Saint-Pierre-d'Entremont (Isèra)

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar
Còde QRpedia d'estampar per un accès dirècte a aquèth article
Drapeau arpitan.jpg Vilatge d'Arpitània
Donadas
d · m
Saint-Pierre-d'Entremont (Isèra)
Saint-Pierre-d'Entremont
comuna francesa
Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Saint-Pierre-d'Entremont (Isère).jpg
Sant-Pierre-de Entremont dempuèi la pujada cap al caulet del Cucheron
Geografia fisica
Occitania Map2.svg
geolocalizacion
Coordenadas 45° 24′ 58″ N 5° 51′ 17″ E / 45.4161111111, 5.85472222222 / 45.4161111111; 5.85472222222


Superfícia | 32,31 km²
Altituds
 · Maximala
 · Mejana
 · Minimala |
 
2 047 m
650 m
598 m
Geografia politica


Region istorica Daufinat Armas de Daufinat
Arpitània Armas de Savòia
Estat Flag of France.svg França
Region
82
Ròse-Aups Blason Rhône-Alpes Gendarmerie.svg
Departament
38
Isèra Armas del Departament d'Isèra
Arrondiment
Grenoble
Canton
Saint-Laurent-du-Pont
Intercom
247300510
de la Vallée des Entremonts
Cònsol

Jean-Paul Petit (2008-2014)

Geografia umana
Populacion
Populacion totala
(2010)
559 ab.
Evolucion de la populacion

577 ab.
Densitat 17,3 ab./km²
Autras informacions
Gentilici
Còde postal 73670
Còde INSEE 38446


Identificants
ULAN


DOI
RKDimages
Rijksmonument
KGS
Historic Places identifier
ID d'artista de MusicBrainz
ID album de MusicBrainz
ID d'òbra de MusicBrainz


Legislator
Identificant BHL
Identificant ITIS
Identificant IUCN
Identificant NCBI
Identificant TPDB
Identificant GBIF
Identificant WoRMS
Numèro EE
Indicatiu
Còde AITA
Còde OACI
Còde mnemonic
Identificant JPL Small-Body Database
Còde de l'observatòri Minor Planet Center
Identificant Structurae
Identificant Emporis
Numèro CAS
numèro EINECS
SMILES
InChI
InChIKey
Còde ATC
Numèro E
Identificant UNII
Numèro RTECS
Identificant ChemSpider
Identificant PubChem (CID)
Numèro ZVG
Identificant ChEBI
Numèro ONU
Còde Kemler
Identificant Drangbank
Mencion de dangièr SGH
Identificant Wine AppDB
Identificant d'un satellit NSSDC
SCN
Commons-logo.svg Wikimedia Commons prepausa de documents multimèdia liures sus Saint-Pierre-d'Entremont (Isèra).

Nom desconegut en arpitan (Saint-Pierre-d'Entremont en francés) es una comuna arpitana dau Daufinat administrada per lo departament d'Isèra de la region de Ròse-Aups.

Geografia[modificar | modificar la font]

La municipalitat se situa a la cœur del massís de la Chartreuse a 25 quilomètres a panatòri d'ausèl al nòrd-es de Grenòble, a 17 quilomètres al sud-oèst de Chambéry e a 20 quilomètres a l'èst de Voiron. Se tròba en la Vallée de las Entremonts #que compren tanben los pòbles seguents : Corbel, Entremont-lo-Vièlh e Sant-Pierre-de Entremont (Savoie). Aquela vallée #èsser pendenta longtemps isolada perque malaisida d'accès e las infrastructuras viaires #metre del temps a se desvolopar.

Lo territòri de Sant-Pierre-de Entremont ocupa una vasta superficie al se del PNR de Chartreuse (32,31 km²) #çò que lududes permet d'ofrir als visitants un païsatge contrastat. Aquel païsatge se llaura sus un vallon orientat nòrd/sud al fons #que se flueix lo ruisseau del Herbetant. De part e d'autra del cors d'aiga d'importants sectors de bòsques voregen sectors de pradas.

