Oullins

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar
Còde QRpedia d'estampar per un accès dirècte a aquèth article
Drapeau arpitan.jpg Vila d'Arpitània
Donadas
d · m
Oullins
Oullins
comuna francesa
Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Blason ville fr Oullins (Rhône).svg
Oullins 053.JPG
L'otèl de vila (Jean Clapot 1903)
Geografia fisica
Occitania Map2.svg
geolocalizacion
Coordenadas 45° 42′ 54″ N 4° 48′ 30″ E / 45.71500, 4.808333 / 45.71500; 4.808333


Superfícia | 4,4 km²
Altituds
 · Maximala
 · Mejana
 · Minimala |
 
253 m
190 m
163 m
Geografia politica


Region istorica Arpitània Armas de Savòia
Estat Flag of France.svg França
Region
82
Ròse-Aups Blason Rhône-Alpes Gendarmerie.svg
Departament
69
Ròse Armas deu Departament de Ròse
Arrondiment
Lyon
Canton
Oullins
Intercom
246900245
de Lyon (Grand Lyon)
Cònsol

François-Noël Buffet (2008-2014)

Geografia umana
Populacion
Populacion totala
(2010)
25 152 ab.
Evolucion de la populacion

25 413 ab.
Densitat 5 716,36 ab./km²
Autras informacions
Gentilici Oullinois[1] (en francés)
Còde postal 69600
Còde INSEE 69149


Identificants
ULAN


DOI
RKDimages
Rijksmonument
KGS
Historic Places identifier
ID d'artista de MusicBrainz
ID album de MusicBrainz
ID d'òbra de MusicBrainz


Legislator
Identificant BHL
Identificant ITIS
Identificant IUCN
Identificant NCBI
Identificant TPDB
Identificant GBIF
Identificant WoRMS
Numèro EE
Indicatiu
Còde AITA
Còde OACI
Còde mnemonic
Identificant JPL Small-Body Database
Còde de l'observatòri Minor Planet Center
Identificant Structurae
Identificant Emporis
Numèro CAS
numèro EINECS
SMILES
InChI
InChIKey
Còde ATC
Numèro E
Identificant UNII
Numèro RTECS
Identificant ChemSpider
Identificant PubChem (CID)
Numèro ZVG
Identificant ChEBI
Numèro ONU
Còde Kemler
Identificant Drangbank
Mencion de dangièr SGH
Identificant Wine AppDB
Identificant d'un satellit NSSDC
SCN
Commons-logo.svg Wikimedia Commons prepausa de documents multimèdia liures sus Oullins.

Oullins en arpitan (Oullins en francés) es una comuna arpitana, situada dins lo departament de Ròse e la region de Ròse-Aups.

Geografia[modificar | modificar la font]

[[Fila:Grand Lion, Oullins.jpg|thumb|left|

██ Oullins

██ Lion

██ Grand Lion

██ Unas autras municipalitats del Rhône

]]

La municipalitat de Oullins a situat en la banlèga Oèst de Lion e fa partida de la comunitat urbana del Grand Lion. Es limitrophe de las municipalitats de Santa-Foy-lès-Lion al Nòrd-Oèst e de La Mulatière al Nòrd-es. Al Sud-Es, possedís un limit comun amb Lion : (çò Rhône). Al Sud, es limitrophe de de Sants-Gènis-Laval e de Pierre-Bénite al Sud-Es.

La commune de Oullins est située dans la banlieue Ouest de Lyon et fait partie de la communauté urbaine du Grand Lyon. Elle est limitrophe des communes de Sainte-Foy-lès-Lyon au Nord-Ouest et de La Mulatière au Nord-est. Au Sud-Est, elle possède une limite commune avec Lyon : (le Rhône). Au Sud, elle est limitrophe de Saint-Genis-Laval et de Pierre-Bénite au Sud-Est.


Istòria[modificar | modificar la font]

Se testifica la preséncia d'una municipalitat @dénommer « Aulanius » dempuèi la Sègle IX après J.-C. I aviá situat sus « la Narbonnaise », via romaine còlportaira de Lion e desservant lo sud de la França. Se tròba traces de aqueducs romains per endroit.

Fins al mièg de la Sègle XIX, es una municipalitat essencialament agricòla. [[Fila:BF 7 - OULLINS - Station dels Tramvias de Oullins e Intrada de la Vila.JPG|vignette|La vila #èsser desservie per la linha 10 de la ancian tramvia de Lion (OTL) dempuèi 1881]] En lo moment de la revolucion industriala, la municipalitat deu lo sieu desvolopament al talhièr creat per Alphonse Clément-Desormes[2] l'an 1846-1847, la siá companhiá dels anautits foguets e talhièrs de Oullins va sustot produsir locomotores a vapor. Los talhièrs son rachetés per la Companhiá del camin de fèrre Grand-Central de França l'an 1854, abans de venir un important talhièr de maintenance e de bastiment de la Companhiá del camin de fèrre París-Lion-Mediterrani (PLM) en 1832. La prospérité d'aquela indústria faguèt « viure » Oullins pendenta dels ans, gràcia egalament a d'unas autras entrepresas : tanneries lioneses, abattoirs, verreries, èca.

