Montboucher-sur-Jabron

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar
Flag of Occitania (with star).svg Vila d'Occitània Blason Languedoc.svg

Montboucher-sur-Jabron
Montboucher-sur-Jabron

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Defautoc.png|center|280px|link=|border]]
[[Fichièr:Defautoc.png|75px|center|link=]]
Geografia fisica
Occitania map (1).png
geolocalizacion
Coordenadas 44° 33′ 20″ N, 4° 48′ 33″ E
Superfícia 9,8 km²
Altituds
 · Maximala
 · Mejana
 · Minimala
 
170 m
150 m
96 m
Geografia politica
País Daufinat Armas de Daufinat
Occitània Flag of Occitania (with star).svg
Estat Bandièra de França França
Region
84
Auvèrnhe Ròse Aups
Departament
26
Droma Armas deu Departament de Droma
Arrondiment
262
Niom
Canton
2633
Montélimar-2
Intercom
242600450
Montélimar-Sésame
Cònsol Bruno Almoric
(2008-2014)
Geografia umana
Populacion
Populacion totala
(2013)
2 235 ab.
Evolucion de la populacion

2 275 ab.
Densitat 228,06 ab./km²
Autras informacions
Còde postal 26740
Còde INSEE 26191

Montboucher-sur-Jabron (Montboucher-sur-Jabron en francés) es una comuna occitana dau Daufinat, situaa dins lo departament de Droma e la region de Ròse-Aups.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Las municipalitats los mai prèps son Sant-Marcel-lès-Sauzet, Espeluche, Puygiron e Sauzet.

Tèxte originau de l'article francés

Les communes les plus proches sont Saint-Marcel-lès-Sauzet, Espeluche, Puygiron et Sauzet.


Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgMontboucher-sur-Jabron
Comuna amb 277 abitants (2000)Ratières (0,0km)
Comuna amb 414 abitants (2000)Puygiron (3,4km)
Comuna amb 1057 abitants (2000)Espeluche (4,5km)
Comuna amb 34636 abitants (2000)Montélimar (4,6km)
Comuna amb 1858 abitants (2000)Sauzet (5,2km)
Comuna amb 1243 abitants (2000)Savasse (5,6km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés
Fichièr:Ostal en torchis.JPG
Reconstitution D'un ostal de la nautor Mièja Edat en torchis

Los registres preventius sul traçat de la linha del TGV Mediterrani #que s'an desenrotllat en 1996 an permeses de descobrir al limit de la municipalitat de Montboucher-sus-Jabron dos ostals del anautita Mièja Edat. An #èsser fachas sul marge esquèrre del Vermenon, al luòc-dich Constantin, per una equipa jos la direccion de Michel Goy e Isabelle Rémy e tanhiá una superficie de 3 000 m²[1].

L'ensems medieval compreniá una bastissa datable de la Modèl:S mini--Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, bastit en murs de tèrra sus solins de pèira e una bastissa de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle destruida per un incendi. Lo fuòc, per carbonisation, a preservat de nombroses elements #que la datation n'a pogudas èsser possibla mercés a l'estudi de la vaisselle e pel metòde delModèl:C 14 sul bòsc. Aquela chaumière i aguèt viscut entre 1024 e 1060[1].

Édifiée Sus una terrase graveleuse en dominant lo riu, aquel ostal se situava alavetz a las confins de las distincions de Montboucher e de La Bastida-Rolland. Possedissiá un terroir fèrtil mercés al limon depausat pels crussas del Vermenon e se situava sus un ais important de comunicacion de la Valdaine nomenat alavetz Gontardin o Costardin #qu'a evolucionat en Constantin[1].

Cobrissiá una superficie d'aperaquí 30 m2 e la siá estructura i aviá constituit de poteaux en bòsc de roure ensamblats a l'ajuda de chevilles. Las siás parets èran en torchis realizat per una barreja de tèrra, de végétaux e de tessons de poterie d'un espessor d'unitat|10|cm {{}}[2].

L'interior i aviá pintat a la chaux e lo larèr installat sus una sole constituida d'una pèira calcaire de 80x35 cm e d'un espessor de 45 centimètre. Possedissiá un plancher clouté sus un chassis de solives #que formava un void sanitaire. Lo tet #que la recobrava i aviá constituit de végétaux en provenent roselières del riu[2].

