Quingey

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar
Còde QRpedia d'estampar per un accès dirècte a aquèth article
Flag of France.svg Vila de França Flag of France.svg
Donadas
d · m
Quingey
Quingey
Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Quingey Place de la Mairie 30 juillet 2008.JPG
Place de la mairie
Geografia fisica
France location map-Regions and departements.svg
geolocalizacion
Coordenadas 47° 06′ 15″ N 5° 53′ 01″ E / 47.1042, 5.8836 / 47.1042; 5.8836


Superfícia | 8,55 km²
Altituds
 · Maximala
 · Mejana
 · Minimala |
 
522 m
265 m
259 m
Geografia politica


Region istorica
Estat Flag of France.svg França
Region
43
Franca Comtat Armas de Franca Comtat
Departament
25
Dobs Armas del Departament de Dobs
Arrondiment
Besançon
Canton
Canton de Quingey
Intercom
242504330
du Canton de Quingey
Cònsol

Jacques Breuil (PS) (2008-2014)

Geografia umana
Populacion
Populacion totala
(2010)
1 331 ab.
Evolucion de la populacion

1 350 ab.
Densitat 155,67 ab./km²
Autras informacions
Gentilici (en francés)
Còde postal 25440
Còde INSEE 25475


Identificants
ULAN


DOI
RKDimages
Rijksmonument
KGS
Historic Places identifier
ID d'artista de MusicBrainz
ID album de MusicBrainz
ID d'òbra de MusicBrainz


Legislator
Identificant BHL
Identificant ITIS
Identificant IUCN
Identificant NCBI
Identificant TPDB
Identificant GBIF
Identificant WoRMS
Numèro EE
Indicatiu
Còde AITA
Còde OACI
Còde mnemonic
Identificant JPL Small-Body Database
Còde de l'observatòri Minor Planet Center
Identificant Structurae
Identificant Emporis
Numèro CAS
numèro EINECS
SMILES
InChI
InChIKey
Còde ATC
Numèro E
Identificant UNII
Numèro RTECS
Identificant ChemSpider
Identificant PubChem (CID)
Numèro ZVG
Identificant ChEBI
Numèro ONU
Còde Kemler
Identificant Drangbank
Mencion de dangièr SGH
Identificant Wine AppDB
Identificant d'un satellit NSSDC
SCN
Commons-logo.svg Wikimedia Commons prepausa de documents multimèdia liures sus Quingey.

Quingey es una comuna francesa, situada dins lo departament de Dobs e la region de la Franca Comtat.

Geografia[modificar | modificar la font]

Situada sus la riu La Loga, Quingey se tròba a una vintena de quilomètres de Besançon, sus la rota de Lons-Lo-Saunier e de Lion. Antany Traversada per la rota nacionala 83, beneficia ara d'una desviació #qu'a donat luòc al bastiment d'un viaducte impressionant surplombant la vallée (inauguracion en julhet 1999).

Située sur la rivière La Loue, Quingey se trouve à une vingtaine de kilomètres de Besançon, sur la route de Lons-Le-Saunier et de Lyon. Autrefois traversée par la route nationale 83, elle bénéficie maintenant d'une déviation qui a donné lieu à la construction d'un viaduc impressionnant surplombant la vallée (inauguration en juillet 1999).

Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgQuingey
Comuna amb 311 abitants (2000)Chouzelot (0,8km)
Comuna amb 171 abitants (2000)Lavans-Quingey (1,6km)
Comuna amb 315 abitants (2000)Abbans-Dessus (1,9km)
Comuna amb 578 abitants (2000)Byans-sur-Doubs (2,3km)
Comuna amb 330 abitants (2000)Cessey (2,5km)
Comuna amb 241 abitants (2000)Abbans-Dessous (3,4km)
Comuna amb 72 abitants (2000)Pessans (3,6km)
Comuna amb 213 abitants (2000)Lombard (3,8km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Quingey Es una vila regida per un cònsol dempuèi 1610 (l'an de l'assassinat del rei Henri IV, eveniment que la Franca-Comtat #saludar : aiçò èra alavetz una província ultra catolica amassada a l'Espanha e en avent una cèrta autonomia, pas #venir vertadièrament francesa #qu'en 1678).

Quingey I auriá obtengut lo sieu títol de « vila » al dètz-seten sègle al fach « #qu'a constituit d'un assemblage d'ostals organizats per carrièras e environadas de enceintes, de remparts e de fossés ». Lo sieu blason compòrta quatre torns : los quatre torns de l'ancian castèl. A descrich coma seguís : « de caras a la crotz de sòus acantonada de quatre torns de meteissa ».

La mapa de Cassini, realizada jos Louis XV l'an 1747, fa estat d'un foguet, d'un molin e d'una forja a Quingey. Lo molin de Sant Renobert i apareis egalament. I i aviá pas mens de vint ròdas a alba a Chouzelot e Quingey #qu'aquela de Sant Renobert.

Lo étymologie de « Quingey » n'es celtique : QUIN #que significa « polit » e GY #que significa « sojorn ». Al cors dels sègles e fins a la Mièja Edat, Quingey, #que las abitacions n'èran per la majoritat en bòsc, a #èsser destruit tres fes per incendis.

Quingey A totjorn ocupat un luòc important sul plànol administratiu e mai particularament dempuèi la Revolucion de 1789 quand la vila es venguda cap de-luòc de district.

