Come on every Baudis

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Salta a la navegació Salta a la cerca

Come on every Baudis es une cançon dels Fabulous Trobadors :

Repic
Boudu Boudu Boudu Con
Baudis descends de ton balcon
Arresta ton charradis
Come on, every Baudis

Baudis t'es jeune et beau / Tu ressembles à James Dean
T'as le look d'un héros / Quand tu te mets en jeans
A poil et bien bronzé / Quand tu joues au tennis
Sur ton terrain privé / Tu sembles Adonis
Oh que tu es joli/ Que tu nous sembles bon sur les photographies Lorsque tu es au balcon/ Et si à ton plumage
Correspond un ramage
Tu seras le phénix des hôtes de ce wood
A faire pâlir d'envie toutes les stars d'Hollywood
Toulouse au Bois Dormant / Dempéi lo reï En-Peire
Comme Prince charmant / Est-ce toi qu'elle espère ?
Baudis t'es jeune, beau / Téléphotogénique
T'aimes tant les photos / Qu'on dit plus Dominique
Chez nous à la maison / C'est pareil au Japon
On dit plus Dominique / On dit Domi... Nikkon
J'ai changé son prénom / Et si vous m'écoutez
Devant vous c'est son nom / Que je vais arranger
I11 va y avoir des matches, demain / Ceux-là sur le terrain
II faut pas qu'il s'endorme / Et comme il veut la forme
Dominique, en secret / En tenue de jogging
Pour être plus musclé / Fait du Body's building
Ce va le baraquer / Et fini l'Adonis
II sera tellement carré / Qu'on dira Rambodis
Partout sur tes portraits-photos / Nous te matons
Mais ça nous suffit pas / Que tu sois joli garçon
Les affiches on s'en fout / Les médias on s'en fiche
On laisse les clichés / Aux fous qui s'en entichent
Faut être clair pour nous / Ton look c'est secondaire
Ton air n'est pas l'objet / De nos aspirations
On a des belles-soeurs / On a des belles-mères
Et avoir un beau maire / n'est pas notre ambition.

Repic

Et qui veut jouer la mode
Se trouve un jour démodé
Nous notre but, vieux comme Hérode
Ne s'érodera jamais
On veut Toulouse Capitale
Qui dise Merde à Paris
Sans vergogne provinciale
Et de personne à la merci
I1 nous faut prendre le pari
De faire de Toulouse unie
La plus belle ville du monde
La première, pas la seconde
Dites pas : c'est pas possible !
Ca l'est si vous le voulez
Cet idéal est accessible
Mais suffit pas de voter
Pour Toulouse à l'avant-garde
De ce qui est beau et bien
Brisons l'âme franchouillarde
Faisons confiance aux Toulousains
Retrouvons notre fierté
Cassons les fatalités
Vive Toulouse indépendante
4 pages Enfer de Dante
Boudu canta et Boudu Con
Boudu se canta au balcon
L'indépendance culturelle
Pour Toulouse, ça ferait
10.000 emplois, je vous le dis
Je le sais, j'ai calculé
10 000 emplois je vous le dis
Davantage que l'industrie
On résorbe le chômage
Et on construit un paradis
Pour réussir dans cette voie
II n'y a qu'une solution
Faire entendre nos voix
La démocratie à fond
Un forum pour discuter
Que le peuple rassemblé
Participe aux décisions / C'est à ça que nous pensons
T'es malin, t'as le bras long / T'as du talent dans les salons
T'as du goût pour l'apparat / T'as du bagout dans les galas
Pour épater la galerie / Tu galères dans les sauteries
Mais attention si Tonton / T'envoie un de ces champions

