Moûtiers

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

Motiérs
Moûtiers

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
Moûtiers - Savoie.JPG
Blason ville fr Moûtiers (Savoie).svg
Geografia fisica
Occitania Map2.svg
geolocalizacion
Coordenadas 45° 29′ 09″ N, 6° 32′ 04″ E
Superfícia 3,16 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
1 042 m
465 m
Geografia politica
Region istorica Savòia Blason duche fr Savoie.svg
Estat Bandièra de França França
Region
84
Auvèrnhe Ròse Aups
Departament
73
Savòia Armas deu Departament de Savòia
Arrondiment Albertville
Canton Moûtiers
Intercom
200023299
Coeur de Tarentaise
Cònsol Fabrice Pannekoucke (2014-2020)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici Moutiérains (en francés)
Còde postal 73600
Còde INSEE 73181
www.moutiers-savoie.com

Motiérs en arpitan (Moûtiers en francés) es una comuna de Savòia, situada dins lo departament de Savòia e la region d'Auvèrnhe Ròse Aups.

Geografia[modificar | modificar la font]

Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgMoûtiers
Comuna amb 296 abitants (2000)Hautecour (1,9km)
Comuna amb 2963 abitants (2000)Aigueblanche (2,6km)
Comuna amb 316 abitants (2000)Villarlurin (2,6km)
Comuna amb 316 abitants (2000)Le Bois (2,7km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Una de las doas vias romaines, Alpis Graia, en partint de Aoste per anar en Gaule en afranquint las Alpes, passava pel Pichon-Sant-Bernard, Alpe Graia, davalava de contunh l'anautita vallée de la Isère per Bourg-Sant-Maurici, Bergintrum, Aima, Axima, e Moûtiers, Darantasia, en traversant lo país dels Ceutrons. Aquela rota se separa après Moûtiers en doas brancas, una disposicion cap a Grenòble e Viena, l'autre cap a Lion.

Moûtiers A mencionat sus la taula de Peutinger jol nom de Darantasia.

Se legís en los Bollandistes que sant Onorat #venir, al commencement del V° sègle, en lo bourg de Centron. Una carta del pape sant Léon datada de 451 permet d'afirmar #que i i aviá un avesque a Darantasia pel diocèse de la Tarantaise #que reveniá al territòri de la civitas Ceutronum. A Darantasia, lo sieu discipol, sant Jacques de Assyrie, fraire de Lérins, évangélise la Tarantaise e bastís una glèisa #qu'el dédia a sant Pierre e i #far édifier un castèl-fòrt. #Venir lo primièr avesque de Tarentaise.

En la lista dels avesques de Moûtiers de Monseigneur Duchesne, en 1907, lo primièr avesque es Sanctus. Aquel a assistit al Concile de Épaone, en 517, e a reconstruit la catedrala Santa-Pierre consagrada per sant Avit, archevêque de Viena, abans 525. En lo homélie #que #prononciar, #Dictar in basilica sancti Petri quam Sanctus episcopus Tarantasiae condidit, sant Avit indica que la nòva glèisa ne remplaça una mai anciana venguda tròp pichona.

Darantasia A en principi #èsser un évêché suffragant de Viena abans de venir una metròpoli a l'epòca de Charlemagne #que lo territòri ne correspondiá a l'anciana província de las Alpes Graies e Pennines, en avent coma suffragants de Sants-Texans-de-Mauriana, pendent aperaquí un sègle, Sion ne Valiá, fins a la XVIen sègle, e Aoste. Lo diocèse de Moûtiers a #èsser suprimit al Concordat de 1801. A #èsser restablit l'an 1824. A amassat a aqueles de Chambéry e de Mauriana en 1966 en lo archidiocèse de Chambéry, Mauriana e Tarentaise.

Los Sarrasins s'èran establits a La Guarda-Freinet al començament de la VIIIen sègle fins a aquel #que ne sián caçats l'an 793. De pòrtan ailà razzias sul territòri dels Alpes e avián los caulets. Es a aquela epòca que la glèisa bastida per Sanctus a #èsser destruida. Après la paissièra de la Guarda-Freinet a pogudas començar la repopulation e la reconstruction de las vilas. Es #çò que mòstra lo précepte de Agaune datat de 996, que # lo rei de Bourgogne Rodolphe III dona per el lo comtat de Tarantaise al archevêque Amisus o Amizon. A indicat que lo archevêché de Moûtiers i aviá #èsser depopulatus, despoblat, per las incursiós de las Sarrasins. Es probable qu'aquel avesque a empreses la reconstruction de la catedrala, mas cap de tèxt permet pas de l'afirmar. Se tròba a la meteissa epòca l'avesque de Turin, Landolfo (avesque de 1011 a 1037), #que reconstruit de las glèisas destruidas los Arabes en lo sieu diocèse.