D'un punt d'enguarda altimétrique lo vilatge ne possedís una amplitude d'unitat|1449|mètres {{}} ; lo ponch mai elevat sus la municipalitat se situa a 2047 mètres al nivèl dels Lanças de Malissard. Los autres reliefs considerables de la municipalitat son los Rochers dels Eparres (1 639 mètres), del Pas Dinay (1 402 mètres), los Crêtes dels Aures (1 658 mètres), los Ròcas Rousses (1 704 mètres) e la Dent de l'Ors (1 820 mètres). La majoritat de las pendentas d'aquelas reliefs an recobert de bòsques.

Al sud l'arribada sus la municipalitat de Sant-Pierre-de Entremont se fa pel caulet del Cucheron (1 139 mètres), #que separa aital la municipalitat de la siá vesina, Sant-Pierre-de-Chartreuse. Al nòrd, la municipalitat se llaura sus la cluse del Guiers Viu #que fa foncion de limit départementale entre lo Isère e la Savoie. Lo Guiers Viu, #qu'es aquí dejós la forma d'un torrent, pren naissença 5 quilomètres en amont al nivèl del Circ de Sant-Meteis.

Al nivèl idrografic, divèrses unes autres ruisseaux solquen lo territòri communal de Sant-Pierre-de Entremont. Los dos mai importants son lo Malissard e lo Iveron #que se prenon al nivèl del masatge caseriu de Sant-Philibert per donar naissença al Herbetant. D'unes autres pichons ruisseaux coma lo Nant e la Grenaz vendràn de contunh conflar los rengs. Fòrça d'ora aquelas aigas #èsser exploitéees amb la fin de ne tirar una energia hydraulique sustot per la indústria meunière.

L'abitat a repartit en pichons caserius. An implantat principalament en lo vallon e sus los sieus pourtours, dins zònas descobèrtas. Çò Cap de-luòc per çò qu'es de lududes se situa sul limit nòrd de la municipalitat a la encreuament de la cluse del Guiers Viu e del vallon del Cozon.

La commune se situe au cœur du massif de la Chartreuse à 25 kilomètres à vol d'oiseau au nord-est de Grenoble, à 17 kilomètres au sud-ouest de Chambéry et à 20 kilomètres à l'est de Voiron. Elle se trouve dans la Vallée des Entremonts qui comprend aussi les villages suivants : Corbel, Entremont-le-Vieux et Saint-Pierre-d'Entremont (Savoie). Cette vallée fut pendant longtemps isolée car difficile d'accès et les infrastructures viaires mirent du temps à se développer.

Le territoire de Saint-Pierre-d'Entremont occupe une vaste superficie au sein du PNR de Chartreuse (32,31 km²) ce qui lui permet d'offrir aux visiteurs un paysage contrasté. Ce paysage s'ouvre sur un vallon orienté nord/sud au fond duquel s'écoule le ruisseau de l'Herbetant. De part et d'autre du cours d'eau d’importants secteurs de forêts côtoient des secteurs de prairies.

D'un point de vue altimétrique le village possède une amplitude de 1 449 mètres ; le point le plus haut sur la commune se situe à 2047 mètres au niveau des Lances de Malissard. Les autres reliefs remarquables de la commune sont les Rochers des Eparres (1 639 mètres), du Pas Dinay (1 402 mètres), les Crêtes des Aures (1 658 mètres), les Roches Rousses (1 704 mètres) et la Dent de l'Ours (1 820 mètres). La plupart des pentes de ces reliefs sont recouvertes de forêts.

Au sud l'arrivée sur la commune de Saint-Pierre-d'Entremont se fait par le col du Cucheron (1 139 mètres), qui sépare ainsi la commune de sa voisine, Saint-Pierre-de-Chartreuse. Au nord, la commune s'ouvre sur la cluse du Guiers Vif qui fait fonction de limite départementale entre l'Isère et la Savoie. Le Guiers Vif, qui est ici sous la forme d'un torrent, prend naissance 5 kilomètres en amont au niveau du Cirque de Saint-Même.

