, épargner, acheter, dépenser, jeter
Travailler encore travailler, pour toujours plus consommer, et puis tout balancer … la terre avec. Attention au chant des sirènes, qui arrive dans nos cerveaux,
avant que nos oreilles aient compris.
Il sonne faux comme une mauvaise rengaine
Et veut nous rendre sourds à toutes les mélodies.

Moi je dis qu’en ce bas monde il ne faut pas se leurrer.
Que tout fonctionne à coup de bombes, à coup de poings levés.
A choisir je préfère la seconde pour pouvoir m’exprimer.
Gueuler contre ce monde qui tombe, qui est en train de s’écrouler !

Liberté, fraternité, égalité, de belles idées souvent bafouées.
Et l’amour, le respect, la dignité, à quel prix vous les vendez.
Ecoutez votre cœur, alors vous comprendrez
Qu’il y a des choses de valeur, qu’il ne peuvent pas acheter.

Se volèm contunhar a viure al país
Manjar lo bon pan e beure lo bon vin
Caldrà pas comptar suls òmes politics
Mas encara mai bolegar e encara mai cantar.