Per rasons militaras de proteccion de la frontièra, s'es emprés lo bastiment de la linha de camin de fèrre entre Sant-Pierre-de Albigny e Bourg-Sant-Maurici après l'acòrdi de Triple Alliance entre l'Alemanha, l'Àustria-Ongria e l'Itàlia, en 1880. Lo tren arriba a Moûtiers en 1893. El dessert Bourg-Sant-Maurici en 1913. Los projèctes de prolongement de la linha jol caulet del Pichon-Sant-Bernard cap a la vallée de Aoste an pas jamai ressortit l'estadi dels estudis. Las restriccions topographies an agut de besonh de bastir un tunèl hélicoïdal a la sortida de l'estacion de Moûtiers, en direccion de Centron, per reprene una diferéncia de nivèl d'aperaquí 40 mètres.

  1. Èsser cap de-luòc de district de 1790 a 1795 e de arrondissement de 1800 a 1926.
Tèxte originau de l'article francés

Une des deux voies romaines, Alpis Graia, partant d'Aoste pour aller en Gaule en franchissant les Alpes, passait par le Petit-Saint-Bernard, Alpe Graia, puis descendait la haute vallée de l'Isère par Bourg-Saint-Maurice, Bergintrum, Aime, Axima, et Moûtiers, Darantasia, en traversant le pays des Ceutrons. Cette route se sépare après Moûtiers en deux branches, une allant vers Grenoble et Vienne, l'autre vers Lyon.

Moûtiers est mentionnée sur la table de Peutinger sous le nom de Darantasia.

On lit dans les Bollandistes que saint Honorat vint, au commencement du V° siècle, dans le bourg de Centron. Une lettre du pape saint Léon datée de 451 permet d'affirmer qu'il y avait un évêque à Darantasia pour le diocèse de la Tarantaise qui correspondait au territoire de la civitas Ceutronum. À Darantasia, son disciple, saint Jacques d'Assyrie, moine de Lérins, évangélise la Tarantaise et bâtit une église qu'il dédia à saint Pierre et il y fit édifier un château-fort. Il devint le premier évêque de Tarentaise.

Dans la liste des évêques de Moûtiers de Monseigneur Duchesne, en 1907, le premier évêque est Sanctus. Celui-ci a assisté au Concile d'Épaone, en 517, et a reconstruit la cathédrale Saint-Pierre consacrée par saint Avit, archevêque de Vienne, avant 525. Dans l'homélie qu'il prononça, Dicta in basilica sancti Petri quam Sanctus episcopus Tarantasiae condidit, saint Avit indique que la nouvelle église en remplace une plus ancienne devenue trop petite.

Darantasia a d'abord été un évêché suffragant de Vienne avant de devenir une métropole à l'époque de Charlemagne dont le territoire correspondait à l'ancienne province des Alpes Graies et Pennines, ayant comme suffragants Saint-Jean-de-Maurienne, pendant environ un siècle, Sion en Valais, jusqu'au XVIen siècle, et Aoste. Le diocèse de Moûtiers a été supprimé au Concordat de 1801. Il a été rétabli en 1824. Il est réuni à ceux de Chambéry et de Maurienne en 1966 dans l'archidiocèse de Chambéry, Maurienne et Tarentaise.

Les Sarrasins s'étaient établis à La Garde-Freinet au début du VIIIen siècle jusqu'à ce qu'ils en soient chassés en 793. De là ils mènent des razzias sur le territoire des Alpes et tenaient les cols. C'est à cette époque que l'église construite par Sanctus a été détruite. Après la prise de La Garde-Freinet a pu commencer la repopulation et la reconstruction des villes. C'est ce que montre le précepte d'Agaune daté de 996, par lequel le roi de Bourgogne Rodolphe III donne le comté de Tarantaise à l'archevêque Amisus ou Amizon. Il est indiqué que l'archevêché de Moûtiers avait été depopulatus, dépeuplé, par les incursions des Sarrasins. Il est probable que cet évêque a entrepris la reconstruction de la cathédrale, mais aucun texte ne permet de l'affirmer. On retrouve à la même époque l'évêque de Turin, Landolfo (évêque de 1011 à 1037), qui reconstruit des églises détruites les Arabes dans son diocèse.

Pour des raisons militaires de protection de la frontière, on a entrepris la construction de la ligne de chemin de fer entre Saint-Pierre-d'Albigny et Bourg-Saint-Maurice après l'accord de Triple Alliance entre l'Allemagne, l'Autriche-Hongrie et l'Italie, en 1880. Le train arrive à Moûtiers en 1893. Il dessert Bourg-Saint-Maurice en 1913. Les projets de prolongement de la ligne sous le col du Petit-Saint-Bernard vers la vallée d'Aoste n'ont jamais dépassé le stade des études. Les contraintes topographies ont nécessité de construire un tunnel hélicoïdal à la sortie de la gare de Moûtiers, en direction de Centron, pour reprendre une différence de niveau d'environ 40 mètres.

Elle fut chef-lieu de district de 1790 à 1795 et d'arrondissement de 1800 à 1926.


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2001 2014 Philippe Nivelle    
2014   Fabrice Pannekoucke    
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 898 1 914 1 847 1 629 2 330 2 072 -
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 026 1 957 1 770 1 946 2 000 1 967 2 310 2 397 2 489
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 602 2 708 2 550 2 339 2 555 2 976 2 911 3 105 3 789
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
3 788
4 161
4 187
4 342
4 295
4 151
3 936
3 893
3 892
2009 2010
3 863
4 318
3 821
4 305
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]