Bourbonne-les-Bains

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

Bourbonne-les-Bains
Bourbonne-les-Bains

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Bourbonne les bains 026.JPG|center|280px|link=|border]]
Darrièr del sindicat d'iniciativa.
[[Fichièr:Blason Bourbonne-les-Bains.svg|75px|center|link=]]
Geografia fisica
France location map-Regions and departements-2016.svg
geolocalizacion
Coordenadas 47° 57′ 14″ N, 5° 45′ 01″ E
Superfícia 64,93 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
444 m
245 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
44
Grand Èst
Departament
52
Nauta Marna Lògo del Departament de Nauta Marna
Arrondiment Langres
Canton Bourbonne-les-Bains
Intercom
245200548
de la Région de Bourbonne les Bains
Cònsol André Noirot (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Còde postal 52400
Còde INSEE 52060

Bourbonne-les-Bains es una comuna francesa, situada dins lo departament de la Nauta Marna e la region de Champanha-Ardena.

Geografia[modificar | modificar la font]

Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgBourbonne-les-Bains
Comuna amb 468 abitants (2000)Serqueux (4,2km)
Comuna amb 206 abitants (2000)Senaide (4,6km)
Comuna amb 38 abitants (2000)Montcharvot (5,7km)
Comuna amb 71 abitants (2000)Laneuvelle (6,5km)
Comuna amb 22 abitants (2000)Aigremont (7,4km)
Comuna amb 161 abitants (2000)Ainvelle (7,6km)
Comuna amb 211 abitants (2000)Damrémont (7,9km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Ciutat del pòble gaulois dels Lingons, Bourbonne tira lo sieu nom del dieu gaulois Borvo, ligat coma la deessa Damona a la font cauda #que las bienfaits n'èran doncas ja coneguts e utilizats en un marc religiós. Los Romains bastisson thermes e los nombroses ex-vòti trobats a Bourbonne testifiquen de l'importància del culte #que i i aviá practicat.

Al mièg de la Modèl:Ligam sègleModèl:Verificacion sègle, las templiers en procedéncia de la commanderie de la Romagne s'installan a Genrupt (al sud de la comuna) mercés a un don de Foulques de Bourbonne e de Guy de Vièlh-ChatelError de citacion : Clausura </ref> omesa per la balisa <ref>. Los archéologues faràn lo sieu possible dins qualques jorns per salvar lo maximal d'informacions sul un dels mai grands santuaris thermaux del Nòrd de la Gaule.

  1. Èsser cap de-luòc de district de 1790 a 1795.
Icône de detalh

veire lo Istòria de Jonvelle de las abbés Coudriet e Chatelet l'an 1864

Tèxte originau de l'article francés

Cité du peuple gaulois des Lingons, Bourbonne tire son nom du dieu gaulois Borvo, lié comme la déesse Damona à la source chaude dont les bienfaits étaient donc déjà connus et utilisés dans un cadre religieux. Les Romains construisent des thermes et les nombreux ex-voto retrouvés à Bourbonne témoignent de l'importance du culte qui y était pratiqué.

Au milieu du Modèl:Ligam sègleModèl:Verificacion sègle, les templiers en provenance de la commanderie de la Romagne s'installent à Genrupt (au sud de la commune) grâce à un don de Foulques de Bourbonne et de Guy de Vieux-Chatel[1]. Cette maison du Temple pris de l'importance et devint une commanderie à part entière au Modèl:Ligam sègleModèl:Verificacion sègle[2].

Article detalhat : Commanderie de Genrupt.

Du Modèl:XIVe s au Sègle XVII les bains sont régulièrement cités parmi les revenus des seigneurs de Bourbonne.

Un grand incendie ravage Bourbonne le Modèl:1er mai 1717, mais l'ouverture en 1735 de l'hôpital militaire royal, puis la construction d'un établissement thermal à partir de 1783 marquent le début de la grande période du thermalisme à Bourbonne, qui a été encore favorisé par l'arrivée du chemin de fer à la fin du sègle XIX et par la construction d'un nouvel établissement thermal entre 1977 et 1979.

Les travaux préliminaires à la construction des thermes modernes à partir de 1783 furent l'occasion d'observations archéologiques qui permirent de reconnaître la source principale aménagée à l'époque antique, deux étuves voûtées et un bassin revêtu de plomb, ainsi qu'une vaste salle à double rangée de colonnes qui donnait accès à plusieurs piscines. Des salles chauffées par hypocauste furent également observées. En 1977, la rénovation des bâtiments thermaux engendre des destructions archéologiques irréversibles : chapiteaux, ex-voto en bois de tradition gauloise, statue féminine de Damona sont récupérés sur les tas de déblais du chantier, des murs antiques sont attaqués au marteau-piqueur et à la pelleteuse[3]. Les archéologues feront leur possible en quelques jours pour sauver le maximum d'informations sur l'un des plus grands sanctuaires thermaux du Nord de la Gaule.

Elle fut chef-lieu de district de 1790 à 1795.

Icône de détail

voir l'Histoire de Jonvelle des abbés Coudriet et Chatelet en 1864

Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 André Noirot    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
3 107 3 136 3 306 3 380 3 272 3 551 3 700 3 844 4 135
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
3 810 4 080 4 053 4 274 4 039 4 406 4 322 4 148 4 156
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
4 038 4 021 3 707 3 215 2 896 2 808 2 827 2 709 2 702
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
2 617
2 912
3 095
3 022
2 764
2 495
2 275
2 279
2 267
2009 2010
2 255
2 348
2 230
2 323
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. Migneret e de Saint-Ferjeux, Recherches historiques et statistiques sur les principales communes de l'arrondissement de Langres, vol. 1 & 2, Sommier, , 515 p., p. 124-125, 282
  2. Vergnolle, La Création architecturale en Franche-Comté au Modèl:Ligam sègleModèl:Verificacion sègle : du roman au gothique, Presses Univ. Franche-Comté, , 351 p. (ISBN 978-2-8462-7006-9), p. 241
  3. Archéologia n°116 mars 1978 "Le scandale de Bourbonne-les-Bains : destruction préméditée des plus importants thermes romains de Gaule du Nòrd"