La Segonda Guèrra mondiala a marcat per una resisténcia encarnada pel cònsol Claude Jordery. Amb la fin de resistir a l'ocupanta, lo 13 d'octòbre de 1941, los Talhièrs se meton cauma. Lo ser, de las desenas de cheminots an arturat.

Après la guèrra, la vila evolucione économiquement e sofriguèt de la clausura dels talhièrs SNCF. Parallèlament, ven lo principal centre comercial del sud oèst lionès. Beneficia egalament d'un renouveau cultural : creacion del teatre de la Renaissance, de la bibliotèca e de la MJC. La vila a protegit pendent de nombroses ans los "émailleries" de Oullins situadas ne nautor de la carrièra de la Sarra. Aquela fabrica a #èsser rasada e remplaçada per un lotissement pendent los ans 1990. La reconversion economica s'orienta cap als servicis.

Al començament dels ans 2000, la vila beneficia d'un important renauiment, encara en cors : qualques espacis liures dins lo quartièr de la Saulaie venon una ZAC economica acollidor de nòvas entrepresas (laboratòri de las doanas, centre de formacion Peugeot…), 5 ectaras en plen centri-vila an reabilitat (creacion de lotjaments, d'espacis de diversió, parking sosterranh…), bastiment d'una médiathèque

D'unes autres projèctes en cors lor caldriá cambiar la physionomie de la vila : station de mètro e pol multimodal, de marges del Yzeron, OPAH-RU sul quai Sémard, utilizacion de las friches SNCF pel bastiment d'un écoquartier

On atteste la présence d'une commune dénommée « Aulanius » dès le Sègle IX après J.-C. Elle était située sur « la Narbonnaise », voie romaine partant de Lyon et desservant le sud de la France. On retrouve des traces d'aqueducs romains par endroit.

Jusqu'au milieu du Sègle XIX, c'est une commune essentiellement agricole. La ville fut desservie par la ligne 10 de l'ancien tramway de Lyon (OTL) dès 1881 Lors de la révolution industrielle, la commune doit son développement à l'atelier créé par Alphonse Clément-Desormes[3] en 1846-1847, sa compagnie des hauts fourneaux et ateliers d'Oullins va notamment produire des locomotives à vapeur. Les ateliers sont rachetés par la Compagnie du chemin de fer Grand-Central de France en 1854, avant de devenir un important atelier de maintenance et de construction de la Compagnie du chemin de fer Paris-Lyon-Méditerranée (PLM) en 1832. La prospérité de cette industrie va faire « vivre » Oullins pendant des années, grâce également à d'autres entreprises : tanneries lyonnaises, abattoirs, verreries, etc.

La Seconde Guerre mondiale est marquée par une résistance incarnée par le maire Claude Jordery. Afin de résister à l'occupant, le 13 octobre 1941, les Ateliers se mettent grève. Le soir, des dizaines de cheminots sont arrêtés.

Après la guerre, la ville évolue économiquement et va souffrir de la fermeture des ateliers SNCF. Parallèlement, elle devient le principal centre commercial du sud ouest lyonnais. Elle bénéficie également d'un renouveau culturel : création du théâtre de la Renaissance, de la bibliothèque et de la MJC. La ville a abrité durant de nombreuses années les "émailleries" d'Oullins situées en haut de la rue de la Sarra. Cette usine a été rasée et remplacée par un lotissement durant les années 1990. La reconversion économique s'oriente vers les services.

Au début des années 2000, la ville bénéficie d'une importante rénovation, encore en cours : des espaces libres dans le quartier de la Saulaie deviennent une ZAC économique accueillant de nouvelles entreprises (laboratoire des douanes, centre de formation Peugeot…), 5 hectares en plein centre-ville sont réhabilités (création de logements, d'espaces de détente, parking souterrain…), construction d'une médiathèque

D'autres projets en cours devraient changer la physionomie de la ville : station de métro et pôle multimodal, berges de l'Yzeron, OPAH-RU sur le quai Sémard, utilisation des friches SNCF pour la construction d'un écoquartier


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 François-Noël Buffet    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 Donadas
d · m
 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2010): 25152, totala: 25413
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
547 569 548 568 752 787 837 855 902
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
860 810 784 370 830 779 709 631 606
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
574 571 527 579 606 623 658 653 805
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
905
787
726
736
905
921
26 000
25 605
25 652
2009 2010
25 347
25 678
25 152
25 413
EasyTimeline 1.90


Timeline generation failed: 1 error found
Line 91: bar:2008 from:0 till: 25 652

- Invalid attribute '652' ignored.

 Specify attributes as 'name:value' pairs.



Fonts
Picto infobox character.png
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. Gentilé sur le site habitants.fr Consulté le 29/09/2008.
  2. Luòc vila-oulins.fr, Oullins Al fil dels sègles lo-fil-de detlos-siecles-167.html legir (consultat lo 9 de junh de 2011)
  3. Site ville-oulins.fr, Oullins au fil des siècles lire (consulté le 9 juin 2011)