Au niveau hydrographique, plusieurs autres ruisseaux sillonnent le territoire communal de Saint-Pierre-d'Entremont. Les deux plus importants sont le Malissard et l'Iveron qui se rejoignent au niveau du hameau de Saint-Philibert pour donner naissance à l'Herbetant. D'autres petits ruisseaux comme le Nant et la Grenaz viendront ensuite gonfler les rangs. Très tôt ces eaux furent exploitéees afin d'en tirer une énergie hydraulique notamment pour l'industrie meunière.

L’habitat est réparti en petits hameaux. Ils sont implantés principalement dans le vallon et sur ses pourtours, dans des zones découvertes. Le chef-lieu quant à lui se situe sur la limite nord de la commune au carrefour de la cluse du Guiers Vif et du vallon du Cozon.


Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgSaint-Pierre-d'Entremont
Comuna amb 422 abitants (2000)Saint-Pierre-d'Entremont (0,5km)
Comuna amb 133 abitants (2000)Corbel (2,8km)
Comuna amb 582 abitants (2000)Entremont-le-Vieux (4,7km)
Comuna amb 244 abitants (2000)Saint-Jean-de-Couz (6,2km)
Comuna amb 773 abitants (2000)Saint-Christophe-sur-Guiers (6,9km)
Comuna amb 221 abitants (2000)Sainte-Marie-du-Mont (7,3km)
Comuna amb 491 abitants (2000)Saint-Christophe (7,3km)


Istòria[modificar | modificar la font]

La preséncia umana sul territòri de la municipalitat de Sant-Pierre-de Entremont remonta al neolític. Es lo archéologue Hippolyte Müller #que #descobrir en 1908 las pròvas d'aquela aucupacion umana en metent a jorn dels silex al nivèl del caulet de Bovinant. #Realizar pel continuament de nombroses sondatges sul terren e #metre a jorn, en mai d'aqueles esturments lithiques, de nombroses tessons de ceramicas gallo-romaines aital coma dels claus e dels carbons de bòsques. Segon lo archéologue, aquel luòc de Bovinant i auriá pogudas èsser un talhièr de talha neolític e un larèr temporaire protohistorique e gallo-romain en lo moment de las polidas estacions[1].

Al començament de Modèl:S- un sol castèl i auriá #èsser erigit en la vallée de las Entremonts. S'agissiá del castèl dels Teppaz[2] detengut per Guillaume de Entremont. Al fil de las guèrras delphino-savoyardes, los proprietaris d'aquel castèl #èsser après los vassaux dels dauphins, après aqueles dels comtes de Savoie. Qualques ans mai tard, en 1314, Amédée V de Savoie #ratificar lo banc del castèl pel tractat de Villard-Benoît. Pendent lo meteis periòde i aguèt decidit lo bastiment del castèl del Govèrn entre 1306 e 1339. Aquel darrièr a situat dins tèrra dauphinoise amb la fin de melhor controtlar la frontièra delphino-savoyarde. De contunh en 1345 Guillaume de Entremont testifica de lo sieu respècte e de la siá admiracion al dauphin Humbert II en lududes retent aumenatge.

A la Mièja Edat Santa-Pierre-de Entremont forma una granda parròquia #que compta las actualas municipalitats iséroise e savoyarde de Sant-Pierre-de Entremont. La parròquia comptava aperaquí 70 fuòcs l'an 1399, 110 l'an 1497 e 160 l'an 1561[3]. Cela #durar fins en 1825 o la municipalitat de Sant-Pierre-de Entremont (Savoie) #èsser erigida al reng de parròquia en dependent de la archevêché de Savoie.

Los conflictes delphino-savoyards pendent aquel periòde de l'istòria èran totjorn vivaces e portavan sustot sus las frontièras dels dos territòris. Aquel pas #èsser #qu'en 1355 e al continuament del tractat de París que lo conflicte #prene final. Aquel #fixar lo Guiers coma limit entre las doas províncias. Mas pas #èsser agut de besonh de quin cors del Guiers s'agissiá, Guiers Mòrt o Guiers Viu, #çò que #daissar lo flou encara qualques ans.

