L'Arbresle

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar
Còde QRpedia d'estampar per un accès dirècte a aquèth article
Drapeau arpitan SVG.svg Vila d'Arpitània
Donadas
d · m
L’Arbresle
L’Arbresle
comuna francesa
Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Blason ville fr L'Arbresle (Rhône).svg
Arbr 2.JPG
Geografia fisica
Occitania Map2.svg
geolocalizacion
Coordenadas 45° 50′ 11″ N 4° 37′ 04″ E / 45.8364, 4.6178 / 45.8364; 4.6178


Superfícia | 3,36 km²
Altituds
 · Maximala
 · Mejana
 · Minimala |
 
304 m
240 m
212 m
Geografia politica


Region istorica Arpitània Armas de Savòia
Estat Flag of France.svg França
Region
82
Ròse-Aups Blason Rhône-Alpes Gendarmerie.svg
Departament
69
Ròse Armas deu Departament de Ròse
Arrondiment
Lyon
Canton
l'Arbresle
Intercom
246900625
du Pays de l'Arbresle
Cònsol

Pierre-Jean Zannettacci (2008-2014)

Geografia umana
Populacion
Populacion totala
(2010)
6 036 ab.
Evolucion de la populacion

6 222 ab.
Densitat 1 796,43 ab./km²
Autras informacions
Gentilici Arbreslois (en francés)
Còde postal 69210
Còde INSEE 69010
Sit web http://www.mairie-larbresle.fr/


Identificants
ULAN


DOI
RKDimages
Rijksmonument
KGS
Historic Places identifier
ID d'artista de MusicBrainz
ID album de MusicBrainz
ID d'òbra de MusicBrainz


Legislator
Identificant BHL
Identificant ITIS
Identificant IUCN
Identificant NCBI
Identificant TPDB
Identificant GBIF
Identificant WoRMS
Numèro EE
Indicatiu
Còde AITA
Còde OACI
Còde mnemonic
Identificant JPL Small-Body Database
Còde de l'observatòri Minor Planet Center
Identificant Structurae
Identificant Emporis
Numèro CAS
numèro EINECS
SMILES
InChI
InChIKey
Còde ATC
Numèro E
Identificant UNII
Numèro RTECS
Identificant ChemSpider
Identificant PubChem (CID)
Numèro ZVG
Identificant ChEBI
Numèro ONU
Còde Kemler
Identificant Drangbank
Mencion de dangièr SGH
Identificant Wine AppDB
Identificant d'un satellit NSSDC
SCN
Commons-logo.svg Wikimedia Commons prepausa de documents multimèdia liures sus L'Arbresle.

L’Arbresle en arpitan (L’Arbresle en francés) es una comuna arpitana, situada dins lo departament de Ròse e la region de Ròse-Aups.

Geografia[modificar | modificar la font]

Lo Arbresle se tròba a 25 quilomètres al nòrd-oèst de Lion, al confluisson de la Brévenne e de la Turdine, a la jonction de las monts del Lionès e del Beaujolais

L’Arbresle se trouve à 25 kilomètres au nord-ouest de Lyon, au confluent de la Brévenne et de la Turdine, à la jonction des monts du Lyonnais et du Beaujolais


Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgL'Arbresle
Comuna amb 973 abitants (2000)Éveux (1,3km)
Comuna amb 608 abitants (2000)Nuelles (1,5km)
Comuna amb 1329 abitants (2000)Saint-Germain-sur-l'Arbresle (1,9km)
Comuna amb 2111 abitants (2000)Fleurieux-sur-l'Arbresle (2,7km)
Comuna amb 2003 abitants (2000)Bully (3,1km)
Comuna amb 1888 abitants (2000)Sourcieux-les-Mines (3,3km)
Comuna amb 2153 abitants (2000)Sain-Bel (3,3km)
Comuna amb 1917 abitants (2000)Savigny (3,9km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Dempuèi l'epòca neolític, lo luòc del Arbresle a ocupat pel òme, coma la testifiquen los picas educada e las puntas de fletxes en silex amassadas al Muzard. Aquela aucupacion umana divèrsas fes millenària, La Arbresle la dètz a la siá localizacion privilegiada : es un confluisson de rius en isolant e en protegint una presqu'isla dominada per un rocher propice al refugi e a la defensa aital coma a la vigilància e al contraròtle dels passatges, al encreuament dels dos vallées #que son d'inevitablas vias de pénétration cap a las monts del Lionès e del Beaujolais.

La rota es una de las claus del desvolopament de la bourgade arbresloise. Dempuèi la nautor Mièja Edat, La Arbresle constituissi una halte sul « Grand camin francés » #qu'es l'itinerari mai cuert e çò de mès freqüentat en connectant d'Escomesas a Lion, e #que transformarà al fil del temps en « Grand camin de París a Lion », de contunh en « Rota reiala », ancianas appellations de la celèbra rota nacionala 7, uèi descatalogada.

Tanben pendent dels sègles, Lo Arbresle a traversat per vendeires, los soldats, las pelegrins, los viatgèrs illustres o anonymes en s'arturant per beure, manjar, dormir en de nombrosas auberges e hostellerie, e se far sonhar, o morir de còps, dins l'otèl Dieu de la Madeleine.

L'istòria de la Arbresle se confond amb aquela de la abbaye de Savigny #que ne parteja la prospérité coma las vicissituds : lo bourg a fortificat pel abbé Dalmace al Sègle XI e ven una dels principals luòcs fòrts en protegint çò abbaye. Lo castèl patís divèrs assauts al gré de las luchas féodalès, de contunh de la guèrra de #Cent Ans, e què en ruïnes en lo moment del déclin del abbaye al Sègle XVII.

