Saint-Sauveur (Nauta Sòna)

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Salta a la navegació Salta a la cerca

Saint-Sauveur
Saint-Sauveur

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
Saint-Sauveur 70 Eglise.jpg
La glèisa de Saint-Sauveur
Geografia fisica
Occitania Map2.svg
geolocalizacion
Coordenadas 47° 48′ 16″ N, 6° 23′ 07″ E
Superfícia 12,02 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
304 m
268 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
27
Borgonha Franca Comtat
Departament
70
Nauta Sòna Armas del Departament de Nauta Garona
Arrondiment Lure
Canton Saint-Sauveur
Intercom
247000755
du Pays de Luxeuil
Cònsol Christiane Bey (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici (en francés)
Còde postal 70300
Còde INSEE 70473

Saint-Sauveur es una comuna francesa administrada per lo departament de la Nauta Sòna de la region de la Franca Comtat.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

La municipalitat de Sant-Salvador a traversat pel Breuchin.

Tèxte originau de l'article francés

La commune de Saint-Sauveur est traversée par le Breuchin.


Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgSaint-Sauveur
Comuna amb 1992 abitants (2000)Froideconche (3,0km)
Comuna amb 471 abitants (2000)Esboz-Brest (3,5km)
Comuna amb 536 abitants (2000)Baudoncourt (4,1km)
Comuna amb 768 abitants (2000)Breuches (4,1km)
Comuna amb 278 abitants (2000)Ailloncourt (5,3km)
Comuna amb 71 abitants (2000)Ormoiche (5,4km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Sant-Salvador èra de la tèrra de la abbaye de Luxeuil. En 1225, Winet de Sant-Salvador lududes #donar tot aquel #que i possedissiá.

La Parròquia de Sant-Salvador s'estendiá sus una granda circunscripció : Luxeuil, Sant-Valbert, Froideconche, Esboz-Brèst, la Capèla, Breuchotte e Baudoncourt (#qu'en #èsser démembrée l'an 1771). Es fòrça anciana e deviá segurament préexister a l'establiment de sant Colomban, doncas que Luxeuil i i aviá ligat.

1789 : Bailliage de Vesoul. Décanat De Luxeuil. 1790 : District e costat de Luxeuil.

Parròquia del doyenné de Luxeuil. Succursale Per decrèt del 30 de setembre de 1807. Glèisa jol títol de la Santa-Trinité.

La Glèisa a #èsser totalament reconstruite, lo campanal l'an 1831, la rèsta l'an 1865. Lo anciana èra de grandas dimensions e datava, sembla, del XII o de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle. De la nef, se podiá veire sièis autars laterales e l'autar màger. Campanal cairat a tres escalonis, cobèrt per una toiture a quatre pans. Portail En plen cintre jos un portique a doas colomnas iòniques e fronton triangulara. Porche voûté, 2 campanas (1821 e 1888).

L'interior se compausa de tres nefs de quatre travées d'estil ogival néo-gotic. En lo bas del collateral nòrd, cuve baptismale en pèira, sculptée amb art e de forma octogonale. Uèch arcatures en plen cintre en requènt sus culots protegisson las images de sant Jacques, sant André, sant Pierre, lo Crist rédempteur, lo bateg del Crist, lo Crist en crotz, una Vèrge de pitié. L'amassa pausa sus quatre leons couchés e data de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle. Doas teles en aquela capèla : Nativité de la Vèrge, de pro polida factura, e la mòrt de Sant François-Xavier, totas doas del XVIIIe. La taula de communion a #èsser depausada darrièr de las fonts.

A lo-dessus de la pòrta d'en primièr, granda tela del XVIIIe en representant la Trinité, sol vestigi del retable de l'autar màger. En lo transept nòrd, tela en representant sant Ambroise, XVIIIe. En lo transept sud, bas-relief en bòsc sculpté e pintat en figurant santa Vaudre, una de las compagnes de santa Ursule, una palme a la man. En cara, tela de sant Roch e sant Antoine, XVIII, sol remembre de la confrérie de Santa Ròca, erigida l'an 1636 en lo moment de la peste (amb la capèla Santa-Roch bastida près de Sant-Marida-ne-Chanois).

Santuari polygonal amb mobilier néo-gotic ; doas teles XIXe.

Nòu autar compausat d'un antependium en bòsc sculpté de guirlandes e entrelacs, final XVIIe. A la sacristie, statuette de confrérie de la Vèrge e decoració en velours de Gènoa violeta #que proven de la abbaye de Luxeuil, finala XVIIe.

En lo mur del presbytère (grand ostal de la fin del XVIIe) es encastrée una inscripcion : "Adondi pas Dns sed Dno o Domus. Pb. 1591". Una estatua de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle i èra adjunta, #qu'a #èsser transportée a la ermitage de Villersexel.

Lo Grand-Pont sul Breuchin #èsser reconstruit l'an 1682, per Charles Barbèr, mèstre enginhèr n'estructura, #que se #comprometre a restablir la oratoire de Santa-Cécile #qu'èra sus la ancià. Destruit l'an 1944, a #èsser refach a nòu. En lo bòsc trucat lo Vay de Brèst es una font dicha de Sant-Ursule o de Santa-Vaudre, #que l'aiga i n'aviá la vertu de guérir las fèbres intermittentes. D'après la legenda, santa Vaudre, en fugent los Barbars, i auriá queigut tres fes, la siá quenouille a la man, e aquel seriá l'origina de las tres fonts d'aquel endroit.