Aquel pas #èsser #qu'en 1760, al continuament del tractat de Turin, que lo limit i aguèt fixat al nivèl del Guiers Viu en separant aital la Savoie, part intégrante del Reialme de Sardenha, del Dauphiné. Lo vilatge de Sant-Pierre-de Entremont es aital a aquela epòca sus la frontièra de la França e es scindé en doas. Lo procès-verbal del 4 d'abril de 1761 met en marcha un bornage amb la fin de representar la frontièra. Aquel serà obsolète l'an 1792 al continuament de la annexion de la Savoie a la França. De contunh al començament de la Modèl:S-, en 1815, la Savoie es de nòu ligada al Piémont e las hitas mesas l'an 1761 an restablit l'an 1825 al continuament del procès-verbal de Lion e per decision comuna dels govèrns de París e de Turin. Lo pòble #èsser aital a divèrsas recuperacions una frontièra entre la França e lo reialme de Sardenha. A l'epòca aquela posicion termierèra #contribuir grandement al desvolopament de la contrebande en la region. N'efièch, malgrat de nombrosas plaças de doana lo Guiers Viu es un torrent facilament franchissable, en permetent d'evitar aital los contraròtles.

En 1860, la Savoie a ligat a la França. Aquel eveniment désenclavera la vallée de las Entremonts. N'efièch a partir d'aquela data las infrastructuras viàrias se desvolòpan. Venon de contunh a la dintre-doas-guèrras l'arribada dels primièrs transpòrts en comun amb la fin de respondre a una demanda touristique de mai en mai importanta. La vallée viu arribar de divèrsas linhas #que Sant-Pierre-de Entremont ↔ los Echelles l'an 1921, Sant-Pierre-de Entremont ↔ Entremont-lo-Vièlh l'an 1930 e Sant-Pierre-de Entremont ↔ Chambéry en 1934[4].

La présence humaine sur le territoire de la commune de Saint-Pierre-d'Entremont remonte au néolithique. C'est l'archéologue Hippolyte Müller qui décela en 1908 les preuves de cette occupation humaine en mettant à jour des silex au niveau du col de Bovinant. Il réalisa par la suite de nombreux sondages sur le terrain et mit à jour, outre ces outils lithiques, de nombreux tessons de céramiques gallo-romaines ainsi que des clous et des charbons de bois. Selon l'archéologue, ce site de Bovinant aurait pu être un atelier de taille néolithique et un foyer temporaire protohistorique et gallo-romain lors des belles saisons[5].

Au début de Modèl:S- un seul château aurait été érigé dans la vallée des Entremonts. Il s'agissait du château des Teppaz[6] détenu par Guillaume d’Entremont. Au fil des guerres delphino-savoyardes, les propriétaires de ce château furent tantôt les vassaux des dauphins, tantôt ceux des comtes de Savoie. Quelques années plus tard, en 1314, Amédée V de Savoie ratifia le siège du château par le traité de Villard-Benoît. Durant la même période fut décidée la construction du château du Gouvernement entre 1306 et 1339. Ce dernier est situé en terre dauphinoise afin de mieux contrôler la frontière delphino-savoyarde. Puis en 1345 Guillaume d'Entremont témoigne de son respect et de son admiration au dauphin Humbert II en lui rendant hommage.

Au Moyen Âge Saint-Pierre-d'Entremont forme une grande paroisse qui compte les actuelles communes iséroise et savoyarde de Saint-Pierre-d'Entremont. La paroisse comptait environ 70 feux en 1399, 110 en 1497 et 160 en 1561[7]. Cela dura jusqu'en 1825 ou la commune de Saint-Pierre-d'Entremont (Savoie) fut érigée au rang de paroisse dépendant de l’archevêché de Savoie.

