Auxelles-Haut

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar
Còde QRpedia d'estampar per un accès dirècte a aquèth article
Flag of France.svg Vila de França Flag of France.svg
Donadas
d · m
Auxelles-Haut
Auxelles-Haut
Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Auxelles-Haut-90-village.jpg
Vista de Auxelles-Anautit
Geografia fisica
France location map-Regions and departements.svg
geolocalizacion
Coordenadas 47° 44′ 38″ N 6° 46′ 26″ E / 47.7438888889, 6.77388888889 / 47.7438888889; 6.77388888889


Superfícia | 6,48 km²
Altituds
 · Maximala
 · Mejana
 · Minimala |
 
1 140 m
570 m
510 m
Geografia politica


Region istorica
Estat Flag of France.svg França
Region
43
Franca Comtat Armas de Franca Comtat
Departament
90
Territòri de Belfòrt Armas del Territòri de Belfòrt
Arrondiment
Belfort
Canton
Giromagny
Intercom
249000118
la Haute Savoureuse
Cònsol

Chantal Bergdoll (2008-2014)

Geografia umana
Populacion
Populacion totala
(2010)
310 ab.
Evolucion de la populacion

321 ab.
Densitat 47,84 ab./km²
Autras informacions
Gentilici Quichelots, Quichelottes (en francés)
Còde postal 90200
Còde INSEE 90006


Identificants
ULAN


DOI
RKDimages
Rijksmonument
KGS
Historic Places identifier
ID d'artista de MusicBrainz
ID album de MusicBrainz
ID d'òbra de MusicBrainz


Legislator
Identificant BHL
Identificant ITIS
Identificant IUCN
Identificant NCBI
Identificant TPDB
Identificant GBIF
Identificant WoRMS
Numèro EE
Indicatiu
Còde AITA
Còde OACI
Còde mnemonic
Identificant JPL Small-Body Database
Còde de l'observatòri Minor Planet Center
Identificant Structurae
Identificant Emporis
Numèro CAS
numèro EINECS
SMILES
InChI
InChIKey
Còde ATC
Numèro E
Identificant UNII
Numèro RTECS
Identificant ChemSpider
Identificant PubChem (CID)
Numèro ZVG
Identificant ChEBI
Numèro ONU
Còde Kemler
Identificant Drangbank
Mencion de dangièr SGH
Identificant Wine AppDB
Identificant d'un satellit NSSDC
SCN
Commons-logo.svg Wikimedia Commons prepausa de documents multimèdia liures sus Auxelles-Haut.

Auxelles-Haut es una comuna francesa, situada dins lo departament del Territòri de Belfòrt e la region de la Franca Comtat.

Geografia[modificar | modificar la font]

Lo vilatge a bastit sul revers meridional del massís dels Vòges e domina la Trouée de Belfòrt. La municipalitat se situa en lo departament del Territòri de Belfòrt, al nòrd-oèst d'aquel, ont ela jouxte çò departament de l'Anautita-Saône. A environat per las municipalitats de Lepuix, Giromagny, Auxelles-Basses, Plancher-Basses, Plancher-las-Minas. Es un vilatge entre los mai montagnards del departament, al ambiance pittoresque.

Le village est construit sur le revers méridional du massif des Vosges et domine la Trouée de Belfort. La commune se situe dans le département du Territoire de Belfort, au nord-ouest de celui-ci, où elle jouxte le département de la Haute-Saône. Elle est entourée par les communes de Lepuix, Giromagny, Auxelles-Bas, Plancher-Bas, Plancher-les-Mines. C'est un village parmi les plus montagnards du département, à l'ambiance pittoresque.

Lo pòble aquel bastit en lo vessant assolejasa del massís dels Vòges.


El poble esta construït en la vessant assolejasa del massís dels Vosges.


Istòria[modificar | modificar la font]

Ober-Assel Coma la se trucava a l'epòca austriana deu lo sieu existéncia a l'espleitacion minaire #que s'es desvolopat dempuèi la fin del Sègle XIV en tot lo nòrd del departament. La municipalitat de Auxelles se #dividir en 1569 per donar naissença a Auxelles-Anautit e Auxelles-Bas.