La basa aeriana militara de Luxeuil (B.A. 116) a establit, per la granda part de la siá superficie, sul territòri de Sant-Salvador. I aguèt creat al cors de la primièra guèrra mondiala : es ailà #que i aguèt basat, a partir del 18 d'abril de 1916, la celèbra escadrille de volontaris americanes #que #prene lo nom de "Detla Fayette". L'activitat de la basa, redusida en la dintre-doas-guèrras, #reprene en 1939-40, de contunh en 1944-45. En sortint de la segonda guèrra mondiala l'activitat #èsser stoppée a nòu pendent qualques ans abans de reprene lo sieu essor al començament dels ans 1950 amb la decision de la realizacion d'una granda basa aeriana de tipe Otan. Uèi la basa aeriana a equipat de Mirage 2000N e possedís la dobla vocacion nucleara estrategica e tactica; a pauc près de 2000 personas trabalhan en relacion amb la basa.

Tèxte originau de l'article francés

Saint-Sauveur était de la terre de l'abbaye de Luxeuil. En 1225, Winet de Saint-Sauveur lui donna tout ce qu'il y possédait.

La Paroisse de Saint-Sauveur s'étendait sur une grande circonscription : Luxeuil, Saint-Valbert, Froideconche, Esboz-Brest, la Chapelle, Breuchotte et Baudoncourt (qui en fut démembrée en 1771). Elle est très ancienne et devait certainement préexister à l'établissement de saint Colomban, puisque Luxeuil y était rattachée.

1789 : Bailliage de Vesoul. Décanat de Luxeuil. 1790 : District et canton de Luxeuil.

Paroisse du doyenné de Luxeuil. Succursale par décret du 30 septembre 1807. Église sous le titre de la Sainte-Trinité.

La glèisa a été entièrement reconstruite, le clocher en 1831, le reste en 1865. L'ancienne était de grandes dimensions et datait, semble-t-il, du XII ou du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle. De la nef, on pouvait voir six autels latéraux et l'autel majeur. Clocher carré à trois étages, couvert par une toiture à quatre pans. Portail en plein cintre sous un portique à deux colonnes ioniques et fronton triangulaire. Porche voûté, 2 cloches (1821 et 1888).

L'intérieur se compose de trois nefs de quatre travées de style ogival néo-gothique. Dans le bas du collatéral nord, cuve baptismale en pierre, sculptée avec art et de forme octogonale. Huit arcatures en plein cintre retombant sur des culots abritent les images de saint Jacques, saint André, saint Pierre, le Christ rédempteur, le baptême du Christ, le Christ en croix, une Vierge de pitié. L'ensemble repose sur quatre lions couchés et date du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle. Deux toiles dans cette chapelle : Nativité de la Vierge, d'assez belle facture, et la mort de Saint François-Xavier, toutes deux du XVIIIe. La table de communion a été déposée derrière les fonts.

Au-dessus de la porte d'entrée, grande toile du XVIIIe représentant la Trinité, seul vestige du retable de l'autel majeur. Dans le transept nord, toile représentant saint Ambroise, XVIIIe. Dans le transept sud, bas-relief en bois sculpté et peint figurant sainte Vaudre, une des compagnes de sainte Ursule, une palme à la main. En face, toile de saint Roch et saint Antoine, XVIII, seul souvenir de la confrérie de Saint Roche, érigée en 1636 lors de la peste (avec la chapelle Saint-Roch construite près de Saint-Marie-en-Chanois).

Sanctuaire polygonal avec mobilier néo-gothique ; deux toiles XIXe.

Nouvel autel composé d'un antependium en bois sculpté de guirlandes et entrelacs, fin XVIIe. À la sacristie, statuette de confrérie de la Vierge et ornement en velours de Gênes violet qui provient de l'abbaye de Luxeuil, fin XVIIe.

Dans le mur du presbytère (grande maison de la fin du XVIIe) est encastrée une inscription : "No domo Dns sed Dno o Domus. Pb. 1591". Une statue du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle y était adjointe, qui a été transportée à l'ermitage de Villersexel.

La Grand-Pont sur le Breuchin fut reconstruit en 1682, par Charles Barbier, maître ingénieur en structure, qui s'engagea à rétablir l'oratoire de Sainte-Cécile qui était sur l'ancien. Détruit en 1944, il a été refait à neuf. Dans le bois appelé le Vay de Brest est une source dite de Saint-Ursule ou de Sainte-Vaudre, dont l'eau avait la vertu de guérir les fièvres intermittentes. D'après la légende, sainte Vaudre, fuyant les Barbares, serait tombée trois fois, sa quenouille à la main, et ce serait l'origine des trois sources de cet endroit.

La base aérienne militaire de Luxeuil (B.A. 116) est établie, pour la grande partie de sa superficie, sur le territoire de Saint-Sauveur. Elle fut créée au cours de la première guerre mondiale : c'est là que fut basée, à partir du 18 avril 1916, la célèbre escadrille de volontaires américains qui prit le nom de "La Fayette". L'activité de la base, réduite dans l'entre-deux-guerres, reprit en 1939-40, puis en 1944-45. Au sortir de la seconde guerre mondiale l'activité fut stoppée à nouveau durant quelques années avant de reprendre son essor au début des années 1950 avec la décision de la réalisation d'une grande base aérienne de type Otan. Aujourd'hui la base aérienne est équipé de Mirage 2000N et possède la double vocation nucléaire stratégique et tactique; à peu près 2000 personnes travaillent en relation avec la base.


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Christiane Bey    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png

1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
859 975 1 033 1 099 1 348 1 216 1 243 1 217 1 259

1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 224 1 257 1 245 1 190 1 222 1 287 1 489 1 536 1 546

1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 594 1 613 1 638 2 057 1 519 1 576 1 605 1 451 3 088

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
1 932
2 182
2 108
2 161
2 047
2 037
2 124
2 169
2 149
2009 2010
2 128
2 182
2 108
2 160
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]