Prèp de Lion, Lo Arbresle atrai los bourgeois e los nòbles lionesos, #que i fan bastir al Sègle XVI dels ostals en l'estil Renaissance : aital, a partir de 1660, los de Valous séjournent freqüentment « dins lo sieu ostal de campanha » arbresloise e susvelhan la gestion e las intradas de los sieus prés, vinhas, molins e cheneviers.

Aquela meteissa proximitat de Lion permet a la Arbresle de beneficiar dempuèi 1815 de l'expansion del tissage lionès cap a las campanhas. Al cors del Sègle XIX, lo vilatge encara fòrça agricòla pren l'aspècte d'una pichona vila industriala especializada en lo tissage del velours de seda, #que lo desvolopament n'a accelerat per l'arribada del camin de fèrre cap a 1860.

A partir de 1895, lo tissage a braç es progressivament supplanté pel tissage mecanica #que concentra de divèrses centenats de mestièrs a tisser dins qualques grandas fabricas o en de pichons talhièrs familiaux, sovent dins abitança. Qualques activitats périphériques al tissage (dévidage, ourdissage, fabricacion de pintatzs a tisser) fan viure alavetz de nombrós arbreslois. Lo ère del tissage al Arbresle pren final en los ans 1960 e obliga tota la populacion obrièra a una douloureuse reconversion.

Cadun d'aqueles episòdis de l'istòria de la Arbresle a daissat traces encara visiblas de los nòstres jorns dins la vila : lo donjon e la pòrta de Savigny, lo pont de la Madeleine o la ensenha tres Maures, la façada de la fabrica de velours Ròca coma los mestièrs a tisser al musèu, son tant de testimònis #que parlan a la cœur e a la memòria e son lo patrimòni comun als arbreslois passats, presents, e a venir.

Dès l'époque néolithique, le site de L'Arbresle est occupé par l'homme, comme l'attestent les haches polies et les pointes de flèches en silex trouvées au Muzard. Cette occupation humaine plusieurs fois millénaire, L'Arbresle la doit à son emplacement privilégié : c'est un confluent de rivières isolant et protégeant une presqu'île dominée par un rocher propice au refuge et à la défense ainsi qu'à la surveillance et au contrôle des passages, au carrefour des deux vallées qui sont d'inévitables voies de pénétration vers les monts du Lyonnais et du Beaujolais.

La route est une des clefs du développement de la bourgade arbresloise. Dès le haut Moyen Âge, L'Arbresle constitue une halte sur le « Grand chemin français » qui est l'itinéraire le plus court et le plus fréquenté reliant Paris à Lyon, et qui transformera au fil du temps en « Grand chemin de Paris à Lyon », puis en « Route royale », anciennes appellations de la célèbre route nationale 7, aujourd'hui déclassée.

Aussi pendant des siècles, L'Arbresle est-il traversé par des marchands, les soldats, les pèlerins, les voyageurs illustres ou anonymes s'arrêtant pour boire, manger, dormir dans de nombreuses auberges et hostellerie, et se faire soigner, ou mourir parfois, à l'hôtel Dieu de la Madeleine.

L'histoire de L'Arbresle se confond avec celle de l'abbaye de Savigny dont elle partage la prospérité comme les vicissitudes : le bourg est fortifié par l'abbé Dalmace au Sègle XI et devient une des principales places fortes protégeant l'abbaye. Le château subit divers assauts au gré des luttes féodales, puis de la guerre de Cent Ans, et tombe en ruines lors du déclin de l'abbaye au Sègle XVII.

Proche de Lyon, L'Arbresle attire les bourgeois et les nobles lyonnais, qui y font bâtir au Sègle XVI des maisons dans le style Renaissance : ainsi, à partir de 1660, les de Valous séjournent fréquemment « en leur maison de campagne » arbresloise et surveillent la gestion et les revenus de leurs prés, vignes, moulins et cheneviers.

Cette même proximité de Lyon permet à L'Arbresle de bénéficier dès 1815 de l'expansion du tissage lyonnais vers les campagnes. Au cours du Sègle XIX, le village encore très agricole prend l'allure d'une petite ville industrielle spécialisée dans le tissage du velours de soie, dont le développement est accéléré par l'arrivée du chemin de fer vers 1860.

À partir de 1895, le tissage à bras est progressivement supplanté par le tissage mécanique qui concentre plusieurs centaines de métiers à tisser dans quelques grandes usines ou dans de petits ateliers familiaux, souvent à domicile. Des activités périphériques au tissage (dévidage, ourdissage, fabrication de peignes à tisser) font vivre alors de nombreux arbreslois. L'ère du tissage à L'Arbresle prend fin dans les années 1960 et contraint toute la population ouvrière à une douloureuse reconversion.

Chacun de ces épisodes de l'histoire de L'Arbresle a laissé des traces encore visibles de nos jours dans la ville : le donjon et la porte de Savigny, le pont de la Madeleine ou l' enseigne des trois Maures, la façade de l' usine de velours Roche comme les métiers à tisser au musée, sont autant de témoins qui parlent au cœur et à la mémoire et sont le patrimoine commun aux arbreslois passés, présents, et à venir.


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Pierre-Jean Zannettacci    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 Donadas
d · m
 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2010): 6036, totala: 6222
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
860 772 731 871 1 295 1 410 1 581 1 698 2 010
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 523 2 700 3 236 2 843 3 326 3 448 3 627 3 576 3 577
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
3 406 3 199 3 023 2 692 2 881 2 934 2 791 2 959 3 601
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
3 818
3 966
4 038
4 784
5 199
5 777
6 020
5 994
6 037
2009 2010
6 039
6 220
6 036
6 222

Fonts
Picto infobox character.png
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]