Sant-Pern

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar
Còde QRpedia d'estampar per un accès dirècte a aquèth article
Flag of Brittany (Gwenn ha du).svg Vilatge de Bretanha BlasonBRETAGNE.jpg
Donadas
d · m
Sant-Pern
Saint-Pern
comuna francesa
[[Imatge:|250px]]
Descripcion de la bandièra
Descripcion dau blason
Descripcion deu sagèth
Latitud
Longitud
Generalitats
Partida de
Sosclassa de
Nomenat d'aprèst
Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Situat dens Q1724660 e  Ille et Vilaine
País França
Sit oficial
Blason ville fr Saint-Pern (Ille-et-Vilaine).svg
Defautoc.png
Geografia fisica
France location map-Regions and departements.svg
geolocalizacion
Coordenadas 48° 17′ 19″ N 1° 59′ 07″ O / 48.2886111111, -1.98527777778 / 48.2886111111; -1.98527777778
Bretagne region location map.svg
City locator 2.svg
Sant-Pern
Localizacion sus la mapa de Bretanha


Superfícia | 12,13 km²
Altituds
 · Maximala
 · Mejana
 · Minimala |
 
181 m
100 m
56 m
Geografia politica


Region istorica Bretanha Armas de Bretanha
Estat Flag of France.svg França
Region
53
Bretanha Logo Bretagne.png
Departament
35
Ille et Vilaine Armas deu Departament d'Ille et Vilaine
Arrondiment
Rennes
Canton
Bécherel
Intercom
243500626
du Pays de Bécherel
Cònsol

Guy Chatel (2008-2014)

Geografia umana
Populacion
Populacion totala
(2010)
973 ab.
Evolucion de la populacion

986 ab.
Densitat 80,21 ab./km²
Autras informacions
Gentilici Saint-Pernais, Saint-Pernaise (en francés)
Còde postal 35190
Còde INSEE 35307


Identificants
BNE


ULAN


DOI
RKDimages
Rijksmonument
KGS
Historic Places identifier
ID d'artista de MusicBrainz
ID album de MusicBrainz
ID d'òbra de MusicBrainz


Legislator
Identificant BHL
Identificant ITIS
Identificant IUCN
Identificant NCBI
Identificant TPDB
Identificant GBIF
Identificant WoRMS
Numèro EE
Indicatiu
Còde AITA
Còde OACI
Còde mnemonic
Identificant JPL Small-Body Database
Còde de l'observatòri Minor Planet Center
Identificant Structurae
Identificant Emporis
Numèro CAS
numèro EINECS
SMILES
InChI
InChIKey
Còde ATC
Numèro E
Identificant UNII
Numèro RTECS
Identificant ChemSpider
Identificant PubChem (CID)
Numèro ZVG
Identificant ChEBI
Numèro ONU
Còde Kemler
Identificant Drangbank
Mencion de dangièr SGH
Identificant Wine AppDB
Identificant d'un satellit NSSDC
SCN
Commons-logo.svg Wikimedia Commons prepausa de documents multimèdia liures sus Sant-Pern.

Sant-Pern en breton ( Saint-Pern en francés) es una comuna bretona, situada dins lo departament d'Ille et Vilaine e la region de Bretanha.

Geografia[modificar | modificar la font]

Istòria[modificar | modificar la font]

Sant-Pern ven, sembla, de l'avesque de Vannes sant Patern (Modèl:S-).

Sant-Pern es un démembrement de la parròquia primitive de Plouasne. En 1050, un @dénommer Quimarhoc e Rotruce, la siá esposa, aurián donat al abbaye Sant-Nicolas d'Angieus, la glèisa de Sant-Pern e una tèrra d'una contenance de 45 ectaras. Aquela abbaye i fonda un prieuré e lo erigeix en parròquia a Modèl:La s-.