Es Gérard de Roussillon #que i auriá fach bastir lo castèl de Quingey (an VIII de lo nòstre ère), castèl fòrça taxat pels comtes de Bourgogne #que lo paire del Pape Calixte II, nascut a Quingey en 1060, de lo sieu verdader nom #Jaire de Bourgogne. Sul luòc dels Marges de la ne Loga ont se situava, an #èsser bastidas : la plaça inaugurada l'an 1995, e la perception, aquel après la destruccion de la fabrica de Quingey venguda vétuste e perilhosa e #que #èsser successivament clouterie del començament del vinten sègle fins en 1930, de contunh sparterie (tissage de fibres vegetales : nattes, tapís-brosse) pendent qualques ans, e, fin finala, fabrica de cobèrts e de plans en inox del temps de Jean Simon.

Fichièr:MET DE QUINGEY 1919.jpg
Mapa postala en representant lo Luòc de la Comuna de Quingey, datada de 1919

La fabrica Simon a #èsser rebâtie dins la zòna artesanala de la Blanchotte l'an 1988 après i aver #èsser represa per Guy Degrenne, de contunh pel grop PSP Peugeot (Peugeot Salières Poivrières). A #èsser impossible l'an 1988 de trobar las traces del castèl enterrat jos tonas de béton que # pausavan sus el, en particulara, las premsas de la fabrica.

Lo ancià Hospice Dornier a #èsser considerablament engrandit per venir uèi un centre espitalari compausat de l'ostal de jubilacion, del centre de rééducation foncional e del centre de long sojorn. Amb la MAS (Ostal de Accueil Especializada) bastida un pauc mai luènh, aquel son los mai gròsses entrepreneires de la region amb doas #cent cinquanta a tres #cent salariats.

L'associacion T.R.E [1] (Tractament Recyclage Insertion), nascuda l'an 1994, a per vocacion la col·lecta e la revalorisation de las recyclables e del réutilisable, l'educacion a l'entorn e la blanchisserie. Emplega uèi entre seissanta e setanta salariat(e)s[2].

Quingey est une ville régie par un maire depuis 1610 (l’année de l’assassinat du roi Henri IV, événement que la Franche-Comté salua : c'était alors une province ultra catholique réunie à l’Espagne et ayant une certaine autonomie, elle ne devint réellement française qu’en 1678).

Quingey aurait obtenu son titre de « ville » au dix-septième siècle au fait « qu’elle est constituée d’un assemblage de maisons organisées par rues et entourées d’enceintes, de remparts et de fossés ». Son blason comporte quatre tours : les quatre tours de l’ancien château. Il est décrit comme suit : « de gueules à la croix d’argent cantonnée de quatre tours de même ».

blason de Quingey

La carte de Cassini, réalisée sous Louis XV en 1747, fait état d’un fourneau, d’un moulin et d’une forge à Quingey. Le moulin de Saint Renobert y apparaît également. Il y avait pas moins de vingt roues à aube à Chouzelot et Quingey dont celle de Saint Renobert.

L'étymologie de « Quingey » est celtique : QUIN qui signifie « beau » et GY qui signifie « séjour ». Au cours des siècles et jusqu’au Moyen Âge, Quingey, dont les habitations étaient pour la plupart en bois, a été détruit trois fois par des incendies.

Quingey a toujours occupé une place importante sur le plan administratif et plus particulièrement depuis la Révolution de 1789 lorsque la ville est devenue chef-lieu de district.

C’est Gérard de Roussillon qui aurait fait construire le château de Quingey (an VIII de notre ère), château très prisé par les comtes de Bourgogne dont le père du Pape Calixte II, né à Quingey en 1060, de son vrai nom Gui de Bourgogne. Sur la place des Rives de la Loue où il se situait, ont été construites : la poste inaugurée en 1995, et la perception, ce après la destruction de l’usine de Quingey devenue vétuste et dangereuse et qui fut successivement clouterie du début du vingtième siècle jusqu’en 1930, puis sparterie (tissage de fibres végétales : nattes, tapis-brosse) pendant quelques années, et, enfin, fabrique de couverts et de plats en inox du temps de Jean Simon.

Carte postale représentant la Place de la Mairie de Quingey, datée de 1919

L’usine Simon a été rebâtie dans la zone artisanale de la Blanchotte en 1988 après avoir été reprise par Guy Degrenne, puis par le groupe PSP Peugeot (Peugeot Salières Poivrières). Il a été impossible en 1988 de retrouver les traces du château enfoui sous des tonnes de béton sur lesquelles reposaient, en particulier, les presses de l’usine.

L’ancien Hospice Dornier a été considérablement agrandi pour devenir aujourd’hui un centre hospitalier composé de la maison de retraite, du centre de rééducation fonctionnelle et du centre de long séjour. Avec la MAS (Maison d’Accueil Spécialisée) construite un peu plus loin, ce sont les plus gros employeurs de la région avec deux cent cinquante à trois cents salariés.

L’association T.R.I [3] (Traitement Recyclage Insertion), née en 1994, a pour vocation la collecte et la revalorisation des recyclables et du réutilisable, l'éducation à l'environnement et la blanchisserie. Elle emploie aujourd’hui entre soixante et soixante-dix salarié(e)s[4].

Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Jacques Breuil (PS)    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 Donadas
d · m
 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2010): 1331, totala: 1350
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
987 1 110 1 050 878 801 982 991 1 038 1 210
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 157 1 154 1 210 1 060 1 042 958 945 897 868
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
887 865 867 719 718 723 664 843 830
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
836
854
936
920
980
1 049
1 217
1 214
1 274
2009 2010
1 300
1 318
1 331
1 350

Fonts
Picto infobox character.png
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. http://association-tri.Cossí/
  2. http://web.archive.org/web/20080214015409/http://pagesperso-orange.fr/quingey-dalmau/
  3. http://association-TRI.com/
  4. http://web.archive.org/web/20080214015409/http://pagesperso-orange.fr/quingey-dalmau/