Qualques minèrs venguts del Tyrol e de Porcellana immigrin en lo sud dels Vòges al Sègle XIV per trabalhar al creusement dels potzes e de las galariás e a la extraction del minaré de plomb, de còder e de sòus. Los noms germaniques aportats per aquela populacion se tròban a Auxelles-Elevat en la toponymie (Gesellschaft, Teuschgrund, Pfennigthurm...) E plan segur en los patronymes, e mai se fòrça sovent francisés. Los potzes e de galariás pòrtan la majoritat del temps un nom de sant : Sant-Jean-Fundgruben, Sant-Philippe...

L'espleitacion de las minas de Auxelles-Elevat èra complèx e perilhosa en rason de la instabilité dels terrens. Èra encara complicada per la preséncia de grandas quantitats d'aiga #que caliá extraire de minas. Qualques maquinas hydrauliques perfeccionadas aguèron installat en los ans 1670-1680, en utilizant la fòrça motrice de l'aiga de superfícia portada a las minas mercés a un sistèma de pichons barrages e de canaux en recorrent la montanha, e introdusida en las galariás per conduchas forçoses. Al dedins de la mina Santa-Jean, en particulara, una immensa sala aculhiá una ròda hydraulique de près de 10 mètres de diamètre #çò qu'èra una gèsta technologique per l'epòca. La mina Santa-Jean èra la una de las tres gandes minas del Rosemont (la region #que Giromagny n'es çò cap de-luòc), amb aquelas del Phanitor e de Sant-Pierre al Montjean. Produsissiá pas mai que del plomb, #que i aviá utilizat per separar lo coeire dels sòus issu dels unas autras minas. La produccion de sòus assegurava d'intradas importantas #çò qu'explica #que s'i siá realizat d'inversions considerablas sustot per metre al ponch de las maquinas hydrauliques fòrça perfeccionadas.

L'espleitacion de las minas a cessat a la fin del Sègle XVIII, las vetas mai rendablas en avent #èsser apurats. Al Sègle XIX, un tissage mecanica entrenat per la fòrça de l'aiga a bastit per l'industriala Boigeol. Se pòt encara veire las ruïnes de dos pichons barrages #que pòrtan lo sieu nom, al nòrd del pòble en lo vallon del Rhôme, e #qu'avián utilizat coma resèrva d'aiga en permetent de alimenter lo motor hydraulique. Es probable qu'aqueles barrages ajan #èsser establits sus aqueles en servint a l'alimentacion de las maquinas hydrauliques de las minas, dins los sègles precedents.

Se pòt encara veire a desparièrs endroits los vestigis de l'activitat minaire : de galariás de minas e déblais dins lo pòble, haldes en la lande del Mont Ménard.

Aquela activitat industriala fòrça anciana a daissat una marca prigonda en l'estructura de l'abitat : se vei a Auxelles-Elevada quantitat d'ostals de minèrs e d'obrièrs, pichonas e estrechas las unas contra los autres, près de las minas, contràriament a #çò que se vei a Auxelles-Basses ont l'ostal typique es la gròssa granja paysanne.

La glèisa del pòble data de 1841, a situat jol cementèri establit près de de lo piton rocós ont s'elevava antany lo castèl medieval, #que se'n vei encara los fossés, segon un plànol circular typique de la motte castrale. A proximitat, se pòt veire un ancian potz de reconeissença realizada per EDF per l'investigacion de uranium en los ans 70 de la Sègle XX.

Divèrses monuments mantenon lo remembre de la Resisténcia contra l'ocupanta pendent la segonda guèrra mondiala, e dels combatents de l'ombra aucida pels Alemands dins lo pòble.

Al Mont Ménard, la Vèrge de las Auxelles a #èsser installada per la mercejar d'aver-i protegit la populacion. Un autre luòc emblématique de la municipalitat es la Chaume del Querty, pâturage communal ont se mantenon dos chalets associatius e ont pujan los Quichelots per culhir los myrtilles o brimbelles.