L'istòria de las commencements del prieuré de Sant-Pern, membre del abbaye de Sant-Nicolas d'Angieus, pròva plan l'existéncia de la glèisa de Sant-Pern dempuèi l'an 1050, mas pas nosautres garantís que Sant-Pern foguèsse ja erigit en parròquia. Avèm la pròva del contrari en una charte de la Modèl:S-. N'efièch, Donoald, avesque de Aleth de 1120 a 1143, en regulant un jorn los dreches dels religioses de Marmoutiers en Plouasne, dicha qu'aquela granda parròquia compreniá alavetz los territòris de Bécherel, Longaulnay, Lo Quiou e Sant-Pern, #que las glèisas n'avián pas considerat que cossí de las capèlas en dependent de la glèisa-maire de Plouasne, e apertenenta coma aquela a la abbaye de Marmoutiers (Ancians évêchés de Bretanha, IV, 403). Aquela charte #en sembla en principi en contradiction amb #çò qu'avèm dicha de la donation de la glèisa de Sant-Pern, dempuèi lo mièg de la Modèl:S-, als fraires de Sant-Nicolas d'Angieus ; mas cal observar que Donoald #emetre aquel acte per respondre a cèrtas reclamacions fachas en çò que tanh a las capèlas en dependent de Plouasne. Cap de dobte doncas #que s'agiguèsse pas aicí dels planhs formulats pels fraires de Marmoutiers contra aqueles de Sant-Nicolas d'Angieus, en çò que tanh a lo sieu establiment en la capèla de Sant-Pern sise en Plouasne. Perque Donoald pas #reconéisser pas dempuèi alavetz los dreches de Sant-Nicolas a Sant-Pern, ne sabèm pas res ; mas apareis e mai se los sieus successors pas #trigar pas a confirmar la fondacion del prieuré de Sant-Pern malgrat l'oposicion de Marmoutiers, e quitament aquel #dever èsser la rason de la érection de Sant-Pern en parròquia en lo corrent de la Modèl:S-. En una autra charte datada de 1187 es, n'efièch, parlat de nòu de las capèlas de Plouasne a aquela epòca, mas aquelas capèlas èran pas mai #qu'al nombre de dos : Lo Quiou e Longaulnay ; Bécherel e Sant-Pern èran alavetz vengudas parròquias, e aquela darrièra pas dépendait mai de Marmoutiers (Ancians évêchés de Bretanha, IV, 303). Se lo prieuré de Sant-Pern remonta al mièg de la Modèl:S-, es doncas solament al mièg de la Modèl:S- #que i aguèt erigit la parròquia d'aquel nom. Al commencement de la Modèl:S- trobam jonches los dos beneficis, la curació e lo prieuré ; aquela union #subsistir fins a la Revolucion. E mai se los abbés de Marmoutiers e de Sant-Nicolas d'Angieus pretenguèsson originairement aver de presentar lo prieur-recteur de Sant-Pern, aquel drech i aviá exercit a la s-|XVIII|e}} per l'ordinari. Lo Pouillé ms. De Sant-Malo (1739-1767) ditz tanben #qu'a aquela epòca o benefici de Sant-Pern valiá 1 800 libres de renda, que lo prieur-recteur levava una part de la dîme, mas #que i aviá n'indigne quatre d'autres gròsses décimateurs tant eclesiastics que laics ; que la fabrica i aviá-quitament un dîmereau e 95 libres de renda, èca. (Pouillé de Roazhon)[1]

La parròquia de Sant-Pern dépendait del ancià évêché de Sant-Malo. Se trobava antany en lo bourg de Sant-Pern, los ceps e collier de la distincion del Vièlh Torn. Aquel fief donava encara en 1680 a lo sieu posseïdor la superioritat dins la glèisa de Sant-Pern.

Se tròba los appellations seguents : Capèla Sancti Paterni (a Modèl:La s-), ecclesia de Sancto Pern (en 1516).

A partir de 1856, lo vièlh solar del Torn ven la marida maire de la primièra sœurs dels paures. L'institut "Sœurs dels Paures" a fondat per Jeanne Jugan (1792-1879) a Sant-Servan-sus-Mar (Ille-e-Vilaine).

Saint-Pern vient, semble-t-il, de l'évêque de Vannes saint Patern (Modèl:S-).

Saint-Pern est un démembrement de la paroisse primitive de Plouasne. En 1050, un dénommé Quimarhoc et Rotruce, son épouse, auraient donné à l'abbaye Saint-Nicolas d'Angers, l'église de Saint-Pern et une terre d'une contenance de 45 hectares. Cette abbaye y fonde un prieuré et l'érige en paroisse au Modèl:S-.