Lo mobilier descobèrt bastava per una sola familha en vivent isolada en practicant l'agricultura e défrichant la siá tèrra. I aviá constituit de vaisselle de tèrra, de outillage e d'un maleter de bòsc. Aquel darrièr i aviá #èsser fach amb del orme e conteniá la resèrva de céréales. Pel outillage, en mai d'un cèrt nombre d'esturments per trabalhar lo bòsc, i i aviá una ganiveta de guinhauet en mesurant 20 centimètres, dels ferrures de pòrta, un tròç de clau e dels claus de fèrre a caval, a cap de cairat, #qu'avián servit a clouter lo plancher[3].

Tèxte originau de l'article francés
Reconstitution d'une maison du haut Moyen Âge en torchis

Les fouilles préventives sur le tracé de la ligne du TGV Méditerranée qui se sont déroulées en 1996 ont permis de découvrir à la limite de la commune de Montboucher-sur-Jabron deux maisons du haut Moyen Âge. Elles ont été faites sur la rive gauche du Vermenon, au lieu-dit Constantin, par une équipe sous la direction de Michel Goy et Isabelle Rémy et concernait une superficie de 3 000 m²[1].

L'ensemble médiéval comprenait un bâtiment datable du Modèl:S mini--Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, construit en murs de terre sur solins de pierre et un bâtiment du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle détruit par un incendie. Le feu, par carbonisation, a préservé de nombreux éléments dont la datation a pu être possible grâce à l'étude de la vaisselle et par la méthode du CModèl:14 sur le bois. Cette chaumière fut habitée entre 1024 et 1060[1].

Édifiée sur une terrase graveleuse dominant la rivière, cette maison se situait alors aux confins des seigneuries de Montboucher et de La Bâtie-Rolland. Elle possédait un terroir fertile grâce au limon déposé par les crues du Vermenon et se situait sur un axe important de communication de la Valdaine nommé alors Gontardin ou Costardin qui a évolué en Constantin[1].

Elle couvrait une superficie d'environ 30 m2 et sa structure était constituée de poteaux en bois de chêne assemblés à l'aide de chevilles. Ses parois étaient en torchis réalisé par un mélange de terre, de végétaux et de tessons de poterie d'une épaisseur de 10 cm[2].

L'intérieur était peint à la chaux et le foyer installé sur une sole constituée d'une pierre calcaire de 80x35 cm et d'une épaisseur de 45 centimètre. Elle possédait un plancher clouté sur un chassis de solives qui formait un vide sanitaire. Le toit qui la recouvrait était constitué de végétaux provenant des roselières de la rivière[2].

Le mobilier découvert suffisait à une seule famille vivant isolée pratiquant l'agriculture et défrichant sa terre. Il était constitué de vaisselle de terre, d'outillage et d'un coffre de bois. Ce dernier avait été fait avec de l'orme et contenait la réserve de céréales. Pour l'outillage, outre un certain nombre d'outils pour travailler le bois, il y avait une lame de couteau mesurant 20 centimètres, des ferrures de porte, un morceau de clef et des clous de fer à cheval, à tête carrée, qui avaient servi à clouter le plancher[4].


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Bruno Almoric    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): 2235, totala: 2275
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
410 405 529 656 677 775 836 956 1 020
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 051 1 104 906 922 931 919 865 888 771
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
764 809 773 668 696 655 644 567 631
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
639
667
693
1 042
1 278
1 424
1 823
1 844
1 976
1 976
2009 2010
2 000
2 035
2 083
2 120
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3, 1,4 et 1,5 Michel Goy e Isabelle Rémy, Arqueologia sus tota la linha, pàg. 130. Error de citacion : Balise <ref> non valide ; le nom « MGIR130 » est défini plusieurs fois avec des contenus différents
  2. 2,0, 2,1, 2,2 et 2,3 Michel Goy e Isabelle Rémy, Arqueologia sus tota la linha, pàg. 131. Error de citacion : Balise <ref> non valide ; le nom « MGIR131 » est défini plusieurs fois avec des contenus différents
  3. Michel Goy e Isabelle Rémy, Arqueologia sus tota la linha, pp. 132-133.
  4. Michel Goy et Isabelle Rémy, Archéologie sur toute la ligne, pp. 132-133.