Les conflits delphino-savoyards durant cette période de l'histoire étaient toujours vivaces et portaient notamment sur les frontières des deux territoires. Ce ne fut qu'en 1355 et à la suite du traité de Paris que le conflit prit fin. Celui-ci fixa le Guiers comme limite entre les deux provinces. Mais il ne fut pas précisé de quel cours du Guiers il s’agissait, Guiers Mort ou Guiers Vif, ce qui laissa le flou encore quelques années.

Ce ne fut qu'en 1760, à la suite du traité de Turin, que la limite fut fixée au niveau du Guiers Vif séparant ainsi la Savoie, partie intégrante du Royaume de Sardaigne, du Dauphiné. Le village de Saint-Pierre-d'Entremont est ainsi à cette époque sur la frontière de la France et est scindé en deux. Le procès-verbal du 4 avril 1761 met en place un bornage afin de représenter la frontière. Celui-ci sera obsolète en 1792 à la suite de l'annexion de la Savoie à la France. Puis au début du Modèl:S-, en 1815, la Savoie est de nouveau rattachée au Piémont et les bornes posées en 1761 sont rétablies en 1825 à la suite du procès-verbal de Lyon et par décision commune des gouvernements de Paris et de Turin. Le village fut ainsi à plusieurs reprises une frontière entre la France et le royaume de Sardaigne. À l'époque cette position frontalière contribua grandement au développement de la contrebande dans la région. En effet, malgré de nombreux postes de douane le Guiers Vif est un torrent facilement franchissable, permettant d'éviter ainsi les contrôles.

En 1860, la Savoie est rattachée à la France. Cet événement désenclavera la vallée des Entremonts. En effet à partir de cette date les infrastructures routières se développent. Puis viennent à l'entre-deux-guerres l'arrivée des premiers transports en commun afin de répondre à une demande touristique de plus en plus importante. La vallée vit arriver plusieurs lignes dont Saint-Pierre-d’Entremont ↔ les Echelles en 1921, Saint-Pierre-d’Entremont ↔ Entremont-le-Vieux en 1930 et Saint-Pierre-d’Entremont ↔ Chambéry en 1934[8].


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Jean-Paul Petit    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 Donadas
d · m
 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2010): 559, totala: 577
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
771 1 063 1 102 1 116 1 456 1 516 1 520 1 564 1 433
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 269 1 161 1 126 1 127 1 188 1 138 1 073 1 054 1 023
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 004 894 856 723 706 703 705 651 563
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
503
505
440
459
443
478
555
565
565
565
2009 2010
565
576
559
577

Fonts
Picto infobox character.png
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. MÜLLER Hippolyte, Una station estival préhistorique e gallo-romaine al Caulet de Bovinant. pp. 641-644. Grenòble : Revista de Geografia Aupina t. 9, 1921
  2. A l'ora d'ara sus la municipalitat de Sant-Pierre-de Entremont (Savoie)
  3. PILÒT DE THOREY E., Los prieurés del ancià diocèse de Grenòble compreses en los limits del Dauphiné, Bulletin de la Societat Estatistica de las Sciéncias Naturalas e dels Arts Industriales del Departament del Isère, 3ème sèria, t. 12, Grenòble, 1883, pàg.340.
  4. PI-BRANCAZ Gaëlle, País dels Entremonts o la Chartreuse savoyarde. pp. 146-150. Montmélian : La Fontaine De Siloe, 2000. ISBN 2-84206-156-X
  5. MÜLLER Hippolyte, Une station estivale préhistorique et gallo-romaine au Col de Bovinant. pp. 641-644. Grenoble : Revue de Géographie Alpine t. 9, 1921
  6. Actuellement sur la commune de Saint-Pierre-d'Entremont (Savoie)
  7. PILOT DE THOREY E., Les prieurés de l’ancien diocèse de Grenoble compris dans les limites du Dauphiné, Bulletin de la Société Statistique des Sciences Naturelles et des Arts Industriels du Département de l’Isère, 3ème série, t. 12, Grenoble, 1883, p.340.
  8. PIN-BRANCAZ Gaëlle, Pays des Entremonts ou la Chartreuse savoyarde. pp. 146-150. Montmélian : La Fontaine De Siloe, 2000. ISBN 2-84206-156-X