Ober-Assel comme on l'appelait à l'époque autrichienne doit son existence à l'exploitation minière qui s'est développée dès la fin du Sègle XIV dans tout le nord du département. La commune d'Auxelles se divisa en 1569 pour donner naissance à Auxelles-Haut et Auxelles-Bas.

Des mineurs venus du Tyrol et de Saxe immigrent dans le sud des Vosges au Sègle XIV pour travailler au creusement des puits et des galeries et à l'extraction du minerai de plomb, de cuivre et d'argent. Les noms germaniques apportés par cette population se retrouvent à Auxelles-Haut dans la toponymie (Gesellschaft, Teuschgrund, Pfennigthurm...) et bien sûr dans les patronymes, bien que très souvent francisés. Les puits et galeries portent la plupart du temps un nom de saint : Saint-Jean-Fundgruben, Saint-Philippe...

L'exploitation des mines d'Auxelles-Haut était complexe et dangereuse en raison de l'instabilité des terrains. Elle était encore compliquée par la présence de grandes quantités d'eau qu'il fallait extraire des mines. Des machines hydrauliques perfectionnées furent installées dans les années 1670-1680, utilisant la force motrice de l'eau de surface amenée aux mines grâce à un système de petits barrages et de canaux parcourant la montagne, et introduite dans les galeries par des conduites forcées. À l'intérieur de la mine Saint-Jean, en particulier, une immense salle accueillait une roue hydraulique de près de 10 mètres de diamètre ce qui était un exploit technologique pour l'époque. La mine Saint-Jean était l'une des trois gandes mines du Rosemont (la région dont Giromagny est le chef-lieu), avec celles du Phanitor et de Saint-Pierre au Montjean. Elle ne produisait que du plomb, qui était utilisé pour séparer le cuivre de l'argent issu des autres mines. La production d'argent assurait des revenus importants ce qui explique que l'on ait réalisé des investissements considérables notamment pour mettre au point des machines hydrauliques très perfectionnées.

L'exploitation des mines a cessé à la fin du Sègle XVIII, les filons les plus rentables ayant été épuisés. Au Sègle XIX, un tissage mécanique entraîné par la force de l'eau est construit par l'industriel Boigeol. On peut encore voir les ruines de deux petits barrages qui portent son nom, au nord du village dans le vallon du Rhôme, et qui étaient utilisés comme réserve d'eau permettant d'alimenter le moteur hydraulique. Il est probable que ces barrages aient été établis sur ceux servant à l'alimentation des machines hydrauliques des mines, aux siècles précédents.

On peut encore voir à différents endroits les vestiges de l'activité minière : galeries de mines et déblais dans le village, haldes dans la lande du Mont Ménard.

Cette activité industrielle très ancienne a laissé une marque profonde dans la structure de l'habitat : on voit à Auxelles-Haut quantité de maisons de mineurs et d'ouvriers, petites et serrées les unes contre les autres, près des mines, contrairement à ce que l'on voit à Auxelles-Bas où la maison typique est la grosse ferme paysanne.

La glèisa du village date de 1841, elle est située sous le cimetière établi près du piton rocheux où s'élevait autrefois le château médiéval, dont on voit encore les fossés, selon un plan circulaire typique de la motte castrale. À proximité, on peut voir un ancien puits de reconnaissance réalisé par EDF pour la recherche d'uranium dans les années 70 du Sègle XX.

Plusieurs monuments entretiennent le souvenir de la Résistance contre l'occupant pendant la seconde guerre mondiale, et des combattants de l'ombre tués par les Allemands dans le village.

Au Mont Ménard, la Vierge des Auxelles a été installée pour la remercier d'avoir protégé la population. Un autre lieu emblématique de la commune est la Chaume du Querty, pâturage communal où se maintiennent deux chalets associatifs et où montent les Quichelots pour cueillir les myrtilles ou brimbelles.


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Chantal Bergdoll    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 Donadas
d · m
 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2010): 310, totala: 321
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
650 636 692 745 932 1 004 948 960 969
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
813 916 919 950 928 912 942 1 010 866
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
824 796 714 537 523 456 410 315 315
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
301
256
228
220
252
305
304
305
307
2009 2010
308
319
310
321

Fonts
Picto infobox character.png
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]