T'as du tarin pour les bons plans
Tu sens où sont les bons tremplins
Tu plais beaucoup aux Catalans / T'es cauteleux, t'es cabotin
Pas cabochard / Et ça c'est bien
Tu badines / T'aimes les flans-flans
Tu baratines les dondons
Car Baudis dìna, dit-on/ Du dos d'un dodu dindon
Mais tes fanas son falots / Tes badauts sont gagas
Tu fascines les gogos / Avec tout ton blablabla
Ne nous paye pas de mots / Si tu vas pas plus loin que ça
Tu risques un jour, mon Bobo / De l'avoir dans le baba
Ne nous prends pas pour des bleus
Dans tes propos y a trop de blancs
Nous sors plus des faudrait que
Aux faux débats perds pas ton temps
Parle boulot, parle métro / Laisse tomber les dadas
Si tu veux pas, mon DoDo / Finir dans le caca

Repic

Baudis parait, cuter, lexique,-loqué
Baudis puter, culper, stérique, tingué
Baudis cerné,... sséqué,.., ssuadé,.., ssipé
Baudis... patché,.., tancé,... pensé,... persé
Baudis persé Persepolis Police de l'air Air del Pais
N'écoutez pas les snobs / Les intellos ringards
Les fans du Nouvel Obs / Et tous les franchouillards
Rembarrez les moussus / Les bourgeois compradores
Qui Toulouse ont vendu / Et qui la vendent encore
Emondez les branchés / On dit : les lèche-accus
Qui s'accrochent aux bronches / Le courant passe plus
A bas les arrivés / Avariés, égotistes
Les affairés véreux / Tous les provincialistes
Qui singent la capitale / Avec 10 ans de retard
Elles ont l'âme vassalle / Tous des capitulards
Allez chercher ailleurs / A New York, à Lisbonne
La fièvre des rappers / Le frevo à Barcelone
Et faisons des enfants / Métis de blanc, de blues
Pour Toulouse par tous / Votons tous la partouze
Le Maire est le premier / Qui doit foncer pour ça
Faudra le dégommer / S'il ne le fait pas
On l'enverra se faire / Rond de cuire un oeuf
Gare au 14 juillet / Gare à 89
Et s'il nous bousille / Notre Révolution
En guise de Bastille / On prendra son bastion
Ton père t'as fait maire / Ses pairs l'ont eu amère
Y a pas eu de primaire / Ce fut héréditaire
T'arrives ton charme opère / Et tous tu récupères
Et chacun obtempère / Tu sembles un condottière
La gloire est passagère / Demain qu'un volontaire
Montre du caractère / Mauvais pour ta carrière
Oh quel feu d'artifice / Et la question première
Et si l'effet Baudis / N'était qu'un éphémère
Ici je t'énumère / Les trucs qu'il y a à faire
Crois pas que j'exagère / Que je monte les enchères
Ecoutes ce que je dis / Commets pas trop d'impairs
Une mère de famille le reste pour la vie
Un maire à la Mairie peut être intéri-maire

Repic

Venge-nous de la croisade / Rappelle-toi la croustade
Le serment du jus de pomme / La forêt de Bouduconne
L'histoire il faut que tu épouses / Pour nous le Maire de Toulouse
Est une espèce de Com... Com... Com... Comte Raymond
Et Boudu Boudu Boudu con / Voilà ce que nous voulons
Une guinguette à Garonnette / Où tous les soirs un bal musette
Je dis ce qui suit pour amuser / Le métro jusqu'à Rio
Le préfet au musée / Son attaché qu'es acò ?
Une tour de Babel Oued / Pour nos voix multicolores
Une agora pour nos aedes / Et un monument aux Maures
Sarrazin nous a quitté / Mais les autres sont restés
Te mets pas martel en tête / Pour nous Poitiers fut une défaite
Un vrai conseil culturel
Avec des débats mensuels
Pour éclater les chapelles / Que les idées étincellent
Prenez en main vos quartiers / Venez lancer des idées
Plus nombreux on est moins cons / C'est ce que nous voulons

Repic

Je voudrais ci / Ils voudraient ça
Nous on veut ça /Et eux aussi
Toujours on revendique /On aime tous crier
Haro sur le beau D. / D comme Dominique
Mais pourquoi revendiquer ? / Ca se prend la liberté
Mais pourquoi lui demander / Y a qu'à faire et imposer...!