L'histoire des commencements du prieuré de Saint-Pern, membre de l'abbaye de Saint-Nicolas d'Angers, nous prouve bien l'existence de l'église de Saint-Pern dès l'an 1050, mais elle ne nous garantit pas que Saint-Pern fût déjà érigé en paroisse. Nous avons la preuve du contraire dans une charte du Modèl:S-. En effet, Donoald, évêque d'Aleth de 1120 à 1143, réglant un jour les droits des religieux de Marmoutiers en Plouasne, dit que cette grande paroisse comprenait alors les territoires de Bécherel, Longaulnay, Le Quiou et Saint-Pern, dont les églises n'étaient considérées que comme des chapelles dépendant de l'église-mère de Plouasne, et appartenant comme celle-ci à l'abbaye de Marmoutiers (Anciens évêchés de Bretagne, IV, 403). Cette charte semble d'abord en contradiction avec ce que nous avons dit de la donation de l'église de Saint-Pern, dès le milieu du Modèl:S-, aux moines de Saint-Nicolas d'Angers ; mais il faut remarquer que Donoald émit cet acte pour répondre à certaines réclamations faites au sujet des chapelles dépendant de Plouasne. Nul doute donc qu'il ne s'agît ici des plaintes formulées par les moines de Marmoutiers contre ceux de Saint-Nicolas d'Angers, au sujet de leur établissement dans la chapelle de Saint-Pern sise en Plouasne. Pourquoi Donoald ne reconnut-il pas dès lors les droits de Saint-Nicolas à Saint-Pern, nous n'en savons rien ; mais il paraît bien que ses successeurs ne tardèrent pas à confirmer la fondation du prieuré de Saint-Pern malgré l'opposition de Marmoutiers, et même ce dut être la raison de l'érection de Saint-Pern en paroisse dans le courant du Modèl:S-. Dans une autre charte datée de 1187 il est, en effet, parlé de nouveau des chapelles de Plouasne à cette époque, mais ces chapelles n'étaient plus qu'au nombre de deux : Le Quiou et Longaulnay ; Bécherel et Saint-Pern étaient alors devenues paroisses, et cette dernière ne dépendait plus de Marmoutiers (Anciens évêchés de Bretagne, IV, 303). Si le prieuré de Saint-Pern remonte au milieu du Modèl:S-, c'est donc seulement au milieu du Modèl:S- que fut érigée la paroisse de ce nom. Au commencement du Modèl:S- nous trouvons unis les deux bénéfices, la cure et le prieuré ; cette union subsista jusqu'à la Révolution. Quoique les abbés de Marmoutiers et de Saint-Nicolas d'Angers prétendissent originairement devoir présenter le prieur-recteur de Saint-Pern, ce droit était exercé au Modèl:S- par l'ordinaire. Le Pouillé ms. de Saint-Malo (1739-1767) nous dit aussi qu'à cette époque le bénéfice de Saint-Pern valait 1 800 livres de rente, que le prieur-recteur levait une partie de la dîme, mais qu'il y avait en outre quatre autres gros décimateurs tant ecclésiastiques que laïques ; que la fabrique avait elle-même un dîmereau et 95 livres de rente, etc. (Pouillé de Rennes)[2]

La paroisse de Saint-Pern dépendait de l'ancien évêché de Saint-Malo. On trouvait jadis dans le bourg de Saint-Pern, les ceps et collier de la seigneurie de la Vieille Tour. Ce fief donnait encore en 1680 à son possesseur la supériorité en l'église de Saint-Pern.

On rencontre les appellations suivantes : Capella Sancti Paterni (au Modèl:S-), ecclesia de Sancto Pern (en 1516).

À partir de 1856, le vieux manoir de La Tour devient la maison mère des premières sœurs des pauvres. L'institut "Sœurs des Pauvres" est fondée par Jeanne Jugan (1792-1879) à Saint-Servan-sur-Mer (Ille-et-Vilaine).


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Guy Chatel    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 Donadas
d · m
 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2010): 973, totala: 986
Picto infobox character.png


1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
769
865
852
773
710
781
889
904
919
2009 2010
901
966
973
986
EasyTimeline 1.90


Timeline generation failed: 1 error found
Line 51: PlotData=

- PlotData invalid. No (valid) command 'Period' specified in previous lines.


Fonts
Picto infobox character.png
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. Amédée Guillotin de Corson,Pouillé istoric del archevêché de Roazhon,1886. [legir en linha]
  2. Amédée Guillotin de Corson,Pouillé historique de l'archevêché de Rennes,1886. Modèl:Lire en ligne